Critères bibliographiques: aucun
Chercher voix dans tout le corpus
Nombre de formes uniques: 1

Critères de recherche: voix

Votre recherche a trouvé 1326 occurrence(s)

Rapport ligne par ligne (KWIC)
Assorti par mot-clé et les mots à right.

Le rapport entier va prendre 7 seconds, à peu près.

Assortir les résultats par         

B_4_22 (bib:p.4)née de toutes les meres, que ma voix, à cause de mes soupirs, de l’eloignement que l
C_7_65 (bib:p.3) heureuse rencontre ie mesle ma voix à celle du peuple, que les Echos de ma solitude n
C_10_38 (bib:p.4)t, ie veux pourtant ioindre ma voix à cette magnifique façon de vous loüer. Ie ne s
B_8_28 (bib:p.5)à l’assemblée, pour donner leur voix à cette Vnion, dont le retardement a tant fait la
E_1_129 (bib:p.6)iéme de ce mois ayant rendu la voix à ceux qui ont à se plaindre des outrages du Car
C_9_68 (bib:p.6)tiéme de ce mois ayant rendu la voix à ceux qui ont à se plaindre des outrages du Car
A_1_67 (bib:p.4)s Deputez, afin de donner leurs voix à ceux qu’ils estimeront les plus capables pour
D_1_6 (bib:p.27)ecteurs luy eussent donné leurs voix à contre-cœur, pour le grand pouuoir que ses pre
C_10_52 (bib:p.7), que Dieu ait iamais donné sa Voix à des iniustes supplications, ny à des affection
A_7_13 (bib:p.7)e, que Dieu ait iamais donné sa Voix à des iniustes supplications, ny à des affection
A_7_58 (bib:p.30)rna en sa place, addressant sa voix à la compagnie, il dit, MESSIEVRS, Si la plus gra
B_12_45 (bib:p.4) publique; il ne reste plus de voix à la France que pour se plaindre, plus d’yeux q
C_5_20 (bib:p.28)de vostre Cour d’accorder leur voix à la leur, pour chanter vnanimement, apres le con
C_10_9 (bib:p.12)ie vous coniure de ioindre vos voix à la mienne puisque selon S. Chrisostome, vous es
A_7_58 (bib:p.36)’adresser dans ce moment nôtre voix à la Reyne vostre mere, de luy faire la mesme sup
C_10_52 (bib:p.5)nie où ils sont, Dieu donne sa voix à la supplication qu’ils luy ont faite. Ils dem
A_7_13 (bib:p.5)nnie où ils sont, Dieu donne sa voix à la supplication qu’ils luy ont faite. Ils dem
C_2_1 (bib:p.4)e à vous offrir, Pour joindre sa voix à la vostre, Puis que son desir n’est pas autre
B_19_34 (bib:p.7)s doit induire à donner nostre voix à l’election d’vn Prince, doit estre vne exce
A_7_24 (bib:p.6)es les pitoyables accents de sa voix à l’heure de son depart de Sicile trempans vost
A_3_23 (bib:p.5)ie pûsse faire entendre de viue voix à Madame la Presidente, ce que ie vous escrits da
B_17_2 (bib:p.5)orde venant à se rompre, ou vne voix à manquer dans vn concert de musique, le concert
B_12_41 (bib:p.4)semble entendre iour nuict vne voix à mes oreilles qui me reproche les mal-heurs que
C_12_19 (bib:p.4)semble entendre iour nuict vne voix à mes oreilles qui me reproche les mal-heurs que
A_4_7 (bib:p.46)chal auoit souuent fait de viue voix à Moreau à Talon pour obliger faire plaisir audi
A_1_65 (bib:p.25)resté du Parlement, tout d’vne voix a passé qu’il seroit surcis à toute. Conferenc
D_2_28 (bib:p.25)rreste du Parlemẽt, tout d’vne voix a passé qu’il seroit surcis à toute Conference
C_3_9 (bib:p.23)e les gens de bien, ont plus de voix, à raison de quoy ils sont plutost suiuis) que to
C_4_38_05 (bib:p.3)udacieux Qui fait changer de voix à ses malicieux ; Leur corps sont terrassez ; m
B_5_9 (bib:p.7)ubmission bien grande tous d’vne voix à son A. R. Dieu le veuille. FIN.
B_11_29 (bib:p.40)la Compagnie aussi tout d’vne voix, à sursoir l’effet de la Declaratiõ auec iusti
C_10_2 (bib:p.8)omme au milieu, n’a addressé sa voix à vostre Maiesté, qu’apres auoir esté sollici
B_12_45 (bib:p.3)ent n’aurois-je point perdu la voix à vostre sujet, puisque vous estes cause, MONSEIG
B_6_10 (bib:p.5)dez, debitez par ses mains, ces voix achetez, passent pour vn silence perpetuel, puis q
B_13_71 (bib:p.8) qui ce sent loüé de sa diuine voix, Acquiers vn riche honneur qui ne mourra iamais.
C_12_44 (bib:p.26)t doiuent estre incapables de voix actiue, telle perquisition que l’on puisse faire
B_3_18 (bib:p.12)uire, on la peut limiter à vne voix afin de luy donner quelque chose qui le console de
B_18_14 (bib:p.4)s : cet aduis fut suiuy de 64. voix ainsi fut arresté ladite deputation. Monsieur Fro
B_17_15 (bib:p.11) concluoit à la pluralité des voix, ainsi les Conclusions seruoient de Loix par tout
D_2_1 (bib:p.4)t au deuant d’eux criant à haute voix, allons, allons enfans, il faut auoir nos prisonni
B_11_30 (bib:p.4)n vient troubler mon repos, la voix alors parlant auec rudesse respondit? quoy mon Onc
C_9_23 (bib:p.11)apissez comme i’ay ja dit, les voix animées d’vn nombre indicibles de poulmons ioin
A_8_2 (bib:p.11)tapissez comme i’ay ja dit, les voix animées d’vn nombre indicibles de poulmons ioin
C_10_8 (bib:p.16)on de ses ennemis, changera de voix, animera les creatures à la perte de ces ingrats.
B_8_7 (bib:p.3)nant estonner de voir sortir vne voix articulée de mes tuyaux : Il faut donc que ie de
C_8_31 (bib:p.34)er son affliction : Puis d’vne voix articulée, En se monstrant à l’assemblée. Ce
B_1_1 (bib:p.179)es Souuerains ? que n’ay-ie la voix assés resonante, pour faire entendre ces verités
C_6_53 (bib:p.22), il profera ces paroles d’vne voix assez articulée : Helas mon Dieu ! moderez ma j
B_12_17 (bib:p.4)Croix, il prononça d’vn ton de voix assez fort ces deux paroles, In manus, que les ech
C_1_29 (bib:p.5)ct ny jurisdiction de donner sa voix, attendu qu’il est Eslecteur par force, qu’il
B_17_19 (bib:p.9)nius Bellarmin donnerent leurs voix au feu Cardinal de la Roche-foucault, pour la Papa
B_16_12 (bib:p.8)t là-haut faire entendre leurs voix Au Tribunal de Dieu, pour haster sa vangeance Sur
C_8_66 (bib:p.8)nt là-haut faire entendre leurs voix Au Tribunal de Dieu, pour hâter sa vangeance Sar
B_7_47 (bib:p.8)our vous aller asseurer de viue voix auec quelle passion ie suis, MONSIEVR de Crëil ce
B_19_20 (bib:p.5)s anciens vsages, de donner sa voix aussi bien à celuy que les Ministres presentent p
A_9_19 (bib:p.11)toutes ces paroles d’vn ton de voix aussi hardi que s’il eust encor harangué ses so
A_5_79 (bib:p.5)e la France, nous ioindrons nos voix aux acclamatiõs publiques qui seront autant de co
C_5_20 (bib:p.28)ces flammes, Venez ioindre vos voix aux douceurs de nos sons ; Et bien qu’il s’y
C_6_52 (bib:p.11)ec estonnement, joignant leurs voix aux doux accords de leurs Luths, commencerent à c
A_9_13 (bib:p.27)ont nos oreilles, nos yeux aux voix aux écrits des corrompus, des passionnez des igno
B_6_43 (bib:p.7)e humide plaine Fit retentir ma voix aux riues d’alentour, Mais ie sçay qu’à Pari
B_18_27 (bib:p.7)is Et bref tant instrument que voix Ayant en ce lieu reünies Mile charmantes harmonie
A_5_87 (bib:p.21)tout le peuple n’est pas d’vne voix, bien que la pluralité aye esté contre vous, Ceu
B_2_34 (bib:p.21)tout le peuple n’est pas d’vne voix, bien que la pluralité aye esté contre vous. Ceu
C_3_49 (bib:p.21)tout le peuple n’est pas d’vne voix, bien que la pluralité aye esté contre vous, Ceu
C_4_26 (bib:p.7)troient à luy crier viue, D’vne voix bien recreatiue, S’il arriuoit ce que ie dis, Ie
C_8_44 (bib:p.10)azarin il te faut chanté D’vne voix bien triste tremblante, Mazarin il te faut chanté
C_8_44 (bib:p.11)zarin il te faut chanté, D’vne voix bien triste tremblante, Mazarin il te faut chanté
B_8_5 (bib:p.7)nsi le peuple voudra, Tout d’vne voix bien vnanime Perdre Mezarin qui l’anime : Ie le
C_10_42 (bib:p.5)ist, de prester l’oreille à ma voix, car i’estime qu’il ne sera pas indecent qu’
B_18_4 (bib:p.12)auantage, pour vous gagner des voix. Car le Preuost des Marchans auoit enuoyé ordre a
C_2_42_02 (bib:p.7)eine Membre de la Cour ayant voix, Ce fut le seiziesme du mois : Et du depuis leue
A_6_36 (bib:p.3) ne sont plus les paroles ny la voix, ce ne sont plus les simples accens de la France d
C_9_45 (bib:p.3) ne sont plus les paroles ny la voix, ce ne sont plus les simples accens de la France d
D_2_6 (bib:p.3)e ne sont plus les paroles ny la voix, ce ne sont plus les simples accens de la France d
C_4_25 (bib:p.10)fois Ce sert de la main, de la voix. Ce Prince sur luy de sa canne, Comme vn musnier f
A_3_53 (bib:p.20)tre costé, comme vne espece de voix celeste qui leur disoit; Pourquoy souffrez-vous qu
C_7_67 (bib:p.20)tre costé, comme vne espece de voix celeste qui leur disoit ; Pourquoy souffrez vous
B_3_19 (bib:p.18)qui suis fille sujette ? Cette voix cependant rend mon ame inquiete, Ce peuple mal heu
C_4_10 (bib:p.5) la foix Le plaisir auec que la voix. Ces meschans donc, ces infames Ces vilains corps
E_1_39 (bib:p.11)s arrestez point à escouter la voix charmante de ces Sirenes, qui par leur chant tromp
C_10_23 (bib:p.5)s arrestez point à escouter la voix charmante de ces Sirenes qui par leur chant trompe
A_7_18 (bib:p.5)us arrestez point à escouter la voix charmante de ces Sirenes qui par leur chant trompe
C_1_28 (bib:p.4) ie fusses arresté, non par vne voix, cõme Saul, mais par vne infinité d’autres ;
C_4_3 (bib:p.35)end auec les coups qu’on donne, Voix comme de plusieurs Taureaux, Ou les cris de la pla
B_5_56 (bib:p.19)ne, j’entendis de mon lict vne voix, comme de quelqu’vne des Religieuses qui m’app
A_5_5 (bib:p.5) resiouyssoit de se voir en leur voix comme en son lustre en son plus haut appareil. Cet
B_5_44 (bib:p.5)resiouyssoit de se voir en leur voix comme en son lustre en son plus haut appareil. Cet
C_3_62 (bib:p.5)resiouyssoit de se voir en leur voix comme en son lustre en son plus haut appareil. Cet
C_3_50 (bib:p.5)resiouyssoit de se voit en leur voix comme en son lustre en son plus haut appareil. Cet
D_2_7 (bib:p.2)es d’Estat, par la pluralité des voix, comme il est conuenable és minoritez des Roys. Q
C_1_36 (bib:p.2)s d’Estat, par la pluralité des voix, comme il est conuenable és minoritez des Roys. Q
A_4_14 (bib:p.5)saye, ne cessés, exaltés vostre voix comme vn Cleron, annoncez à mon peuple leurs méc
B_1_30 (bib:p.5)saye, ne cessez, exaltez vostre voix comme vn Cleron, annoncez à mon peuple leurs mesc
B_12_64 (bib:p.8)en fesses, genoux, Quand d’vne voix comme vn tonnere, Qui fit trembler toute la terre,
C_4_43 (bib:p.8)demy Dieux sur terre, De qui la voix comme vn tonnerre, Sçait foudroyer les Criminels,
B_1_1 (bib:p.146) éleués à cette charge, par la voix commune de la Noblesse, de la Milice, du peuple ;
B_1_1 (bib:p.78)uter vne gloire accordée par la voix commune de tous les Nations. Les Souuerains Pontif
A_3_71 (bib:p.8)’estoient que les organes de la voix commune de tous les peuples, qu’ils ne donnoient
C_9_18 (bib:p.9)EVR, le sentiment vniuersel, la voix commune des estrangers est, qu’il faut apprehend
B_4_24 (bib:p.8)taire aduis, vous viendra de la voix commune du peuple. C’est dit-on, la voix de Dieu
C_7_18 (bib:p.6) richesses, Qui par tout par la voix commune Ie suis appellée la Fortune.   Les r’a
E_1_121 (bib:p.7) sans asseurance : Bien que la voix commune iustifie assez ces personnes incorruptible
C_1_12 (bib:p.7)n sans asseurance : Bien que la voix commune iustifie assez ces personnes incorruptible
B_7_35 (bib:p.14)icien qui sçait de differentes voix, composer les accords d’vne douce armonie, comme
C_9_13 (bib:p.7)ner mon logis, i’entendis d’vne voix confuse, les vrais moyens d’accommodement sont,
B_17_20 (bib:p.8)as grand criminel ? ny que ces voix confuses d’acclamation, de salut les accompagnen
C_10_11 (bib:p.11)l me semble que i’entends les voix confuses ramassées de tous les hommes qui ont ves
B_8_40 (bib:p.6)tte Ville de Toulon, tous d’vne voix conspirans au desir de voir Vostre Altesse establi
B_12_56 (bib:p.6)epresentées par escrit de viue voix contre la mauuaise conduite de l’Estat, la débo
A_7_14 (bib:p.10)s que les peuples éleuent leur voix contre leurs Souuerains, quand mesme ils sont viol
C_6_76 (bib:p.10)s que les peuples éleuent leur voix contre leurs Souuerains, quand mesme ils sont viol
A_5_101 (bib:p.4). Ie pousseray publiquement ma voix contre ses sifflements sourds, remplis de venin, I
B_5_48 (bib:p.5)ussel, qui a eu soixante treize voix contre soixante cinq, par Arrest il a esté ordonn
D_1_62 (bib:p.5)ussel, qui a eu soixante treize voix contre soixante cinq, par Arrest il a esté ordonn
B_16_3 (bib:p.8)en esperer de sa fortune, D’vne voix craintiue toute vne Va murmurant de plus en plus,
B_2_31 (bib:p.8) que s’ils ne disent tous d’vne voix Crucisige qu’au moins diront-ils Tolle : les é
B_11_22 (bib:p.42)me vne trompette le son de ta voix. C’estoit à vous d’annoncer au peuple ses pec
A_7_14 (bib:p.5) qui ne peut considerer d’autre voix dans ce parrici de execrable, que celle de ce sang
C_6_76 (bib:p.5) qui ne peut considerer d’autre voix dans ce parricide execrable, que celle de ce sang
A_3_41 (bib:p.6)autant d’Eloges qu’il y aura de voix dans la bouche des hommes, aussi l’on ne peut tr
A_5_62 (bib:p.9)mort auant que de me donner vne voix dans le Conclaue. Ie voy donc bien qu’il faut re
B_3_1 (bib:p.207)norité, elle est reglée à deux voix dans le Conseil, ce qu’elle pretend d’auantage
B_19_58 (bib:p.9)ge il auoit esté limité à deux voix dans le Conseil par le Roy deffunct son mary : c
C_12_1 (bib:p.10)ge il auoit esté limité à deux voix dans le Conseil par le Roy deffunct son mary : c
A_3_28 (bib:p.7)e l’Estat firent retentir leurs voix dans le Temple, dans les Carrefours: Les signes le
C_7_72 (bib:p.7)e l’Estat firent retentir leurs voix dans le Temple, dans les Carrefours : Les signes
A_2_18 (bib:p.4)ur: que l’on entendit mesme des voix dans le temple qui crioient confusement: Sortons d
C_1_21 (bib:p.3)’orme, il se fait vn murmure de voix, dans lequel on ne peut discerner que ces mots, Ia
B_9_26 (bib:p.7)pans le cours, Et suffoquans sa voix dans sa bouche impuissante, Firent qu’elle resta
E_1_74 (bib:p.7)pans le cours, Et suffoquans sa voix dans sa bouche impuissante, Firent qu’elle resta
B_17_11 (bib:p.18)auoit point encore entendu de voix dans vostre ville, s’escrier sur la conduite du
B_20_43 (bib:p.3)ccasions qui font retẽtir leur voix. Dautant que si par le peuple on entend la populac
A_7_14 (bib:p.4)vne voix du Ciel semblable à la voix de beaucoup d’eau, comme la voix d’vn grand to
C_6_76 (bib:p.4)vne voix du Ciel semblable à la voix de beaucoup d’eau, comme la voix d’vn grand to
B_13_69 (bib:p.3) fermer le cœur l’oreille à la voix de ce dangereux enchanteur, qui sous les feintes p
B_8_10 (bib:p.16) mais tu seruois d’organe à la voix de ce Dieu pour former les diuers tons muances qu
B_16_27 (bib:p.7) d’alegresse de loye, dont les voix de ce peuple font retentir à l’abord de V. M. e
C_10_8 (bib:p.9)vostre Autel pour y escouter la voix de ce Sacrement de loüange, publieray toutes les
C_9_17 (bib:p.6)ce soient des Magistrats que la voix de ce souuerain Seigneur ayt appellez à cette dig
A_8_8 (bib:p.6) ce soient des Magistrats que la voix de ce souuerain Seigneur ayt appellez a cette dign
E_1_73 (bib:p.6)ce soient des Magistrats que la voix de ce souuerain Seigneur ayt appellez a cette dign
A_7_13 (bib:p.14)it: car c’est veritablement la Voix de ce Souuerain Seigneur qui vous parle par nostre
C_10_52 (bib:p.14) : car c’est veritablement la Voix de ce Souuerain Seigneur qui vous parle par nostre
A_7_13 (bib:p.6)Dieu pour tenir sa place. Si la voix de ce Tout-puissant ne s’accorde pas auec la nos
C_10_52 (bib:p.6)ieu pour tenir sa place. Si la voix de ce Tout-puissant ne s’accorde pas auec la nos
A_9_30 (bib:p.8)outefois ainsi que l’Aspic à la voix de celuy qui chante, pour les prendre en esprit de
A_2_31 (bib:p.11)utefois ainsi que l’Aspic à la voix de celuy qui chante, pour les prendre en esprit de
C_10_52 (bib:p.5)ous supplie, apres cela, si la voix de ces estres naturellement muets, n’est pas la
A_7_13 (bib:p.5)vous supplie, apres cela, si la voix de ces estres naturellement muets, n’est pas la
C_10_52 (bib:p.5)ous les iours IESVS-CHRIST, la voix de ces Oracles d’vne si eternelle verité, ne se
A_7_13 (bib:p.5)tous les iours IESVS-CHRIST, la voix de ces Oracles d’vne si eternelle verité, ne se
B_13_69 (bib:p.5)urs, ou plus que iamais que la voix de cette belle outragée se doit ifaire entendre d
C_8_63 (bib:p.4)eurs fois, Puis enfin éleuer la voix De cette plaisante statuë, Dequoy toute la troupp
E_1_77 (bib:p.4)eurs fois, Puis enfin éleuer la voix De cette plaisante statuë, Dequoy toute la troupp
A_4_7 (bib:p.50)si par le Droict Canon, que les voix de ceux que la diuersité des temps a empesché d
B_18_14 (bib:p.3)artagerent quasi également les voix de ceux qui deliberoient. L’vn fut que son A. R.
B_12_36 (bib:p.5) mille liures pour gaigner les voix de ceux qui deuoient deliberer dans l’assemblée
B_5_32 (bib:p.13)putez faite à la pluralité des voix de chacun ordre, sans brigue, pratique, faueur ny
B_19_36 (bib:p.5), ils se resolurent tous d’vne voix de crier viue le Roy les Princes, jetterent les ar
B_20_43 (bib:p.1)N. SI LA VOIX DV PEVPLE est la voix de Dieu. A PARIS. M. DC. LII. REMEDE AVX MAL-HEVRS
B_20_43 (bib:p.4)snier que leur voix ne soit la voix de Dieu au fait proposé. De plus, si la necessit
B_20_43 (bib:p.3)a voix d’vn tel peuple soit la voix de Dieu, au suiet que les parties entendent, qui e
A_7_14 (bib:p.3)droit de la conformité entre la voix de Dieu celle du peuple, ce n’est pas pour donne
C_6_76 (bib:p.3)droit de la conformité entre la voix de Dieu celle du peuple, ce n’est pas pour donne
D_2_38 (bib:p.39) homme, celle du peuple est la voix de Dieu. Cette legion Chrestien ne que les Romains
C_10_52 (bib:p.25)orte la Voix du Peuple est la Voix de Dieu, contre le sentiment de celuy, qui nous a
A_7_13 (bib:p.25)sorte la Voix du Peuple est la Voix de Dieu, contre le sentiment de celuy, qui nous a
C_10_52 (bib:p.3). QVE LA VOIX DV PEVPLE est la voix de Dieu. Contre le sentiment de celuy qui nous a p
A_7_13 (bib:p.3)X. QVE LA VOIX DV PEVPLE est la voix de Dieu. Contre le sentiment de celuy qui nous a p
A_7_13 (bib:p.25) qu’vn melodieux concert de la Voix de Dieu, de la Voix des Peuples. Ce sera dans ces
C_10_52 (bib:p.25)qu’vn melodieux concert de la Voix de Dieu, de la Voix des Peuples. Ce sera dans ces
B_4_24 (bib:p.8)une du peuple. C’est dit-on, la voix de Dieu de laquelle vous deuez prendre plus d’in
C_10_52 (bib:p.4)a voix du Peuple, n’est pas la voix de Dieu, deuroient bien examiner la forme de leur
A_7_13 (bib:p.4)la voix du Peuple, n’est pas la voix de Dieu, deuroient bien examiner la forme de leur
C_10_52 (bib:p.18)e rend nostre Dieu-donné à la Voix de Dieu du Peuple.   Le Ciel, la terre, l’Estat
A_7_13 (bib:p.18)ne rend nostre Dieu-donné à la Voix de Dieu du Peuple.   Le Ciel, la terre, l’Estat
A_7_14 (bib:p.17) contre luy, ne sont point des voix de Dieu, encore que ce soit des voix du peuple ;
C_6_76 (bib:p.17) contre luy, ne sont point des voix de Dieu, encore que ce soit des voix du peuple ;
A_7_13 (bib:p.23)ntrendra la Voix du Peuple, la Voix de Dieu, entonner de tous costez, Viue le Roy, aue
C_10_52 (bib:p.23)trendra la Voix du Peuple, la Voix de Dieu, entonner de tous costez, Viue le Roy, aue
B_20_43 (bib:p.3)is la question au iour ; si la voix de Dieu est la voix du peuple, deuoit mieux entend
A_7_13 (bib:p.4)la voix du Peuple, n’est pas la voix de Dieu; ie ne laisseray pas pourtant de vous mons
A_3_13 (bib:p.3) Monsieur, ils sont pourtant la voix de Dieu. Ie ne sçay si vous meritez la haine qu
C_5_20 (bib:p.6)u peuple, la voix duquel est la voix de Dieu. La plus forte citadelle d’vn Prince est
C_10_52 (bib:p.4) raisonnables ne fut iamais la voix de Dieu, la voix des Peuples est la voix des creat
A_7_13 (bib:p.4)s raisonnables ne fut iamais la voix de Dieu, la voix des Peuples est la voix des creat
B_1_14 (bib:p.15)ei) la voix du Peuple c’est la voix de Dieu, les estrangers mesmes, les Princes estran
B_14_19 (bib:p.15)i) la voix du Peuple c’est la voix de Dieu, les estrangers mesmes, les Princes estran
B_20_43 (bib:p.3)n. Si la voix du Peuple est la voix de Dieu. Les hõmes ne sont que trop souuent en di
B_11_36 (bib:p.38)ue la voix du peuple c’est la voix de Dieu. Lis dont s’il te plaist, si tu n’appr
B_3_7 (bib:p.8) ces sciences, l’vne sera par la voix de Dieu l’autre par l’influence des Astres, ca
A_5_52 (bib:p.6) sage d’entre les sages, par la voix de Dieu, l’autre reçeut vn pareil Eloge par la
A_7_13 (bib:p.4)st pas seulement quelquefois la voix de Dieu: mais que la voix des estres moins nobles,
B_20_43 (bib:p.3), que la voix du peuple est la voix de Dieu, mettre la difference qui se trouue tant d
C_3_9 (bib:p.24)soyez pas des dures roches à la voix de Dieu, ny de ces chemins battus à tous les mauu
B_20_43 (bib:p.8) cette election estoit-elle la voix de Dieu, ou non ? Les acclamations du mesme peupl
A_7_14 (bib:p.34)rie contre luy, n’est point la voix de Dieu, pource que ce n’est point la voix de la
C_6_76 (bib:p.34)rie contre luy, n’est point la voix de Dieu, pource que ce n’est point la voix de la
B_12_63 (bib:p.13)de neant, il faut reietter la voix de Dieu, puis que celle du peuple est ainsi nommé
E_1_80 (bib:p.13) de neant, il faut reietter la voix de Dieu, puis que celle du peuple est ainsi nommé
A_7_13 (bib:p.6) Peuple, n’est-ce pas encore la voix de Dieu, puis qu’elle desire de voir nostre bon
C_10_52 (bib:p.6)Peuple, n’est-ce pas encore la voix de Dieu, puis qu’elle desire de voir nostre bon
A_7_14 (bib:p.15)voix n’a donc garde d’estre la voix de Dieu, puis qu’elle est accompagnée de tant d
C_6_76 (bib:p.15)voix n’a donc garde d’estre la voix de Dieu, puis qu’elle est accompagnée de tant d
C_10_52 (bib:p.7), que la Voix du Peuple est la Voix de Dieu, puis qu’elle ne se forme que d’vne co
A_7_13 (bib:p.7)t, que la Voix du Peuple est la Voix de Dieu, puis qu’elle ne se forme que d’vne co
C_10_52 (bib:p.6)oix du Peuple, n’est-ce pas la voix de Dieu, quand elle dit, que le Roy dernier mort e
A_7_13 (bib:p.6)voix du Peuple, n’est-ce pas la voix de Dieu, quand elle dit, que le Roy dernier mort e
A_7_13 (bib:p.4)ix des Peuples ne fut iamais la voix de Dieu. Quand la proposition est à double sens,
C_10_52 (bib:p.4)x des Peuples ne fut iamais la voix de Dieu. Quand la proposition est à double sens,
C_10_52 (bib:p.15), que ce ne peut estre que la Voix de Dieu, quand tout le Peuple la supplie tres-humb
A_7_13 (bib:p.15)a, que ce ne peut estre que la Voix de Dieu, quand tout le Peuple la supplie tres-humb
C_10_52 (bib:p.6)ix du Peuple soit tousiours la Voix de Dieu, que ce monstre a plusieurs testes, sans i
A_7_13 (bib:p.6)oix du Peuple soit tousiours la Voix de Dieu, que ce monstre a plusieurs testes, sans i
B_20_43 (bib:p.12)ntes raisonnables, ne soit la voix de Dieu, que si on ne l’escoute, la vengeance en
B_20_43 (bib:p.4)La voix du peuple sera donc la voix de Dieu, qui ne peut parler proprement aux hommes
A_4_1 (bib:p.23)t du peuple est libre, c’est la voix de Dieu, qui n’est iamais interessée, qu’on n
A_5_35 (bib:p.5)nt comme Hananias, i’entends la voix de Dieu qui parle à la conscience criminelle de c
C_3_77 (bib:p.5)nt comme Hananias, i’entends la voix de Dieu qui parle à la conscience criminelle de c
A_7_14 (bib:p.7)’ils renuersent Babylone. Cette voix de Dieu qui retentit de tous costez si épouuantab
C_6_76 (bib:p.7)’ils renuersent Babylone. Cette voix de Dieu qui retentit de tous costez si épouuantab
C_9_34 (bib:p.4)es qu’elle vous doit rendre. La voix de Dieu qui veut que nous honnorions les puissance
C_10_24 (bib:p.8)upirs nostre trespas. Voicy la voix de Dieu qui vous le declare, car c’est celle du
A_5_23 (bib:p.27)e, si la voix du peuple est la voix de Dieu, qu’elle tire la cõsequence. C’est vn
C_3_31 (bib:p.27)e, si la voix du peuple est la voix de Dieu, qu’elle tire la cõsequence. C’est vn
A_7_13 (bib:p.26), que la Voix du Peuple est la Voix de Dieu, qu’il n’y a nulle difference entre ce
C_10_52 (bib:p.26) que la Voix du Peuple est la Voix de Dieu, qu’il n’y a nulle difference entre ce
B_17_21 (bib:p.44)nt de tous vos peuples, si la voix de Dieu repugne à cette pensée, voyant qu’il e
B_20_43 (bib:p.11)leur Roy. Or que ce ne fut la voix de Dieu sa volonté, personne n’en peut douter,
A_5_81 (bib:p.4)erte, qu’à vn Peuple qui est la voix de Dieu, sans lequel ne pourriez subsister. Du moi
A_7_13 (bib:p.22)que la Voix du Peuple, soit la Voix de Dieu, sans que la Voix de Dieu, soit la Voix du
C_10_52 (bib:p.22)ue la Voix du Peuple, soit la Voix de Dieu, sans que la Voix de Dieu, soit la Voix du
A_7_13 (bib:p.10) la Nature, que s’opposer à la Voix de Dieu, si elle ne nous redonne pas vn Souuerain
C_10_52 (bib:p.10)la Nature, que s’opposer à la Voix de Dieu, si elle ne nous redonne pas vn Souuerain
A_7_13 (bib:p.5)turellement muets, n’est pas la voix de Dieu, si elle ne peut pas estre aussi en des oc
C_10_52 (bib:p.5)urellement muets, n’est pas la voix de Dieu, si elle ne peut pas estre aussi en des oc
A_7_13 (bib:p.8)it estre en ce rencontre que la Voix de Dieu, si vous ne consentez pas à la grace que
C_10_52 (bib:p.8)t estre en ce rencontre que la Voix de Dieu, si vous ne consentez pas à la grace que
C_10_52 (bib:p.22) la Voix de Dieu, sans que la Voix de Dieu, soit la Voix du Peuple. Ha, France, que t
A_7_13 (bib:p.22)t la Voix de Dieu, sans que la Voix de Dieu, soit la Voix du Peuple. Ha, France, que t
B_20_43 (bib:p.10)voix du peuple n’est point la voix de Dieu, s’il doit estre conduit comme vn aueugl
B_20_43 (bib:p.11)tat, que nous disons estre la voix de Dieu tres-solemnelle, quand ils parlent ordonne
A_6_72 (bib:p.6)le, qui est (comme l’on dit) la voix de Dieu, t’en attribuë la principalle cause. Ca
A_7_13 (bib:p.7) Peuple ne pouuoit pas estre la Voix de Dieu; veu que leurs effects estoient contraires
A_7_14 (bib:p.3)IX. Si la voix du Peuple est la voix de Dieu ? CE Prouerbe passe dans la pluspart du m
C_6_76 (bib:p.3)IX. Si la voix du Peuple est la voix de Dieu ? CE Prouerbe passe dans la pluspart du m
B_20_43 (bib:p.8)sseurs estoient-elles point la voix de Dieu ? Ces Rois portez sur des pauois au tour
B_20_43 (bib:p.8)quand la voix du peuple est la voix de Dieu ; disons que telle obeïssance appartient
C_10_52 (bib:p.4)a voix du Peuple, n’est pas la voix de Dieu ; ie ne laisseray pas pourtant de vous mo
C_10_52 (bib:p.4)t pas seulement quelquefois la voix de Dieu : mais que la voix des estres moins noble
A_7_14 (bib:p.5)ée de son Roy, deuroit estre la voix de Dieu : qui defend au contraire de toucher à s
C_6_76 (bib:p.5)ée de son Roy, deuroit estre la voix de Dieu : qui defend au contraire de toucher à s
C_10_52 (bib:p.7)Peuple ne pouuoit pas estre la Voix de Dieu ; veu que leurs effects estoient contrair
A_7_13 (bib:p.1)er QVE LA VOIX DV PEVPLE EST LA VOIX DE DIEV. CONTRE LE SENTIMENT de celuy qui nous a p
C_10_52 (bib:p.1)r QVE LA VOIX DV PEVPLE EST LA VOIX DE DIEV. CONTRE LE SENTIMENT de celuy qui nous a p
A_7_14 (bib:p.1)ON, SI LA VOIX DV PEVPLE EST LA VOIX DE DIEV ? M. DC. XLIX. Si la voix du Peuple est l
C_6_76 (bib:p.1)ON, SI LA VOIX DV PEVPLE EST LA VOIX DE DIEV ? M. DC. XLIX. Si la voix du Peuple est l
C_8_42 (bib:p.8)n chasse à mauuais vent Que des voix de diuers meslange Font aux vieux chiens prendre l
C_5_31 (bib:p.4)ration vous n’auez vsé d’aucune voix de fait, quoy que vous en ayez assez eu de suiet,
D_1_5 (bib:p.10)eux saintement allumez, Par vne voix de feu les peuples sont charmez. Ce rayon lumineux
A_7_14 (bib:p.5)soit sa voix, si ce n’est cette voix de fleau de cholere, dont vn Prophete menace la vi
C_6_76 (bib:p.5)soit sa voix, si ce n’est cette voix de fleau de cholere, dont vn Prophete menace la vi
C_6_80 (bib:p.5)criant tousjours aux armes. Ces voix de frayeur donnerent aussi tost l’alarme par tou
D_2_6 (bib:p.6)ntreprise, il n’aura plus qu’vne voix de fureur des cris de vengeance, demandant incessa
A_6_36 (bib:p.7)treprise, il n’aura plus qu’vne voix de fureur que des cris de vengeance, demandant inc
C_9_45 (bib:p.4)treprise, il n’aura plus qu’vne voix de fureur que des cris de vengeance, demandant inc
B_16_28 (bib:p.9)its contentieux, qui voyant la voix de Iacob les mains d’Esau, semant des discours a
C_10_10 (bib:p.3), chap. Chrestiens escoutez la voix de Iesus cét aymable Sauueur, non plus mourant su
C_3_9 (bib:p.9)es iours : si, comme Ninive à la voix de Ionas, ils s’amendent sont penitence : mais
B_14_7 (bib:p.10)uples faisoient retentir leurs voix de ioye, par acclamations de Viue le Roy, par tout
B_1_1 (bib:p.112)rester l’oreille à l’amoureuse voix de la clemence ? Si la Tyrannie n’a aucune tend
B_15_28 (bib:p.6) apres laquelle ayant pris les voix de la Compagnie, il prononça l’Arrest de cét E
C_3_9 (bib:p.30) elles leur faisoit retentir la voix de la Diuinité.   Ie ne doute pas qu’on ne me
B_20_23 (bib:p.4)e l’Estat, (declaré tel par la voix de la Iustice de tous les Parlemens) auec des trou
B_12_11 (bib:p.4)aron de Clinchan animant de la voix de la main nos Trouppes a esté blessé, le Duc de
A_7_14 (bib:p.4) voix ou son discours estoit la voix de la multitude. Et ecce vir vnus vestitus lineis,
C_6_76 (bib:p.4) voix ou son discours estoit la voix de la multitude. Et ecce vir vnus vestitus lineis,
A_7_14 (bib:p.4)que estre la mesme chose que la voix de la multitude : pource que dans l’Apocalypse
C_6_76 (bib:p.4)que estre la mesme chose que la voix de la multitude : pource que dans l’Apocalypse
C_2_42_06 (bib:p.11)s Leur faisoit offre par sa voix De la paix qu’ils ont souhaittée, Et par Mazari
B_12_6 (bib:p.11)cune taxe sur vostre Corps, la voix de la plainte publique ne vous eust iamais alarmé
B_15_24 (bib:p.11)une taxe sur vostre Corps, la voix de la plainte publique ne vous eust iamais alarmé
A_8_10 (bib:p.26)nne à son deuoir, n’entende la voix de la Prouince, sa Mere qui la rappellé dans son
C_9_52 (bib:p.26)nne à son deuoir, n’entende la voix de la Prouince, sa Mere qui la rappellé dans son
A_7_68 (bib:p.18)euoir si naturel, reuenez à la voix de la Prouince vostre Mere qui vous rappelle vous
C_10_53 (bib:p.18)uoir si naturel, reuenez à la voix de la Prouince vostre Mere qui vous rappelle vous
A_5_43 (bib:p.3) qui ait iamais veu le iour, la voix de la Renommée le publie si hautement, que tout c
C_3_19 (bib:p.3) qui ait iamais veu le iour, la voix de la Renommée le publie si hautement, que tout c
E_1_67 (bib:p.3) qui ait iamais veu le iour, la voix de la Renommée le publie si hautement, que tout c
B_8_3 (bib:p.3)e qui ait iamais veu le iour, la voix de la Renommée le publie si hautement, que tout c
B_7_18 (bib:p.5) les Muses qui se seruent de la voix de la Renommée pour apprendre aux peuples plus el
B_18_23 (bib:p.11)e estoit bien informée Par la voix de la renommée, Sans doute en cette lettre icy Vo
C_10_2 (bib:p.8)stoient que les Interpretes des voix de la terre ; de mesme que le Parlement ne vous r
C_10_27 (bib:p.20)nges vous en benissent, digne Voix de la toute puissance. Que les Cieux les Elemens v
A_7_14 (bib:p.34), pource que ce n’est point la voix de la verité, dont il est le principe : mais plu
C_6_76 (bib:p.34), pource que ce n’est point la voix de la verité, dont il est le principe : mais plu
A_2_47 (bib:p.8)e que iargon qu’ils ont bien la voix de la vertu, mais qu’ils n’en ont nullement l
C_7_11 (bib:p.8)e que iargon qu’ils ont bien la voix de la vertu, mais qu’ils n’en ont nullement l
A_5_93 (bib:p.5)crées du cabinet; au lieu de la voix de la violence de l’iniustice, faites retentir p
D_1_18 (bib:p.4)n parlant, en toutes façons, la voix de leur douleur, nous n’auons rien oublié que l
A_9_30 (bib:p.9)nu d’icelle soit desolée par la voix de leur rugissement horrible, plus lamentable que
A_2_31 (bib:p.12)u d’icelle soit desolée par la voix de leur rugissement horrible, plus lamentable que
C_5_20 (bib:p.30)re Maiesté, la douceur de leur voix de leurs instrumens, au recit de ces Vers, qu’el
D_1_7 (bib:p.11)uauté, qui au lieu d’obeïr à la voix de leurs Pasteurs, la méprisent la veulent estouf
A_4_6 (bib:p.45)tes, la benediction du Ciel, la voix de leurs peuples perpetué leur reputation plus qu
A_2_49 (bib:p.10)affaires: mais sans sceance ny voix de liberatiue ains doiuent estre de bout derriere
C_7_43 (bib:p.10)ffaires : mais sans sceance ny voix de liberatiue ains doiuent estre de bout derriere
D_1_7 (bib:p.5) veritables, sont les naturelles voix de l’Eglise, par lesquelles elle s’explique, p
C_3_9 (bib:p.26) ie puis tout fortifier auec la voix de l’Eternel. Luy seul peut mouuoir vos volontez
B_3_19 (bib:p.12)ndu reiallit contre vous.   La voix de l’Interessé pour la France.   Au dessein de
A_5_81 (bib:p.4)d’vn peuple opprimé, non pas la voix de l’opprimeur, que deuriez haïr comme vn Demon
C_3_9 (bib:p.25)e Dieu, telle est de l’autre la voix de Mazarin. Le Cardinal vous proteste, sur les sai
B_7_20 (bib:p.5)Public par mes Lettres, de viue voix, de me tenir ferme dans cette resolution; que cepe
C_12_13 (bib:p.5)ublic par mes Lettres, de viue voix, de me tenir ferme dans cette resolution ; que ce
C_10_27 (bib:p.28): car le Seigneur a exaucé la voix de mes pleurs : le Seigneur a ouy ma priere, le S
B_6_16 (bib:p.2)é : car le Seigneur a exaucé la voix de mes pleurs : le Seigneur a ouy ma priere : le
B_6_16 (bib:p.5)reilles fussent attentiues à la voix de mes prieres. Quand vostre Diuine Maiesté ramen
B_5_23 (bib:p.18)que le Conseil excita encor la voix de Messieurs les Gens du Roy, qui interietterent a
C_12_34 (bib:p.18)ue le Conseil excita encor la voix de Messieurs les Gens du Roy, qui interietterent a
E_1_86 (bib:p.18)ue le Conseil excita encore la voix de Messieurs les Gens du Roy, qui interietterent a
B_16_63 (bib:p.11)le Parlement excita encore la voix de Messieurs les gens du Roy, qui interjetterent a
C_10_43 (bib:p.2) vostre raison : mais c’est la voix de mille mille ames languissantes dãs l’extrém
B_17_27 (bib:p.25)jorité, plus amplement par la voix de Monsieur son Chancelier, comme Majeur, donne Au
A_5_28 (bib:p.7)r son bon exemple, l’exhorte de voix de ne pas suiure les chemins qui conduisent aux pa
C_3_46 (bib:p.7)r son bon exemple, l’exhorte de voix de ne pas suiure les chemins qui conduisent aux pa
B_5_47 (bib:p.5)esis. Escoutez pour le moins la voix de nos prieres les plus feruentes, par lesquelles
C_10_27 (bib:p.26)illes fussent attentiues à la voix de nos prieres. Quand vostre Diuine Maiesté ramen
B_20_20 (bib:p.21)l choisi par la pluralité des voix, de personnes dont la probité soit connuë de tou
C_11_24 (bib:p.21)l choisi par la pluralité des voix, de personnes dont la probité soit connuë de tou
B_16_4 (bib:p.1)mière importation du fichier LA VOIX DE PEVPLE AV ROY, Pour la Paix Generale. A. PARIS,
B_20_43 (bib:p.12)nd le peuple fait retentir sa voix de plaintes raisonnables, ne soit la voix de Dieu,
B_4_24 (bib:p.17), qui porte par le moyen de la voix de plus plus grandes passions dedans l’ame. Pour
C_1_48 (bib:p.5) quadrature du cercle, des cinq voix de Porphire, ny du Secret des Longitudes. Escoutez
B_14_20 (bib:p.14)ou plustost faire achepter la voix de quelques malheureux qui publient sa foiblesse s
B_16_11 (bib:p.14)ou plustost faire achepter la voix de quelques malheureux qui publient sa foiblesse s
B_16_32 (bib:p.14)ou plustost faire achepter la voix de quelques malheureux qui publient sa foiblesse s
C_11_9 (bib:p.10)?   L’Hostesse.   Rien, qu’vne voix, de, Qui va là.   Iacquinot.   Est ce pour le r
A_7_14 (bib:p.7)nd il menace les Iuifs de cette voix de retribution de vengeance, qui viendra du Ciel e
C_6_76 (bib:p.7)nd il menace les Iuifs de cette voix de retribution de vengeance, qui viendra du Ciel e
B_4_8 (bib:p.72)s, ne parloit encore que par la voix de sa Gouuernante, n’agissoit que par son organe
B_6_16 (bib:p.20)Anges vous en benissent, digne voix de sa toute puissance. Que les Cieux les Elemens v
B_14_7 (bib:p.4) Peuple ne voulut point ouyr la voix de Samuel : mais ils dirent non : mais il sera R
D_2_21a (bib:p.7)i vous la demande. Escoutez la voix de ses armées, qui se plaignent de ce qu’il vit
C_7_49 (bib:p.7)ui vous la demande. Escoutez la voix de ses armées, qui se plaignent de ce qu’il vit
D_1_6 (bib:p.27)antage, essaya de pratiquer les voix de ses Collegues : mais l’Archeuesque de Mayenc
D_2_10 (bib:p.9)arresté, selon la pluralité des voix de six vingts Senateurs, dont Monsieur le Musnier
B_18_33 (bib:p.18)n s’humilie, qu’il escoute la voix de son Confesseur. Vous voyez l’authorité la co
A_7_22 (bib:p.5) qui n’entend volontiers que la voix de son Epoux celeste, qui n’a des oreilles que p
C_10_4 (bib:p.5) qui n’entend volontiers que la voix de son Epoux celeste, qui n’a des oreilles que p
E_1_79 (bib:p.5) qui n’entend volontiers que la voix de son Epoux celeste, qui n’a des oreilles que p
B_19_11 (bib:p.12) lon bouche les oreilles à la voix de son Innocence, ou de sa Iustification. Qu’on
B_3_19 (bib:p.3)Au Roy.   Grand Prince, oyez la voix de son iuste courroux, Souffrez que cette Reine em
C_3_85 (bib:p.3)e le nom de son subjet comme la voix de son oracle. Ie suis,   MONSIEVR, Vostre tres-h
A_4_3 (bib:p.6)crée Mere: publia soudain par la voix de son peuple, la violance l’injustice que le Ca
D_1_33 (bib:p.6)ée Mere : publia soudain par la voix de son peuple la violance l’injustice que le Car
C_5_1 (bib:p.7)rée Mere : publia soudain par la voix de son peuple la violence l’iniustice que le Car
D_2_19 (bib:p.6)ée Mere : publia soudain par la voix de son peuple la violence l’injustice que le Car
A_9_1 (bib:p.7)glorieux d’estre iustifié par la voix de son Prince? Quel Prince plus aymable d’auoir
D_2_45 (bib:p.4)lorieux d’estre iustifié par la voix de son Prince ? Quel Prince plus aymable d’auoi
A_2_49 (bib:p.9)isir pezer, non pas compter les voix de sondit Conseil. La deuxiéme que ledit Conseil
C_7_43 (bib:p.9)isir pezer, non pas compter les voix de sondit Conseil. La deuxiéme que ledit Conseil
A_6_68 (bib:p.7)emande. Ne sois plus sourd à la voix de tant de droicts tous saints tous violez qui t
C_6_57 (bib:p.7)emande. Ne sois plus sourd à la voix de tant de droicts tous saints tous violez qui t
B_14_30 (bib:p.5)e armée ? N’oyez vous point la voix de tant de malheureuse Que consomment la faim, ou
B_14_50 (bib:p.20) N’entendez-vous pas aussi la voix de tant de millions d’hommes qui repetent souuen
B_4_25 (bib:p.20)? N’entendez-vous pas aussi la voix de tant de millions d’hommes qui repetent souuen
A_3_28 (bib:p.21)nde, eust esté inexorable à la voix de tant de souspirs de sanglots? Comment auroit-el
C_7_72 (bib:p.21)nde, eust esté inexorable à la voix de tant de souspirs de sanglots ? Comment auroit-
A_8_10 (bib:p.36)ndu, il luy faut faire ouyr la voix de tant de vefues d’orphelins qui demandent leur
C_9_52 (bib:p.36)ndu, il luy faut faire ouyr la voix de tant de vefues d’orphelins qui demandent leur
A_4_12 (bib:p.13)tte fameuse ville de Paris. La voix de tant d’innocens, les cris les larmes des pauu
B_20_43 (bib:p.4)ëment pour leurs interests, la voix de tel peuple ne peut estre receuë que comme de p
B_12_10 (bib:p.6)es gẽs, ne pas s’endormir à la voix de telles Serennes, qui ne chantẽt que pour nous
C_12_48 (bib:p.3)canons, ou plustost auec cette voix de tonnerre, par laquelle, selon le langage de l
C_12_12 (bib:p.7) Altesse voit dans celle-cy la voix de tous les peuples, ie vous proteste que tous les
C_3_25 (bib:p.4)celle qui est condamnée par les voix de tous les Sages du monde, ne doit point estre re
C_9_52 (bib:p.18)uietie à ces mauuais Iuges, la voix de tout le Royaume mal edifié de cet exemple, con
A_8_10 (bib:p.18)uietie à ces mauuais Iuges, la voix de tout le Royaume mal edifie de cet exemple, cond
B_20_22 (bib:p.12)   Escoutons bien plustost la voix de tout le Royaume qui a prononcé Anatheme contre
A_8_79 (bib:p.17)e Apologie si solitaire que la voix de tout l’Vniuers, qui semble crier contre ces m
C_3_32 (bib:p.17)e Apologie si solitaire que la voix de tout l’Vniuers, qui semble crier contre ces m
B_9_21 (bib:p.26)er ne peut rien adjouster à la voix de tout vn Royaume, qui publie hautement sa fideli
B_14_16 (bib:p.26)r ne peut rien adjouster à la voix de tout vn Royaume, qui publie hautement sa fideli
B_15_26 (bib:p.10)dinal Mazarin. SIRE, C’est la voix de tout vostre Peuple, de Compiegne qui parle par
C_12_51 (bib:p.11)dinal Mazarin. SIRE, C’est la voix de tout vostre Peuple, de Compiegne qui parle par
B_4_22 (bib:p.8) estes Mere, MADAME, écoutez la voix de toutes les meres, de la Nature mesme, qui vous
A_4_17 (bib:p.26)e tous les siecles, qui par la voix de toutes les nations appellera ANNE D’AVTRICHE
C_10_2 (bib:p.6)dres de la Frãce, d’escouter la voix de vos subiets, d’agreer la continuation de nos
B_14_19 (bib:p.20)ennemy iuré de la France, les voix de vostre bon Peuple, vous rendrons recommandable
B_1_14 (bib:p.20) ennemy iuré de la France, les voix de vostre bon Peuple, vous rendrons recommandable
B_13_69 (bib:p.6)amais.   Il ne faut pas que la voix de vostre Patrie affligée se perde inutillement e
A_3_20 (bib:p.4)uence de vostre Apostre. Icy la voix de vostre Precurseur pour les preparer à receuoir
B_3_8 (bib:p.4)urs en ces termes:   SIRE, Si la voix de vostre ville de Paris n’auoit point esté emp
C_7_60 (bib:p.35)eu de corde, pour empescher la voix de vous rendre vn si mauuais office, si vous n’a
D_1_8 (bib:p.9)ats de l’Empire retiendront leur voix décisive tant dans les Dietes vniverselles que pa
C_2_54 (bib:p.8)nte, Ie parle à mon LOVIS d’vne voix defaillante, Ce barbare Destin qui se plaist en me
B_5_54 (bib:p.4)ur sceance, tous autres qui ont voix deliberatiue au Parlement, marquez dans le tableau
A_2_49 (bib:p.10)ra question d’en auoir seance, voix deliberatiue audit Conseil pour cét affaire pouru
C_7_43 (bib:p.10)ra question d’en auoir seance, voix deliberatiue audit Conseil pour cét affaire pouru
E_1_19 (bib:p.29)ist, qu’il falloit donc donner voix deliberatiue aux autres Mareschaux de France, Fut
C_12_44 (bib:p.29)nquanteniers Diziniers auront voix deliberatiue comme le Quartinier, s’ils ne sont
C_1_40_05 (bib:p.6) l’vn d’iceux, auroit seance voix deliberatiue comme les autres.   Lesdits Seigneur
A_2_41s (bib:p.5)ct venir, en icelle ils auront voix deliberatiue comme les Deputez pour executer ce qu
B_15_14 (bib:p.12) du Sang, qui leur dispute la voix deliberatiue dans les Compagnies Souueraines ? Qu
B_14_2 (bib:p.5)de l’Estat, lesquels mesmes ont voix deliberatiue dans toutes les Compagnies Souueraine
B_6_36 (bib:p.5)de l’Estat, lesquels mesmes ont voix deliberatiue dans toutes les Compagnies Souueraine
A_2_41s (bib:p.4)iront en icelle trois ans auec voix deliberatiue en ce qui concernera au gouuernement
E_1_38 (bib:p.9) Pairs Generaux qui ont sceance voix deliberatiue en ladite Cour seroient aduertis. Ce
A_5_23 (bib:p.31)y que les peuples n’ont aucune voix deliberatiue en tout cela, si ce n’est par vous
C_3_31 (bib:p.31)y que les peuples n’ont aucune voix deliberatiue en tout cela, si ce n’est par vous
A_6_85 (bib:p.25)ict de seance, mais non pas de voix deliberatiue, excepté l’Archeuesque de Paris l
C_6_40 (bib:p.28)ict de seance, mais non pas de voix deliberatiue, excepté l’Archeuesque de Paris, l
A_4_6 (bib:p.31)on, auquel il a esté receu a eu voix deliberatiue. Il a encor esté non seulement simpl
C_12_44 (bib:p.29)inquanteniers Diziniers n’ont voix deliberatiue, ils ne s’y trouueront, ce faisant
A_2_49 (bib:p.11)ntrer: mais n’auoir sceance ny voix deliberatiue. Le Conseil des depesches ou affaires
C_7_43 (bib:p.11)trer : mais n’auoir sceance ny voix deliberatiue. Le Conseil des depesches ou affaires
C_1_40_05 (bib:p.8)cette qualité, y a eu seance voix deliberatiue. Le Mercredy 16. l’on a eu aduis de
A_4_4 (bib:p.22)ris: ioint qu’ils y ont sceance voix deliberatiue, lors que les Rois y tiennent leur li
A_6_7 (bib:p.6)e n’y ont-ils pas entrée, seance voix deliberatiue? lors qu’ils feront la premiere dé
A_2_26 (bib:p.5)t la faculté d’interposer leurs voix deliberatiue; Mais quand ils ont decidé quelque c
A_8_74 (bib:p.5)lement de luy accorder sceance, voix deliberatiue, par la bouche duquel nous auons reç
B_1_18 (bib:p.5)lement de luy accorder sceance, voix deliberatiue, par la bouche duquel nous auons reç
C_9_25 (bib:p.5)lement de luy accorder sceance, voix deliberatiue, par la bouche duquel nous auons reç
C_6_40 (bib:p.32)chaux Admiraux de France y ont voix deliberatiue. SIEGES PRESIDIAVX. IL y a plusieurs
B_15_32 (bib:p.8)nce y ont tousiours eu seance, voix deliberatiue ; Aussi depuis ce temps y ont esté
A_9_9 (bib:p.10)aura pourueu qu’il viue En Cour voix deliberatiue : Il fit depuis vn Regiment.     L
D_1_14 (bib:p.10)ura pourueu qu’il viue En Cour voix deliberatiue : Il fit depuis vn Regiment.     L
C_6_5 (bib:p.6)e n’y ont-ils pas entrée, seance voix deliberatiue ? lors qu’ils feront la premiere d
B_12_57 (bib:p.8)erts des Luths, des Violes des voix delicates de musique, qu’au çon enroüé des Ta
A_6_75 (bib:p.5)uãt vn bruit confus de diuerses voix, demandoient cõme pardon à Dieu aux Roys de tant
A_7_34 (bib:p.7)s écoutiés en cette rẽcontre la voix des Apostres, c’est assés que vous consultiés
A_3_37 (bib:p.6) écoutiez en cette rencontre la voix des Apostres, c’est assez que vous consultiez le
C_7_66 (bib:p.6) écoutiez en cette rencontre la voix des Apostres, c’est assez que vous consultiez le
C_3_25 (bib:p.5)umbentes. Ce n’est point par la voix des bouffons ny de ces esprits heureux en rencontr
B_16_4 (bib:p.7)ostre cœur de vostre amour : La voix des canons n’estoient que pour suppléer à la f
A_8_59 (bib:p.7)t frottés, semble à entendre la voix des canons que c’est le triste presage de leur p
C_10_2 (bib:p.8)e prophete, que Dieu escouta la voix des cieux, que les cieux n’estoient que les Inte
A_5_102 (bib:p.6)Arrests de l’Areopage, par les voix des Colporteurs, par les meilleures plumes de la F
B_13_67 (bib:p.6)Arrests de l’Areopage, par les voix des Colporteurs, par les meilleures plumes de la F
C_10_44 (bib:p.6)Arrests de l’Areopage, par les voix des Colporteurs, par les meilleures plumes de la F
C_10_52 (bib:p.4)eu, la voix des Peuples est la voix des creatures raisonnables, donc la voix des Peupl
A_7_13 (bib:p.4)ieu, la voix des Peuples est la voix des creatures raisonnables, donc la voix des Peupl
C_10_52 (bib:p.4) ce seroit vne mesme chose. La voix des Creatures raisonnables ne fut iamais la voix d
A_7_13 (bib:p.4)e ce seroit vne mesme chose. La voix des Creatures raisonnables ne fut iamais la voix d
A_3_64 (bib:p.20)chose; neantmoins l’impieté la voix des crimes des Sodomites ayant monté iusques à s
B_16_4 (bib:p.8) homme. Celle d’Auguste, par la voix des Deuins, qui publierent au iour qu’il nasquit
A_7_13 (bib:p.4)is la voix de Dieu: mais que la voix des estres moins nobles, l’est pareillement auss
C_10_52 (bib:p.4) la voix de Dieu : mais que la voix des estres moins nobles, l’est pareillement auss
B_16_28 (bib:p.25)les qu’il estoit beny de leur voix des graces du Ciel. C’est ce qui se pratiquera e
A_2_41s (bib:p.21) premiere élection au plus de voix des hommes d’affaires du Commerce, les neuf Depu
B_7_18 (bib:p.5) estre dignement exprimé par la voix des hommes. Toutesfois, Monseigneur, puis que le v
B_15_18 (bib:p.12)oit point en leurs écrits, la voix des hommes ; mais les hurlemens des demons les pl
B_19_55 (bib:p.8)Tambour empesche d’entendre la voix des Loix de la Iustice. Ie scay que pour authorise
C_6_39 (bib:p.6) Roy de son Empire, ainsi de la voix, des mains remirent cet Estat sur pied, par l’as
A_4_2 (bib:p.7) douleurs, on parle en foule, la voix des meres se mesle auec celle des enfans, ce ne so
A_1_47 (bib:p.16) à tant de larmes qui sont les voix des miserables, ce que nous leur demandons instamm
B_2_3 (bib:p.16), à tant de larmes qui sont les voix des miserables, ce que nous leur demandons instamm
C_9_50 (bib:p.16) à tant de larmes qui sont les voix des miserables, ce que nous leur demandons instamm
C_12_32 (bib:p.11) est de cette Couronne par la voix des Parlemens des gens de bien, trauerser tout le
C_10_43 (bib:p.5)n demeure scandalizé. C’est la voix des Pauures du Ciel qui proteste par ma bouche, as
C_10_43 (bib:p.2)d’vn morceau de pain, c’est la voix des pauures, qui crie, Madame, ce cry lamentable d
C_10_43 (bib:p.2)der pour tout perdre, c’est la voix des pauures qui crie vengeance, dans la cruelle ne
A_5_83 (bib:p.15)Dieu des vangeances rejette la voix des pauures, qui crient à ses oreilles auec tant
C_3_78 (bib:p.15)Dieu des vangeances rejette la voix des pauures, qui crient à ses oreilles auec tant
E_1_61 (bib:p.15)Dieu des vangeances rejette la voix des pauures, qui crient à ses oreilles auec tant
C_7_37 (bib:p.4)e de vous ; il avoit entendu la voix des pauvres le gémissement des captifs vous a cho
B_7_41 (bib:p.4)ustice à donné ce titre, par la voix des Peuples: Ce n’est pas que les plus fameux Gu
A_7_13 (bib:p.25)cert de la Voix de Dieu, de la Voix des Peuples. Ce sera dans ces occasions, que vous
C_10_52 (bib:p.25)ert de la Voix de Dieu, de la Voix des Peuples. Ce sera dans ces occasions, que vous
C_10_43 (bib:p.5) doiuent rendre sensibles à la voix des peuples, donner quelque relasche à l’Innoce
A_7_13 (bib:p.4) fut iamais la voix de Dieu, la voix des Peuples est la voix des creatures raisonnables
C_10_52 (bib:p.4)fut iamais la voix de Dieu, la voix des Peuples est la voix des creatures raisonnables
A_7_13 (bib:p.4)creatures raisonnables, donc la voix des Peuples ne fut iamais la voix de Dieu. Quand l
C_10_52 (bib:p.4)reatures raisonnables, donc la voix des Peuples ne fut iamais la voix de Dieu. Quand l
B_20_31 (bib:p.4)t ignorer, Monseigneur, que la voix des Peuples n’ait plustost rompu vos chaisnes, q
C_10_2 (bib:p.8)ement ne vous represente que la voix des peuples opprimez : croyez, madame, que les Ro
B_10_23 (bib:p.9) (c’est ainsi que i’appelle la voix des peuples) par vn seul phantosme de vray semblan
B_15_15 (bib:p.15) cause du Mazarin demander la voix des peuples qui l’ont en execration qui mesme es
A_5_18 (bib:p.7)noré des faueurs du Ciel, de la voix des Peuples, respecté des Estrangers, aymé des P
B_20_31 (bib:p.14) point trouuer estrange si la Voix des Peuples vous aduertit que le desir de s’acqu
A_1_5 (bib:p.13)ster jusques à la liberté de la voix des plaintes à des miserables qui souffrent? Que
E_1_110 (bib:p.13)er jusques à la liberté de la voix des plaintes à des miserables qui souffrent ? Qu
C_10_38 (bib:p.8) ma ioye Beaucoup mieux que la voix des plus grands Orateurs.   DV PELLETIER,
B_10_26 (bib:p.13) que les peuples n’ont que la voix des remonstrances, qui deuenans inutiles obligent
B_10_30 (bib:p.13) que les peuples n’ont que la voix des remonstrances, qui deuenans inutiles obligent
C_1_29 (bib:p.3)te de nulle valeur, car aucunes voix des sept Eslecteurs ne se trouua vallable, en voic
A_2_9 (bib:p.4)es, s’ils ferment l’oreille à la voix des viuants esperer tu qu’ils l’ouurẽt à ce
B_8_18 (bib:p.5)1. aussi le Seigneur a donné sa voix deuant la face de son armées. Vous lauez entendu
C_11_29 (bib:p.10)e veritable aussi bien que de voix differentes pour arriuer à la Saincteté, à pein
B_3_25 (bib:p.29)ent royallement, que c’est vne voix digne de la Majesté de celuy qui commande se dire
A_3_3 (bib:p.7)  Alors nous auons d’vne commune voix dit, falloit il que nous fussions occupez à venir
B_19_35 (bib:p.5) j’entends que vostre illustre voix, Dit nous leur pardonnons pour la premiere fois, E
D_1_31 (bib:p.5)t s’entends que vostre illustre voix, Dit nous leur pardonnons pour la premiere fois, E
C_5_45 (bib:p.11) de Nole, S. Paulin, vne docte voix, Docta vox ? son zele iette par tout des éclats
A_6_79 (bib:p.22) au trespas, Monstrant par vne voix dolente Qu’empescher sa fin violente, Luy cause
C_6_60 (bib:p.22) au trespas, Monstrant par vne voix dolente Qu’empescher sa fin violente, Luy cause
B_12_13 (bib:p.6)s des prieres, criants à haute voix; Domine saluum fac Regem.   FIN.
C_11_30 (bib:p.16)deffence duquel Dieu forme la voix donne de l’eloquence aux choses les plus insensi
C_4_27 (bib:p.3)ix, Dont il ne peut souffrir la voix, Dont il redoute le courage. Dont il craint mesme
B_12_27 (bib:p.3)x, Dont il ne peut souffrir la voix, Dont il redoute le courage, Dont il craint mesme
B_13_32 (bib:p.3)x, Dont il ne peut souffrir la voix, Dont il redoute le courage, Dont il craint mesme
C_12_44 (bib:p.28)jointement à la pluralité des voix, dresser le memoire desdits trente Bourgeois y com
D_1_5 (bib:p.5) Ciel me punit par vostre propre voix, Du bien que ie vous fis, d’vn iniuste choix. Al
B_7_23 (bib:p.8)ceau du Roy ne paroist point la voix du Chancelier qui est la bouche de sa Maiesté, qu
B_20_21 (bib:p.8)eau du Roy ne paroist point la voix du Chancelier qui est la bouche de sa Maiesté, qu
C_11_12 (bib:p.9)eau du Roy ne paroist point la voix du Chancelier qui est la bouche de sa Maiesté, qu
B_11_19 (bib:p.3)estoit declaré criminel par la voix du Ciel de la terre: si celle de tous les bons Fra
C_6_59 (bib:p.10) ce Prince fut aduerty par vne voix du Ciel, qu’il perdoit son temps. C’est en vai
A_7_14 (bib:p.4) lors qu’il dit qu’il a ouy vne voix du Ciel semblable à la voix de beaucoup d’eau,
C_6_76 (bib:p.4) lors qu’il dit qu’il a ouy vne voix du Ciel semblable à la voix de beaucoup d’eau,
C_10_9 (bib:p.11) fera la lumiere. Escoutons la voix du Ciel : Anima polluta peribit. Cette victime de
A_3_20 (bib:p.12)rtere ad Dominum Deum tuum. LA voix du Crieur dans le desert, faites penitence Chrest
A_7_14 (bib:p.4) cedres les plus éleuez ; cette voix du Dieu des armées qui fait trembler la terre. Et
C_6_76 (bib:p.4) cedres les plus éleuez ; cette voix du Dieu des armées qui fait trembler la terre. Et
A_4_5 (bib:p.51)l doit à Sa Mejesté, employe la voix du feu Roy qui est eloquente en sa cause, se fait
C_7_50 (bib:p.13)xercée, Dieu qui preside en la voix du Iuge, la fait enfin reussir à la confusion des
A_7_14 (bib:p.3) pas pour donner du credit à la voix du peuple, à qui en vne infinité de lieux elle n
C_6_76 (bib:p.3) pas pour donner du credit à la voix du peuple, à qui en vne infinité de lieux elle n
A_8_79 (bib:p.15) ces termes de loüange, que la voix du peuple auoit crié au retour d’vne bataille,
C_3_32 (bib:p.15) ces termes de loüange, que la voix du peuple auoit crié au retour d’vne bataille,
B_14_7 (bib:p.4) Roys Chap. 8. V. 7. Escoute la voix du Peuple, car ils ne t’ont pas deboutté mais m
B_20_43 (bib:p.22)aist, quand il parlera par la voix du peuple, commandera d’y remedier pour le bien
B_14_19 (bib:p.15) nous (vox populi vox dei) la voix du Peuple c’est la voix de Dieu, les estrangers
B_1_14 (bib:p.15)z nous (vox populi vox dei) la voix du Peuple c’est la voix de Dieu, les estrangers
B_11_36 (bib:p.38)squ’on dit communement que la voix du peuple c’est la voix de Dieu. Lis dont s’il
A_8_10 (bib:p.26)e d’Alais l’auoit affermie, la voix du peuple demandee. Au contraire, à peine Monsieu
C_9_52 (bib:p.26)e d’Alais l’auoit affermie, la voix du peuple demandee. Au contraire, à peine Monsieu
B_20_43 (bib:p.3)ur ; si la voix de Dieu est la voix du peuple, deuoit mieux entendre ; ce suiuant cel
A_4_4 (bib:p.24)lac, on voit à present comme la voix du peuple en parle, ce que les François les Estra
B_2_32 (bib:p.7) reg. 8. dit à Samuël obey à la voix du Peuple en tout ce qu’ils te diront : car ils
B_16_4 (bib:p.34)orte, puis que l’on dit que la voix du Peuple est celle de Dieu, ie laisse à iuger qu
B_15_41 (bib:p.7) en ira par le pendant, que la voix du peuple est celle de Dieu, outre qu’à l’œu
A_4_20 (bib:p.7)hose de prodigieux, puis que la voix du peuple est celle du Ciel, qu’elle passe pour
A_7_13 (bib:p.25) apprendrez de quelle sorte la Voix du Peuple est la Voix de Dieu, contre le sentiment
C_10_52 (bib:p.25)apprendrez de quelle sorte la Voix du Peuple est la Voix de Dieu, contre le sentiment
B_20_43 (bib:p.3)Au suiet de la question. Si la voix du Peuple est la voix de Dieu. Les hõmes ne sont
B_20_43 (bib:p.3) a pareillement escrit, que la voix du peuple est la voix de Dieu, mettre la differenc
C_10_52 (bib:p.7)ouuons dire maintenant, que la Voix du Peuple est la Voix de Dieu, puis qu’elle ne s
A_7_13 (bib:p.7)pouuons dire maintenant, que la Voix du Peuple est la Voix de Dieu, puis qu’elle ne s
A_5_23 (bib:p.27)out le monde la cõdamne, si la voix du peuple est la voix de Dieu, qu’elle tire la c
C_3_31 (bib:p.27)out le monde la cõdamne, si la voix du peuple est la voix de Dieu, qu’elle tire la c
C_10_52 (bib:p.26)ouuerez en ce faisant, que la Voix du Peuple est la Voix de Dieu, qu’il n’y a nul
A_7_13 (bib:p.26)rouuerez en ce faisant, que la Voix du Peuple est la Voix de Dieu, qu’il n’y a nul
A_7_14 (bib:p.3)IX DE DIEV ? M. DC. XLIX. Si la voix du Peuple est la voix de Dieu ? CE Prouerbe passe
C_6_76 (bib:p.3)IX DE DIEV ? M. DC. XLIX. Si la voix du Peuple est la voix de Dieu ? CE Prouerbe passe
B_20_43 (bib:p.8)l’obeïssance aueugle, quand la voix du peuple est la voix de Dieu ; disons que telle
C_10_52 (bib:p.22) que la Voix de Dieu, soit la Voix du Peuple. Ha, France, que tu seras heureuse au re
A_7_13 (bib:p.22)s que la Voix de Dieu, soit la Voix du Peuple. Ha, France, que tu seras heureuse au re
B_4_24 (bib:p.9) vos affaires : quand ie dix la voix du peuple, ie parle du Clergé où sont les plus s
A_7_13 (bib:p.23)ns Paris, qu’elle entrendra la Voix du Peuple, la Voix de Dieu, entonner de tous coste
C_10_52 (bib:p.23)s Paris, qu’elle entrendra la Voix du Peuple, la Voix de Dieu, entonner de tous coste
B_20_31 (bib:p.12)e raison vn second. Croyez la voix du Peuple, Monseigneur, ce seroit d’vne tres-dan
A_7_13 (bib:p.7) actions de pareille nature, la Voix du Peuple ne pouuoit pas estre la Voix de Dieu; ve
C_10_52 (bib:p.7)actions de pareille nature, la Voix du Peuple ne pouuoit pas estre la Voix de Dieu ;
C_10_52 (bib:p.7)os Majestez est incroyable. La Voix du Peuple, ne sçauroit estre en ce rencontre que
A_7_13 (bib:p.7)vos Majestez est incroyable. La Voix du Peuple, ne sçauroit estre en ce rencontre que
A_4_2 (bib:p.28)up de raisons: mais bien que la voix du peuple ne se trompe gueres souuent, à cause qu
A_7_13 (bib:p.6)en quoy que ce puisse estre. La voix du Peuple, n’est-ce pas encore la voix de Dieu,
C_10_52 (bib:p.6)n quoy que ce puisse estre. La voix du Peuple, n’est-ce pas encore la voix de Dieu,
A_7_13 (bib:p.6)ercher des exemples si loin, la voix du Peuple, n’est-ce pas la voix de Dieu, quand e
C_10_52 (bib:p.6)rcher des exemples si loin, la voix du Peuple, n’est-ce pas la voix de Dieu, quand e
A_7_13 (bib:p.4)ourquoy ceux qui disent, que la voix du Peuple, n’est pas la voix de Dieu, deuroient
C_10_52 (bib:p.4)urquoy ceux qui disent, que la voix du Peuple, n’est pas la voix de Dieu, deuroient
A_7_13 (bib:p.4)vous auez de faire voir, que la voix du Peuple, n’est pas la voix de Dieu; ie ne lais
C_10_52 (bib:p.4)ous auez de faire voir, que la voix du Peuple, n’est pas la voix de Dieu ; ie ne la
A_7_13 (bib:p.4)m’escouter sans passion, que la voix du Peuple, n’est pas seulement quelquefois la vo
C_10_52 (bib:p.4)’escouter sans passion, que la voix du Peuple, n’est pas seulement quelquefois la vo
B_20_43 (bib:p.10) crime. Qu’on iuge donc si la voix du peuple n’est point la voix de Dieu, s’il do
A_4_12 (bib:p.7)sous le ioug de sa tyrannie. La voix du peuple opprimé va iusques aux oreilles de Dieu
A_7_14 (bib:p.34). D’où il aisé de voir, Que la voix du peuple qui crie contre luy, n’est point la vo
C_6_76 (bib:p.34). D’où il aisé de voir, Que la voix du peuple qui crie contre luy, n’est point la vo
A_2_44 (bib:p.3)oderez disent hardiment auec la voix du peuple, qui est celle de Dieu des pauures qui e
C_7_42 (bib:p.3)oderez disent hardiment auec la voix du peuple, qui est celle de Dieu des pauures qui e
B_19_30 (bib:p.6)RE, prend la peine découter la voix du peuple (qui est celle de Dieu quãd elle est vn
B_17_20 (bib:p.26)e, sur le bruit cõmun, sur la voix du peuple qui est la langue du mésonge le témoin
B_3_1 (bib:p.41) bouche qui le prononce, par la voix du peuple qui l’interprete, par les suffrages de
B_4_19 (bib:p.8)mais de vostre regne du mien.La voix du peuple, qui ne fut pas en cette occasioncelle d
B_20_43 (bib:p.4)er, faire entendre sa voix. La voix du peuple sera donc la voix de Dieu, qui ne peut p
A_8_10 (bib:p.38)d’vn genereux combat. C’est la voix du peuple, SIRE, qui le dit, c’est cette voix ve
C_9_52 (bib:p.38)d’vn genereux combat. C’est la voix du peuple, SIRE, qui le dit, c’est cette voix ve
A_7_13 (bib:p.22)rtie de l’Vniuers, sans que la Voix du Peuple, soit la Voix de Dieu, sans que la Voix
C_10_52 (bib:p.22)tie de l’Vniuers, sans que la Voix du Peuple, soit la Voix de Dieu, sans que la Voix
C_10_52 (bib:p.6)as soustenir pour cela, que la Voix du Peuple soit tousiours la Voix de Dieu, que ce m
A_7_13 (bib:p.6)pas soustenir pour cela, que la Voix du Peuple soit tousiours la Voix de Dieu, que ce m
B_20_43 (bib:p.15)neur dit à Samuël, escoute la voix du peuple : car ils ne t’ont pas debouté mais
A_7_14 (bib:p.17)e Dieu, encore que ce soit des voix du peuple ; c’est pourquoy elle ne les a point
C_6_76 (bib:p.17)e Dieu, encore que ce soit des voix du peuple ; c’est pourquoy elle ne les a point
B_14_50 (bib:p.20)ent pousser contre vous cette voix du profond de leurs tombeaux ? Exoriare aliquis n
B_4_25 (bib:p.20)lent pousser contre vous cette voix du profond de leurs tombeaux ? Exoriare aliquis n
A_4_5 (bib:p.14)re François rapporte, que cette voix du Regiment de Pfalsbourg donna la ioye à toute l
A_7_1 (bib:p.10)er Lucile, n’entendit iamais la voix du Sage, qui nous asseure, que la paix dépend de
C_5_59 (bib:p.67)t demeurer d’accord, que si la voix du sang de tant de gens qu’ils ont assassinez, a
A_6_61 (bib:p.11), ou bien Dieu sera sourd à la voix du sang espandu, des morts des mourans par la mise
C_6_54 (bib:p.11), ou bien Dieu sera sourd à la voix du sang espandu, des morts des mourans par la mise
E_1_70 (bib:p.11), ou bien Dieu sera sourd à la voix du sang espandu, des morts des mourans par la mise
C_1_28 (bib:p.3)eux Caїn, puis que i’entends la voix du Seigneur, qui me dit, Populi clamant ad me de t
A_6_67 (bib:p.3)rde De contraindre Paris par la voix du Senat A venir deuant moy crier misericorde, Et
A_4_2 (bib:p.10)ls excitent mesme empruntent la voix du Substitud de Monsieur le Procureur General, qui
C_5_20 (bib:p.6)s’attirer l’amour du peuple, la voix duquel est la voix de Dieu. La plus forte citadell
A_5_99 (bib:p.1)mière importation du fichier LA VOIX DV PEVPLE A MONSEIGNEVR LE DVC DE BEAVFORT, PAIR D
E_1_87 (bib:p.1)mière importation du fichier LA VOIX DV PEVPLE A MONSEIGNEVR LE DVC DE BEAVFORT, PAIR D
A_5_99 (bib:p.3). DC. XLIX. Auec Permission. LA VOIX DV PEVPLE, A MONSEIGNEVR LE DVC DE BEAVFORT, PAIR
E_1_87 (bib:p.3). DC. XLIX. Auec Permission. LA VOIX DV PEVPLE, A MONSEIGNEVR LE DVC DE BEAVFORT, PAIR
B_16_4 (bib:p.3)azarin. Adieu, Cher Lecteur. LA VOIX DV PEVPLE AV ROY, Pour la Paix Generale. CE n’es
C_10_53 (bib:p.1)ière importation du fichier LA VOIX DV PEVPLE DE PROVENCE, Contre les armes de Monsieu
A_7_68 (bib:p.1)mière importation du fichier LA VOIX DV PEVPLE DE PROVENCE, Contre les armes de Monsieu
A_7_68 (bib:p.3) Comte d’Alais. M. DC. XLIX. LA VOIX DV PEVPLE DE PROVENCE, CONTRE LES ARMES de Monsieu
C_10_53 (bib:p.3)Comte d’Alais, M. DC. XLIX. LA VOIX DV PEVPLE DE PROVENCE, CONTRE LES ARMES de Monsieu
B_20_43 (bib:p.1)AV SVIET DE LA QVESTION. SI LA VOIX DV PEVPLE est la voix de Dieu. A PARIS. M. DC. LII
C_10_52 (bib:p.3)ege Royal. M. DC. XLIX. QVE LA VOIX DV PEVPLE est la voix de Dieu. Contre le sentiment
A_7_13 (bib:p.3)lege Royal. M. DC. XLIX. QVE LA VOIX DV PEVPLE est la voix de Dieu. Contre le sentiment
C_10_52 (bib:p.1) importation du fichier QVE LA VOIX DV PEVPLE EST LA VOIX DE DIEV. CONTRE LE SENTIMENT
A_7_13 (bib:p.1)e importation du fichier QVE LA VOIX DV PEVPLE EST LA VOIX DE DIEV. CONTRE LE SENTIMENT
A_7_14 (bib:p.1)tion du fichier QVESTION, SI LA VOIX DV PEVPLE EST LA VOIX DE DIEV ? M. DC. XLIX. Si l
C_6_76 (bib:p.1)tion du fichier QVESTION, SI LA VOIX DV PEVPLE EST LA VOIX DE DIEV ? M. DC. XLIX. Si l
B_17_8 (bib:p.4)gé ses depositaires, changé les voix d’acclamation de triomphe, en des cris de terreu
D_1_63 (bib:p.4)gé ses depositaires, changé les voix d’acclamation de triomphe, en des cris de terreu
B_17_9 (bib:p.6)tre Paris à sac, de changer les voix d’accommodement de paix en des cris de terreur,
B_15_43 (bib:p.7)tendit resonner la Gallerie de voix, d’allegresse, de resiouissance, chacun criant V
C_10_26 (bib:p.22)elle répand en vn instant des voix d’allegresses dans les vastes étenduës de vost
A_2_14 (bib:p.7) loüanges, il faudroit auoir la voix d’Amphion d’Orphée, ou plutost il feroit beso
B_14_19 (bib:p.18) crie, on publie par tout, de voix d’escris on ne s’en peut plus taire, que le Ca
B_1_14 (bib:p.18)e crie, on publie par tout, de voix d’escris on ne s’en peut plus taire, que le Ca
C_4_39 (bib:p.9)onnes. Mais ie les prie à haute voix D’estre au bourgeois de quinquampoix.   FIN.
C_8_31 (bib:p.18) que ie fus assis, D’vn ton de voix d’homme rassis, L’interrogeant de son mestier
A_7_14 (bib:p.34)ix que le Prophete appelle des voix d’iniquité, de tromperie. Verba oris eius iniqu
C_6_76 (bib:p.34)ix que le Prophete appelle des voix d’iniquité, de tromperie. Verba oris eius iniqu
A_6_15 (bib:p.5)comme aussi tant de concerts de voix d’instrumens de musique en ses Palais, employa d
C_6_23 (bib:p.5)comme aussi tant de concerts de voix d’instrumens de musique en ses Palais, employa d
A_6_16 (bib:p.5)ra sous le porche vn concert de voix d’instrumens. Demandez tout ce qui cõcerne la p
B_18_36 (bib:p.40)a poste ; Et rirons d’oüir en voix d’ours, Les Rhymeurs prompts à la risposte, Imp
C_8_65 (bib:p.40)la poste ; Et rirons d’oüir en voix d’ours, Les Rhymeurs prompts à la risposte, Imp
B_6_45 (bib:p.6)e le premier.   Monsieur, si la voix d’vn amy qui expire est capable de vous toucher,
A_5_102 (bib:p.5)s des Politiques, c’est par la voix d’vn de ces derniers que ie viens d’apprendre
B_13_67 (bib:p.5)s des Politiques, c’est par la voix d’vn de ces derniers que ie viens d’apprendre
C_10_44 (bib:p.5)s des Politiques, c’est par la voix d’vn de ces derniers que ie viens d’apprendre
C_1_29 (bib:p.4) des Romains ; Car si vne seule voix d’vn des sept Eslecteurs manque, l’eslection e
C_3_9 (bib:p.26)ast le langage des hommes de la voix d’vn Dieu. C’est pourquoy, entre la defiance d
A_6_63 (bib:p.6)s cornes, qui auoit l’accent la voix d’vn Dragon; à ces Scorpions aussi de l’Apoca
A_7_14 (bib:p.4)oix de beaucoup d’eau, comme la voix d’vn grand tonnerre. Ce que S. Hierosme en ses c
C_6_76 (bib:p.4)oix de beaucoup d’eau, comme la voix d’vn grand tonnerre. Ce que S. Hierosme en ses c
D_2_38 (bib:p.39)i n’auoit-il toutesfois que la voix d’vn homme, celle du peuple est la voix de Dieu.
B_17_11 (bib:p.34) Où est-ce qu’on à entendu la voix d’vn homme de bien, d’vn bon Bourgeois, d’vn
A_5_52 (bib:p.6)e reçeut vn pareil Eloge par la voix d’vn Oracle: Toutefois nous sçauons que la ieun
A_8_1 (bib:p.18) en vne mauuaise saison, que la voix d’vn Panegyriste, qui recitoit à la posterité
C_9_43 (bib:p.18)en vne mauuaise saison, que la voix d’vn Panegyriste, qui recitoit à la posterité
A_7_16 (bib:p.4)ie puis parler, la pluralité de voix d’vn petit nombre que de tout le corps du Parlem
B_3_1 (bib:p.19) difficulté de sa Conqueste, la voix d’vn Peuple, iointe à celle de ses Souuerains h
A_5_81 (bib:p.4)n par la violence d’entendre la voix d’vn peuple opprimé, non pas la voix de l’opp
D_2_21a (bib:p.7) qu’il a déchirée. Escoutez la voix d’vn Roy mineur qui vous la demande. Escoutez la
C_7_49 (bib:p.7)e qu’il a déchirée. Escoutez la voix d’vn Roy mineur qui vous la demande. Escoutez la
B_17_11 (bib:p.36) Mazarin. Vous entendistes la voix d’vn seditieux Apoticaire, suiuie de quelques vn
C_8_63 (bib:p.4) foule en cette place : Oyez la voix d’vn sermonneur, Vulgairement nommé Ieusneur, P
E_1_77 (bib:p.4) foule en cette place : Oyez la voix d’vn sermonneur, Vulgairement nommé Ieusneur, P
B_20_43 (bib:p.3)eu de sens pour escrire que la voix d’vn tel peuple soit la voix de Dieu, au suiet q
D_2_38 (bib:p.34) iustement. N’escoutez plus la voix d’vne amitié criminelle, puis qu’il y va de v
B_3_19 (bib:p.13) qu’il est fragile, Obeït à sa voix d’vne façon seruille, Et ne peut receuoir d’a
C_7_37 (bib:p.4)e y a parú en vostre faueur, la voix d’vne simple femmelette y a fait mouvoir tout vn
C_10_9 (bib:p.12)teté, publier aux hommes d’vne voix éclattante qu’il est trois fois Saint. Sanctus,
C_10_9 (bib:p.12)e indignemeut luy criant d’vne voix effroyable, Sanctus ô Prophane, ce Dieu est sainc
C_8_44 (bib:p.27)ce miserable, Diuerse fois vne voix effroyable, S’escriant pour moy ne faut pas pri
C_8_16 (bib:p.3)nce vous confesse d’vne commune voix, elle vous auouë, apres nostre Monarque, son vniq
C_3_9 (bib:p.25)ison tuë celuy cy, vne méchante voix empoisonne celle-là : Or cette voix est méchant
B_16_4 (bib:p.43)itez, sans estre animé par vne voix empruntée, font retentir ces deux mots, la paix,
A_5_101 (bib:p.7)la fureur de ses armes.   Donc voix empruntée, inuention d’inconstance, artifice de
B_5_56 (bib:p.67)jamais esté au monde : mais sa voix en cecy, non plus qu’en plusieurs autres choses,
B_5_34 (bib:p.6)is, qui a esté donné tout d’vne voix en cette Cour, receu par l’approbation generale
B_15_41 (bib:p.12)dre, que Mazarin auroit encor voix en chapitre, pour tout ce qui s’estoit commis au
A_5_75 (bib:p.5)ie, quoy qu’il ait aussi peu de voix en Chapitre que Lucrino son seruiteur le vostre, s
C_3_27 (bib:p.5)ie, quoy qu’il ait aussi peu de voix en Chapitre que Lucrino son seruiteur le vostre, s
B_18_1 (bib:p.8)sont pas des maroufles, ils ont voix en Chapitre, quoy qu’il y ait de rudes frondeurs
C_1_2 (bib:p.6)angues pour faire éclater vostre voix en exultations remerciemens enuers le Tout-puissan
A_5_87 (bib:p.21)le, direz vous, qui a donné sa voix en ma condemnation. Cela est vray, nous ne le nion
C_3_49 (bib:p.21)le, direz vous, qui a donné sa voix en ma condemnation. Cela est vray, nous ne le nion
B_2_34 (bib:p.21)le, direz-vous, qui a donné sa voix en ma condemnation. Cela est vray, nous no le nion
B_11_23 (bib:p.125)arlement, luy disant de viue voix, en presence de la Reine Mere, de toute sa Cour as
E_1_120 (bib:p.13) fait la faute, Parlera d’vne voix encore la plus haute : Disant au prisonnier qu’
C_2_27 (bib:p.13)t fait la faute, Parlera d’vne voix encore la plus haute : Disant au prisonnier qu’
A_2_63 (bib:p.13)merueilleuse, d’entendre cette voix enfantine toute celeste, raisonner auec vne harmon
B_5_56 (bib:p.40)jouïs qu’on crioit comme d’vne voix enroüée cassée, Nous tenons la proye : Ce que
A_5_81 (bib:p.4)e vostre Majesté, qui auec leur voix enroüée, obscurcissent de leur ramage la blanche
C_8_50 (bib:p.7)de tant de huées Nous reste les voix enroüées D’auoir crié haut, souuent. Foin !
A_5_76 (bib:p.3)ouuent m’importunent auec leurs voix enroüées, ont (ce me semble) plusieurs fois esle
C_3_2 (bib:p.5)souuent m’importunent auec leurs voix enroüées, ont (ce me semble) plusieurs fois esle
A_8_43 (bib:p.5) de terre comme furibond, d’vne voix entre-couppée de despit, demande au Prestre quell
C_9_7 (bib:p.5)e de terre comme furibond, d’vne voix entre-couppée de despit, demande au Prestre quell
C_11_11 (bib:p.9)repos : Son visage abbattu, sa voix entrecoupee, Font paroistre le deuil de son cœur
C_12_15 (bib:p.10)n Magicien tel qu’il est ? Ma voix esclatta si fort, qu’vn de mes seruiteurs m’en
B_16_13 (bib:p.3)ds ; Le Parlement, qui par ses voix Esmeut calme les Tempestes, N’a pas à son deuoi
C_1_2 (bib:p.6)tre son beau visage, ha ! que sa voix est douce, que son regard est charmant de bonne gr
B_4_19 (bib:p.30)tre bon heur : Et croyez que mavoix est encore celle à qui vous deuez deferer.Songez
C_3_9 (bib:p.28)r d’y déliberer : autant que ma voix est lente, precipitez auec prudence vos iugemens.
C_3_9 (bib:p.25) empoisonne celle-là : Or cette voix est méchante qui fait gloire de vous promettre, c
C_10_40 (bib:p.3), puis que tout ce que i’ay de voix est occupé à le benir. Le cizeau ny l’addresse
A_7_61 (bib:p.3)e, puis que tout ce que i’ay de voix est occupé à le benir. Le cizeau ny l’addresse
A_6_54 (bib:p.11)assesses des infirmitez, où sa voix est plus digne de compassion, qu’elle n’est à
C_6_47 (bib:p.11)assesses des infirmitez, où sa voix est plus digne de compassion, qu’elle n’est à
D_1_18 (bib:p.5)e se trouue pas, parce que leur voix est suffoquée, en laquelle la vertu n’a point d
A_8_3 (bib:p.30) ceux à qui ie parle; que si ma voix est trop foible pour se faire ouïr, ou que quelqu
C_9_84 (bib:p.30)eux à qui ie parle ; que si ma voix est trop foible pour se faire ouïr, ou que quelqu
D_1_18 (bib:p.6)l’auons fait par escrit de viue voix. Estans à Dijon, on nous a porté vne deliberatio
C_1_29 (bib:p.4)n suffrage immediatement par sa voix estant prisonnier à Linx, ny encore par le minist
C_9_45 (bib:p.4)ie, MADAME, par la clemence, la voix estõnante du sang de tant de Subiets, que nous vo
A_6_36 (bib:p.6)ie, MADAME, par la clemence, la voix estonnante du sang de tant de Subjets, que nous vo
D_2_6 (bib:p.6)prie, MADAME, par la clemence la voix estonnante du sang de tant de sujets, que nous voy
C_9_43 (bib:p.3)rner la fureur des vostres, les voix estouffées d’vn desespoir secret, de qui ie n
A_8_1 (bib:p.3)urner la fureur des vostres, les voix estouffées d’vn desespoir secret, de qui ie n
C_12_44 (bib:p.29)s pourront à la pluralité des voix estre des quatre retenus en leurs quartiers. Que d
C_11_11 (bib:p.14)se eclater les plaintes de ma voix, Et ces lugubres vers sur les bords de la Seine.
B_9_6 (bib:p.5) sa melodie, Imposa silence à sa voix, Et donnoit tout son temps à vostre maladie: Main
B_15_38 (bib:p.4)eois, I’addresse maintenant ma voix, Et ie quitte la Friperie De ce rat de l’Imprime
C_4_14 (bib:p.7)nous y laissent portraits.   LA VOIX ET LES VOEVX du peuple François, à Monseigneur l
A_5_77 (bib:p.8)aduanture Donne à ces Images la voix, Et leur fait violer les Loix De la Mort de la Nat
C_3_3 (bib:p.8) aduanture Donne à ces Images la voix, Et leur fait violer les Loix De la Mort de la Nat
C_4_27 (bib:p.11)a police, Mais on y méprise sa voix, Et l’on hait ses iniustes loix. Grand Senat tu
D_1_14 (bib:p.19) Les portiers sont sourds à sa voix, Et par tout visage de bois.   16. Fev.   Ce fut
C_2_42_06 (bib:p.5)e, L’habitant est sourd à sa voix Et par tout visage de bois.     Cependant lettre
C_2_42_08 (bib:p.4) Vous ont fait entendre leur voix, Et qu’on ne pouuoit de la Reine Tirer que quant
A_8_41 (bib:p.9)es nouuelles dissemblables à sa voix eternelle; partant c’est vn blaspheme de croire,
C_9_63 (bib:p.9)es nouuelles dissemblables à sa voix eternelle ; partant c’est vn blaspheme de croir
A_7_65 (bib:p.4)ous estes rendu flexible à leur voix, exorable à leurs clameurs. Vostre Altesse s’es
B_17_5 (bib:p.4) la decision à la pluralité des voix, faire à chaque Quartier vne deputation de deux d
C_8_29 (bib:p.4)oure vne bouche Qui produit vne voix farouche, Barbe qui pend le long d’vn col A qui
B_19_32 (bib:p.4)ure vne bouche Qui produit vne voix farouche, Barbe qui pend le long d’vn col A qui
C_4_38_06 (bib:p.5)istoire. Permets-donc que ma voix finisse ce discours, Afin de voir entrer en ce lie
B_14_9 (bib:p.10)ds donnent de la crainte, Leur voix finit dedans la plainte, Et la cruauté de leur so
C_5_22 (bib:p.10)ds donnent de la crainte, Leur voix finit dedans la plainte, Et la cruauté de leur so
E_1_57 (bib:p.10)ds donnent de la crainte, Leur voix finit dedans la plainte, Et la cruauté de leur so
C_5_20 (bib:p.31)t en mesme ordre, toutes leurs voix font vn accord si parfait, que cette harmonie char
B_9_32 (bib:p.9)vn costé d’autre, le pria d’vne voix fort basse, qu’il pouuoit à peine entendre, de
B_12_64 (bib:p.35) porte D’où l’on crioit d’vne voix forte Contre maint, maint Pelerin, Loin d’icy, p
C_8_37 (bib:p.17) porte, Alors, Gaultier, d’vne voix forte ; Reprenant son huictain discours, Conclud
B_3_26 (bib:p.4), Et en cét abandon ie n’aye la voix franche Pour dire le mal-heur de mon Roy le mien.
D_2_10 (bib:p.5)ciuile diuine, enfin toutes les voix furent à l’Vnion. Par là les Partisans virent
C_8_42 (bib:p.5) Mais enfin pour conclusion Les voix furent à l’vnion : Les Partisans par cette voy
C_2_42_12 (bib:p.4) vne pose. En suitte à haute voix fut leu Ce que respondre il auoit pleu Au Roy, sur
C_8_66 (bib:p.4)res en tous lieux, Enten-tu ces voix gemissantes, C’est d’vn tas d’innocens, qu
C_2_55 (bib:p.4)es en tous lieux, Entens tu ces voix gemissantes, C’est d’vn tas d’innocens, qu
C_4_62 (bib:p.4)es en tous lieux, Entens tu ces voix gemissantes, C’est d’vn tas d’innocens, qu
E_1_82 (bib:p.3)es en tous lieux, Entens-tu ces voix gemissantes, C’est d’vn tas d’innocens, qu
B_20_38 (bib:p.3)s en tous lieux, Entens-tu ces voix gemissantes, C’est d’vn tas d’innocens, qu
B_16_12 (bib:p.4)res en tous lieux Enten tu ces voix gemissantes ? C’est d’vn tas d’innocens, qu
A_5_35 (bib:p.24) la Iustice du Royaume, par la voix generale des peuples.   Responditq. Rex populo du
C_3_77 (bib:p.24) la Iustice du Royaume, par la voix generale des peuples.   Responditq. Rex populodur
B_4_2 (bib:p.28)r la Iustice du Royaume, par la voix generale des peuples.   Seroit il bien possible q
A_3_53 (bib:p.9)ammes, parlant à Cesar auec vne voix grandement effroyable: Dis moy, as tu raison de te
C_7_67 (bib:p.9)ammes, parlant à Cesar auec vne voix grandement effroyable : Dis moy, as tu raison de
E_1_123 (bib:p.5) autre au collet, Iurant d’vne voix grosse forte, Si tu n’ouure viste la porte, Par
C_2_34 (bib:p.5)n autre au collet, Iurant d’vne voix grosse forte, Si tu n’ouure viste la porte, Par
C_10_38 (bib:p.4)mante Harmonie est composée de voix hautes de basses, vous souffrirez comme ie pense q
C_10_42 (bib:p.8)rendant plus desobeissant à sa voix. Helas ! Madame, quand ie pense à ce que i’ay
A_5_82 (bib:p.5)ntenant de tous costez auec vne voix horrible, qu’il vaudroit mieux la mort, qu’vne
C_3_93 (bib:p.5)ntenant de tous costez auec vne voix horrible, qu’il vaudroit mieux la mort, qu’vne
C_4_19 (bib:p.6)son bois Où faisant esclater ma voix, Ie veux donner tréve à la sienne ; Mais en tel
A_7_14 (bib:p.8)re eux, ce ne sçauroit estre sa voix. Il a bien dit : Ne vous fiez pas aux Princes, il
C_6_76 (bib:p.8)re eux, ce ne sçauroit estre sa voix. Il a bien dit : Ne vous fiez pas aux Princes, il
E_1_19 (bib:p.38) Tellement qu’enfin tout d’vne voix il fut resolu qu’on defereroit à Monsieur le Du
A_9_9 (bib:p.17) somme. L’Archiduc parle par ma voix, Il m’enuoye offrir aux François Vne paix qu’
D_1_14 (bib:p.21)somme, L’Archiduc parle par ma voix, Il m’enuoye offrir aux François Vne paix qu’
E_1_38 (bib:p.5)donné leurs conclusions de viue voix, il passa à receuoir l’enuoyé de l’Archiduc
A_2_15 (bib:p.6) Bourbons, Illustre par tant de voix, illustres par tant de Princes, illustre par tant
B_4_19 (bib:p.8)lesderniers à vous donner leurs voix, ils ne fussentles premiers à souffrir la peine d
C_2_42_05 (bib:p.8)ils resolurent Et tous d’vne voix ils voulurent Que Paris fut contremandé Veu l’a
B_18_6 (bib:p.11)e force pour soupirer Auec vne voix impuissante, Escoutons cette languissante. Franço
E_1_122 (bib:p.20) nos Gentils hommes pousse sa voix iusques au throsne de la Majesté diuine, contre c
C_1_14 (bib:p.20)e nos Gentils hommes pousse sa voix iusques au throsne de la Majesté diuine, contre c
B_12_54 (bib:p.5)ere fois Sa tres-juste tonante voix, Iusqu’à ce dis-je que la Reine, Puisse auoir l
B_6_34 (bib:p.3)ence persecutée qui poussoit sa voix iusqu’au Ciel au commencement du monde, à peine
B_20_26 (bib:p.3)nce persecutée qui poussoit sa voix iusqu’au Ciel au commencement du monde, à peine
C_11_18 (bib:p.3)nce persecutée qui poussoit sa voix iusqu’au Ciel au commencement du monde, à peine
A_5_42 (bib:p.7)yale, personne n’a entendu à ma voix. I’ay rodé les costes d’Angleterre l’espace
C_3_41 (bib:p.7)yale, personne n’a entendu à ma voix. I’ay rodé les costes d’Angleterre l’espace
A_8_3 (bib:p.5)es. Que ie ne sois qu’vne foible voix, i’ayme mieux me dissiper dans l’air, que de m
C_9_84 (bib:p.5)s. Que ie ne sois qu’vne foible voix, i’ayme mieux me dissiper dans l’air, que de m
A_4_7 (bib:p.54)cusation contre Fonteius que la voix, la bouche, l’audace : Non intelligebat se in t
A_1_80 (bib:p.8)stes, rompistes à la quatriesme voix la deliberation qu’il vous eust esté facile de
C_3_88 (bib:p.4)stes, rompistes à la quatriesme voix la deliberation qu’il vous eust esté facile de
B_11_23 (bib:p.12)erables qui n’ont plus que la voix la douleur pour se plaindre de ses desordres, de s
B_18_27 (bib:p.8)ille excellente diuine Dont la voix la grande mine Te font aymer en tout lieu Ie te di
A_6_74 (bib:p.10)ant à sa mort par son horrible voix, la méme harmonie, qu’il auoit tant de fois pri
B_3_1 (bib:p.109)cert agreable, l’excellẽce des voix, la methode de les conduire dans cette justesse de
C_1_47 (bib:p.19)s prisõniers, leur interdir la voix la parolle, leur deffend l’accez à leurs Maiest
C_2_41 (bib:p.7) qu’il auoit appris, Que par la voix la plus commune Il falloit que pour la fortune Des
C_6_22 (bib:p.11) Echo ? Car on sçait que ceste voix la se fait par le rebattement de l’air, dans la
A_8_46 (bib:p.9)mes lévres, de la douceur de ma voix: La terre les Cieux estoient égallement soûmis
A_5_13a (bib:p.21)mer dans vn mesme passage, la voix la vie. Alors sainct Ange, ne faisant rien moins q
D_1_3 (bib:p.41) Fils ; la parole qui acheua la voix la vie de Marie fut MARIE. Icy la tendresse de mon
B_20_43 (bib:p.4)s de parler, faire entendre sa voix. La voix du peuple sera donc la voix de Dieu, qui
B_13_21b (bib:p.29)ucher preparé, s’écria d’vne voix lamentable, disant, ô Solon, Solon. Cyrus admiran
E_1_40 (bib:p.3)es fois Il taschoit d’éleuer sa voix, Langoisse le force à se taire, Qu’on te loüe
B_4_22 (bib:p.10)e vostre Majesté ; comme si ma voix languissante entrecoupée de soupirs, eût esté a
C_6_12 (bib:p.6)fait endurer à la France, si ma voix languissante est à demy accablée dans les ruines
C_8_43 (bib:p.12)leurs pressantes, Etouffant ta voix languissante, Il a conuerty tes sueurs, En parfums
B_8_5 (bib:p.7)rançois La Paille t’a fait d’vne voix, Le Bouquet de Mademoiselle, Plus beau que la roze
C_8_31 (bib:p.13)trefaire, Par le chant, par la voix, le braire, Les appellant tous par leurs noms, Ius
B_11_23 (bib:p.72)opres Confreres d’vne commune voix, le condamnerent le declarent deschu de sa dignit
B_11_22 (bib:p.14)ropres cõfreres d’vne commune voix, le condamnerẽt le declarerent décheu de sa dig
C_2_42_03 (bib:p.4)ois En ce lieu mesme à haute voix Le dernier qu’on fit pour le drille Et dont les
B_4_2 (bib:p.6)ont comme Hananias, i’entends la voix le Dieu qui parle à la conscience criminelle de c
B_13_21b (bib:p.30) Solon. Cyrus admirant cette voix, le fit interroger sur la raison qu’il auoit de
C_4_44 (bib:p.4)riere. On vous proclame à haute voix, Le grand Gassion des conuois ; Ce titre vous est
B_7_38 (bib:p.5)ue de sa bouche, l’Oracle de sa voix, le guide de sa main, l’aisle de ses pieds, l’
C_9_51 (bib:p.11)e à l’Estat, nous arrestant la voix le mouuement, nous differasmes d’en faire nos pl
B_11_26 (bib:p.4)si elle ne publioit de cœur de voix le vif eclat de vos sublimes qualités, puisque le
A_3_1 (bib:p.4), si elle ne publioit de cœur de voix, le vif éclat de vos sublimes qualitez, puis que
A_5_69 (bib:p.3). Ie remets à vous dire de viue voix les autres particularitez de cette Paix, vous asse
C_3_58 (bib:p.3). Ie remets à vous dire de viue voix les autres particularitez de cette Paix, vous asse
B_16_25 (bib:p.6)ire que l’autorité du Roy, les voix, les commandemens de ses Capitaines n’auront plu
C_9_47 (bib:p.8)commerce l’ordre, d’escouter la voix les cris de tant de peuples qui n’auroient plus
A_8_25 (bib:p.16)ommerce l’ordre, d’escouter la voix les cris de tant de peuples qui n’auroient plus
C_10_24 (bib:p.6)e souffrez plus long-temps. La voix les cris des pauures qui reclament vostre Iustice
A_2_1 (bib:p.21)nt de Paris, ayant pour luy les voix les cœurs de toute la France, c’est porté auec
A_5_68 (bib:p.5) de Chevreuse, acheuera de viue voix les discours que luy fit le Duc de Luynes touchant
C_3_28 (bib:p.5) de Chevreuse, acheuera de viue voix les discours que luy fit le Duc de Luynes touchant
A_3_23 (bib:p.10) d’entr’eux chanteroit à haute voix les Litanies de la saincte Vierge, si tost qu’on
C_8_54 (bib:p.7)es lieux plains de cruauté, Les voix les plus melodieuses Ne sont que plaintes malheure
C_2_15_3 (bib:p.6)lais, Chacun fait entendre sa voix, Les portes estoient bien gardée Par la Bourgeois
B_19_38 (bib:p.4), la Renommée publiant à haute voix les progrez qu’ils ont faits remportez sur l’e
C_6_39 (bib:p.3)e, qui estoient esleuës par les voix les suffrages des peuples pour accompagner le Roy
B_17_30 (bib:p.29)e ; parce que c’est là où les voix les suffrages des vns des autres sont également c
C_4_14 (bib:p.1)EVR LE DVC DE BEAVFORT. Auec la voix les vœux du peuple François. Par le Sr BARROYS.
C_5_59 (bib:p.37)es de Gens pour recueillir les voix leur rapporter les opinions, puis ils prononçoien
D_1_23 (bib:p.16)ieur le Card. a estouffé leurs voix leurs remonstrances, au lieu qu’elles deuoient e
C_3_30 (bib:p.6)les.   Mais enfin, ie laisse la voix libre au public, à qui on ne la peut oster ny pou
A_5_6 (bib:p.6)ples.   Mais enfin, ie laisse la voix libre au public, à qui on ne la peut oster ny pou
C_5_59 (bib:p.97)à ces miserables, que l’ame la voix libre de continuelles charges impositions ; ceux
A_3_71 (bib:p.8)our l’Estat, leur laisseroit la voix libre, mesme sous les chaisnes dans les cachots, d
C_5_59 (bib:p.69)’Estat, n’auoient pas mesme la voix libre pour luy dire auec ce Declamateur, Age præt
A_7_14 (bib:p.7)uantablement, doit arrester ces voix licentieuses du peuple qui sortent de la ville, no
C_6_76 (bib:p.7)uantablement, doit arrester ces voix licentieuses du peuple qui sortent de la ville, no
B_17_23 (bib:p.10)s de bien, qui a retenu leurs voix, lié leurs langues leurs bras au plus profond de
B_12_64 (bib:p.6) ; Mais i’eus belle peur de sa voix, Lors qu’il me dit d’vn ton horrible, Vn grand
B_16_14 (bib:p.13)elope tous. L’on n’entend que voix lugubres, clameurs effroyables de vos peuples effa
A_3_62 (bib:p.4)tats en general, qui d’vne viue voix luy demandent Iustice. Ouy, MADAME, c’est vostre
B_13_69 (bib:p.5)ourtant que la foiblesse de sa voix l’anguissante luy puisse permetre encore de crie
C_11_22 (bib:p.14): L’vn fut de soixante treize voix, l’autre de soixante dix-huict, faisant en tout
C_1_29 (bib:p.4) Romains : Que la pluralité des voix l’emporte en l’Eslection de l’Empereur, mais
B_17_19 (bib:p.8)fuser. Lors que le torrent des voix l’emportoit, il parloit hautement faisant le fie
B_6_43 (bib:p.6)r où tu veux n’attendent que ta voix. Mais en quelque pays que ton chemin s’adresse,
C_9_13 (bib:p.7) pour sçauoir d’où venoit cette voix, mais ie n’en peus rien apprendre : ie m’en r
C_10_46 (bib:p.3) n’est pas que tu n’entende sa voix, mais tu te veut faire prier comme fit ce grand Pr
A_7_37 (bib:p.3)l n’est pas que tu n’entende sa voix, mais tu te veut faire prier comme fit ce grand Pr
E_1_34 (bib:p.5)s paroles [1 mot ill.] geuse sa voix mal asseurée, ce firent recognoistre pour ce qu
A_6_19 (bib:p.5)bort ces paroles ombrageuse, sa voix mal asseurée, ce firent recognoistre pour ce qu
A_3_68 (bib:p.4)euples n’ont appris que par des voix mal asseurées; cela me fait croire que vous aggr
C_8_46 (bib:p.7)urs me donnerent des pleurs, Sa voix me consola dans mes plus fortes gesnes, Et sa diui
B_6_18 (bib:p.11)tributo. Le cœur me saigne, la voix me manque à cette occasion, ie vais cesser de par
C_8_31 (bib:p.14)s de plus cher. Helas ! icy la voix me manque, I’entends ma femme, ma seruante.  
B_4_26 (bib:p.13)ées debitées par des mains des voix mercenaires aiettées pour tromper la credule popu
B_3_5 (bib:p.7)ont écartez, leurs langues leurs voix mercenaires sont dans le silence, leurs mensonges
A_7_13 (bib:p.5)ensemble luy respondirent d’vne voix merueilleusement éclatante, que non, qu’elles n
C_10_52 (bib:p.5)nsemble luy respondirent d’vne voix merueilleusement éclatante, que non, qu’elles n
A_3_34 (bib:p.4)e la desire, qu’au defaut de ma voix mes soupirs vous l’ont demandée. Ne croiez pas
C_2_54 (bib:p.8)’oste tout espoir, il m’oste la voix mesme : La force me defaut, iusques dans mon cœu
B_17_13 (bib:p.11)s consacrees à Dieu, auec vne voix mille mille fois plus forte que celle du sang d’
C_2_5 (bib:p.3)minine : Et si n’eut esté que sa voix Minionna plusieurs fois, Au terme qu’il deuoit n
C_8_46 (bib:p.9)rs, Ie fais mentir mes sens, ma voix mon visage, Ie feins d’auoir du calme au milieu
B_4_8 (bib:p.112) armés qui demandoient à haute voix Monsieur de Broussel. Il n’y auoit point d’aut
C_8_46 (bib:p.10)La mit dedans la mienne, d’vne voix mourante, Exprima dans ces mots sa viuante amitié
B_12_63 (bib:p.6)eux de V. M. ny leurs souspirs voix mourantes ouyes de vos ieunes oreilles, souuent to
E_1_80 (bib:p.6)yeux de V. M. ny leurs souspirs voix mourantes ouyes de vos ieunes oreilles, souuent to
C_3_8 (bib:p.7) du lict, ie serois allé de viue voix moy mesme faire ce discours à V. E. à ce defaut
B_16_37 (bib:p.6)ance ; lors que le torrent des voix m’a semblé deuoir inonder dans le Parlement pou
B_2_5 (bib:p.7)fisance; lors que le torrent des voix m’a semblé deuoir inonder dans le Parlement pou
B_3_19 (bib:p.4)Qu’on me laisse en repos, cette voix m’importune, Estant Roy i’ay trop d’heur, de
C_8_62 (bib:p.3)e affaire Alors qu’vne certaine voix M’interrompit deux ou trios fois, A mesme temps
E_1_76 (bib:p.3)e affaire Alors qu’vne certaine voix M’interrompit deux ou trois fois, A mesme temps
C_6_22 (bib:p.12)d vn Stantor resusciteroit, sa voix ne penetreroit pas vos oreilles, ny vostre intelli
D_2_41 (bib:p.4) esgard à mon infirmité, si vos voix ne proclament plus pour m’accabler par les impre
C_7_46 (bib:p.5)le n’a que la voix ; mais cette voix ne sçauroit se faire entendre lors que l’injust
B_20_43 (bib:p.4)sonne ne peut desnier que leur voix ne soit la voix de Dieu au fait proposé. De plus,
D_1_57 (bib:p.11)ls donnent à sa Vertu : si nos voix ne sont pas assez fortes, nous employerons les ser
C_11_19 (bib:p.15)s donnent à sa Vertu : si nos voix ne sont pas assez fortes, nous employerons les ser
A_4_6 (bib:p.23)u Parlement, qui n’y ont iamais voix, ne sont pas du Corps; neantmoins pour estre Offic
B_13_14 (bib:p.4)ns de Iustice n’y ont point de voix, ne s’y trouuent que pour decider les difficulte
B_2_1 (bib:p.4)s esperer que la foiblesse de ma voix ne trahit point la sincerité de mes intentions, l
B_3_3 (bib:p.5)rets à vous reueler.   Que si ma voix ne vous est point suspecte aussi bien que celle de
C_4_10 (bib:p.5) mal qui n’a plus de reprise La voix nous est tousiours permise ; Et l’on se plaint
B_3_9 (bib:p.4)stre tres raisonnable que nostre voix nous manifestat les pensées de nos esprits, qui n
C_1_2 (bib:p.6)um épandu ; il nous fait oüir sa voix, nous monstre son beau visage, ha ! que sa voix e
B_7_35 (bib:p.7) n’y a rien de si humain que sa voix, ny de si cruel que le sens de ses paroles. Bref,
C_1_29 (bib:p.5)ue de Cologne ne peut donner sa voix, ny estre Iuge, à cause qu’il est interessé en
A_7_14 (bib:p.15)ouue pas que le peuple leue la voix ny les armes contre ses Souuerains, quãd mesmes i
C_6_76 (bib:p.15)ouue pas que le peuple leue la voix ny les armes contre ses Souuerains, quãd mesmes i
B_11_23 (bib:p.139)du Conseil d’Enhaut y ait ny voix ny seance en qualité de Ministre, ou de Conseille
A_7_14 (bib:p.15)ubtil que celuy des aspics. Sa voix n’a donc garde d’estre la voix de Dieu, puis q
C_6_76 (bib:p.15)ubtil que celuy des aspics. Sa voix n’a donc garde d’estre la voix de Dieu, puis q
B_15_6 (bib:p.5)ient presens, ou leurs quatorze voix n’en emporteroient pas deux cent plus saines qui
B_13_71 (bib:p.20)nturie.   Non bien souuent la voix n’est aux desir s’emblable, Et le front parois
C_7_65 (bib:p.4) Disons donc tous d’vne commune voix, ô Cieux ! aymables sources de nos prosperitez,
C_3_105 (bib:p.6)ie donc encore vn coup à haute voix, ô ma chere Patrie, afin que toutes tes Prouinces
A_5_22 (bib:p.6)rie donc encore vn coup à haute voix, ô ma chere Patrie, afin que toutes tes Prouinces
C_7_65 (bib:p.5) Disons donc tous d’vne commune voix, ô Vertus de nostre Prince incomparable, par quel
C_6_53 (bib:p.11)fois qu’on entendoit sa diuine voix, on attendoit la paix tant desirée. Et comme il n
A_6_67 (bib:p.2)ens ma teste Sans cesse à haute voix on me verra chanter   Fiat voluntas tua,   En vn
C_1_2 (bib:p.11)ayes, qui par leurs effroyables voix ont tasché de ternir le lustre la pureté de sa v
C_8_37 (bib:p.21) quoy le ventru Rozée, Auec sa voix organizée, Crotesquement emperruqué ; Qui le su
A_7_1 (bib:p.14)e cœur, que dans l’organe de la voix, ou dans les traces de la plume, qu’il plaise à
A_9_7 (bib:p.7)tout ce qu’on y prescrit De viue voix, ou par escrit, Car maintenant qu’il est en cage
B_4_22 (bib:p.5) cette heure interrompus par ma voix ou par mes Lettres, que le recit de mes larmes n
A_7_14 (bib:p.4)ammé ; il finit en disant quesa voix ou son discours estoit la voix de la multitude. Et
C_6_76 (bib:p.4)mmé ; il finit en disant que sa voix ou son discours estoit la voix de la multitude. Et
C_10_52 (bib:p.14)eu veut que vous entendiez sa Voix, outre cela que vous y obeïssiez, sur peine d’e
A_7_13 (bib:p.14)ieu veut que vous entendiez sa Voix, outre cela que vous y obeïssiez, sur peine d’e
D_2_4 (bib:p.7)ës publiées à haute intelligible voix. Ouy ce requerant les gens du Roy de son Altesse R
C_8_4 (bib:p.3)pourras reconnêtre mes traits ma voix, Par ce que ie te dis, par ce que tu vois. I’ay
A_4_2 (bib:p.3)e reuolte, afin d’estouffer leur voix par cét artifice, faire triompher leurs parties a
B_9_25 (bib:p.6)ces de tous mes sujets, dont la voix par de secrets ressorts les oblige comme il luy pl
B_11_29 (bib:p.38)ulement, d’autre-fois de viue voix par écrit ensemble, comme le Parlement nous auoit
B_6_14 (bib:p.11) de la bouë, à publier de viue voix par écrit, qu’ils estoient indignes de la vener
B_14_1 (bib:p.3)r tant de Remonstrances de viue voix, par escrit, d’obtenir du Roy nostre Souuerain S
B_11_29 (bib:p.17)ns esté faites au Roy de viue voix par escrit, n’ayant esté rien auancé, Monsieur
B_11_29 (bib:p.20)usions par moy prises de viue voix, par escrit ; Et requiers qu’il soit incessamme
A_8_25 (bib:p.12) cette verité confirmée par la voix par le sentiment de tous les hommes; qui la voudro
B_12_65 (bib:p.4)y dire assez clairement par la voix par les escrits, ce qui est arriué de funeste d
C_3_9 (bib:p.30)oit obligé de faire entendre sa voix par les insensibles rochers, parce que l’homme v
A_2_41s (bib:p.4)on des huict à la pluralité de voix par les interessez en icelle, en la forme maniere
B_11_15 (bib:p.3) assez fait cognoistre de viue voix par leurs Declarations faites en la Cour que le su
B_20_15 (bib:p.3)net, lors que ie tasche par ma voix par mes escrits de moderer tes plaintes. Souuien-t
B_4_22 (bib:p.8)ocher pour vous la dire, par ma voix par mes soûpirs, que mes larmes n’attirassent b
B_12_48 (bib:p.16)condons par nos Vœux, par nos Voix, par nos mains ses sainctes intentions, si nous vo
D_2_22 (bib:p.4)urras reconnestre mes traits ma voix. Parce que ie te dis, par ce que tu vois. I’ay s
A_5_106 (bib:p.7)de vostre pays.   Vn bruict de voix parlant du cœur de tous ses compagnons respondit
A_6_72 (bib:p.4)gistrats, qu’vn Ancien appelle, voix parlantes, lesquels estant hors de credit, il est
A_7_52 (bib:p.5)r auec les autres, de mesler ma voix parmy ceux qui iniurient, ie veux employer la mien
C_12_44 (bib:p.26)Deputez, estant incapables de voix passiue, sont doiuent estre incapables de voix act
B_20_27 (bib:p.6): Nous auons parlé d’vne mesme voix pendant nos aduantages pendant nos desaduantages 
B_6_9 (bib:p.6)z : Nous auons parlé d’vne mesme voix pendant nos aduantages pendant nos desaduantages 
C_12_29 (bib:p.13) Nous auons parlé d’vne mesme voix pendant nos aduantages pendãt nos desaduantages 
A_4_18 (bib:p.7)osaincts Sacrifices, auec cette voix perseuerante, Viuat Rex: Car le cœur du Roy, dit
C_5_36 (bib:p.8) saincts Sacrifices, auec cette voix perseuerante, Viuat Rex : Car le cœur du Roy, di
C_4_3 (bib:p.23) meugler comme eux, D vn ton de voix peu delicate, Inuoquant la puissante Hecate, A qui
C_4_3 (bib:p.35) quelqu’vn ne fuit. De loin vne voix peu mignonne, S’entend auec les coups qu’on do
A_3_16 (bib:p.8) à Monsieur le Chancelier d’vne voix plaintiue ce verset. Inclina ad me aurem tuam acce
A_2_8 (bib:p.5)estat, elle est inconsolable, sa voix plaintiue est suiuies de soupirs, ses sanglots fon
C_5_69 (bib:p.5)ocque de toy, ils voyent que ta voix plaintiue est vn echo de tres mauuais augure, tes
A_6_61 (bib:p.4)Partisan. Mais d’où vient cette voix plaintiue, qui seconde compatit si bien à mes pei
C_6_54 (bib:p.4)Partisan. Mais d’où vient cette voix plaintiue, qui seconde compatit si bien à mes pei
E_1_70 (bib:p.4)Partisan. Mais d’où vient cette voix plaintiue, qui seconde compatit si bien à mes pei
C_4_5 (bib:p.5)iue, Souspire sa disgrace, d’vne voix plaintiue Respond au triste chant des Nymphes de c
A_6_63 (bib:p.4) liberté du peuple, qui par des voix plaintiues clameurs aussi sinistres que lugubres d
A_5_81 (bib:p.5)ntendre tant de lugubres accens voix plaintiues qui donneroient de la pitié à l’air
B_16_54 (bib:p.6)us auoit rendu sourd à tant de voix plaintiues : Mais à present que par vn coup du C
B_11_23 (bib:p.108) la seruitude, ayent plus de voix plus de pouuoir dans les conseils secrets du Souue
C_8_24 (bib:p.12)ent animé D’vn air qui rend sa voix plus diuine plus nette.     Les mignons de ce Di
C_7_50 (bib:p.3)brées par les histoires par les voix plus eloquentes : Mais ie ne veux pas me rendre c
D_1_7 (bib:p.10)es auons, dis-je, animées d’vne voix plus forte plus puissante, que celle du sang de no
C_8_37 (bib:p.25)importe, Tant est qu’il eut la voix plus forte.     Aussi parla-il d’action, Soust
B_19_24 (bib:p.2)dhuy de ces mesmes paroles vne voix plus modeste. Mais qui pourroit vous dire auec aut
C_8_56 (bib:p.5)t sur si triste troupeau Qu’vne voix plus vn bureau. Mais en laissant là leur mes-aize
B_4_26 (bib:p.5), nos larmes point feintes, nos voix point languissantes, nos prieres ardentes, nos sou
B_18_34 (bib:p.5)reille attentiue à entendre sa voix pour addresser leurs pas vers luy mesme, dans les
B_16_30 (bib:p.14) y peut seulement esperer vne voix pour auoir quelque part dans le gouuernement de l
C_4_11 (bib:p.10)ecessité, I’ay bon bras, bonne voix, pour bien me faire entendre, Si i’ignore mon ar
C_9_39 (bib:p.6)me, la France qui vous donna sa voix pour cette dignité, que vous ne meritiez pas, vou
C_5_7 (bib:p.8)s instrumens y ayant ioint leurs voix pour chanter vne Hymne à la loüange de la Maltou
C_5_6 (bib:p.8) instrumens, y ayant joint leurs voix pour chanter vne Hymne à la loüange de la Maltou
B_15_5 (bib:p.4)s les heritiers n’ont pas eu ne voix pour demander Iustice, que tous les Magistrats son
A_2_41s (bib:p.18) mais ils pourrõt donner leur voix pour des députez en quelque personne que ce soit
A_3_56 (bib:p.6)ne luy reste plus qu’vne foible voix pour en faire ses plaintes. Le bon Ministre consei
C_5_13 (bib:p.6)ne luy reste plus qu’vne foible voix pour en faire ses plaintes. Le bon Ministre consei
A_7_33 (bib:p.7)üeil. Cette Syreine n’a plus de voix pour enchanter ou endormir: Le vaisseau va à plei
C_10_18 (bib:p.7)eil. Cette Syreine n’a plus de voix pour enchanter ou endormir : Le vaisseau va à pl
C_1_29 (bib:p.5)cune façon pouuoir donner leurs voix pour eslire vn Roy des Romains, qu’apres vne amn
B_7_53 (bib:p.17)quels il ne reste qu’vn peu de voix pour le plaindre des iniquitez du gouuernement. Au
B_1_9 (bib:p.4)erentes, n’ait eu qu’vn cœur vne voix pour l’affermissement du Trône de nostre Prince
B_6_31 (bib:p.4)rentes, n’ait eu qu’vn cœur vne voix pour l’affermissement du Trône de nostre Prince
D_1_23 (bib:p.3)scrire le ton la mesure de leur voix, pour moderer l’expression de la douleur des peu
A_5_35 (bib:p.3) des pierres, de leur donner la voix pour parler. Le silence presque perpetuel que nost
C_3_77 (bib:p.3) des pierres, de leur donner la voix pour parler. Le silence presque perpetuel que nost
B_4_2 (bib:p.3)r des pierres, de leur donner la voix pour parler. Le silence presque perpetuel que nost
B_20_43 (bib:p.4)ont fait souuent retentir leur voix pour remedier aux maux extrémes de la France, qu
A_7_13 (bib:p.14) ne fait que se seruir de leur Voix, pour rendre sa saincte sacrée volonté, plus int
C_10_52 (bib:p.14)ne fait que se seruir de leur Voix, pour rendre sa saincte sacrée volonté, plus int
D_1_18 (bib:p.8)uoy que languidement hausser sa voix pour se plaindre de sa seruitude. Peuple ! ouure
B_6_35 (bib:p.17)quels il ne reste qu’vn peu de voix pour se plaindre des iniquitez du gouuernement. Au
B_17_19 (bib:p.9)de les y attirer : l’auance ma voix pour seruir de planche à ceux qui demandent vn ex
A_5_87 (bib:p.21)ux donc qui auoient donné leur voix pour vostre absolution, meritent-ils que vous leur
B_2_34 (bib:p.21)ux donc qui auoient donné leur voix pour vostre absolution, meritent-ils que vous leur
C_3_49 (bib:p.21)ux donc qui auoient donné leur voix pour vostre absolution, meritent-ils que vous leur
A_8_34 (bib:p.5)int épargne la douceur de leurs voix, pour vous aduertir des desordres, que vous causer
C_9_65 (bib:p.5)int épargné la douceur de leurs voix, pour vous aduertir des desordres, que vous causer
C_10_52 (bib:p.17) ne nous laisser qu’vn peu de voix, pour vous dire que c’est de la pare de Dieu des
A_7_13 (bib:p.17)à ne nous laisser qu’vn peu de voix, pour vous dire que c’est de la part de Dieu des
B_11_27 (bib:p.4)ic: On commença à colliger les voix, premierement par Messieurs de Broussel, Preuost d
C_8_37 (bib:p.13) Et le placet articuler, D’vne voix presque musicale (Dont retentit toute la Salle) Il
A_3_5 (bib:p.4)oltronne pagnotte (addressant sa voix, principalement à ceux de nostre quartier arriué
B_7_38 (bib:p.7)urs de la terre entendent cette voix prononcée auec verité, non point par flatterie,
A_6_79 (bib:p.20)ormeau, A dit trois fois d’vne voix prophetique Bouquins, bouquins r’entrez dans le
C_6_60 (bib:p.20)ormeau, A dit trois fois d’vne voix prophetique Bouquins, bouquins r’entrez dans le
B_14_48 (bib:p.6)silence, Maintenant i’éleue ma voix, Protestant de garder vos Loix, Et de vous estre p
B_12_6 (bib:p.4) de iugement ou de bonté que la voix public que vous impute ; Et voyant le desordre qu
B_19_30 (bib:p.9)uere mis en peine descouter la voix publicque à lesgard de son fils qui selon le prec
B_8_4 (bib:p.8) En presence du Roy, ou non : La voix publicque des Prouinces Rend au courage de nos Pri
B_19_30 (bib:p.4) pourra apprendre encore de la voix publicque, si elle prend la peine de sen enquerir.
C_9_62 (bib:p.11)nos ennemis : Tout Paris d’vne voix publie que nous n’auons plus rien à craindre, p
A_4_4 (bib:p.23)s ne sont pas authorisez par la voix publique, ains decreditez de tous les gens de bien
C_3_63 (bib:p.4)NSEIGNEVR, vous le protegez, la voix publique asseure, que vous l’auez empesché de s
A_5_9 (bib:p.4)ONSEIGNEVR, vous le protegez, la voix publique asseure, que vous l’auez empesché de s
B_7_10 (bib:p.16)cause que dans ce rencontre la voix publique attestée par des personnes notables de c
A_7_67 (bib:p.20)s impose: souffrés donc que la voix publique chastie vos mauuaises inclinations de ce
C_10_26 (bib:p.21)impose : souffrés donc que la voix publique chastie vos mauuaises inclinations de ce
A_3_71 (bib:p.4)oses parlent d’elles mesmes, la voix publique de tous les peuples de toutes les Prouinc
A_4_7 (bib:p.70) a tout distribué à ceux que la voix publique demandoit qu’ils fussent recompensez ;
C_3_10 (bib:p.1)auez aussi bien que moy, que la voix publique dit, qu’vn seul homme est la cause de t
B_7_18 (bib:p.9)x belles occasions, accusent la voix publique d’enuie ou d’ignorance, publient par
B_12_9 (bib:p.5) d’Elle, puis qu’il voit que la voix publique est contre luy, par consequent la voye de
B_17_19 (bib:p.29)u’il est homme de bien. Si la voix publique est vn Oracle d’en-haut, il ne sera iam
A_4_8 (bib:p.27)re estoit mesme demandee par la voix publique. Et que si au contraire quelques Souuerai
B_1_8 (bib:p.16)ouurir celles d’vne prison : La voix publique fut cét Ange qui secoüa leurs chaisnes
C_11_13 (bib:p.16)urir celles d’vne prison : La voix publique fut cét Ange qui secoüa leurs chaisnes
B_19_2 (bib:p.16)uurir celles d’vne prison : La voix publique fut cét Ange qui secoüa leurs chaisnes
A_9_19 (bib:p.12)voir esté accusé, ayant par la voix publique gangné en sa mort plus de cœurs au Roy
C_4_3 (bib:p.45)tte, rien dedans : Il aimera la voix publique, Ie le vois desia qui s’applique, Aux m
A_5_80 (bib:p.4)e suis en cela que l’Echo de la voix publique, ie ne crains pas d’estre soupçonné d
C_3_69 (bib:p.4)e suis en cela que l’Echo de la voix publique, ie ne crains pas d’estre soupçonné d
A_3_64 (bib:p.24)’expulsant du Royaume selon la voix publique: il a pris les armes pour l’en bannir,
B_10_23 (bib:p.9) connoissance des François. La voix publique impute hautement au C. de Retz, tous les
B_10_23 (bib:p.9)reance publique. Voila donc la voix publique, la vray semblance fondée sur le deuoir
C_7_14 (bib:p.3) le moindre des crimes, dont la Voix publique les accuse ? La fourbe la super cherie l
E_1_130 (bib:p.3)le moindre des crimes, dont la Voix publique les accuse ? La fourbe la supercherie l
B_11_23 (bib:p.14) Royale qui parlent, c’est la voix publique, les soûpirs de tous les bons François
A_9_2 (bib:p.24)rter contr’eux au courant de la voix publique. Mais aussi quand ie fais reflexion sur l
A_2_59 (bib:p.6)ecit que vous auez appris de la voix publique. Mais de quelque aigreur qu’il les ait
C_7_15 (bib:p.6)ecit que vous auez appris de la voix publique. Mais de quelque aigreur qu’il les ait
A_5_83 (bib:p.6)cela moins à apprehender. Si la voix publique ne vous demande pas auec des cris des opi
E_1_61 (bib:p.6)cela moins à apprehender. Si la voix publique ne vous demande pas auec des cris des opi
C_3_78 (bib:p.6)e la moins à apprehender. Si la voix publique ne vous demande pas auec des cris des opi
E_1_31 (bib:p.5) de la sceller de leur sang, la voix publique nous apprend que l’Espagne mesme, toute
A_8_67 (bib:p.7)exaucera maintenant, puisque la voix publique n’a cessé de porter ses loüanges iusq
C_4_40 (bib:p.11)e m’explique Selon l’air de la Voix publique. Pourquoy vous traitterois-ie mal ? Vous
D_2_24 (bib:p.10) m’expplique Selon l’air de la voix publique Pourquoy vous traitterois-je mal ? Vous
B_17_12 (bib:p.16)Alt. Royalle veut entendre la voix publique, prester l’oreille aux plaintes qui ret
A_4_6 (bib:p.37)ction publiquement, afin que la voix publique prononçast. La Iustice dépend tellement
A_2_62 (bib:p.9)s que ie leur auray dit auec la voix publique, que les combats ont tousiours passé pou
B_2_3 (bib:p.6)a Paix entre ses mains, outre la voix publique que qui le declare par tout, la chose qui
B_20_31 (bib:p.5)tes du Havre de Grace.   Cette voix publique qui a si hautement demandé la liberté d
D_2_38 (bib:p.36)essus vous. Pensez-vous que la voix publique qui crie desia si fort contre luy, s’ap
C_10_29 (bib:p.8)tiles. V. M. sçait assez de la voix publique, qui dit qu’vn seul homme est le princi
A_7_44 (bib:p.8)ostre Majesté sçait assez de la voix publique, qui dit qu’vn seul homme est le Princi
D_2_8 (bib:p.8)Vostre Majesté sçait assez de la voix publique, qui dit qu’vn seul homme est le Princi
A_1_47 (bib:p.6) paix entre ses mains, outre la voix publique qui le declare par tout, la chose qui par
A_3_28 (bib:p.17)Paix entre ses mains, outre la voix publique qui le declare par tout, la chose qui par
C_7_72 (bib:p.17)Paix entre ses mains, outre la voix publique qui le declare par tout, la chose qui par
C_9_50 (bib:p.6) paix entre ses mains, outre la voix publique qui le declare par tout, la chose qui par
A_5_24 (bib:p.6) plus seur de l’apprendre de la voix publique, qui ne peut iamais estre fausse, princip
C_3_68 (bib:p.6) plus seur de l’apprendre de la voix publique, qui ne peut iamais estre fausse, princip
A_2_46 (bib:p.3) son esloignement, enfin par la voix publique qui se fait entendre par tout, qui va ius
C_7_45 (bib:p.3) son esloignement, enfin par la voix publique qui se fait entendre par tout, qui va ius
A_4_17 (bib:p.20)scoutez pas au preiudice de la voix publique, qui vous asseure que la vraye dignité d
B_10_23 (bib:p.7)ir toutes les incommoditez. La voix publique se declare en partie contre le Cardinal d
B_6_11 (bib:p.13)a reçeu le dementy de toute la voix publique.   Cette conduite de mes ennemys à bien
B_7_2 (bib:p.13)ia reçeu le dementy de toute la voix publique.   Cette conduite de mes ennemys à bien
B_2_33 (bib:p.19)t generallement choquez par la voix publique ; Et qu’ils digerent politiquement le
B_6_11 (bib:p.13)esmoignages infaillibles de la voix publique ; il a supposé qu’il s’estoit desia
B_7_2 (bib:p.13)tesmoignages infaillibles de la voix publique ; il a supposé qu’il s’estoit desia
C_9_82 (bib:p.8)lus esloignées entendront cette voix publique ; malgré qui s’en ayent en rendront l
B_3_3 (bib:p.4)ous que i’adresse aujourd’huy ma voix, puis que ma tendresse n’a pû vaincre la duret
B_12_45 (bib:p.3)res. Ie dis ce qui me reste de voix, puisque cette voix si forte autresfois à applaud
B_14_8 (bib:p.22)oix Il fait beau d’oüyr vostre voix, Quand les fisfres sont en campagne, Allez au pays
A_5_50 (bib:p.6)eluy qui voudroit nous oster la voix, quand on à raison de se plaindre Quant à moy, M
B_19_4 (bib:p.6)eluy qui voudroit nous oster la voix, quand on à raison de se plaindre Quant à moy, M
C_3_43 (bib:p.6)eluy qui voudroit nous oster la voix, quand on à raison de se plaindre Quant à moy, M
D_1_32 (bib:p.18)sa constance, publient à haute voix que ce ieune Ioseph éclaire de tous costez sa dem
C_5_66 (bib:p.5)toise ils auoient bien d’autres voix que celles de leur nomination : tellement que le
C_4_3 (bib:p.23)s, N’estoit qu’il connoist à la voix, Que c’est la [illisible] Cumée, Qui ne parut p
A_3_62 (bib:p.4)stre gouuernement, c’est par sa voix que Dieu demande à present à vostre Majesté, le
B_8_44 (bib:p.7)iours ie vous tesmoigne de viue voix que ie suis,   MADAME, Vostre tres humble obeyssa
B_5_18 (bib:p.10)in, pour vous asseurer de viue voix, que ie suis.   MONSIEVR, A Paris, ce 29. Iuin 16
B_6_14 (bib:p.23)discours en vous addressant ma voix, que ie vous dise auec vn Poëte de l’antiquité
A_6_6 (bib:p.13)me du Viceroy, disoient à haute voix, que la Catalogne retourneroit bien-tost à la Cas
C_6_1 (bib:p.14)me du Viceroy, disoient à haute voix, que la Catalogne retourneroit bien-tost à la Cas
B_16_30 (bib:p.28)ement, s’ecrierent tous d’vne voix que le crime de la mere n’estoit pas assez grand
A_7_14 (bib:p.34)rincipe : mais plustost de ces voix que le Prophete appelle des voix d’iniquité, de
C_6_76 (bib:p.34)rincipe : mais plustost de ces voix que le Prophete appelle des voix d’iniquité, de
A_1_65 (bib:p.9)déliberé, il a passé tout d’vne voix que l’on n’y pouuoit entendre, cette responce
E_1_19 (bib:p.8) deliberé il a passé tout d’vne voix que l’on n’y pouuoit entendre ; cette respons
D_2_28 (bib:p.9)deliberé, il a passé tout d’vne voix que l’on y pouuoit entendre, cette responce a es
C_12_48 (bib:p.9): A ESTÉ CONCLVD d’vne commune voix, Que mesdits-Sieurs les Maire Escheuins desaduouer
A_7_35 (bib:p.2)s.     Ouy, nous crions à haute voix, Que nous n’y retournerons plus: Faites nous par
D_1_7 (bib:p.11)ent la veulent estouffer. Cette voix, que nous pousserions auec plus de satisfaction ve
C_6_66 (bib:p.25)les a confirmées, tant de viue voix que par ses actions. Et puis si ce Prince auoit of
B_2_31 (bib:p.12)ns vos Parlemens, tant de viue voix, que par vos Declarations, signées, scellées, ve
A_6_36 (bib:p.12)lus à l’homme, ny mouuement ny voix que pour adorer publier vne bonté qui ne peut plu
C_9_45 (bib:p.7)plus à l’homme, ny mouuement ny voix que pour adorer publier vne bonté qui ne peut plu
D_2_6 (bib:p.11) plus à l’homme ny mouuement ny voix, que pour adorer publier vne bonté, qu’il ne pe
B_5_44 (bib:p.4)ur ce suiet muette, n’a plus de voix que pour apprendre à tout l Vniuers que vous auez
C_3_62 (bib:p.4)ur ce suiet muette, n’a plus de voix que pour apprendre à tout l Vniuers que vous auez
A_5_5 (bib:p.4)sur ce suiet muette, n’a plus de voix que pour apprendre à tout l’Vniuers que vous au
C_3_50 (bib:p.4)ur ce suiet muette, n’a plus de voix que pour apprendre à tout l’Vniuers que vous au
C_10_10 (bib:p.8) S. Bernard, semble n’auoir de voix que pour plaindre nos mal-heurs, ou pour ietter de
A_8_27 (bib:p.4) que les Peuples n’ont eu de la voix que pour se plaindre de la tyrannie de ses persecu
B_5_20 (bib:p.7)e languissans qui n’ont plus de voix que pour se plaindre, pour luy demander protection
D_2_22 (bib:p.9) de ce lieu, Et ie n’ay plus de voix que pour te dire Adieu.   Aduis particulier de l
C_8_4 (bib:p.12) de ce lieu, Et ie n’ay plus de voix que pour te dire Adieu.   ADVIS PARTICVLIER DE L
B_15_27 (bib:p.25) crieur public disoit à haute voix, que Thurinus mouroit ainsi par la fumée, pource
C_6_59 (bib:p.10)ain, ô Empereur, luy dit cette voix, que tu bastis des murailles, des bastions ; esle
B_13_19 (bib:p.4)ire entrée au seul bruit de ta voix, que tu marchois en triomphe sur les testes des pl
C_11_3 (bib:p.10)monstrances par escrit de viue voix, que vous auez faites enuoyées iointes auec nos s
B_16_38 (bib:p.4) ietter cette funeste publique voix, Quelle part auons nous en la Maison de Dauid ? M
B_12_32 (bib:p.6)cy, Messieurs, c’est vne autre voix qui a dit que vous auiez fait la mesme chose, c’
A_7_14 (bib:p.4) qui tonne si fortement ; cette voix, qui brise les cedres les plus éleuez ; cette vo
C_6_76 (bib:p.4) qui tonne si fortement ; cette voix, qui brise les cedres les plus éleuez ; cette vo
C_8_16 (bib:p.11) son de son luth auec sa belle voix Qui charmoient les oyseaux, les bestes, les bois,
C_4_5 (bib:p.3)le de l’air, qui n’a plus que la voix, Qui cherche les rochers la fraischeur des bois, Q
B_12_6 (bib:p.6)es, si vous escoutez bien cette voix, qui comme elle fit autrefois au Senat Romain, vou
B_15_24 (bib:p.6)s, si vous escoutez bien cette voix, qui comme elle fit autrefois au Senat Romain, vou
A_7_14 (bib:p.9)ure est remplie, sont autant de voix qui condamnent la desobeyssance des peuples, bien
C_6_76 (bib:p.9)ure est remplie, sont autant de voix qui condamnent la desobeyssance des peuples, bien
C_4_38_12 (bib:p.3)es regardans on entendit les voix, Qui crioient, c’est assez, tout beau, tout beau
C_5_20 (bib:p.30)oingnent leurs chants à nostre voix, Qui de mille loüanges, Couronnent le Roy des Fra
C_4_38_13 (bib:p.6) discords ? Cognois-tu cette voix, qui de son eloquence, Nous promet, desormais, la
A_5_83 (bib:p.15) qui souffrent, sont autant de voix qui demandent à Dieu des foudres pour vous exterm
C_3_78 (bib:p.15) qui souffrent, sont autant de voix qui demandent à Dieu des foudres pour vous exterm
E_1_61 (bib:p.15) qui souffrent, sont autant de voix qui demandent à Dieu des foudres pour vous exterm
C_10_52 (bib:p.7)e forme que d’vne confusion de voix, qui demandent à son infinie Bonté, le retour du
A_7_13 (bib:p.7)se forme que d’vne confusion de voix, qui demandent à son infinie Bonté, le retour du
C_10_27 (bib:p.15)ie pense à cette épouuentable voix, qui descendra du Ciel sur toute la surface de cet
B_6_16 (bib:p.17)ie pense à cette espouuentable voix qui descendra du Ciel ; sur toute la surface de c
B_12_32 (bib:p.6)oit le suplice, i’entendis vne voix, qui dist c’est Mazarin qui vient dans vn Caross
B_12_32 (bib:p.5)onnant que de la joye, par vne voix qui dit, voicy le Cardinal Mazarin, que l’on ame
A_7_14 (bib:p.32)lus importantes ? Toutes leurs voix, qui doiuent estre escoutées auec respect, ne s
C_6_76 (bib:p.32)lus importantes ? Toutes leurs voix, qui doiuent estre escoutées auec respect, ne s
B_17_27 (bib:p.23) est-ce pas Dieu de sa propre voix qui donne à l’homme la puissance, à la femme l
C_10_33 (bib:p.8)es : les autres Creatures, les voix qui en publient la Maiesté la gloire. Isaïe dit
A_7_1 (bib:p.8)qu’ils n’ont tantost plus qu’vne voix, qui est celle de la douleur. Tu m’as dit qu’i
B_5_44 (bib:p.5)ce, on luy oste par ce moyen la voix qui estoit la seule consolation qui luy restoit d
C_3_50 (bib:p.5)ce, on luy oste par ce moyen la voix qui estoit la seule consolation qui luy restoit d
C_3_62 (bib:p.5)ce, on luy oste par ce moyen la voix qui estoit la seule consolation qui luy restoit d
A_5_5 (bib:p.5)nce, on luy oste par ce moyen la voix qui estoit la seule consolation qui luy restoit d
C_10_10 (bib:p.4); si le sang d’Abel pousse vne voix qui frappe l’oreille de Dieu, qui fait trembler
B_3_5 (bib:p.6)sans authorité n’auoient plus de voix qui fussent entenduës, mes Bergers sans houlette,
D_1_41 (bib:p.4)rs, les concers de musique, les voix qui les charment, les emporrẽt auec violence aux
A_7_41 (bib:p.4)rs, les concers de musique, les voix qui les charment, les emportent avec violence aux
B_17_21 (bib:p.5)es armes à la main, les mesmes voix qui luy deuroient donner cette qualité : puis qu
C_10_14 (bib:p.3)e celoit rien, il entendit vne voix qui luy parlant à l’oreille luy dit, ô le plus
A_7_42 (bib:p.3)ne celoit rien, il entendit vne voix qui luy parlant à l’oreille luy dit, ô le plus
A_6_61 (bib:p.3)che à la plainte, il entend vne voix qui luy respond: laquelle interrogée de luy, s’
C_6_54 (bib:p.3)che à la plainte, il entend vne voix qui luy respond : laquelle interrogée de luy, s
E_1_70 (bib:p.3)che à la plainte, il entend vne voix qui luy respond : laquelle interrogée de luy, s
C_8_17 (bib:p.5)Entendant crier à l’écale D’vne voix qui marque le male Voyant arriuer à milliers Les
A_3_13 (bib:p.2)t parmy les clameurs de tant de voix qui me nomment coupable. C’est aux grandes ames
B_12_45 (bib:p.3)que ie vous addresse ce peu de voix qui me reste pour vous descouurir les sentimens de
B_5_56 (bib:p.23)mme, pour aller respondre à la voix, qui me sembloit estre d’vne Religieuse de la Ma
C_11_18 (bib:p.13)ie fermeray l’oreille à cette voix qui me sollicite à son secours. Les voleurs detre
B_20_26 (bib:p.13)ie fermeray l’oreille à cette voix qui me sollicite à son secours. Les voleurs detro
B_6_34 (bib:p.13) ie fermeray l’oreille à cette voix qui me sollicite à son secours. Les voleurs detro
B_14_14 (bib:p.12)le n’aura plus qu’vn reste de voix, qui ne luy permetra seulement pas d’eclater aue
B_14_25 (bib:p.12)le n’aura plus qu’vn reste de voix, qui ne luy permetra seulement pas d’eclater aue
E_1_110 (bib:p.19)esistons plus long temps à la voix qui nous appelle. Ie m’assure que plus des deux
A_1_5 (bib:p.19) resistons plus long-temps à la voix qui nous appelle. Ie m’assure que plus des deux
B_17_4 (bib:p.6) aura quelque petit bruit de ta voix qui percera iusques à luy, qui franchissant tant
A_8_3 (bib:p.26)pas vn cœur qui resiste pas vne voix qui reclame; leur courage ne voit rien qu’il n
C_9_84 (bib:p.26)as vn cœur qui resiste pas vne voix qui reclame ; leur courage ne voit rien qu’il n
C_7_2 (bib:p.9)trangers, desia cette estonnante voix qui se fait entendre par tant de bouches ; cét a
B_2_25 (bib:p.6)s la mesme charge, par la mesme Voix qui se fait obeir aux Anges? Ne commenda-t’elle
C_5_58 (bib:p.11) la mesme charge, par la mesme Voix qui se fait obeïr aux Anges ? Ne commanda-t’el
C_1_4 (bib:p.6)i retentissent par les ruës, les voix qui se font entendre au Palais, les assemblées pu
B_17_4 (bib:p.6)rme plusieurs echos d’vne seule voix qui se font entendre mesmes dans les lieux les plu
B_16_49 (bib:p.6) lequel temps, il entendit vne voix qui se plaignoit a luy d’vne infinité non seule
C_9_80 (bib:p.6)t lequel temps, il entendit vne voix qui se plaignoit a luy d’vne infinité non seule
A_8_55 (bib:p.3)s yeux, lors que i’entendis vne voix qui s’addressa à moy en ces termes: (Prens cour
B_16_6 (bib:p.3)s yeux, lors que i’entendis vne voix qui s’addressa à moy en ces termes : (Prens co
A_7_68 (bib:p.18)tans de persecutions? Et cette voix qui s’esleue de la terre sera elle pas portée i
C_10_53 (bib:p.18)ns de persecutions ? Et cette voix qui s’esleue de la terre sera elle pas portée i
A_3_53 (bib:p.14)grande lamentable confusion de voix qui venoit d’vn autre costé. A mesme temps on v
C_7_67 (bib:p.14)grande lamentable confusion de voix qui venoit d’vn autre costé. A mesme temps on v
B_3_1 (bib:p.39)son successeur, Et que la mesme voix qui vient de vous annoncer sa perte, ne face que c
A_7_22 (bib:p.6)se la douceur contagieuse de sa voix, qu’à dessein de tuër nos ames, les perdre. Le
C_10_4 (bib:p.6)se la douceur contagieuse de sa voix, qu’à dessein de tuër nos ames, les perdre. Le
E_1_79 (bib:p.6)se la douceur contagieuse de sa voix, qu’à dessein de tuër nos ames, les perdre. Le
B_20_29 (bib:p.7) du Conseil à la pluralité des voix qu’il donne le maniment de sa conscience à quel
B_4_9 (bib:p.7)re du Conseil à la pluralité des voix qu’il donne le maniment de sa conscience à quel
B_10_23 (bib:p.30)s : il repartiront tous d’vne voix qu’il est vray semblable que l’Autheur du Vray
B_7_13 (bib:p.6) au public par messages de viue voix qu’il falloit esloigner le Cardinal Mazarin du g
B_17_4 (bib:p.6)pour ton Roy, esleue si haut ta voix qu’il te puisse entendre malgré les empeschemen
D_1_14 (bib:p.28)eance, Et là dirent tous d’vne voix, qu’ils auoient donné cette fois Des propositio
A_9_9 (bib:p.24)seance, Et-là dirent tous d’vne voix, Qu’ils auoient donné cette fois Des propositio
B_16_14 (bib:p.9)urent tellement estonnez de la voix, qu’ils en tomberent au milieu de la place. Les
B_16_14 (bib:p.13)re, rien ne leur reste que la voix qu’ils font resonner à vos oreilles, par le pla
A_1_23 (bib:p.2)en emportoit à la pluralité des voix qu’on achevast le traité fait avec ce Roy, esto
A_1_65 (bib:p.8)s bonnes, il a passé tout d’vne voix qu’ouy, aussi tost ont esté portées aux Depute
E_1_19 (bib:p.7) bonnes, il a passé toute d’vne voix qu’ouy, aussi-tost ont esté portées aux Depute
D_2_28 (bib:p.8)ée bonne, il a passé tout d’vne voix qu’ouy, aussi-tost ont esté portez aux Deputez
B_5_56 (bib:p.65)u bouc prescrire ordonner avec voix rauque les malefices au Sabat, leurs compositions,
A_2_53 (bib:p.3)role de leur Maistre, qui d’vne voix rauque toute effarée pronõçoit le redoutable no
C_7_10 (bib:p.3)role de leur Maistre, qui d’vne voix rauque toute effarée pronõçoit le redoutable no
A_9_20 (bib:p.7)nt donné leurs conclusions, les voix recueillies par deux fois, il fut donné Arrest po
B_19_21 (bib:p.5)dé Duc de Beaufort : apres les voix recueillies par vn des Quarteniers nommé à cét
B_11_30 (bib:p.5)alut ne bouger de son lict. La voix redoublant à parler plus fort que deuant, luy dit
B_20_4 (bib:p.7)se peut lasser de crier à haute voix Reiouyssance, les Princes sont vnis, mais vnis en
C_7_75 (bib:p.4)ous voir encore, du geste de la voix, repousser auec vn zele merueilleux le discours im
C_8_12 (bib:p.5)a nccessité, Sang-suёs qui sans voix reprochent à la France Ou son peu de courage, ou
B_9_33 (bib:p.15)es tout le corps d’vne commune voix resolurent de ne point receuoir le Roy qu’auec s
B_1_1 (bib:p.168)de crier plus hautement que la voix resonnante de la medisance. D’où vient qu’vn
C_4_3 (bib:p.15)la Sybille qui parla, Dit d’vne voix rude, alte-là, Ainsi le veut la Destinée, Et vou
A_1_17 (bib:p.4)pres laquelle il exposa à haute voix sa commission, nul ne se voulant charger de ses pa
A_7_14 (bib:p.5) est numerus. Eccl. 1. Ainsi la voix sacrilege de ce peuple barbare qui vient de foüil
C_6_76 (bib:p.5)t numerus. [illisible] Ainsi la voix sacrilege de ce peuple barbare qui vient de soüil
C_5_45 (bib:p.14)bins adoroient en respect sans voix sans parler, la baguette : les Tables de la loy e
C_8_9 (bib:p.4)qu’vn Lutin l’emporte : Luy sans voix, sans poux, ny couleur, N’en ose crier au voleur
C_8_46 (bib:p.11)tres s’enuole : Amaranthe sans voix, sans poux, sans mouuement, Tombe dedans les bras
A_8_42 (bib:p.8)ent vn corps comme le mien sans voix sans veuë de parler, de voir: Ouy, Monseigneur, i
C_9_77 (bib:p.8)ent vn corps comme le mien sans voix sans veuë de parler, de voir : Ouy, Monseigneur,
A_2_41s (bib:p.18)ceux-cy donneront seulemẽt sa voix, sçauoir ceux qui auront entré au dessus de 5000
A_6_61 (bib:p.12)d’effroy, d’entendre que cette voix se rendoit tousiours plus affreuse estonnante, peu
C_6_54 (bib:p.12)d’effroy, d’entendre que cette voix se rendoit tousiours plus affreuse estonnante, peu
E_1_70 (bib:p.12)d’effroy, d’entendre que cette voix se rendoit tousiours plus affreuse estonnante, peu
C_3_9 (bib:p.13)constante fermeté. Les flots sa voix se ressemblent parfaictement. La vague s’efface
A_4_6 (bib:p.23)serment au Parlement, qui y ont voix seance dans les plus augustes Assemblées qu’il
A_7_14 (bib:p.14)od. 32. On y entend encore des voix seditieuses calomnieuses contre les personnes les
C_6_76 (bib:p.14)od. 32. On y entend encore des voix seditieuses calomnieuses contre les personnes les
A_3_76 (bib:p.4)ntans pas de l’aigreur de leurs voix seditieuses, passent mesme à l’insolence des ac
C_5_34 (bib:p.6)ntans pas de l’aigreur de leurs voix seditieuses, passent mesme à l’insolence des ac
A_7_14 (bib:p.4)re de Dieu, il luy attribuë vne voix semblable à vn amas d’eau : S. Iean dans son A
C_6_76 (bib:p.4)re de Dieu, il luy attribuë vne voix semblable à vn amas d’eau : S. Iean dans son A
A_7_33 (bib:p.7)aut bas, auec les yeux pers, la voix semblable au son de trompe, les pieds quelque chos
C_10_18 (bib:p.7)ut bas, auec les yeux pers, la voix semblable au son de trompe, les pieds quelque chos
B_4_19 (bib:p.31)le miserable, Et mesprisant sa voix, semble dire en effet, Qu’elle ne doit laisser s
C_11_26 (bib:p.7) le Parlement se promet que sa voix sera entenduë, ses vœux seront exaucés, afin qu
B_19_33 (bib:p.6) le Parlement se promet que sa voix sera entenduë, ses vœux seront exaucez, afin qu
B_2_28 (bib:p.22)dire que de grandes choses. Sa voix sera fort nette, son odorat incomparable. Son gous
D_2_38 (bib:p.8)iege proche de l’amorce, vostre voix sera tousiours redoutée, comme l’est celle d’
C_3_84 (bib:p.13)ndra point, par consequent les voix seront libres ; on se pourra plaindre hautement q
B_9_13 (bib:p.5)laquelle, pour empescher que sa voix, ses plaintes ne fussent écoutées, se preualant
C_9_67 (bib:p.5)laquelle, pour empescher que sa voix ses plaintes ne fussent escoutees, se preualant de
B_18_37 (bib:p.24)enance effrayée, chargeant sa voix ses yeux d’estonnement de penitence, cherchant
C_12_36 (bib:p.24)enance effrayée, chargeant sa voix ses yeux d’estonnement de penitence, cherchant
B_4_8 (bib:p.103)obligeant à la rigueur de deux voix seulement dans le Conseil, à la conseruation dans
B_11_29 (bib:p.38) faisoit quelquesfois de viue voix seulement, d’autre-fois de viue voix par écrit
C_4_3 (bib:p.29)e Cerbere ; Grand chien dont la voix seulement Feroit tomber vn bastiment : Trois gosi
A_7_58 (bib:p.40)gée de suiure la pluralité des voix, si bon luy semble. Ordonne Sadite Maiesté, que l
A_7_14 (bib:p.5)ous bien de dire que ce soit sa voix, si ce n’est cette voix de fleau de cholere, don
C_6_76 (bib:p.5)ous bien de dire que ce soit sa voix, si ce n’est cette voix de fleau de cholere, don
B_12_45 (bib:p.3)e reste de voix, puisque cette voix si forte autresfois à applaudir à vos belles act
C_8_50 (bib:p.8)i matin si tard Crié par nous à voix si forte, De ruë en ruë, de porte en porte, Qu
C_1_48 (bib:p.13) qu’on le dise souuent à haute voix, si haut, que chacun l’entende, Ie m’imagine q
B_12_59 (bib:p.5)de la Samatitaine Adieu vostre voix si hautaine, Vous ne crirez plus aux badins La def
B_7_18 (bib:p.5)rnité ? Ozeray-je publier d’vne voix si mediocre, ce qui ne peut estre dignement exprim
B_18_27 (bib:p.8)demoiselle de la barre Dont la voix si nette si rare Passoit en douceur le gosier D’
E_1_69 (bib:p.5)e vaille, Vous estes tout d’vne voix, Sifflé iusqu’à la canaille ; L’escharpe d
C_8_3 (bib:p.5)ue vaille, Vous estes tout d’vne voix, Sifflé iusqu’à la canaille ; L’escharpe d
C_4_38_02 (bib:p.1)s Parisiens ; quoy que leurs voix soit haute ? Ils demandent la Paix, on ne leur ve
C_4_14 (bib:p.8)r l’autre assembler, Que vostre voix soit lasse auant que vostre espée.     Puissiez
B_3_1 (bib:p.30) ? que nous marquoit son ton de voix, son air, sa démarche, son asseurance, ce visage
B_19_2 (bib:p.21) par trop de deffendre à haute voix son innocence : la nature du crime ne souffroit p
C_11_13 (bib:p.21)par trop de deffendre à haute voix son innocence : la nature du crime ne souffroit p
B_1_8 (bib:p.21)t par trop de deffendre à haute voix son innocence : la nature du crime ne souffroit p
A_5_19 (bib:p.6)ision ny de partage: toutes les voix sont conformes. Ce n’est pas comme du temps de l
B_14_21 (bib:p.6)ion ny de partage : toutes les voix sont conformes. Ce n’est pas comme du temps de l
C_3_64 (bib:p.6)sion ny de partage : toutes les voix sont conformes. Ce n’est pas comme du temps de l
C_4_38_04 (bib:p.3) grace. Ils sont sourds à sa voix, sortent vaillamment, Dessus les Mazarins qui fuye
B_3_3 (bib:p.27)es de biens, il demandoit d’vne voix suppliante, vn denier pour ce Belissaire, qui mist
B_12_62 (bib:p.19)sternent à vos pieds, par nos voix supplient en toute humilité, Vostre Maiesté de v
D_1_55 (bib:p.15)osternent à vos pieds, par nos voix supplient en toute humilité Vostre Majesté de vo
B_11_29 (bib:p.33)sternent à vos pieds, par nos voix supplient en toute humilité Vostre Majesté de vo
B_13_31 (bib:p.15)sternent à vos pieds, par nos voix supplient en toute humilité Vostre Majesté de vo
A_5_21 (bib:p.3)u monde, donneroient tous leurs voix sur chaque matiere politique, que tous ensemble co
B_11_29 (bib:p.49)-humbles Remonstrãces de viue voix, sur les Lettres Patentes euuoyées en ladite Cour
C_11_22 (bib:p.16)ar la Cour à la pluralité des voix sur lesdites lettres partentes, ils firent imprime
B_14_2 (bib:p.3)iscuteroient à la pluralité des voix. Surquoy Monsieur Bignon Aduocat General, assisté
B_6_36 (bib:p.3)iscuteroient à la pluralité des voix. Surquoy Monsieur Bignon Aduocat General, assisté
B_11_30 (bib:p.4) s’esleua dans sa Chambre, vne voix s’approcha de son lict se plaignant assez haut,
A_3_49 (bib:p.7) plusieurs personnes tous d’vne voix s’écrierent, Viue le Roy Monseigneur de Beaufor
B_3_1 (bib:p.114)doublemens, ce que la plume la voix s’efforceront d’en publier.   Quel bon-heur a
A_7_14 (bib:p.8) : par consequent lors que leur voix s’éleue contre eux, ce ne sçauroit estre sa vo
C_6_76 (bib:p.8) : par consequent lors que leur voix s’éleue contre eux, ce ne sçauroit estre sa vo
B_19_40 (bib:p.4)e partie : Mais le torrent des voix s’est declaré pour le desespoir ; la pluspart
A_9_9 (bib:p.16) la troupe, (Quand i’y songe ma voix s’étoupe) Vint tirer à brusle-pourpoint Nostre
D_1_14 (bib:p.16)la troupe, (Quand i’y songe ma voix s’étoupe) Vint tirer à brusle pourpoint Nostre
C_2_42_04 (bib:p.16)Trouppe (Quand i’y pense ma voix s’étouppe) Vint tirer à bruste-pourpoint Sur B
A_2_4 (bib:p.8)t ton cœur à cette guerre, cette voix te trahit, cette langue ne t’encourage que par c
A_7_14 (bib:p.4)’ils veulent reprensenter cette voix terrible, qui tonne si fortement ; cette voix, qu
C_6_76 (bib:p.4)’ils veulent reprensenter cette voix terrible, qui tonne si fortement ; cette voix, qu
B_17_1 (bib:p.16). Ne vous arrestez point à ces voix timides ou corrompuës, qui doutent tousiours de v
B_19_8 (bib:p.2)e Archer, sur l’arc tendu de sa voix, tire à soy la corde de ses jugemens, pour leur e
C_10_9 (bib:p.11)main en l’air s’escrioit d’vne voix tonnante : Qui sancti sunt accedant ad sacra myst
D_1_7 (bib:p.8)es rencontres est l’organe de la voix toute puissante de leur Createur.   La sainte edu
A_3_2 (bib:p.8)d’vne ame dolente, Arrachant vne voix tremblante, Elle en forma ces mots, apres de grand
C_8_37 (bib:p.13) à Lansquenet, Et dit auecques voix tremblante, Ouurez, ( l’on diroit qu’il chante
A_7_35 (bib:p.1)te courroux, Nous fait venir la voix tremblante, Vous dire humblement à genoux, Salue
C_2_53 (bib:p.8) quelquefois, Demander de leurs voix tremblantes L’aumosne à de pauures seruantes Sa
B_1_1 (bib:p.229)ant vers le Roy, luy dit d’vne voix tremblante ; Sire ie vous coniure par cette Vierg
C_4_37 (bib:p.7)s la bouche beante Criant d’vne voix tremblotante, Grand Prince faictes que nos pleurs
D_1_18 (bib:p.3)ur les empierrer, leur oster la voix, triomphans de la liberté du peuple attire sur la
A_3_16 (bib:p.7)a France, il les commence d’vne voix triste plaintiue, addresse ce verset à nostre Aug
D_2_38 (bib:p.39), ne faite point le sourd à sa voix. Venez auec nous admirer ce Soleil qui dans sa nai
A_8_10 (bib:p.38) SIRE, qui le dit, c’est cette voix veritable sans artifice qui vous a demandé instam
C_9_52 (bib:p.38) SIRE, qui le dit, c’est cette voix veritable sans artifice qui vous a demandé instam
D_2_13 (bib:p.15)à la molester, ie tourneray ma voix vers le Parlement, ie l’exciteray d’appuyer so
A_5_29 (bib:p.16)à la molester, je tourneray ma voix vers le Parlement, ie l’exciteray d’appuyer so
C_3_22 (bib:p.16)à la molester, je tourneray ma voix vers le Parlement, ie l’exciteray d’appuyer so
E_1_65 (bib:p.16)à la molester, je tourneray ma voix vers le Parlement, ie l’exciteray d’appuyer so
E_1_66 (bib:p.16)à la molester, je tourneray ma voix vers le Parlement, ie l’exciteray d’appuyer so
A_8_77 (bib:p.7); la France qui n’a plus que la voix, versera continuellement les prieres pour vostre p
C_4_34 (bib:p.6)este l’oreille aux accens de ma voix Vien proteger mon Roy la merueille des Roys Afferm
B_4_19 (bib:p.3)ME, Ne vous estonnez pas, si ma voix vient maintenantfrapper vos oreilles, puis que la
E_1_35 (bib:p.2)Gaules : Crions, crions à haute voix, Viue BROVSSEL le bon François, Viue le Roy, le P
D_1_6 (bib:p.24)tion si celebre, crioit à haute voix, Viue Charles Empereur Auguste, couronné de Dieu.
A_3_54 (bib:p.7)le verra des ames crier à haute voix, Viue le Roy, Dieu preserue nostre Monarque, donn
C_7_68 (bib:p.7)le verra des ames crier à haute voix, Viue le Roy, Dieu preserue nostre Monarque, donn
A_6_52 (bib:p.4)remercier Dieu, à crier à haute voix, Viue le Roy la Reine, ceux qui trauaillent pour l
B_2_24 (bib:p.15)chacun me reuere, crie à haute voix; Viue les Genereux braues Bordelois.   REFLECTION
C_2_15_4 (bib:p.8)ançois Qui chanteront à hante voix Viue nostre bon Roy de France S’il eslogne son E
C_9_13 (bib:p.3)paroles furent prononcées d’vne voix vn peu plus aigre plus rude que le commencement :
C_8_62 (bib:p.3) c’estoit le Moine bouru, Cette voix vn peu plus distincte, M’appellant redoubla ma c
E_1_76 (bib:p.3) c’estoit le Moine bouru, Cette voix vn peu plus distincte, M’appellant redoubla ma c
A_3_62 (bib:p.7)comme nous, semblablement d’vne voix vnanime, de nous dire tousiours ses tres humbles,
A_8_42 (bib:p.6)uent des applaudissement par la voix vniuerselle d’vne populace composée de tant de
C_9_77 (bib:p.6)uent des applaudissement par la voix vniuerselle d’vne populace composée de tant de
A_8_65 (bib:p.7)vos Oüailles cognoissent vostre voix, vous cognoissez ce qui leur est propre. Vous n’
C_8_44 (bib:p.11)erance Et tous d’vne plaintiue voix Vous demãdons quelque allegeance, Haro, haro dess
D_2_24 (bib:p.8)que fois Et vous parler de viue voix Vous seriez encore à vostre aise Et n’auriez po
C_4_40 (bib:p.9)ue fois, Et vous parler de viue voix, Vous seriez encore à vostre aise, Et n’auriez
A_2_48 (bib:p.9)s le seruez, si vous écoutez sa voix, vous vostre Roy marcherez apres le Seigneur: mais
B_15_34 (bib:p.7) vostre Parlement chastré, Les voix y vont l’on l’ordonne, Radigue en papier le gr
C_12_38 (bib:p.7) vostre Parlement chastré, Les voix y vont l’on l’ordonne, Radigue en papier le gr
A_7_58 (bib:p.38)gée de suiure la pluralité des voix.   Apres quoy ledit Sieur Chancelier remonta vers
B_3_19 (bib:p.3)s fers miserable, responds à ma voix.   La France.   Helas ! ie ne puis rien, Mazari
B_14_9 (bib:p.15)eurs chant, l’appeller à haute voix.   Miserum est ciuili vincere bello. Lucan. lib.
E_1_57 (bib:p.15)urs chants, l’appeller à haute voix.   Miserum est ciuili vincere bello. Lucan. lib.
C_5_22 (bib:p.15)urs chants, l’appeller à haute voix.   Miserum est ciuili vincerebello. Lucan. lib. 7
B_11_23 (bib:p.91)assemblées à la pluralité des voix.   Que si la forme que vous dites donne la force
A_5_47 (bib:p.7)e dire, Sainct Pere, d’vne viue voix.  
A_8_66 (bib:p.12)inte qui me fait crier à haute voix.     Vnissez-vous genereux Princes D’vn indiss


Bibliographie de résultats

Anonyme [1649], ACTION DE GRACE A NOS SEIGNEVRS DE PARLEMENT, PAR LES HABITANS DE LA VILLE ET FAVX-BOVRGS DE PARIS, Pour l’acquitement & la descharge des loüages des Maisons du quartier de Pasques dernier. Par vn Arrest solemnel. , françaisRéférence RIM : M0_25. Cote locale : A_2_14.

Anonyme [1649 [?]], ACTIONS DE GRACES DE TOVTE LA FRANCE A MONSEIGNEVR LE PRINCE DE CONDE Touchant son consentement à la Paix fait par vn Bourguignon. , français, latinRéférence RIM : M0_28. Cote locale : A_2_15.

Anonyme [1652], ADVERTISSEMENT DONNÉ A MONSIEVR LE PRINCE PAR VN BON FRANÇOIS, sur la trahison découuerte du Mareschal de Turenne contre la ville de Paris. , françaisRéférence RIM : M2_33. Cote locale : B_7_35.

Anonyme [1649], ADVERTISSEMENT FAIT PAR MONSIEVR DE CHASTILLON REVENV DES CHAMPS ELISEES, A MONSIEVR LE PRINCE DE CONDE A S GERMAIN EN LAYE. , françaisRéférence RIM : M0_457. Cote locale : A_2_4.

Anonyme [1649], ARTICLES ACCORDEES PAR LE Roy de Portugal, à la Compagnie qui s’establit dans son Royaume, pour l’estat general du Brazil. , françaisRéférence RIM : Mx. Cote locale : A_2_41s.

Anonyme [1650], AVIS AV MARESCHAL DE TVRENNE, SVR SON TRAITÉ AVEC les Ennemis de l’Etat. , françaisRéférence RIM : M0_478. Cote locale : D_1_32.

Anonyme [1652], AVIS SINCERE DV MARESCHAL DE L’HOSPITAL, DONNÉ A SA MAIESTÉ dans Sainct Denys. AVEC LES RAISONS POVR LESQVELLES on l’a fait arrester en Cour. , françaisRéférence RIM : M0_545. Cote locale : B_2_5.

Anonyme [1649], CANTIQVE DE REIOVISSANCE DES BONS FRANÇOIS, POVR L’HEVREVX RETOVR du ROY dans sa bonne Ville de PARIS. Auec vne tres-humble Remonstrance à la Reyne Regente. , françaisRéférence RIM : M0_622. Cote locale : C_1_2.

Anonyme [1649], CENSVRE OV REFVTATION DV LIBELLE INTITVLÉ, SOVPIRS FRANÇOIS, SVR LA PAIX ITALIENNE. , françaisRéférence RIM : M0_674. Cote locale : E_1_121.

Anonyme [1649], CENSVRE OV REFVTATION DV LIBELLE INTITVLÉ, SOVPIRS FRANÇOIS, SVR LA PAIX ITALIENNE. , françaisRéférence RIM : M0_674. Cote locale : C_1_12.

Anonyme [1649], CONSOLATION AV PEVPLE DE PARIS, TOVCHANT LES AFFAIRES DE CE TEMPS, , françaisRéférence RIM : M0_770. Cote locale : B_20_15.

Anonyme [1649], CONTRE LES ENNEMIS DE LA CONFERENCE ET DE LA PAIX. ALIDOR A ARISTE. , françaisRéférence RIM : M0_785. Cote locale : C_7_75.

Anonyme [1652], CREATION DE DIX CONSEILLERS NOVVEAVX AV PARLEMENT du Mazarin seant à Pontoise ; Et des dix Asnes Rouges qui se trouuerent à l’Ouuerture d’iceluy, le Mercredy 7. Aoust 1652. , françaisRéférence RIM : M0_841. Cote locale : B_15_6.

Anonyme [1652], DE LA NATVRE ET QVALITÉ DV PARLEMENT DE PARIS, ET Qu’il ne peut estre interdit ny transferé hors de la Capitale du Royaume, pour quelque cause ny pretexte que ce soit. , françaisRéférence RIM : M0_857. Cote locale : B_15_32.

Anonyme [1649], DECRET INFERNAL CONTRE IVLES MAZARIN ET TOVS LES PARTISANS DE FRANCE. , françaisRéférence RIM : M0_961. Cote locale : C_7_10.

Anonyme [1649], DECRET INFERNAL CONTRE IVLES MAZARIN ET TOVS LES PARTISANS DE FRANCE. , françaisRéférence RIM : M0_961. Cote locale : A_2_53.

Anonyme [1649], DEFFENCE POVR MESSIEVRS LES MINISTRE OFFICIER DE FINANCES ET AVTRES. Ou le combat de la vertu contre la Calomnie. , françaisRéférence RIM : M0_990. Cote locale : C_7_11.

Anonyme [1649], DEFFENCE POVR MESSIEVRS LES MINISTRE OFFICIER DE FINANCES ET AVTRES. Ou le combat de la vertu contre la Calomnie. , françaisRéférence RIM : M0_990. Cote locale : A_2_47.

Anonyme [1652], DERNIERE ET TRES-IMPORTANTE REMONSTRANCE A LA REINE, ET AV SEIGNEVR IVLES MAZARIN, pour haster son depart de la France. , français, latinRéférence RIM : M0_1020. Cote locale : B_4_25.

Anonyme [1652], DERNIERE ET TRES-IMPORTANTE REMONSTRANCE A LA REINE, ET AV SEIGNEVR IVLES MAZARIN, pour haster son depart de la France. , français, latinRéférence RIM : M0_1020. Cote locale : B_14_50.

Anonyme [1649], DIALOGVE CONTENANT LA DISPVTE ET L’ACCORD DE LA PAIX, ET DE LA GVERRE. EN VERS BVRLESQVES. , françaisRéférence RIM : M0_1073. Cote locale : C_2_53.

Anonyme [1649], DIALOGVE ENTRE LE ROY DE BRONZE, ET LA SAMARITAINE. Sur les affaires du temps present. , françaisRéférence RIM : M0_1090. Cote locale : C_7_14.

Anonyme [1649], DIALOGVE ENTRE LE ROY DE BRONZE. ET LA SAMARITAINE. Sur les affaires du temps present. , françaisRéférence RIM : M0_1090. Cote locale : E_1_130.

Anonyme [1649], DISCOVRS A MRS DE PARIS, SVR LE SVIET DES TAXES. , françaisRéférence RIM : M0_1099. Cote locale : C_7_46.

Anonyme [1649], DISCOVRS ADDRESSÉ AVX SOLDATS FRANCOIS. DEDIÉ A MR DESLANDES-PAYEN, Conseiller en Parlement. , françaisRéférence RIM : M0_1101. Cote locale : C_7_50.

Anonyme [[s. d.]], DISCOVRS CHRESTIEN ET POLITIQVE, DE LA PVISSANCE des Roys. , français, latinRéférence RIM : M0_1103. Cote locale : A_2_48.

Anonyme [1649], DISCOVRS DE LA CLEMENCE ET DE LA IVSTICE, AV PARLEMENT, pour & contre Iules Mazarin. , françaisRéférence RIM : M0_1114. Cote locale : C_7_49.

Anonyme [1649], DISCOVRS DE LA CLEMENCE ET DE LA IVSTICE, AV PARLEMENT, pour & contre Iules Mazarin. , françaisRéférence RIM : M0_1114. Cote locale : D_2_21a.

Anonyme [1651], DISCOVRS DES-INTERESSÉ, SVR CE QVI S’EST PASSE de plus considerable depuis la liberté de Messieurs les Princes iusqu’à present. , françaisRéférence RIM : M1_99. Cote locale : B_6_35.

Anonyme [1651], DISCOVRS DES-INTERESSÉ, SVR CE QVI S’EST PASSE de plus considerable depuis la liberté de Messieurs les Princes iusqu’à present. , françaisRéférence RIM : M1_99. Cote locale : B_7_53.

Anonyme [1649], DISCOVRS IMPORTANT SVR LE GOVVERNEMENT DE CE ROYAVME. Dedié à la Reyne Regente , françaisRéférence RIM : M0_1126. Cote locale : A_2_49.

Anonyme [1649], DISCOVRS IMPORTANT SVR LE GOVVERNEMENT DE CE ROYAVME. Dedié à la Reyne Regente , françaisRéférence RIM : M0_1126. Cote locale : C_7_43.

Anonyme [1652], DISCOVRS Sur plusieurs points cachés & importans de l’Estat touchant la nouuelle conduite du C. Mazarin. DESCOVVERT AV ROY PAR vn Page de la Reyne, pendant le sejour de Pontoise: Et du depuis enuoyé par escrit à Paris, à vn de ses plus intimes Amis. , françaisRéférence RIM : M0_1151. Cote locale : B_15_18.

Anonyme [1651], DISCOVRS SVR LE SVIET DES DEFIANCES DE MONSIEVR LE PRINCE, QVI L’ONT OBLIGÉ DE SE retirer à Sainct Maur. , français, latinRéférence RIM : M0_1150. Cote locale : B_6_14.

Anonyme [1649], DISCOVRS SVR L’ENTREVEVE DV CARDINAL MAZARIN, ET DE MONSIEVR d’Hocquincour, Gouuerneur de PERONNE. , françaisRéférence RIM : M0_1145. Cote locale : C_7_45.

Anonyme [1649], DISCOVRS SVR L’ENTREVEVE DV CARDINAL MAZARIN, ET DE MONSIEVR d’Hocquincour, Gouuerneur de PERONNE. , françaisRéférence RIM : M0_1145. Cote locale : A_2_46.

Anonyme [1649], DISCOVRS VERITABLE SVR LE GOVVERNEMENT DE L’ESTAT, Où l’on void les Ruses & Trahisons desquelles le Cardinal Mazarin s’est seruy pour se rendre necessaire auprés de leurs Majestez. , françaisRéférence RIM : M0_1153. Cote locale : A_2_44.

Anonyme [1649], DISCOVRS VERITABLE SVR LE GOVVERNEMENT DE L’ESTAT, Où l’on void les Ruses & Trahisons desquelles le Cardinal Mazarin s’est seruy pour se rendre necessaire auprés de leurs Majestés. , françaisRéférence RIM : M0_1153. Cote locale : C_7_42.

Anonyme [1649 [?]], DIVERSES PIECES DE CE QVI S’EST PASSÉ A S. GERMAIN EN LAYE, Le vingt-troisiéme Ianvier 1649. & suiuans. , françaisRéférence RIM : M0_1160. Cote locale : E_1_110.

Anonyme [1649 [?]], DIVERSES PIECES DE CE QVI S’EST PASSÉ A S. GERMAIN EN LAYE, Le vingt-troisiéme Ianvier 1649. & suiuans. , françaisRéférence RIM : M0_1160. Cote locale : A_1_5.

Anonyme [1649], DIVINE REVELATION ARRIVÉE A VN BON RELIGIEVX, Du retour du Roy, & de la Paix. , françaisRéférence RIM : M0_1163. Cote locale : B_16_49.

Anonyme [1649], DIVINE REVELATION ARRIVÉE A VN BON RELIGIEVX, Du retour du Roy, & de la Paix. , françaisRéférence RIM : M0_1163. Cote locale : C_9_80.

Anonyme [1649], ELOGE ROYAL PRESENTÉ A SA MAIESTÉ sur la representation d’Apollon & des neuf Muses, Feu de joye fait deuant l’Hostel de Ville. PAR MESSIEVRS LES PREVOST des Marchands & Escheuins de Paris: EN COMMEMORATION de la Miraculeuse Naissance du Roy & de son agreable Retour à Paris. , français, latinRéférence RIM : M0_1208. Cote locale : C_7_65.

Anonyme [1649], ESTABLISSEMENT VNIVERSEL DE LA PAIX GENERALE, OV SENTENCES MORALES ET POLITIQVES Sur les plus importantes matieres de l’Estat. Contre les vsurpateurs du bien public. Où le droit des gens, & la cause commune sont equitablement defendus. En faueur des Souuerains & des Peuples. Touchant la veritable creation & la legitime authorité des Roys, & la mutuelle obligation des Princes enuers leurs Sujets, & des Sujets enuers les Princes. Piece rare & instructiue & pour le Tiers Estat, & pour la Noblesse. , françaisRéférence RIM : M0_1289. Cote locale : A_2_63.

Anonyme [1649], EXAMEN SVR LES AFFAIRES DV TEMPS. , françaisRéférence RIM : M0_1321. Cote locale : A_2_62.

Anonyme [1652], EXTRAICT DES REGISTRES DV PARLEMENT, CONTENANT Ce qui s’est passé pour l’esloignement du Cardinal Mazarin. , françaisRéférence RIM : M0_1351. Cote locale : B_11_29.

Anonyme [1649], FACTVM CONTENANT LES IVSTES Deffenses des Rentiers de l’Hostel de Ville de Paris: Et les moyens veritables de la seureté de leurs Rentes, & de leur conseruation. , françaisRéférence RIM : M0_1360. Cote locale : A_4_2.

Anonyme [1649 [?]], FACTVM, SERVANT AV PROCEZ CRIMINEL FAIT AV CARDINAL MAZARIN, touchant ses intelligences auec les Estrangers ennemis de l’Estat. , françaisRéférence RIM : M0_1368. Cote locale : D_2_19.

Anonyme [1649 [?]], FACTVM, SERVANT AV PROCEZ CRIMINEL FAIT AV CARDINAL MAZARIN. touchant ses intelligences auec les Estrangers ennemis de l’Estat. , françaisRéférence RIM : M0_1368. Cote locale : D_1_33.

Anonyme [1649 [?]], FACTVM, SERVANT AV PROCEZ CRIMINEL FAIT AV CARDINAL MAZARIN, touchant ses intelligences auec les Estrangers ennemis de l’Estat. , françaisRéférence RIM : M0_1368. Cote locale : A_4_3.

Anonyme [1649 [?]], FACTVM, SERVANT AV PROCEZ CRIMINEL, FAIT AV CARDINAL MAZARIN, touchant ses intelligences auec les Estrangers ennemis de l’Estat. , françaisRéférence RIM : M0_1368. Cote locale : C_5_1.

Anonyme [1652], GALIMATIAS BVRLESQVE SVR LA VIE DV CARDINAL MAZARIN. , françaisRéférence RIM : M0_1463. Cote locale : B_12_54.

Anonyme [1649], HARANGVE A LA REYNE, PAR MESSIEVRS LES CVREZ des Bourgs de Seaux, Paloyseau, Fontenay aux Rozes, Sévre, Meudon, Clamar, Carmes deschaus de Charenton, & autres des enuirons de la ville de Paris. Sur les actes d’hostilité, sacrileges, viols commis dans les lieux Saincts & maisons, par les troupes Mazarines. , français, latinRéférence RIM : M0_1539. Cote locale : A_4_14.

Anonyme [1649], HARANGVE AV ROY POVR LA PAIX. PAR VN ECCLESIASTIQVE. , français, latinRéférence RIM : M0_1541. Cote locale : A_4_18.

Anonyme [1649], HARANGVE AV ROY POVR LA PAIX. PAR VN ECCLESIASTIQVE. , français, latinRéférence RIM : M0_1541. Cote locale : C_5_36.

Anonyme [1652], HARANGVE DE MONSIEVR LE CHANCELLIER FAITE A SA MAIESTÉ Sur le danger qu’il a de quelque changement d’Estat, à moins que la Paix ne soit bien tost concluë. , françaisRéférence RIM : M0_1552. Cote locale : B_16_37.

Anonyme [1652], HARANGVE FAITE AV ROY A SON ARRIVEE EN la ville de Compiegne, par le Maire de ladite ville, sur le sujet de la paix & de l’éloignement du Cardinal Mazarin. Auec la response de sa Majesté. , françaisRéférence RIM : M0_1581. Cote locale : B_16_27.

Anonyme [1649], HISTOIRE ADMIRABLE ARRIVÉE EN LA PERSONNE d’vn Chirurgien, qui fut condamné par Iustice il y a enuiron quatre mois, comme homicide de soy-mesme. , françaisRéférence RIM : Mx. Cote locale : A_4_20.

Anonyme [1652], HISTOIRE DE MAGDELAINE BAVENT, Religieuse du Monastere de Saint Loüis de Louviers. Avec sa Confession generale & testamentaire, où elle declare les abominations, impietez, & sacrileges qu’elle a pratiqué & veu pratiquer, tant dans ledit Monastere, qu’au Sabat, & les personnes qu’elle y a remarquées. Ensemble l’Arrest donné contre Mathurin Picard, Thomas Boullé & ladite Bavent, tous conuaincus du crime de magie. DEDIÉE A MADAME LA DVCHESSE d’Orleans. , françaisRéférence RIM : M0_1640. Cote locale : B_5_56.

Anonyme [1649], HISTOIRE REMARQVABLE DE LA VIE ET MORT D’VN FAVORY DV ROY D’ANGLETERRE. , françaisRéférence RIM : M0_1649. Cote locale : A_4_12.

Anonyme [1652], IOVRNAL CONTENANT CE QVI SE PASSE DE PLVS REMARQVABLE DANS CE ROYAVME. Du Vendredy, 6 iusques au Vendredy 13 Septembre. 1652. , françaisRéférence RIM : M0_1740. Cote locale : B_18_14.

Anonyme [1652], IOVRNAL DE TOVT CE QVI SEST FAIT ET PASSÉ EN PARLEMENT, Les Ieudy, Vendredy & Samedy, 10. 11. & 12. Octobre 1652. En presence de son Alt. Royale. AVEC LES ORDRES DONNEZ pour l’éloignement des Trouppes des enuirons de Paris. ET LES DERNIERS MOYENS pour la Paix. , françaisRéférence RIM : M0_1753. Cote locale : C_5_66.

Anonyme [1649], LA CAPTVRE DE DEVX COVRTISANES ITALIENNES, HABILLÉES EN HOMMES, Faite par le Corps de Garde de la Porte Sainct Honoré, Qui portoient des intelligences secrettes au Cardinal Mazarin, & ce qui se passe dans Paris. Auec la Lettre d’vn Partisan. , françaisRéférence RIM : M0_627. Cote locale : C_1_4.

Anonyme [1652], LA COMPARAISON DES COMPARAISONS AVX MAZARINS. BVRLESQVE FAIT à Descain. , français, latinRéférence RIM : M0_723. Cote locale : B_12_65.

Anonyme [1649], LA CONIVRATION DE LA MAISON D’AVTRICHE, CONTRE LA LIBERTÉ DE L’EVROPE en la derniere élection faite à Ratisbonne le 22. Decembre 1636. Auec les artifices & nullitez de cette eslection en la personne du Roy de Hongrie, Ferdinand, pretendu Roy des Romains. , françaisRéférence RIM : M0_756. Cote locale : C_1_29.

Anonyme [1649], LA DECADANCE DES MAVVAIS MINISTRES D’ESTAT, ET LES FRVICTS QV’ILS ONT RECEVS POVR LEVRS SALAIRES. Dediée aux Amateurs de la Paix. , françaisRéférence RIM : M0_865. Cote locale : C_7_2.

Anonyme [1652], LA DECLARATION De Messieurs de Ville, pour le party des Princes, faite en presence de Mademoiselle, & mise entre les mains de Monseigneur le Duc de Beaufort, & signée par huict Colonels, & plusieurs Bourgeois, le 1. Iuillet, 1652. AVEC CE QVI S’EST FAIT ET PASSÉ entre l’Armée des Princes, & des Mazarins. , françaisRéférence RIM : M0_876. Cote locale : B_12_11.

Anonyme [1652], LA DEFFAICTE GENERALE, DE L’INFANTERIE DE L’ARMÉE MAZARINE, PAR l’Armée de son Altesse Royalle Commandée par le Comte de Tauanne, à l’Assaut General donné à la Ville d’Estampes le 5. Iuin 1652. Auec les Noms des Mors & Blessez. , françaisRéférence RIM : M0_982. Cote locale : B_19_38.

Anonyme [1652 [?]], LA DISCVSSION DES QVATRE CONTROVERSES POLITIQVES. I. Si la puissance des Roys est de droict Diuin, & si elle est absoluë. II. Si les Roys sont par dessus les Loix. III. Si les Peuples ou Estats Generaux ont pouuoir de regler leur Puissance. IV. Si dans l’Estat où se trouuent maintenant les affaires, on peut faire vn Regent ou Lieutenant pour le Roy. , français, latinRéférence RIM : M0_1154. Cote locale : B_2_32.

Anonyme [1649], LA FARCE DES COVRTISANS DE PLVTON, ET LEVR PELERINAGE EN SON ROYAVME. , françaisRéférence RIM : M0_1372. Cote locale : C_4_11.

Anonyme [1650], LA FOVRBERIE DESCOVVERTE OV LE RENARD ATRAPÉ , françaisRéférence RIM : M0_1405. Cote locale : A_9_7.

Anonyme [1652], LA FRANCE AFFLIGEE, Parlant & respondant à toutes les Personnes & les Corps qui suiuent. Le Roy. La Reine. Le Mazarin. Le Confesseur de la Reine. Le Priué Conseil. Le premier President. Tous les Mazarins en general. Monsieur de Villeroy. Monsieur le Duc Damville. Mons. le Duc d’Orleans, & Mademoiselle. Le Prince de Condé. Le Duc de Beaufort. Monsieur de Brousselle. Le Parlement en general. Le Coadjuteur. Le Clergé. La Noblesse. Le tiers Estat. Et faisant sa plainte, sur le sujet de toutes leurs réponses, qui l’obligent à former la resolution qu’elle témoigne à la fin de ce discours. Le tout en vers Heroiques. , françaisRéférence RIM : M0_1417. Cote locale : B_3_19.

Anonyme [1649 [?]], LA FRANCE DESOLEE AVX PIEDS DV ROY. Où le Gouuernement Tyrannique de Mazarin est succinctement descrit. , français, latinRéférence RIM : M0_1423. Cote locale : A_3_56.

Anonyme [1649 [?]], LA FRANCE DESOLÉE AVX PIEDS DV ROY : OV LE GOVVERNEMENT TYRANNIQVE de Mazarin est succinctement descrit. , français, latinRéférence RIM : M0_1423. Cote locale : C_5_13.

Anonyme [1649], LA FRANCE EN DEVIL, PRESENTÉE A LA REYNE, pour le Restablissement de ses Estats & de son Royaume, Par vn de ses fideles Sujets. , françaisRéférence RIM : M0_1425. Cote locale : A_3_62.

Anonyme [1649], LA FRANCE PAISIBLE, OV LA PAIX MIRACVLEVSE. ODE. , françaisRéférence RIM : M0_1434. Cote locale : C_4_19.

Anonyme [1649], LA FRANCE VICTORIEVSE AV ROY, OV PANEGIRIQVE. DEDIÉ A SA MAIESTÉ. , françaisRéférence RIM : M0_1446. Cote locale : C_5_20.

Anonyme [1649], LA FVREVR DES NORMANS CONTRE LES MAZARINISTES. , français, latinRéférence RIM : M0_1460. Cote locale : C_5_22.

Anonyme [1652], LA FVREVR DES NORMANS CONTRE LES MAZARINISTES. , français, latinRéférence RIM : M0_1460. Cote locale : B_14_9.

Anonyme [1652], LA GENEREVSE RESOLVTION DE SON ALTESSE ROYALE DANS LA DERNIERE ASSEMBLÉE DV PARLEMENT: Par laquelle on peut connoistre tres-asseurement le desir qu’il a de donner la Paix Generalle, & le repos à toute la France. , françaisRéférence RIM : M0_1479. Cote locale : B_5_34.

Anonyme [1652], LA GVERRE DES MENARDEAVX, OV LA FAMEVSE BATAILLE DE LA ruë neuue Saint Louys, donnée entre quelques brigades des Compagnies de la Milice de Paris, le 25. Iuin 1652. Auec l’Apologie des Vainqueurs, & l’Oraison funebre des morts. En Vers façon de Burlesques, par vn Disciple de Monsieur Scarron. , françaisRéférence RIM : M0_1524. Cote locale : B_14_8.

Anonyme [1652], LA GVERRE MOVRANTE PAR LA NECESSITÉ DE FAIRE LA PAIX. PROVVÉE PAR LES MEILLEVRES Maximes du Gouuernement des Estats. , françaisRéférence RIM : M0_1530. Cote locale : B_16_32.

Anonyme [1649], LA GVYENNE AVX PIEDS DV ROY, QVI SE PLAINT DE SES ENFANS, ET QVI DEMANDE A SA MAIESTÉ la continuation de la Paix interrompuë. Discours Moral & Politique, qui monstre l’obeyssance que l’on doit aux Roys, & l’obligation à quoy leurs Majestez sont engagées d’aimer, & de conseruer leurs Peuples, dont ils sont les Protecteurs, & les Peres. , françaisRéférence RIM : M0_1536. Cote locale : C_5_34.

Anonyme [1649], LA GVYENNE AVX PIEDS DV ROY, QVI SE PLAINT DE SES ENFANS, ET QVI DEMANDE A SA MAIESTÉ la continuation de la Paix interrompuë. Discours Moral & Politique, qui monstre l’obeyssance que l’on doit aux Roys, & l’obligation à quoy leurs Majestez sont engagées d’aimer, & de conseruer leurs Peuples, dont ils sont les Protecteurs, & les Peres. , françaisRéférence RIM : M0_1536. Cote locale : A_3_76.

Anonyme [1652 [?]], LA HARANGVE DE MONSIEVR LE PREMIER PRESIDENT Faite au Cardinal Mazarin, à son arriuée dans la Ville de Poictiers. , françaisRéférence RIM : M0_1553. Cote locale : B_13_69.

Anonyme [1652], LA HECATOMBE PROPHETIQVE, OV LES CENT CENTVRIES DE DOMPEDRO OLOSO, GENTIL-HOMME VENITIEN, ASTROLOGVE DE LA REPVBLIQVE DE VENIZE. , françaisRéférence RIM : M0_1620. Cote locale : B_13_71.

Anonyme [1649], LA MAGNIFIQVE ENTRÉE DE LA PAIX OV LES SVPERBES PORTIQVES & Arcs de Triomphe, preparez à la venuë de leurs Majestez dans la Ville de Paris. , français, latinRéférence RIM : M0_2341. Cote locale : A_6_16.

Anonyme [1651], LA MORT FVNESTE DV CARDINAL MAZARIN AVEC SON EPITAPHE. Dediée à Monseigneur le Duc de Beaufort, Duc & Pair de France, & Protecteur du Peuple. , françaisRéférence RIM : M0_2497. Cote locale : C_11_11.

Anonyme [1652], LA PANDORE, OV L’ASSEMBLAGE DE TOVS LES MALHEURS que la France a soufferts dans le Ministere du Cardinal Mazarin. I. Sur son manquement de foy. II. Sur le nom de Iule Mazarin, funeste à la Chrestienté. III. Sur ses mauuais Conseils, donnez à sa Majesté. IV. Sur la necessité qu’il y a de l’éloigner des Conseils du Roy & du Ministere. V. Et sur son Ambition, aspirant à la Souueraineté. , françaisRéférence RIM : M0_2658. Cote locale : B_13_21b.

Anonyme [1652], LA PRISE DE LA VILLE DE CREIL, Par les troupes de Mr le Prince. Auec l’estat de tout ce qui s’est passé parmy lesdites troupes depuis leur decampement des enuirons de Paris. , françaisRéférence RIM : M0_2871. Cote locale : B_7_47.

Anonyme [1649], LA RENCONTRE INOPINÉE DE MARS ET DE VENVS DANS LE COVRS DE LA REYNE, ARRIVEZ NOVVELLEMENT EN FRANCE. PREMIER ENTRETIEN. , françaisRéférence RIM : M0_3348. Cote locale : A_8_46.

Anonyme [1649], LA RENOMMEE DE MONSIEVR LE MARESCHAL DE TVRENNE. , françaisRéférence RIM : M0_3350. Cote locale : C_9_62.

Anonyme [1651 [?]], LA REQVESTE DES TROIS ESTATS, Touchant le lieu, & les Personnes qu’on doit choisir pour l’Assemblée des Estats Generaux. Conforme à la proposition que son Altesse Royale en a fait à leurs Maiestez: Et aux sentimens de Messieurs les Princes, dont les Conseils doiuent estre principalement suiuis, & preferez à tous autres. , françaisRéférence RIM : M0_3495. Cote locale : B_14_14.

Anonyme [1652], LA RESPONSE DV ROY A MESSIEVRS LES DEPVTEZ CONTENANT La resolution de Sa Majesté pour l’esloignement du C. Mazarin. Et le sujet de leur detention à la Cour. , françaisRéférence RIM : M0_3433. Cote locale : B_12_10.

Anonyme [1649], LA REVNION DES ESPRITS , français, latinRéférence RIM : M0_3535. Cote locale : A_8_3.

Anonyme [1649], LA REVNION DES ESPRITS. , français, latinRéférence RIM : M0_3535. Cote locale : C_9_84.

Anonyme [1651], LA RVADE D’VN POVLAIN QVI A FAICT TREMBLER PARIS. , françaisRéférence RIM : M0_3564. Cote locale : C_11_29.

Anonyme [1649], LA SANGLANTE DISPVTE ENTRE LE CARDINAL Mazarin & l’Abbé de la RIVIERE. LE VISAGE DE BOIS AV NEZ DV MAZARIN, & son exclusion de la Conference de Ruel. ET LA SVPPLICATION FAITE AV ROY POVR auancer le procez des Partisans & Financiers. Sur l’imprimé à Paris. , françaisRéférence RIM : M0_3583. Cote locale : E_1_39.

Anonyme [1649], LA SIGNALEE VICTOIRE REMPORTEE PAR LES IVSTES, SVR LES MALINS ESPRITS. , françaisRéférence RIM : M0_3672. Cote locale : A_7_37.

Anonyme [1649], LA SIGNALÉE VICTOIRE REMPORTEE PAR LES IVSTES, SVR LES MALINS ESPRITS. , françaisRéférence RIM : M0_3672. Cote locale : C_10_46.

Anonyme [1649 [?]], LA SORTIE DE MONSEIGNEVR LE DVC DE BEAVFORT DV BOIS DE VINCENNES. STANCES. , françaisRéférence RIM : M0_3695. Cote locale : E_1_40.

Anonyme [1649], LA SVBTILITE DV CARDINAL MAZARIN DESCOVVERTE SVR LA CONFERENCE FAITE A RVEL POVR LA PAIX. , françaisRéférence RIM : M0_3721. Cote locale : A_7_16.

Anonyme [1649], LA TRANQVILITÉ PVBLIQVE RESTABLIE A PARIS, PAR L’HEVREVX RETOVR de la Paix. ENVOYÉE DV CIEL A LA FRANCE. CONTRE LES FAVX BRVITS SEMEZ AV preiudice de l’honneur de sa Maiesté, & de la tranquilité publique. DISCOVRS MORAL ET POLITIQVE, Dedié au Roy. , françaisRéférence RIM : M0_3801. Cote locale : A_7_58.

Anonyme [1649], LA TRES-ELOQVENTE HARANGVE FVNEBRE QVI FVT PRONONCEE PAR LE P. LEON CARME, A L’ENTERREMENT DV PERE IOSEPH CAPVCIN, Fort entendu & employé aux affaires d’Estat aupres du Cardinal de Richelieu. Sacramentum Regis abscondere bonum est opera autem Dei reuelare & confiteri honorificum est. , français, latinRéférence RIM : Mx. Cote locale : C_5_45.

Anonyme [1652], LA TRES-HVMBLE ET VERITABLE REMONSTRANCE DE NOSSEIGNEVRS DV PARLEMENT POVR L’ELOIGNEMENT DV CARDINAL MAZARIN. Presenté au Roy estant à Sully, Par Nosseigneurs les Deputez. , françaisRéférence RIM : M0_3808. Cote locale : B_12_62.

Anonyme [1652], LA TYRONOMANIE, OV ENTREPRISE TYRANNIQVE du Conseil Mazarin, contre Messieurs les Princes & le Parlement de Paris. I. La découuerte de leur mauuaise intention contre l’Estat. II. Faisant voir comme ils sont ennemis de la Paix Generale. III. Et qu’ils ne tendent qu’à déchirer la Monarchie de France. , françaisRéférence RIM : M0_3904. Cote locale : B_16_63.

Anonyme [1649], LE CHEVALIER CHRESTIEN PARLANT DES MISERES DV TEMPS, A LA REYNE REGENTE. , françaisRéférence RIM : M0_696. Cote locale : E_1_122.

Anonyme [1651 [?]], LE ROY MINEVR OV PANEGYRIQVE SVR LA PERSONNE ET L’EDVCATION DE LOVIS XIV. DIEV-DONNÉ ROY DE FRANCE ET DE NAVARRE , français, latinRéférence RIM : M1_226. Cote locale : B_3_1.

Anonyme [1649], SECOND DIALOGVE, ENTRE LE ROY DE BRONZE ET LA SAMARITAINE. Sur les affaires du temps present. , françaisRéférence RIM : M0_1090. Cote locale : C_7_15.

Anonyme [1649], SECOND DIALOGVE, ENTRE LE ROY DE BRONZE ET LA SAMARITAINE. Sur les affaires du temps present. , françaisRéférence RIM : M0_1090. Cote locale : A_2_59.

Anonyme [1649], SECOND DISCOVRS D’ESTAT ET DE RELIGION, A MESSIEVRS DV PARLEMENT. , françaisRéférence RIM : M0_1106. Cote locale : C_7_37.

Balzac, Jean-Louis Guez de [?] [1649], LA HARANGVE CELEBRE FAITE A LA REYNE SVR SA REGENCE. , françaisRéférence RIM : M0_1544. Cote locale : A_4_17.

Carneau [signé] [1649], LA PIECE DE CABINET, Dediée aux Poëtes du Temps. , françaisRéférence RIM : M4_63. Cote locale : C_8_24.

Charpentier (?) [?] [1652], LA HARANGVE FAITE AV ROY, PAR MONSIEVR CHARPENTIER CONSEILLER EN PARLEMENT & vn des Deputez vers sa Majesté, pour l’esloignement du Cardinal Mazarin, & pour la conclusion de la Paix generale. Prononcée à sainct Denis le huictiesme Iuillet mil six cens cinquante-deux. , françaisRéférence RIM : M0_1595. Cote locale : B_12_9.

CM. P. P. P. P. [1652 [?]], LA CLEF DV TEMPLE DE IANVS. PRESENTÉ AV ROY. Par CM. P. P. P. P. , français, latinRéférence RIM : M0_703. Cote locale : B_2_31.

Criquetot,? de [1649], LA SYNDEREZE OV L’INNOCENCE FOVREE DE MALICE DE L’AVTHEVR DE NOS MAVX. Quis das salutem Regibus: de gladio maligno eripe me. Et erue Galliam de manu filiorum alienorum, quorum os locutum est vanitatem, & dextera eorum, dextera iniquitatis: Psal. 143. Par le Sr de CRIQVETOT. , français, latinRéférence RIM : M0_3740. Cote locale : A_7_24.

Du Pelletier, Pierre [1649], ACTION DE GRACE DE LA FRANCE AV PRINCE DE LA PAIX Monseigneur le Duc de Beau-fort. Par le sieur D. P. , françaisRéférence RIM : M0_27. Cote locale : A_2_8.

Du Tillet [signé] [1652], ARREST DE LA COVR DE PARLEMENT, LES PRINCES, ET TOVTES LES Chambres assemblées, le 22. Aoust 1652. Pour remercier le Roy de l’esloignement du Cardinal Mazarin, & supplier sa Majesté de retourner dans sa bonne Ville de Paris; & de rendre le calme à son Estat. , françaisRéférence RIM : M0_329. Cote locale : B_11_15.

Dubosc-Montandré, Claude [?] [1652], DISCOVRS IMPORTANT SVR L’AVTHORITÉ DES Ministres, & l’obeyssance des Subjects. FAISANT VOIR I. Que les Ecclesiastiques qui flattent les consciences des Grands, sont les sources de tous les maux des Estats. II. Que tous les Ordres sont obligez en conscience de resister à la tyrannie des Ministres. III. Qu’aucunes Impositions ne peuuent estre faites que du consentement des Peuples. IV. Que l’obeyssance n’est deuë qu’aux Iustes, c’est pour cela qu’elle doit estre raisonnable & non pas aueugle. , françaisRéférence RIM : M0_1125. Cote locale : B_10_30.

Dubosc-Montandré, Claude [?] [1652], DISCOVRS IMPORTANT SVR L’AVTHORITÉ DES Ministres, & l’obeyssance des Subjects. FAISANT VOIR I. Que les Ecclesiastiques qui flattent les consciences des Grands, sont les sources de tous les maux des Estats. II. Que tous Ordres sont obligez en conscience de resister à la tyrannie des Ministres. III. Qu’aucunes Impositions ne peuuent estre faites que du consentement des Peuples. IV. Que l’obeyssance n’est deuë qu’aux Iustes, c’est pour cela qu’elle doit estre raisonnable & non pas aueugle. , françaisRéférence RIM : M0_1125. Cote locale : B_10_26.

Duval, Jean [?] [1652], LA TROISIESME PARTIE DV PARLEMENT BVRLESQVE. DE PONTHOISE, Contenant la Response à l’Anti-Burlesque du sieur D. L. R. Et le nom & les qualitez de trois nouueaux Renegats. Par l’Autheur de la premiere & seconde Partie. , françaisRéférence RIM : M0_2701. Cote locale : B_15_38.

Duval, Jean [?] [1652], LE PARLEMENT BVRLESQVE DE PONTHOISE, CONTENANT LES NOMS de tous les Presidens & Conseillers Renegats qui composent ledit Parlement. Ensemble les Harangues burlesques faites par le pretendu premier President. , françaisRéférence RIM : M0_2701. Cote locale : B_15_34.

Duval, Jean [?] [1652], LE PARLEMENT BVRLESQVE DE PONTHOISE, CONTENANT LES NOMS de tous les Presidens & Conseillers Renegats qui composent ledit Parlement. Ensemble les Harangues burlesques faites par le pretendu premier President. , françaisRéférence RIM : M0_2701. Cote locale : C_12_38.

Fonteneil, Jacques [?] [1650], HARANGVE ET REMERCIEMENT fait au Roy par les Bordelois, sur le sujet de la paix, AVEC SES ARTICLES. , françaisRéférence RIM : M0_3277. Cote locale : D_2_45.

Fonteneil, Jacques [?] [1650], LE REMERCIMENT DES BOVRDELOIS, AV ROY, Sur le suiet de la Paix. , françaisRéférence RIM : M0_3277. Cote locale : A_9_1.

Fortin, Pierre (sieur de La Hoguette) [1650], CATECHISME ROYAL. , françaisRéférence RIM : M0_653. Cote locale : A_9_2.

I. A. D. [1649], IMPORTANTES VERITEZ POVR LES PARLEMENS. PROTECTEVRS DE L’ESTAT. CONSERVATEVRS DES LOIX. ET PERES DV PEVPLE. Tirées des anciennes Ordonnances, & des loix fondamentales du Royaume. DEDIEE AV ROY. Par I. A. D. , français, latinRéférence RIM : M0_1686. Cote locale : C_5_59.

Laubespine,? de [signé] [1652 [?]], LA LETTRE DE MONSIEVR DE CHASTEAV Neuf, enuoyée à Monseigneur le Prince de Condé, sur le retour du Cardinal Mazarin à Poictiers. , françaisRéférence RIM : M0_2013. Cote locale : B_11_26.

Loret, Jean [?] [1652], LA CINQVIESME GAZETTE DV TEMPS. EN VERS BVRLESQVES. , françaisRéférence RIM : M0_1471. Cote locale : B_18_27.

Mirand,? de [1649], LA ROBBE SANGLANTE DE IVLES MAZARIN. Ou les veritables recits des fourbes, des impostures & autres vices. Par le sieur de MIRAND, Gentilhomme Cicilien. , françaisRéférence RIM : M0_3554. Cote locale : A_8_66.

Monneraye [signé] [1649], ARREST DE LA COVR DV PARLEMENT DE BRETAGNE, DONNÉ LES SEMESTRES ASSEMBLEZ. TOVCHANT LA CONVOCATION des Estats generaux du Royaume, & particuliers de la Prouince. , françaisRéférence RIM : M0_196. Cote locale : A_1_67.

Morgues, Mathieu de [?] [[s. d.]], BONS ADVIS SVR PLVSIEVRS MAVVAIS ADVIS. , françaisRéférence RIM : M0_594. Cote locale : A_9_13.

P. D. B. D. P. [signé] [1652], HARANGVE EN PROVERBES, FAITE A LA REINE, Par vn notable Bourgeois de la Ville Royale de Pontoise, deux iours auant le depart de Mazarin. Pour obliger cette Princesse à consentir à son esloignement, par les raisons cy-apres deduites. , françaisRéférence RIM : M0_1562. Cote locale : B_15_41.

P. D. P. P., Carigny (sieur de) [1649], LA VERITABLE APPARITION D’HORTENSIA BVFFALINI A IVLE MAZARIN SON FILS. Par P. D. P. P. Sieur de Carigny. , françaisRéférence RIM : M0_3919. Cote locale : A_5_102.

P. D. P. P., Carigny (sieur de) [1649], LA VERITABLE APPARITION D’HORTENSIA BVFFALINI A IVLE MAZARIN SON FILS. Par P. D. P. P. Sieur de Carigny. , françaisRéférence RIM : M0_3919. Cote locale : B_13_67.

P. D. P. P., Carigny (sieur de) [1649], LA VERITABLE APPARITION D’HORTENSIA BVFFALINI A IVLE MAZARIN SON FILS. Par P. D. P. P. Sieur de Carigny. , françaisRéférence RIM : M0_3919. Cote locale : C_10_44.

Saint-Amant, Marc-Antoine Girard (sieur de) [[s. d.]], LA ROME RIDICVLE, CAPRICE. , français, latin, italienRéférence RIM : Mx. Cote locale : B_18_36.

Vandôme, François de [signé] [1649], DERNIERE REQVESTE PRESENTEE A NOSSEIGNEVRS DE PARLEMENT PAR MONSEIGNEVR LE DVC DE BEAVFORT, AVANT LE IVGEMENT DE la calomnieuse accusation intentée par le Cardinal IVLLES MAZARIN. , françaisRéférence RIM : M0_1025. Cote locale : C_9_68.

Vandôme, François de [signé] [1649], DERNIERE REQVESTE PRESENTEE A NOSSEIGNEVRS DE PARLEMENT PAR MONSEIGNEVR LE DVC DE BEAVFORT, AVANT LE IVGEMENT DE la calomnieuse accusation intentée par le Cardinal IVLLES MAZARIN. , françaisRéférence RIM : M0_1025. Cote locale : E_1_129.

Anonyme [1652], A TOVS LES HABITANS DE LA TERRE, L’HEVREVX GENIE. SALVT. Les aduenuës du bien souuerain de l’homme. C’est à sçauoir, Le Traitté de la Paix entre les hommes. De la Gverre contre les vices: Et de l’intelligence dans l’Amour du Ciel. Vray Miroir de l’homme d’honneur, de l’homme sage, & de l’homme heureux. , françaisRéférence RIM : M0_11. Cote locale : B_18_34.

Anonyme [1652 [?]], APPARITION AV CARDINAL MAZARIN DANS BOVILLON, DE L’OMBRE DE SON Neueu Manchiny retourné des Enfers, pour l’exhorter à bien faire, & sa rencontre auec Saint Maigrin en l’autre monde. , françaisRéférence RIM : M0_137. Cote locale : B_12_64.

Anonyme [1652], DISCOVRS POLITIQVE, Sur le tord que le Roy faict à son Authorité, en ne faisant point executer les Declarations contre le Cardinal Mazarin, & l’aduantage que cella donne à ses Subjets. , français, latinRéférence RIM : M0_1136. Cote locale : B_20_23.

Anonyme [1649 [?]], LA GVERRE BVRLESQVE OU L’INIVSTICE TERRASSÉE AVX PIEDS DE MONSIEVR DE BEAVFORT. , françaisRéférence RIM : M0_1521. Cote locale : C_4_37.

Anonyme [1652], LA VERITABLE RESPONCE AV PRETENDV MANIFESTE DE MONSIEVR LE PRINCE. , françaisRéférence RIM : M0_3953. Cote locale : B_6_10.

Anonyme [1649], LA VERITE PARLANT A LA REYNE. , françaisRéférence RIM : M0_3996. Cote locale : C_10_42.

Anonyme [1652 [?]], LA VERITÉ CONTINVANT DE PRONONCER SES ORACLES SANS FLATTERIE, I. Sur Mademoiselle. II. Sur le premier President. III. Sur le Marquis de Chasteau-neuf. IIII. Sur la Duchesse de Chevreuse. V. Sur le Comte de Harcourt. VI. Sur le Mareschal de Turenne. VII. Sur le Comte de Seruient. VIII. Sur le Conseil d’Espagne. IX. Sur le Conseil du Roy. X. Et sur Mazarin. , françaisRéférence RIM : M0_3998. Cote locale : B_17_19.

Anonyme [1652], LA VERITÉ DE CE QVI S’EST passé à Paris en trois fascheuses rencontres. CONTRE LES IMPOSTVRES contenuës en la Lettre Mazarine, du Bourgeois desinteressé. AVEC LA RESPONSE A LA LETTRE escrite par le Cardinal Mazarin, sous le nom du Roy, au Parlement de Roüen. , françaisRéférence RIM : M0_3986. Cote locale : B_12_48.

Anonyme [1652], LA VERITÉ RECONNVE, PAR MONSEIGNEVR LE CARDINAL DE RETZ, Sur les Resolution de la Reyne contre le Cardinal Mazarin. Enuoyée à Son Altesse Royale. , françaisRéférence RIM : M0_4001. Cote locale : B_20_29.

Anonyme [1652], LA VERITÉ RECONNVE, PAR MONSEIGNEVR LE CARDINAL DE RETZ, Sur les Resolution de la Reyne contre le Cardinal Mazarin. Enuoyée à Son Altesse Royale. , françaisRéférence RIM : M0_4001. Cote locale : B_4_9.

Anonyme [1649 [?]], LA VERITÉ SANS MASQVE DE LA MISERE PERSECVTEE, OV LA PLAINTE DES PAVVRES A LA REINE, CONTRE LE CARDINAL Mazarin. In puteo veritas. Neque vrgeat super me puteus os suum, Ps. 68. , français, latinRéférence RIM : M0_4004. Cote locale : C_10_43.

Anonyme [1652], LA VERITÉ, PARLANTE AVEC liberté, sur l’Estat present. I. Sur la corruption de tous les Ordres & Loix du Royaume, dans le Ministere du Cardinal Mazarin. II. Sur les mal-heurs que la France à soufferts par sa tyrannie. III. Sur les moyens de preuenir à l’aduenir le Gouuernement des Estrangers. IV. Et pour pourueoir à la Regence durant la Minorité & le bas-aage de nos Rois. , françaisRéférence RIM : M0_3997. Cote locale : B_17_27.

Anonyme [1652], LA VOIX DE PEVPLE AV ROY, Pour la Paix Generale. , françaisRéférence RIM : M0_4058. Cote locale : B_16_4.

Anonyme [1649], LA VOIX DV PEVPLE A MONSEIGNEVR LE DVC DE BEAVFORT, PAIR DE FRANCE. , françaisRéférence RIM : M0_4056. Cote locale : E_1_87.

Anonyme [1649], LA VOIX DV PEVPLE A MONSEIGNEVR LE DVC DE BEAVFORT, PAIR DE FRANCE. , françaisRéférence RIM : M0_4056. Cote locale : A_5_99.

Anonyme [1649], LA VOIX DV PEVPLE DE PROVENCE, Contre les armes de Monsieur le Comte d’Alais, , françaisRéférence RIM : M0_4059. Cote locale : C_10_53.

Anonyme [1649], LA VOIX DV PEVPLE DE PROVENCE, Contre les armes de Monsieur le Comte d’Alais. , françaisRéférence RIM : M0_4059. Cote locale : A_7_68.

Anonyme [1652], LA VRAYE ET VERITABLE HARANGVE FAITE AV ROY Par vn des principaux Deputez en presence de toute sa Cour, ASSEVRANT SA MAIESTÉ DE LEVR obeyssance & fidelité à la Couronne & le suppliant de reuenir dans sa bonne ville de Paris, pour y resoudre a faire la Paix Generale. , françaisRéférence RIM : M0_4074. Cote locale : B_3_9.

Anonyme [1649], LAMENTATIONS D’VN PROCVREVR visitant les sacs de son Estude, ET LE RECONFORT QV’IL receut de sa femme. EN VERS BVRLESQVES. , françaisRéférence RIM : M0_1799. Cote locale : C_4_39.

Anonyme [1652], LE BON CITOIEN FAISANT VOIR. I. L’Antonomie des Maxime d’Estat & de la Religion Chretienne touchant la guerre. II. Que puis qu’il y va de l’hõneur des Princes & du salut des Peuples de laisser le Roy prisonnier entre les Mains du Cardinal Mazarin, les Parisiens le doiuent aller querir où il est. III. Que laissant perdre l’occasion qui se presente, la ruine de Paris est infaillible. , français, latinRéférence RIM : M0_585. Cote locale : B_19_55.

Anonyme [1651], LE BON FRANÇOIS AV VERITABLE MAZARIN DEGVISÉ SOVBS LE NOM DV FRANC BOVRGEOIS DE PARIS. , français, latinRéférence RIM : M0_588. Cote locale : B_20_22.

Anonyme [1652], LE BOVQVET DE PAILLE, DEDIÉ A MADEMOISELLE. , françaisRéférence RIM : M1_56. Cote locale : B_8_5.

Anonyme [1652], LE BOVRGEOIS SATVRNIEN, ERRANT PAR LA VILLE DE PARIS, Pour apprendre ce qui se fait & passe, tant du Parlement, de l’Hostel de Ville, que du peuple de Paris. , françaisRéférence RIM : M0_603. Cote locale : B_17_4.

Anonyme [1649], LE BVRLESQVE REMERCIEMENT DES IMPRIMEVRS ET COLPORTEVRS Aux Autheurs de ce temps. , françaisRéférence RIM : M0_613. Cote locale : C_8_50.

Anonyme [1652], LE CAQVET DE LA PAILLE , françaisRéférence RIM : M0_628. Cote locale : B_8_7.

Anonyme [1652], LE CARACTERE DV ROYALISTE A AGATHON. , français, latinRéférence RIM : M0_633. Cote locale : B_17_20.

Anonyme [1649], LE CENSEVR POLITIQVE. AV TRES-AVGVSTE Parlement de Paris. , françaisRéférence RIM : M0_668. Cote locale : E_1_120.

Anonyme [1649], LE CENSEVR POLITIQVE. AV TRES-AVGVSTE Parlement de Paris. , françaisRéférence RIM : M0_668. Cote locale : C_2_27.

Anonyme [1651], LE CHANGEMENT D'ESTAT A LA MAIORITÉ DV ROY. , françaisRéférence RIM : M0_679. Cote locale : B_6_31.

Anonyme [1651], LE CHANGEMENT D’ESTAT A LA MAIORITÉ DV ROY. , françaisRéférence RIM : M0_679. Cote locale : B_1_9.

Anonyme [1652], LE CHAT QVI DORT D’VN BON BOVRGEOIS DE PARIS, Par lequel on remarquera les genereuses intentions de Messeigneurs les Princes: Le bon & heureux succés de leurs armes: La Venuë du Roy en bref à Paris. ET LA MORT DE MAZARIN asseurée en peu de temps. Omnes Gentes plaudite manibus iubilate Deo in voce exultationis, Psal. 46. , français, latinRéférence RIM : M0_693. Cote locale : B_12_13.

Anonyme [1649], LE CHEVALIER CHRESTIEN PARLANT DES MISERES DV TEMPS, A LA REYNE REGENTE. , françaisRéférence RIM : M0_696. Cote locale : C_1_14.

Anonyme [1649], LE COMBAT DES FVEILLANS. , françaisRéférence RIM : M1_65. Cote locale : C_2_34.

Anonyme [1649], LE COMBAT DES FVEILLANS. , françaisRéférence RIM : M1_65. Cote locale : E_1_123.

Anonyme [1651], LE COVP D’ESTAT DE MONSIEVR LE PRINCE DE CONDÉ. , françaisRéférence RIM : M0_803. Cote locale : B_7_10.

Anonyme [1649], LE COVRIER DE LA COVR Apportant les nouuelles de ce qui s’est passé à S. Germain en Laye, Depuis le vingt-deuxiéme Mars iusques au dernier lour du mesme mois. En Vers Burlesques , françaisRéférence RIM : M1_76. Cote locale : C_2_41.

Anonyme [1652], LE DEPART DE MESSIEVRS LES DEPVTEZ des six Corps des Marchands de ceste Ville de Paris, hors de la Ville de Ponthoise. Dans lequel, outre la reception que le Roy leur a faite, est La Response qu’il a faite par escrit aux sieurs le Vieux, Escheuin, & Pietre, Procureur du Roy en l’Hostel de Ville, La Declaration du Roy en faueur des Bourgeois. ET Vn sommaire de sa Response par escrit aux Deputez des six Corps des Marchands. , françaisRéférence RIM : M0_1002. Cote locale : B_15_43.

Anonyme [1649], LE DVEIL DE PARIS SVR L’ELOIGNEMENT du Roy. , françaisRéférence RIM : M0_1064. Cote locale : C_2_54.

Anonyme [1649], LE FESTIN BVRLESQVE DV FOVRBE OV LA MICARESME DES PARTISANS Traittez à la Cour par leur chef & Protecteur le C. M. , françaisRéférence RIM : M0_1376. Cote locale : C_5_7.

Anonyme [1652], LE FIDELE EMPIRIQVE OV LE PVISSANT HELLEBORE D’VN ANTI-MACHIAVEL : Pour contenter les Mal-contens de l’Estat, & affermir la Liberté des Peuples. "Cœcus est qui Veritatem odit." , français, latinRéférence RIM : M0_1387. Cote locale : B_18_33.

Anonyme [1649], LE FORT ET PVISSANT BOVCLIER DV PARLEMENT, EN FORME D’APOLOGIE. DEDIÉ AV ROY. , français, latinRéférence RIM : M0_1402. Cote locale : A_3_64.

Anonyme [1652], LE FRANC BOVRGEOIS DE PARIS, Monstrant les veritables causes & marques de la destruction de la ville de Paris. Et les deuoirs du Magistrat & de tous les bons Citoyens pour y remedier. , françaisRéférence RIM : M0_1408. Cote locale : B_17_2.

Anonyme [1652], LE GENIE FRANÇOIS, PARLANT AV ROY POVR LA PAIX : OV, La Remonstrance faicte a sa Maiesté par Messieurs les Deputez, afin de ne plus r’appeler Mazarin & de reuenir dans sa bonne ville de Paris. , françaisRéférence RIM : M0_1494. Cote locale : B_16_54.

Anonyme [1652], LE GIBET DE MAZARIN Dressé dans la Ville de Compiegne par le Commendement de Messieurs les Escheuins. AVEC LA LETTRE DE COMPLIMENT enuoyée audit Cardinal pour son esloignement de laditte Ville. , françaisRéférence RIM : M0_1497. Cote locale : B_12_32.

Anonyme [1652], LE GOVVERNEMENT DE L’ESTAT PRESENT, Où l’on void les fourbes & tromperies de Mazarin. , françaisRéférence RIM : M0_1502. Cote locale : B_13_32.

Anonyme [1652], LE GOVVERNEMENT DE L’ESTAT PRESENT, Où l’on void les fourbes & tromperies de Mazarin. , françaisRéférence RIM : M0_1502. Cote locale : B_12_27.

Anonyme [1649 [?]], LE GOVVERNEMENT PRESENT, OV ELOGE DE SON EMINENCE, SATYRE, OV LA MILIADE. , françaisRéférence RIM : M0_1503. Cote locale : C_4_27.

Anonyme [1649], LE GRAND BREVIAIRE DE MAZARIN, REFORMÉ A L'VSAGE ET VTILITÉ DE LA FRANCE, PAR NOSSEIGNEVRS DE PARLEMENT , français, latinRéférence RIM : M0_1505. Cote locale : A_3_16.

Anonyme [1650], LE GRAND COVRIER OV LE CELEBRE DEFENSEVR DV MARDY GRAS, ET SON DIALOGVE AVEC gros Guillaume, le Dodelu, & Frippe-sausse. , françaisRéférence RIM : Mx. Cote locale : C_1_48.

Anonyme [1652 [?]], LE GRAND DIALOGVE DE LA PAILLE ET DV PAPIER, CONTENANT CE QVI CE peut dire de plus considerable sur ces deux sujets, auec leurs raisonnemens sur les affaires d’Estat, le tout en stile vulgaire. PREMIERE PARTIE. , françaisRéférence RIM : M0_1508. Cote locale : B_8_10.

Anonyme [1649], LE GRAND GERSAY BATTV, OV LA CANNE DE MONSIEVR DE BEAVFORT AV FESTIN DV RENARD AVX THVILLERIES. EN VERS BVRLESQVES. , françaisRéférence RIM : M0_1510. Cote locale : C_4_25.

Anonyme [1652], LE GRAND RESSORT DES Guerres ciuiles en France. Faisant voir dans les vies de tous les Ministres d’Estat qui se sont ingerez de nous gouuerner. I. Qu’ils ont tousiours esté la source de toutes les dissentions publiques; & le sujet qui a fait prendre les armes aux Grands du Royaume. II. Qu’ils ont eux mesmes fait naître & entretenu les Guerres ciuiles, comme vn des moyens propres pour les rendre necessaires aux Rois, & pour se maintenir dans le Ministere. III. Qu’ils ont tousiours employé tous leurs artifices à detourner la conoissance des affaires d’Estat aux Rois, & fait tous leurs efforts pour abatre les Princes, & tenir les Peuples dans l’oppression. Le remede necessaire & Politique à tous ces desordres. I. Est de donner vn Conseil de sages testes au Roy, qui l’instruise dans l’art de Regner par soy mesme. II. D’éloigner de luy cõme des pestes d’estat tous ceux qui voudront s’opposer à ce loüable établissement. III. D’établir de rigoureux supplices pour les Ministres qui passeront leur deuoir, qui est seulement de donner conseil à leur Souuerain, sans iamais rien entreprendre de leur teste: De rendre le rang aux Princes du Sang qui leur est deu par leur naissance; & donner le repos aux Peuples. , françaisRéférence RIM : M0_1513. Cote locale : B_3_18.

Anonyme [1649], LE LYS FLEVRISSANT CVLTIVE PAR LA PAIX. , français, latinRéférence RIM : M0_2337. Cote locale : A_5_22.

Anonyme [1649], LE LYS FLEVRISSANT CVLTIVÉ PAR LA PAIX. , français, latinRéférence RIM : M0_2337. Cote locale : C_3_105.

Anonyme [[s. d.]], LE MANIFESTE CIRCVLAIRE DE MONSEIGNEVR LE PRINCE. Enuoyé aux Peuples de France, touchant les succez de Mouron, de Coignac. & de la derniere bataille qu’il a gaigné sur le Comte d’Harcourt dans la Xaintonge. Et sur les ordres qu’on a enuoyé au Cardinal Mazarin d’entrer dans l’Estat auec le titre de Generalissime. , français, latinRéférence RIM : M0_2352. Cote locale : B_7_2.

Anonyme [[s. d.]], LE MANIFESTE CIRCVLAIRE DE MONSEIGNEVR LE PRINCE. Enuoyé aux Peuples de France, touchant les succez de Mouron, de Coignac. & de la derniere bataille qu’il a gaigné sur le Comte d’Harcourt dans la Xaintonge. Et sur les ordres qu’on a enuoyé au Cardinal Mazarin d’entrer dans l’Estat auec le titre de Generalissime. , français, latinRéférence RIM : M0_2352. Cote locale : B_6_11.

Anonyme [1649], LE MAVVAIS SVCCEZ DE L’ESPION DE MAZARIN, enuoyé à l’Archiduc Leopold, pour se sauuer en Flandre. , françaisRéférence RIM : M0_2422. Cote locale : A_6_19.

Anonyme [1652], LE MEDECIN POLITIQVE, QVI DONNE VN souuerain Remede, pour guerir la France malade à l’extremité. Honora medicum propter necessitatem. , françaisRéférence RIM : M0_2439. Cote locale : B_18_6.

Anonyme [1649], LE MEMOIRE DES PLVS REMARQVABLES PIECES faites depuis le 26. Aoust iusques à present. Contenant vne particuliere description de toutes les affaires & negociations de l’Estat & des Barricades, auec l’emprisonnement de Monsieur de Broussel. Ensemble son eslargissement. , françaisRéférence RIM : M0_2444. Cote locale : D_2_1.

Anonyme [1652], LE MERCVRE DE LA COVR, OV LES CONFERENCES secrettes du Cardinal Mazarin auec ses Conseillers & Confidens, pour venir à bout de ses entreprises. DEDIÉ AVX PARISIENS. Nolite fieri sicut equus & mulus, quibus non est intellectus. , français, latinRéférence RIM : M0_2452. Cote locale : B_18_1.

Anonyme [1649], LE MIROIR A DEVX-VISAGES OPPOSEZ, L’VN LOVANT LE MINISTERE du fidele Ministre, l’autre condamnant la conduite du meschant & infidele vsurpateur, & ennemy du Prince & de son Estat. , françaisRéférence RIM : M0_2477. Cote locale : C_6_23.

Anonyme [1649], LE MIROIR A DEVX-VISAGES OPPOSEZ, L’VN LOVANT LE MINISTERE du fidele Ministre, l’autre condamnant la conduite du meschant & infidele vsurpateur, & ennemy du Prince & de son Estat. , françaisRéférence RIM : M0_2477. Cote locale : A_6_15.

Anonyme [1649], LE MIROIR FRANÇOIS REPRESENTANT LA FACE DE CE SIECLE CORROMPV. Où se void si le Courtisan, le Politique, le Partisan, & le Financier, sont necessaires au maintien & conseruation d’vn Estat. , françaisRéférence RIM : M0_2480. Cote locale : C_6_22.

Anonyme [1649], LE PACIFIQVE OV L’ENTRETIEN D’ARISTE AVEC LVCILE, SVR L’ESTAT DES AFFAIRES presentes. Eccles. 4. Il y aura vn conseil de Paix entre l’vn & l’autre party. , français, latinRéférence RIM : M0_2641. Cote locale : A_7_1.

Anonyme [1649], LE PANEGYRIQVE DE MONSEIGNEVR, LE DVC DE BEAVFORT, PAIR DE FRANCE. , françaisRéférence RIM : M0_2661. Cote locale : C_8_16.

Anonyme [1649], LE PARTISAN TENTÉ DV DESESPOIR PAR LE DEMON DE LA MALTAVTE, QVI LVY REPROCHE LES CRIMES de sa vie, & cause son repentir. DIALOGVE. , françaisRéférence RIM : M0_2722. Cote locale : C_6_54.

Anonyme [1649], LE PARTISAN TENTÉ DV DESESPOIR PAR LE DEMON DE LA MALTAVTE, QVI LVY REPROCHE LES CRIMES de sa vie, & cause son repentir. DIALOGVE. , françaisRéférence RIM : M0_2722. Cote locale : A_6_61.

Anonyme [1649], LE PARTISAN TENTÉ DV DESESPOIR PAR LE DEMON DE LA MALTAVTE, QVI LVY REPROCHE LES CRIMES, de sa vie, & cause son repentir. DIALOGVE. , françaisRéférence RIM : M0_2722. Cote locale : E_1_70.

Anonyme [1649 [?]], LE PATER NOSTER DE MAZARIN , français, latinRéférence RIM : M0_2737. Cote locale : A_6_67.

Anonyme [1649], LE PHILOSOPHE ET CASVISTE DE CE TEMPS. DEDIÉ A NOSSEIGNEVRS DE PARLEMENT. , français, latinRéférence RIM : M0_2753. Cote locale : A_6_63.

Anonyme [1649], LE PHILOTHEMIS, OV CONTRE-BANDEAV DV PARLEMENT. Discite iustitiam moniti & non temnite diues. , français, latinRéférence RIM : M0_2755. Cote locale : A_6_72.

Anonyme [1649], LE POLITIQVE CHRESTIEN. DE S. GERMAIN. A LA REYNE. , françaisRéférence RIM : M0_2811. Cote locale : C_6_59.

Anonyme [1652 [?]], LE POLITIQVE VNIVERSEL, OV BRIEVE ET ABSOLVE DECISION de toutes les questions d’Estat les plus importantes. SCAVOIR EST, I. Si les Roys sont d’institution diuine. II. S’ils ont vn pouuoir absolu sur nos biens & sur nos vies. III. Si les conditions auec lesquelles les peuples se sont donnez aux Roys ne doiuent pas estre inuiolables. IV. S’ils sont obligez d’obseruer les loix fondamentales de l’Estat. V. Si leur gouuernement doit estre Monarchique ou aristocratique, pour le bien commun du Prince & du peuple. VI. S’ils doiuent auoir des Fauoris. VII. Si leurs Fauoris doiuent entrer dans le Conseil, & prendre le gouuernement des affaires. , françaisRéférence RIM : M0_2818. Cote locale : B_17_30.

Anonyme [1652], LE PRINCE POPVLAIRE, ESCRIVANT AVX DEVX COVRONNES, DE FRANCE ET D’ESPAGNE. Leur faisant voir exactement tous les Motifs, & importantes qu’il y a de faire la Paix Generalle. Auec les moyens necessaires pour appaiser les troubles de ce Royaume. , français, latinRéférence RIM : M0_2868. Cote locale : B_16_14.

Anonyme [1643], LE PRINCE VENDV, OV CONTRACT DE VENTE DE LA personne du Prince libre & innocent DOM EDOVARD INFANT DE PORTVGAL, passé à Vienne le 25. iour de Iuin 1642. OV FVRENT PRESENTS Le Roy de Hongrie comme Vendeur. Le Roy de Castille comme Acheteur. ET STIPVLANS DANS LE CONTRACT POVR LE ROY DE CASTILLE. Dom Francisco de Mello Gouuerneur de ses armées en Flandres. Dom Emmanuel de Moura Cortereal, son Ambassadeur en Alemagne. Pour le Roy de Hongrie. Frere Diego de Quiroga Moine, son Confesseur. Et le Docteur Nauarre Secretaire de la Reine de Hongrie. Le tres-haut Prince & Infant Dom Edoüard, frere du Serenissime Roy de Portugal Dom Iean IV. a esté vendu au prix de 40000 Richedales. TRADVIT DE L’ESPAGNOL. , françaisRéférence RIM : Mx. Cote locale : C_6_66.

Anonyme [1649], LE QVATRIESME BABILLARD DV TEMPS EN VERS BVRLESQVES. , françaisRéférence RIM : M0_556. Cote locale : C_2_15_4.

Anonyme [1652], LE QVODE DE MESSIEVRS DE COMPIEGNE PRESENTÉ AV ROY. CONTRE Le Cardinal Mazarin, & ses adherans. Auec l’Affiche, Affiché dans la ville de Compiegne, du premier iour de Septembre 1652 contre le Cardinal Mazarin. , françaisRéférence RIM : M0_2956. Cote locale : B_15_26.

Anonyme [1652], LE QVODE DE MESSIEVRS DE COMPIEGNE PRESENTÉ AV ROY. CONTRE Le Cardinal Mazarin, & ses adherans. Auec l’Affiche, Affiché dans la ville de Compiegne, du premier iour de Septembre 1652. contre le Cardinal Mazarin. , françaisRéférence RIM : M0_2956. Cote locale : C_12_51.

Anonyme [1649], LE RENDEZ-VOVS D’VN SOLDAT CONGEDIÉ. Et sa rencontre auec des Filoux. , françaisRéférence RIM : M0_3349. Cote locale : C_8_54.

Anonyme [1652], LE RENVERSEMENT DE L’ESTAT Mazarinique. AVEC LE REPROCHE du moindre au plus. , français, latinRéférence RIM : M0_3351. Cote locale : B_13_19.

Anonyme [1649], LE REPENTIR DE MAZARIN PAR LVI TESMOIGNE A LA REYNE, ET LA DEMANDE DE SON CONGÉ , françaisRéférence RIM : M0_3352. Cote locale : A_8_41.

Anonyme [1649], LE REPENTIR DE MAZARIN PAR LVI TESMOIGNÉ A LA REYNE, ET LA DEMANDE DE SON CONGÉ. , françaisRéférence RIM : M0_3352. Cote locale : C_9_63.

Anonyme [1649 [?]], LE SALVE REGINA DE MAZARIN ET DES PARTISANS , français, latinRéférence RIM : M0_3578. Cote locale : A_7_35.

Anonyme [1649], LE SECRET A L’OREILLE D’VN DOMESTIQVE DE MAZARIN, A MAZARIN , françaisRéférence RIM : M0_3623. Cote locale : A_7_34.

Anonyme [1652], LE SESANVS ROMAIN AV ROY, L’ABBREGÉ DES CRIMES DV PROSCRIPT MAZARIN. , françaisRéférence RIM : M0_3667. Cote locale : E_1_80.

Anonyme [1652], LE SESANVS ROMAIN AV ROY, OV L’ABBREGÉ DES CRIMES DV PROSCRIPT MAZARIN. , françaisRéférence RIM : M0_3667. Cote locale : B_12_63.

Anonyme [1650], LE SIEGE MIS DEVANT LE Catelet par le Comte Sfondrato: Avec l’estat présent des armées Françoise & Espagnole. Et l’exécution à mort du Marquis de Montrose à Edimbourg. , françaisRéférence RIM : Mx. Cote locale : A_9_19.

Anonyme [1649 [?]], LE SILENCE AV BOVT DV DOIGT. , françaisRéférence RIM : M0_3674. Cote locale : A_7_41.

Anonyme [1649 [?]], LE SILENCE AV BOVT DV DOIGT. , françaisRéférence RIM : M0_3674. Cote locale : D_1_41.

Anonyme [1652 [?]], LE STRATAGESME OV LE POVR ET CONTRE DV DEPART DE MAZARIN. EN VERS BVRLESQVES. , françaisRéférence RIM : M0_3720. Cote locale : B_12_59.

Anonyme [1652], LE SYNDIC DV PEVPLE FRANÇOIS, ESLEV PAR MESSIEVRS LES BOVRGEOIS DE PARIS AV ROY. Luy representant les Intrigués, Fourberies, Carracteres & Magies, que le Cardinal Mazarin s’est seruy pour troubler l’Estat de tout son Royaume; Et comme il est indigne d’estre Ministre d’Estat, ny Cardinal. Auec vne representation de l’Estat François sous les Fauoris, à accomparer, tant du commancement du Reigne de Louys 13. que Dieu absolue, que du Reigne d’apresent. , françaisRéférence RIM : M0_3742. Cote locale : B_11_36.

Anonyme [1650 [?]], LE TE DEVM GENERAL DE TOVS LES BONS FRANCOIS. Sur la prise de Messieurs les Princes. , françaisRéférence RIM : M0_3756. Cote locale : B_6_16.

Anonyme [1649], LE TE DEVM GENERAL DE TOVTES LES PROVINCES DE FRANCE, SVR L’HEVREVX RETOVR DV ROY LOVIS XIV. EN SA VILLE DE PARIS, le dix-huictiéme iour d’Aoust mil six cens quarante-neuf. , français, latinRéférence RIM : M0_3757. Cote locale : C_10_27.

Anonyme [1649], LE THEOLOGIEN D’ESTAT A LA REYNE. POVR FAIRE DESBOVCHER PARIS. , français, latinRéférence RIM : M0_3770. Cote locale : D_2_8.

Anonyme [1649], LE THEOLOGIEN D’ESTAT A LA REYNE. POVR FAIRE DESBOVCHER PARIS. , français, latinRéférence RIM : M0_3770. Cote locale : A_7_44.

Anonyme [1649], LE THEOLOGIEN D’ESTAT, A LA REYNE. POVR FAIRE DESBOVCHER PARIS. , français, latinRéférence RIM : M0_3770. Cote locale : C_10_29.

Anonyme [1649], LE TOMBEAV DE LA PAIX. , françaisRéférence RIM : M0_3781. Cote locale : B_16_3.

Anonyme [1649], LE TROISIESME BABILLARD DV TEMPS EN VERS BVRLESQVES. , françaisRéférence RIM : M0_556. Cote locale : C_2_15_3.

Anonyme [1652], LE TROMPETTE OV HERAVT DV CIEL, Denonçant au Roy, à la Reyne, & à leur Conseil. Aux Duc d’Orleans, Prince de Condé & autres. Ville de Paris & reste du Royaume, la Paix que Dieu leur veut donner, & qu’il leur presente. Où la destruction, s’ils la refusent de sa main liberale. , françaisRéférence RIM : M0_3895. Cote locale : B_16_38.

Anonyme [1651], LE VOEV DES BONS BOVRDELOIS FAIT A MONSEIGNEVR LE PRINCE DE CONDÉ GOVVERNEVR DE GVYENNE. , françaisRéférence RIM : M0_4045. Cote locale : B_7_38.

Anonyme [1652], LES RIS ET LES PLEVRS DE LA FRANCE SVR LA CONDVITE DE LA REYNE, Et du Conseil d’Estat. Découurants l’Origine de nos miseres & des Calamitez publiques. , françaisRéférence RIM : M0_3551. Cote locale : B_6_18.

Anonyme [1652], LES SENTIMENS D’VN FIDELLE SVIET DV ROY, Contre l’Arrest du Parlement du vingt-neufiesme Decembre 1651. , français, latinRéférence RIM : M0_3648. Cote locale : B_11_22.

Anonyme [1652], LES VERITABLES MAXIMES DV GOVVERNEMENT DE LA FRANCE, IVSTIFIÉES PAR L’ORDRE des temps, depuis l’establissement de la Monarchie iusques à present : Seruant de Response au pretendu Arrest de cassation du Conseil du 18. Ianvier 1652. DEDIÉ A SON ALTESSE ROYALE , français, latinRéférence RIM : M0_3969. Cote locale : C_12_34.

Anonyme [1652], LES VERITABLES MAXIMES DV GOVVERNEMENT DE LA FRANCE, IVSTIFIÉES PAR L’ORDRE des temps, depuis l’establissement de la Monarchie iusques à present : Seruant de Response au pretendu Arrest de cassation du Conseil du 18. Ianvier 1652. DEDIÉ A SON ALTESSE ROYALE , français, latinRéférence RIM : M0_3969. Cote locale : E_1_86.

Anonyme [1652], LES VERITABLES MAXIMES DV GOVVERNEMENT DE LA FRANCE, IVSTIFIÉES PAR L’ORDRE des temps, depuis l’establissement de la Monarchie iusques à present : Seruant de Response au pretendu Arrest de cassation du Conseil du 18. Ianvier 1652. DEDIĖ A SON ALTESSE ROYALE , français, latinRéférence RIM : M0_3969. Cote locale : B_5_23.

Anonyme [1652 [?]], LETTRE DV BOVRGEOIS DES-INTERESSE. , françaisRéférence RIM : M0_2082. Cote locale : B_17_8.

Anonyme [1652 [?]], LETTRE DV BOVRGEOIS DES-INTERESSE. , françaisRéférence RIM : M0_2082. Cote locale : D_1_63.

Anonyme [1652], LETTRE RENDVË AV ROY EN PARTICVLIER, Pour luy representer les dangers ausquels les Princes exposent leurs Estats en poussant à bout la patience de leurs Peuples. Prouué par les Exemples tirez des Histoires Anciennes & Modernes, Estrangeres & Domestiques. , français, latinRéférence RIM : M0_2254. Cote locale : B_2_34.

Anonyme [1652], L’A SÇAVOIR SI NOVS AVRONS LA PAIX, ET SI NOSTRE GVERRE CIVILE s’acheuera bien-tost. , françaisRéférence RIM : M0_9. Cote locale : B_14_20.

Anonyme [1652], L’A SÇAVOIR SI NOVS AVRONS LA PAIX, ET SI NOSTRE GVERRE CIVILLE s’acheuera bien-tost. , françaisRéférence RIM : M0_9. Cote locale : B_16_11.

Anonyme [1649], L’ADIEV DE MAZARIN A MONSEIGNEVR LE PRINCE, Auec la response qu’il luy a faite pour l’empescher de partir. , françaisRéférence RIM : M0_39. Cote locale : A_3_13.

Anonyme [1649], L’AGATONPHILE DE LA FRANCE. , françaisRéférence RIM : M0_53. Cote locale : C_2_1.

Anonyme [1652], L’ALLIANCE DES ARMES ET DES LETTRES DE MONSEIGNEVR LE PRINCE. Auec son Panegyrique, presenté à son Altesse Royale. , françaisRéférence RIM : M0_60. Cote locale : B_7_18.

Anonyme [1651], L’AMBRION DE MAZARIN SVR SA NAISSANCE. , françaisRéférence RIM : M0_74. Cote locale : C_2_5.

Anonyme [1652], L’ANTIDOTE AV VENIN DES LIBELLES DV ROYALISTE, A AGATHON, ET DE LA VERITÉ NVE. , français, latinRéférence RIM : M0_88. Cote locale : B_17_23.

Anonyme [1649], L’APPARITION D’VN PHANTOSME A SAINCT GERMAIN EN LAYE, ET LES DISCOVRS QV’IL TINT. , français, latinRéférence RIM : M0_138. Cote locale : A_3_5.

Anonyme [1649], L’APPARITION MERVEILLEVSE DE L’ANGE GARDIEN A LA REYNE REGENTE. , françaisRéférence RIM : M0_142. Cote locale : A_3_2.

Anonyme [1649], L’ARRIVEE DES AMBASSADEVRS DV ROYAVME DE PATAGOCE ET DE LA NOVVELLE France. Ensemble ce qui s’est passé à leur voyage, auec des remarques curieuses. Traduit par le Sieur I. R. , françaisRéférence RIM : M0_390. Cote locale : A_3_3.

Anonyme [1652], L’ASNE ROVGE, DÉPEINT AVEC TOVS ses deffauts, en la personne du Cardinal Mazarin. I. Sur son incapacité & maniement des affaires. II. Sur son ignorance & ambition démesurée. III. Sur ses actions & entreprises, qui font cognoistre ses trahisons & perfidies, contre l’Estat. , françaisRéférence RIM : M0_85. Cote locale : B_12_56.

Anonyme [1652], L’AVTHORITÉ DES ROYS, DES PRINCES, DES REPVBLIQVES, ET DES PARLEMENS. Presenté au Roy dans la Ville de Pontoise par vn grand Prelat. , françaisRéférence RIM : M0_434. Cote locale : B_15_27.

Anonyme [1649], L’ENFER REVOLTÉ, SVR L’ESTRANGE DESORDRE qui y est arriué depuis peu, par les Tyrans & les Fauoris des premieres Siecles. OV PAR VNE MERVEILLEVSE application, toute l’Histoire du temps present se trouue parfaitement bien representée. , françaisRéférence RIM : M0_1218. Cote locale : C_7_67.

Anonyme [1649], L’ENFER REVOLTÉ, SVR L’ESTRANGE DESORDRE qui y est arriué depuis peu, par les Tyrans & les Fauoris des premiers Siecles. OV PAR VNE MERVEILLEVSE application, toute l’Histoire du temps present se trouue parfaitement bien representée. , françaisRéférence RIM : M0_1218. Cote locale : A_3_53.

Anonyme [1649], L’ENTREE ROYALE DE LEVRS MAIESTES DANS LEVR BONNE, CELEBRE, ET FIDELLE VILLE de Paris. AVEC LES PROTESTATIONS & resjouïssances de tous ses Bourgeois & Habitans. Presentées à leurs Majestés. , françaisRéférence RIM : M0_1230. Cote locale : A_3_54.

Anonyme [1649], L’ENTREE ROYALE DE LEVRS MAIESTÉS DANS LEVR BONNE, CELEBRE, ET FIDELLE VILLE de Paris. AVEC LES PROTESTATIONS & resjouïssances de tous ses Bourgeois & Habitans. Presentées à leur Majestés. , françaisRéférence RIM : M0_1230. Cote locale : C_7_68.

Anonyme [1652], L’ENTRETIEN DES MVSES A MONSEIGNEVR LE PRINCE DE CONDÉ. SVR SES VICTOIRES, ET SON Retour à Paris. , françaisRéférence RIM : M0_1239. Cote locale : B_6_43.

Anonyme [1649], L’ENTRETIEN SECRET DE MESSIEVRS DE LA COVR DE S. GERMAIN, AVEC MESSIEVRS DE LA COVR DE PARLEMENT DE PARIS. , français, latinRéférence RIM : M0_1244. Cote locale : A_3_28.

Anonyme [1649], L’ENTRETIEN SECRET DE MESSIEVRS DE LA COVR DES. GERMAIN, AVEC MESSIEVRS DE LA COVR DE PARLEMENT DE PARIS. , français, latinRéférence RIM : M0_1244. Cote locale : C_7_72.

Anonyme [1649 [?]], L’ENVOY A PARIS D’VN HERAVLD D’ARMES DE LA PART DV ROY, ET CE QVI S’EST PASSÉ EN SVITE. , françaisRéférence RIM : M0_1262. Cote locale : A_1_17.

Anonyme [1649], L’EQVIPROQVO DE L’AVTRE MONDE, SVR L’ARRIVEE DV MAZARIN. ET L’ARREST IRREVOCABLE RENDV contre ce Cardinal du mesme nom. VN COVRIER ARRIVE DEPVIS PEV de l’autre monde, m’en a apris des nouuelles, dont ie vous veux faire part mon cher Damon, si vous l’auez pour agreable, voicy à peu pres ce qu’il m’a dit. , françaisRéférence RIM : M0_1272. Cote locale : C_6_80.

Anonyme [1649], L’ESCHELLE DES PARTISANS. EN VERS BVRLESQVES. , françaisRéférence RIM : M0_1177. Cote locale : C_4_10.

Anonyme [1649], L’ESPAGNE DEMANDANT LA PAIX AVX PIEDS DE LA MAIESTÉ ROYALLE, ET DV PARLEMENT. , françaisRéférence RIM : M0_1275. Cote locale : A_3_34.

Anonyme [1649], L’ESPERANCE DES BONS VILLAGEOIS, Et leurs resioüissances publiques sur les heureux progrez des armées Parisiennes: Conduites par Messieurs les Princes de Conty, de Beaufort, d’Elbeuf, & autres grands Seigneurs. , françaisRéférence RIM : M0_1278. Cote locale : A_3_49.

Anonyme [1652], L’ESPRIT DV FEV ROY LOVIS LE IVSTE A LA REYNE. Luy tesmoignant ses sensibles regrets sur le mauuais gouuernement de l’Estat. , françaisRéférence RIM : M0_1286. Cote locale : B_4_19.

Anonyme [1652], L’ESPRIT DV FEV ROY LOVIS XIII. A SON FILS LOVIS XIV. Luy monstrant que la mauuaise conduite de Mazarin, est la cause des troubles de l’Estat. Et luy donnant les moyens infaillibles de les appaiser, par son retour en sa bonne Ville de Paris. , françaisRéférence RIM : M0_1287. Cote locale : B_3_3.

Anonyme [1652], L’IN-MANVS DV MAZARIN. AVEC LA PRIERE DE LA Reyne faite à Nostre-Dame des Vertus, le iour de la Bataille du Faux-bourg Saint Antoine. , français, latinRéférence RIM : M0_1691. Cote locale : B_12_17.

Anonyme [1652], L’INCONNV A LA REYNE. Où elle est suppliée, de chasser le Cardinal Mazarin, & monstré la necessité de son exil par des raisons infaillibles, & inneuitables, à cellefin d’auoir la Paix Generalle. , françaisRéférence RIM : M0_1693. Cote locale : B_16_25.

Anonyme [1652], L’INQVISITION RECHERCHANT EXACTEMENT CE QV’ON DOIT FAIRE DAN L’ESTAT PRESENT DES AFFAIRES. , françaisRéférence RIM : M0_1703. Cote locale : C_12_1.

Anonyme [1652], L’INQVISITION RECHERCHANT EXACTEMENT CE QV’ON DOIT FAIRE DAN L’ESTAT PRESENT DES AFFAIRES. , françaisRéférence RIM : M0_1703. Cote locale : B_19_58.

Anonyme [1649], L’OBEISSANCE REMONTREE. , françaisRéférence RIM : M0_2563. Cote locale : A_6_52.

Anonyme [1652], L’OFFICIER DE CE TEMPS DE LA MAISON ROYALE, Voyageant par la France pendant le temps present ; qui apprend les miseres & desordres qui se sont commis & commettent dans les Prouinces, Seigneuries & Terres du Royaume, causes d’icelles ; Dont il auroit escrit vne Tres humble Remonstrance faite au Roy, luy declarant les moyens d’y pouruoir à la gloire de Dieu, & le repos de son Estat, sur les mauuais conseils à luy donnez par ses plus proches. , françaisRéférence RIM : M0_2585. Cote locale : B_3_25.

Anonyme [1652], L’OMBRE DE MANCHINY A PARVË A MAZARIN. ET LA CONFERENCE FAITE Ensemble au sujet de sa Mort. , françaisRéférence RIM : M0_2589. Cote locale : B_11_30.

Anonyme [1649], L’OMBRE DE MONSIEVR DE CHASTILLON : OV, LES AVIS HEROÏQVES ET IMPORTANS DONNEZ A MR LE PRINCE DE CONDÉ. , françaisRéférence RIM : M0_2591. Cote locale : C_8_4.

Anonyme [1652], L’ORACLE DE LA FRANCE, PARLANT Au Roy de l’estat present de toutes les Villes de son Royaume. , françaisRéférence RIM : M0_2601. Cote locale : B_14_19.

Anonyme [1652], L’ORACLE DE LA FRANCE, PARLANT Au Roy de l’estat present de toutes les Villes de son Royaume. , françaisRéférence RIM : M0_2601. Cote locale : B_1_14.

Anonyme [1649], L’ORPHEE GROTESQVE, AVEC LE BAL RVSTIQVE. EN VERS BVRLESQVES. PREMIERE PARTIE. , françaisRéférence RIM : M0_2634. Cote locale : C_8_9.

Anonyme [1649], L’OYGNON, OV L’VNION, QVI FAIT MAL A MAZARIN, Auec quelques autres Pieces du temps, contre luy. , françaisRéférence RIM : M0_2638. Cote locale : C_8_12.

Anonyme [1652 [?]], L’VNION DE MESSIEVRS LES PRINCES, POVR LE SOVLAGEMENT DE LA FRANCE. , françaisRéférence RIM : M0_3909. Cote locale : B_20_4.

Anonyme [1651], MANIFESTE DES PROVINCES FAIT AVX PARLEMENS, SVR LA LETTRE CIRCVLAIRE DV PARLEMENT de Paris aux autres Parlemens de France. AV SVIET DE L’EXPVLSION du Cardinal Mazarin hors du Royaume. , françaisRéférence RIM : M0_2387. Cote locale : C_11_3.

Anonyme [1649], OBSERVATIONS CVRIEVSES, SVR L’ESTAT ET GOVVERNEMENT DE FRANCE. Auec les Noms, Dignitez & Familles principales, Comme il est en la presente année 1649. , françaisRéférence RIM : M0_2568. Cote locale : A_6_85.

Anonyme [1649], OBSERVATIONS CVRIEVSES, SVR L’ESTAT ET GOVVERNEMENT DE FRANCE. Auec les Noms, Dignitez & Familles principales, Comme il est en la presente année 1649. Nouuellement reueuës & augmentées. , françaisRéférence RIM : M0_2568. Cote locale : C_6_40.

Anonyme [1649], PROCEZ VERBAL, DE LA CONFERENCE FAICTE A RVEL, PAR MESSIEVRS LES DEPVTEZ DV Parlement, Chambre des Comptes, & Cour des Aydes, ensemble ceux de la Ville. CONTENANT TOVTES LES PROPOSITIONS qui ont esté faictes, tant par les Princes & Deputez de la Reine, que par les Deputez desdites Compagnies, & de tout ce qui s’est passé entr’eux pendant ladite Conference. , françaisRéférence RIM : M0_2892. Cote locale : D_2_28.

Anonyme [1649], RECIT EXACT ET FIDEL DE CE QVI S’EST PASSÉ A LA CONFERENCE DE RVEL, Pour la Negotiation de la Paix. , françaisRéférence RIM : M0_2996. Cote locale : E_1_19.

Anonyme [1652 [?]], REFLECTION SVR LA CONDVITE DE MONSIEVR LE PRINCE. PAR LAQVELLE L’ON PEVT CONNOISTRE la fin de ses desseins dans la recherche de toutes ses actions examinées auec beaucoup de soin depuis sa liberté iusques à present. , françaisRéférence RIM : M0_3059. Cote locale : B_20_20.

Anonyme [1652 [?]], REFLECTION SVR LA CONDVITE DE MONSIEVR LE PRINCE. PAR LAQVELLE L’ON PEVT CONNOISTRE la fin de ses desseins dans la recherche de toutes ses actions examinées auec beaucoup de soin depuis sa liberté iusques à present. , françaisRéférence RIM : M0_3059. Cote locale : C_11_24.

Anonyme [1650 [?]], RELATION DE CE QVI S’EST PASSÉ A L’ARRIVEE DE MADAME LA PRINCESSE DE CONDÉ & de Monsieur le Duc d’Enguien son fils EN LA VILLE DE BORDEAVX. Auec l’Arrest de Messieurs du Parlement de ladite ville sur ce sujet. , françaisRéférence RIM : M0_3111. Cote locale : A_9_20.

Anonyme [1652 [?]], RESPONSE AV SEDITIEVX ESCRIT INTITVLÉ LE CARACTERE DV ROYALISTE A AGATHON. , françaisRéférence RIM : M0_3384. Cote locale : B_17_21.

Anonyme [1652 [?]], RESPONSE AV SEDITIEVX ESCRIT INTITVLÉ LETTRE DV BOVRGEOIS DES-INTERESSÉ. , français, latinRéférence RIM : M0_3385. Cote locale : B_17_9.

Anonyme [1652], SECONDE PARTIE DE L’ASNE ROVGE, DÉPEINT AVEC TOVS ses deffauts, en la personne du Cardinal Mazarin. I. Sur son incapacité & maniement des affaires. II. Sur son ignorance & ambition démesurée. III. Sur ses actions & entreprises, qui font cognoistre ses trahisons & perfidies, contre l’Estat. , françaisRéférence RIM : M0_85. Cote locale : B_12_57.

Anonyme [1649], SVITTE ET CINQVIEME ARRIVÉE DV COVRIER FRANÇOIS, APPORTANT TOVTES LES Nouuelles de ce qui s’est passé depuis sa quatriéme arriuée iusques à present. , françaisRéférence RIM : M0_830. Cote locale : C_1_40_05.

Anonyme [1652], VERITABLES RAISONS DE L’VNION DV PARLEMENT DE BORDEAVX, AVEC MONSIEVR LE PRINCE. Adressées au Roy. , françaisRéférence RIM : M0_3977. Cote locale : D_1_57.

Anonyme [1651], VERITABLES RAISONS DE L’VNION DV PARLEMENT DE BOVRDEAVX, AVEC MONSIEVR LE PRINCE. Adressées au Roy. , françaisRéférence RIM : M0_3977. Cote locale : C_11_19.

Baltasard, Christophle [1645], TRAITTÉ DES VSVRPATIONS DES ROYS D’ESPAGNE, SVR LA COVRONNE DE FRANCE, Depuis le Regne de Charles huictiesme. ENSEMBLE VN DISCOVRS SVR LE COMMENCEMENT, progrez, declin, & démembrement de la Monarchie Françoise, droicts, & pretentions des Roys Tres-Chrestiens sur l’Empire. AVGMENTÉ D’VN SOMMAIRE DES DROICTS de ceste Couronne, sur les Comtez de Bourgongne, Cambray, Haynault, de Genes & Luxembourg. ET LES VICTOIRES ET CONQVESTES DES ROYS LOVIS XIII. dit le IVSTE, & de LOVIS XIV. dit DIEV-DONNÉ, sur les Espagnols, & les Austrichiens, en Italie, Alsace, Flandres, Luxembourg, & Comté de Bourgongne, Catalogne & Roussillon. Par C. BALTASARD. , françaisRéférence RIM : Mx. Cote locale : D_1_6.

Bardonville,? de [?] [1649], LE CONFITEOR DV CHANCELIER AV TEMPS DE PASQVES. , français, latinRéférence RIM : M0_751. Cote locale : C_1_28.

Barthès, J.-J. de [1649], LE RETOVR DV ROY DESIRÉ A PARIS. Par I. I. DE BARTHÉS Ecclesiastique. , françaisRéférence RIM : M0_3531. Cote locale : C_9_82.

Bossancourois, N. R. [1649], L’AVEVGLEMENT ET MELANCOLIE DE MAZARIN PRESENTÉ A MONSEIGNEVR DE LA MOTHE-HOVDANCOVRT, AVEC VN ELOGE SVR SES TRIOMPHES ET CONQVESTES. Par le Sieur N. R. Bossancourois. , françaisRéférence RIM : M0_470. Cote locale : A_3_1.

Bourdelois, J.-M. [1652], LE TOMBEAV FVNEBRE DE MONSEIGNEVR LE DVC DE VALOIS. Presenté à toute la France. Par I. M. Bourdelois. , français, latinRéférence RIM : M5_334. Cote locale : B_5_47.

Boyer, Paul / sieur du Petit Puy (P. B. S. D. P. P. [signé]) [1652], L’HOROSCOPE DV ROY. DONNANT A CONNOISTRE le Gouuernement de l’Estat, sur les affaires presentes, & pour l’auenir. , français, latinRéférence RIM : M0_1666. Cote locale : B_2_28.

Boyer, Paul / sieur du Petit Puy [?] (P. B. E. [signé]) [1649], L’IMAGE DV SOVVERAIN OV L’ILLVSTRE PORTRAICT DES DIVINITEZ MORTELLES : OV IL EST TRAITÉ Contre l’opinion des Libertins du Siecle. Dedié à sa Majesté par P. B. E. Rex verò lætabitur in Dec, laudabuntur omnes qui iurant in eo; quia obstructum est os loquentium iniqua. , françaisRéférence RIM : M0_1684. Cote locale : C_5_58.

D. VV. [1649], LE HERAVLT FRANCOIS, OV LE PARANYMPHE DE MONSIEVR LE MARESCHAL DE LA MOTHE-HOVDANCOVR, Duc de Cardone, &c. Publiant les Batailles qu’il a données en Italie & Catalogne, auec les memorables actions de sa vie. , françaisRéférence RIM : M0_1624. Cote locale : A_3_68.

Davenne, François [?] [1650], LETTRE PARTICVLIERE DE CACHET envoyée par la REYNE REGENTE A MESSIEVRS DV PARLEMENT. Ensemble vne response à plusieurs choses, couchées en la Lettre envoyée au Mareschal de Turennes, & aux avis donnez aux Flamans. , françaisRéférence RIM : M0_2250. Cote locale : C_3_9.

Demophile [1649], DESCRIPTION DES VIES, MOEVRS, ET FACONS DE FAIRE DES PEAGERS, Publicains, Maletostiers, Monopoleurs, Fermiers, & Partisans, non moins facetieuse, naïfve & veritable, que serieuse, & mystique, Composé par DEMOPHILE. , françaisRéférence RIM : M0_1059. Cote locale : A_2_31.

Du Pelletier, Pierre [1649], LE TRIOMPHE DE LA VERITE SANS MASQVE. Par le SR. DVPELLETIER. , françaisRéférence RIM : M0_3878. Cote locale : A_7_52.

Du Pelletier, Pierre [1649], LE TRIOMPHE DE PARIS, ET SA IOYE, Sur l’esperance du prompt retour DV ROY, EN CETTE VILLE. , françaisRéférence RIM : M0_3880. Cote locale : C_10_38.

Du Tillet [signé] [1652], TRES-HVMBLES REMONSTRANCES PAR ESCRIT FAITES ET PRESENTEES AV ROY PAR MESSIEVRS DV PARLEMENT DE PARIS EN LA VILLE DE SVLLY SVR LOIRE, CONTRE LE RETOVR ET POVR l’esloignement ou la punition du Cardinal Mazarin. , françaisRéférence RIM : M0_3841. Cote locale : B_13_31.

Du Tillet [signé] [1652], TRES-HVMBLES REMONSTRANCES PAR ESCRIT FAITES ET PRESENTEES AV ROY PAR MESSIEVRS DV PARLEMENT DE PARIS EN LA VILLE DE SVLLY SVR LOIRE, CONTRE LE RETOVR ET POVR l’esloignement ou la punition du Cardinal Mazarin. , françaisRéférence RIM : M0_3841. Cote locale : D_1_55.

Dubosc-Montandré, Claude [?] [1652 [?]], LE CADVCÉE D’ESTAT, FAISANT VOIR PAR LA RAISON & par l’Histoire, I. Que nous ne pouuons point esperer de Paix pendant que la Reyne sera dans le Conseil. II. Que l’entrée du Conseil est interdite à la Reyne par les Loix de l’Estat. III. Que la Reyne est obligée de se retirer en son appanage, pour les ses seuls interests, & pour son honneur IIII. Qu’on ne peut point dire que Mazarin est chassé pendant que la Reyne sera dans le Conseil, & que pour cette raison le Roy est obligée de faire retirer la Reyne. V. Que les tendresses de fils ne doiuent point faire aucune impression dans l’esprit du Roy, pour l’obliger à retenir sa Mere dans le Conseil; si sa presence y est contraire au repos de l’Estat. VI. Et que, si la Reyne ayme son fils, elle doit consentir à cette retraitte, sans aucune resistance. , françaisRéférence RIM : M0_617. Cote locale : B_16_30.

Dubosc-Montandré, Claude [?] [1652], LE SCEPTRE DE FRANCE EN QVENOVILLE Par les Regences des Reynes, faisant voir par de naifues representations d’Histoires. I. Les desordres du pouuoir absolu des femmes en France, par. II. La mauuaise Education des Roys. III. La pernicieuse conduitte de l’Estat. IV. Les horribles factions qui s’y sont esleuées, & qui ont souuent mis cette Monarchie à deux doigts de sa ruine. V. Et le moyen infaillible de remedier à tous ces desordres, si l’on veut s’en seruir efficacement & dans l’vsage des Loix Fondamentales. , français, latin, italienRéférence RIM : M0_3598. Cote locale : B_4_8.

Dubosc-Montandré, Claude [?] [1652 [?]], L’ESCVEIL DE LA ROYAVTÉ OV LA POLITIQVE DV CONSEIL, OV L’ON verra dans vn raisonnement pathetique, I. Que le Conseil nous fait apprehender le retour du Roy, lors que nous le desirons auec passion; & qu’il veut le faire reuenir en Tyran, lors que nous demandons qu’il reuienne en Roy. II. Que le Conseil fait apprehender ce regne, en ce qu’il ne veut point que le Roy relasche mesme dans les choses qui sont les plus contraires à l’auantage des peuples. III. Que le Conseil fait mépriser le Roy; en ce qu’il le fait parler fiérement, lors mesme qu’il n’a pas assez de force, pour faire vouloir ce qu’il veut. IV. Que le Conseil fait agir le Roy; non pas pour establir les interests de la Royauté, mais pour establir les interests de ses Ministres. V. Que le Conseil semble degrader le Roy, en ce qu’il le fait agir en Subjet ambitieux, qui veut s’establir par complot, & par intrigue. Par le Sieur D’ORANDRÉ. , françaisRéférence RIM : M0_1183. Cote locale : B_2_33.

Jamin, Nicolas [1649], L’ENTREE POMPEVSE ET MAGNIFIQVE DV ROY LOVIS XIV. En sa bonne Ville de Paris. Par N. I. T. , françaisRéférence RIM : M0_1229. Cote locale : C_4_5.

La Roche,? de [signé] [1649 [?]], LETTRE DE MESSIEVRS DV Parlement, du deuxiesme Auril 1649. portant response à celle de Monsieur le Duc d’Espernon. , françaisRéférence RIM : M0_1989. Cote locale : C_3_88.

M. B. I. V. D. R. D. L. P. P. T. [1652], LE IVGEMENT RENDV SVR LE PLAIDOYÉ de l’Autheur DE LA VERITÉ TOVTE NVE, ET L’AVOCAT GENERAL partie Aduerse. Par M B. I. V. D. R. D. L. P. P. T. , françaisRéférence RIM : M0_1775. Cote locale : B_17_15.

M. B. I. V. D. R. D. L. P. P. T. [1652], L’EMBRAZEMENT DE LA PAILLE, ESTEINCT PAR LA Prudence des Parisiens. Par M. B. I. V. D. R. D. L. P. P. T. , françaisRéférence RIM : Mx. Cote locale : B_8_18.

Nogaret de la Valette, Jean-louis (duc d'Espernon) [signé], La Roche,? de [signé] [1649], LETTRE DE MONSIEVR LE DVC D’ESPERNON. ESCRITE A LA COVR DE PARLEMENT DE BOVRDEAVX, du 31. Mars 1649. AVEC LA RESPONSE DV Parlement, du 2. Auril 1649. , françaisRéférence RIM : M0_1989. Cote locale : A_1_80.

P. M. D. C. [signé] / Camaldoli, Michel de (père) [1652], LE COMETE ROYAL PRONOSTIQVANT A LA Reine vn deluge des vengeances du Ciel, en punition, I. Des Incestes. II. Des Violements. III. Des Sacrileges. IV. Des Sodomies. V. Des Brutalités. Qui se cometent dans la guerre qu’elle fomente, pour soustenir l’Ennemy de la Chrestienté. , français, latinRéférence RIM : M1_66. Cote locale : B_4_2.

Pileur, Georges [1649], LE DIALOGVE DE LA FORTVNE, ET DES HABITANS du College DES THRESORIERS. Fait par Georges Pileur. , françaisRéférence RIM : M0_1081. Cote locale : C_7_18.

Pontac,? de [signé] [1650], LES REMONSTRANCES DV PARLEMENT DE BORDEAVX, FAITES AV ROY ET A LA REYNE REGENTE, SVIVANT LA COPPIE PRESENTEE au Parlement de Paris par Messieurs de Gourgue President, Monjon, Guyonnet & Voisin, Conseillers & Deputez du Parlement de Bordeaux, le 3. Septembre 1650. , françaisRéférence RIM : M0_3338. Cote locale : D_1_23.

Questier, Mathurin (dit Fort Lys) [1651], LE MAZARIN ARTIZANÉ, OV L’ARTIZAN MAZARINÉ. Par M. Q. d. F. L. , françaisRéférence RIM : M0_2429. Cote locale : C_11_9.

Questier, Mathurin, dit Fort-Lys [1649 [?]], CONCLVSION DV IOVRNAL POETIQVE DE LA GVERRE PARISIENNE. Dedié aux Conseruateurs du Roy, des Loix, & de la Patrie. Par M. Q. dit FORT-LYS. , françaisRéférence RIM : M0_1763. Cote locale : C_4_38_13.

Questier, Mathurin, dit Fort-Lys [1649 [?]], SVITTE DV IOVRNAL POETIQVE DE LA GVERRE PARISIENNE. Dedié aux Conseruateurs du Roy, des Loix, & de la Patrie. Par M. Q. dit FORT-LYS. CINQVIESME SEPMAINE. , françaisRéférence RIM : M0_1763. Cote locale : C_4_38_05.

Questier, Mathurin, dit Fort-Lys [1649 [?]], SVITTE DV IOVRNAL POETIQVE DE LA GVERRE PARISIENNE. Dedié aux Conseruateurs du Roy, des Loix, & de la Patrie. Par M. Q. dit FORT-LYS. QVATRIESME SEPMAINE. , françaisRéférence RIM : M0_1763. Cote locale : C_4_38_04.

Questier, Mathurin, dit Fort-Lys [1649 [?]], SVITTE DV IOVRNAL POETIQVE DE LA GVERRE PARISIENNE. Dedié aux Conseruateurs du Roy, des Loix, & de la Patrie. Par M. Q. dit FORT-LYS. SECONDE SEPMAINE. , françaisRéférence RIM : M0_1763. Cote locale : C_4_38_02.

Questier, Mathurin, dit Fort-Lys [1649 [?]], SVITTE DV IOVRNAL POETIQVE DE LA GVERRE PARISIENNE. Dedié aux Conseruateurs du Roy, des Loix, & de la Patrie. Par M. Q. dit FORT-LYS. SIXIESME SEPMAINE. , françaisRéférence RIM : M0_1763. Cote locale : C_4_38_06.

Rozard, N. [?] [1649], L’ITALIE VENGEE DE SON TYRAN. PAR LES ARMES des bons François. Par le sieur N. R. Champenois. , françaisRéférence RIM : M0_1732. Cote locale : C_5_69.

S. T. F. S. L. S. D. T. [1649], LE POLITIQVE BVRLESQVE DEDIÉ A AMARANTHE. Par S. T. F. S. L. S. D. T. , françaisRéférence RIM : M0_2810. Cote locale : C_8_31.

Saint-Julien,? [?] [1649], LE CINQVIESME COVRRIER FRANÇOIS, TRADVIT FIDELLEMENT en Vers Burlesques. , françaisRéférence RIM : M0_2848. Cote locale : C_2_42_05.

Saint-Julien,? [?] [1650], LE COVRRIER BVRLESQVE DE LA GVERRE DE PARIS, Enuoyé à Monseigneur le Prince de Condé, pour diuertir son Altesse durant sa prison. Ensemble tout ce qui se passa iusques au retour de Leurs Maiestez. , françaisRéférence RIM : M0_814. Cote locale : D_1_14.

Saint-Julien,? [?] [1650], LE COVRRIER BVRLESQVE DE LA GVERRE DE PARIS, Enuoyé à Monseigneur le Prince de Condé, pour diuertir son Altesse durant sa prison. Ensemble tout ce qui se passa jusques au retour de Leurs Majestez. , françaisRéférence RIM : M0_814. Cote locale : A_9_9.

Saint-Julien,? [?] [1649], LE DOVZIESME COVRRIER FRANCOIS, TRADVIT FIDELLEMENT en Vers Burlesques. , françaisRéférence RIM : M0_2848. Cote locale : C_2_42_12.

Saint-Julien,? [?] [1649], LE HVICTIESME COVRRIER FRANCOIS, TRADVIT FIDELLEMENT en Vers Burlesques. , françaisRéférence RIM : M0_2848. Cote locale : C_2_42_08.

Saint-Julien,? [?] [1649], LE QVATRIESME COVRRIER FRANÇOIS, TRADVIT FIDELLEMENT en Vers Burlesques. , françaisRéférence RIM : M0_2848. Cote locale : C_2_42_04.

Saint-Julien,? [?] [1649], LE SECOND COVRRIER FRANÇOIS, TRADVIT FIDELLEMENT en Vers Burlesques. , françaisRéférence RIM : M0_2848. Cote locale : C_2_42_02.

Saint-Julien,? [?] [1649], LE SIXIESME COVRRIER FRANCOIS, TRADVIT FIDELLEMENT en Vers Burlesques. , françaisRéférence RIM : M0_2848. Cote locale : C_2_42_06.

Saint-Julien,? [?] [1649], LE TROISIESME COVRRIER FRANÇOIS, TRADVIT FIDELLEMENT en Vers Burlesques. , françaisRéférence RIM : M0_2848. Cote locale : C_2_42_03.

Sandricourt,? de [?] [1652], L’ESTAT PRESENT DE LA FORTVNE DE TOVS LES POTENTATS ET DE TOVTES LES PVISSANCES DE L’EVROPE, EN PROVERBES. , françaisRéférence RIM : M0_1301. Cote locale : B_2_24.

Scarron, Paul [faux] [1652 [?]], LE COEVR DES PRINCES, ENTRE LES MAINS DE DIEV Ou Responce au Libelle seditieux intitulé Auis aux mal-heureux, dedié à l’Altesse de Mademoiselle. Vivim omnibus fasest viris propellere Armaque in armatos sumere iura sinunt. , françaisRéférence RIM : M0_707. Cote locale : B_8_4.

Scudéry, [?] de [signé] [1643], L’OMBRE DV GRAND ARMAND. , françaisRéférence RIM : Mx. Cote locale : D_1_5.

Sipois, Cermier de (P. A. N.) [signé] [1649], LETTRE DV SIEVR CERMIER DE SIPOIS, A MONSEIGNEVR LE DVC D’ORLEANS. SVR LES DEFFIANCES DE de quelques particuliers touchant la Paix. , français, latinRéférence RIM : M0_2198. Cote locale : C_3_49.

Sipois, Cermier de (P. A. N.) [signé] [1649], LETTRE DV SIEVR CERMIER DE SIPOIS, A MONSEIGNEVR LE DVC D’ORLEANS. SVR LES DEFFIANCES DE de quelques particuliers touchant la Paix. , français, latinRéférence RIM : M0_2198. Cote locale : A_5_87.

Anonyme [1652], ADVERTISSEMENT ENVOYÉ AVX PROUINCES, pour le grand soulagement du Peuple. SVR LA DECLARATION DE Monseigneur le Duc d’Orleans, de Lieutenant General du Roy par toute la France, Païs, Terres & Seigneuries de son obeïssance. , françaisRéférence RIM : M0_456. Cote locale : B_5_32.

Anonyme [1650], ADVIS AVX PARTISANS, MALTOTIERS, MONOPOLEVRS ET Fermiers de ce Royaume, trouué dans le Cabinet de d’Emery apres sa mort. , françaisRéférence RIM : M0_493. Cote locale : A_9_30.

Anonyme [1649], ADVIS DV MAVVAIS RICHE A MAZARIN. , françaisRéférence RIM : M0_512. Cote locale : A_2_9.

Anonyme [1652], ADVIS D’VN BOVRGEOIS de Paris, veritablement des-interessé, à ses Confreres, SVR LES AFFAIRES presentes. , françaisRéférence RIM : M0_502. Cote locale : B_17_5.

Anonyme [1652], ADVIS IMPORTANT, DONNÉ à MONSEIGNEVR LE PRINCE, Sur l’Estat des affaires presentes Par vn des Notables Bourgeois de Paris. Le 20. de Iuin 1652. , françaisRéférence RIM : M0_519. Cote locale : B_20_31.

Anonyme [1652], ADVIS PROMPT ET SALVTAIRE, DONNÉ PAR LES BONS BOVRGEOIS DE PARIS a Messieurs les Princes, POVR SE RENDRE MAISTRE DES PASSAGES & Villes dés enuirons de Paris, ou il y a Garnisons Mazarines: Pour la conseruãtion de M. le Duc de Beaufort dans le Gouuerment de la Ville: Pour la continuation de M. de Broussel en la Charge de Preuost des Marchands, dont l’Election doit appartenir cy-apres aux Bourgeois: Pour l’Esloignement du Coadiuteur hors de Paris. Et pour perfection des cinquante mil Escus, promis par Arrest de la Cour à celuy qui presentera le Cardinal Mazarin vif ou mort. , françaisRéférence RIM : M0_532. Cote locale : B_17_12.

Anonyme [1652], ADVIS SINCERE AVX BOVRGEOIS DE PARIS. , françaisRéférence RIM : M0_543. Cote locale : B_17_11.

Anonyme [1649], AGREABLE ET VERITABLE RECIT DE CE QVI S’EST PASSÉ, DEVANT ET DEPVIS L’ENLEVEMENT DV ROY, HORS LA VILLE DE PARIS, par le Conseil de Iule Mazarin. EN VERS BVRLESQVES. , françaisRéférence RIM : M0_55. Cote locale : C_8_43.

Anonyme [1649], APOLOGIE CVRIEVSE POVR LES IVSTES PROCEDVRES DV PARLEMENT DE PARIS Iusques au iour de la Conference. Et pour seruir de suppléement aux Motifs veritables. , françaisRéférence RIM : M0_99. Cote locale : A_2_1.

Anonyme [1650], APOLOGIE DE MESSIEVRS LES DEPVTEZ DV PARLEMENT DE BORDEAVX, Sur les affaires de ce Temps. , françaisRéférence RIM : M0_106. Cote locale : D_1_18.

Anonyme [1649], APOLOGIE DE MONSEIGNEVR L’EMINENTISSIME CARDINAL MAZARIN. , françaisRéférence RIM : M0_107. Cote locale : A_2_26.

Anonyme [1649], APPARITION MERVEILLEVSE DE TROIS PHANTOSMES DANS LA FOREST DE MONTARGIS, A VN BOVRGEOIS de la mesme Ville. , françaisRéférence RIM : M0_143. Cote locale : A_2_18.

Anonyme [1649], CONTRACT DE MARIAGE DV PARLEMENT AVEC LA VILLE DE PARIS. , françaisRéférence RIM : M0_783. Cote locale : D_2_7.

Anonyme [1649], CONTRACT DE MARIAGE DV PARLEMENT AVEC LA VILLE DE PARIS. , françaisRéférence RIM : M0_783. Cote locale : C_1_36.

Anonyme [1652], EXAMEN DES DIVERS SENTIMENS SVR L’ARREST DV Parlement du 20. Iuillet. Et du Discours seditieux sur la Lieutenance. Ou responce à la piece de Pontoise. , françaisRéférence RIM : M0_1318. Cote locale : B_15_15.

Anonyme [1649], IVGEMENT ET CENSVRE DES TROIS LIBELLES INTITULEZ, la Replique, le Donjon, & le Retorquement du foudre de Iupinet, faits par l’Hypocrite à la fausse barbe. Iudas auoit obtenu portion à l’administration des Apostres. Act. Chap. 1. Vers. 18. , français, latinRéférence RIM : M0_1773. Cote locale : C_7_60.

Anonyme [1649], LA FVREVR DES NORMANS CONTRE LES MAZARINISTES. , français, latinRéférence RIM : M0_1460. Cote locale : E_1_57.

Anonyme [1651 [?]], LA REQVESTE DES TROIS ESTATS, Touchant le lieu, & les Personnes qu’on doit choisir pour l’Assemblée des Estats Generaux. Conforme à la proposition que son Altesse Royale en a fait à leurs Maiestez: Et aux sentimens de Messieurs les Princes, dont les Conseils doiuent estre principalement suiuis, & preferez à tous autres. , françaisRéférence RIM : M0_3495. Cote locale : B_14_25.

Anonyme [1650], LE FESTIN DES PARTISANS Aduancé par le Chancelier auant son depart, Chef, & Protecteur de la Maltoste. , françaisRéférence RIM : M0_1379. Cote locale : C_5_6.

Anonyme [1652], LE VERITABLE AMY SANS FLATERIE, A MESSIEVRS DV PARLEMENT, QVI VEVLLENT QVITTER le party de Messieurs les Princes, pour suiure celuy du Mazarin. , français, latinRéférence RIM : M0_3918. Cote locale : B_12_6.

Anonyme [1649 [?]], LE VERITABLE GILLE LE NIAIS. En Vers Burlesques. , françaisRéférence RIM : M0_3935. Cote locale : C_4_26.

Anonyme [1652], LE VERITABLE MANIFESTE DE MONSEIGNEVR LE PRINCE Touchant les raisons & motifs de sa sortie, & les protestations qu’il fait aux Parisiens qu’il n’abandonnera iamais leurs interests. , français, latinRéférence RIM : M0_3942. Cote locale : B_20_27.

Anonyme [1652], LE VERITABLE MANIFESTE DE MONSEIGNEVR LE PRINCE Touchant les raisons & motifs de sa sortie, & les protestations qu’il fait aux Parisiens qu’il n’abandonnera iamais leurs interests. , français, latinRéférence RIM : M0_3942. Cote locale : B_6_9.

Anonyme [1652], LE VERITABLE MANIFESTE DE MONSEIGNEVR LE PRINCE Touchant les raisons de sa sortie, & les protestation qu’il fait aux Parisiens, qu’il n’abandonnera iamais leurs interests. , français, latinRéférence RIM : M0_3942. Cote locale : C_12_29.

Anonyme [1649], LE VERITABLE TABLEAV DE LA CALOMNIE ET LE PORTRAICT DES Medisans, exposez en public, par la Vertu triomphante du Vice. AVEC VN DISCOVR MORAL, SVR le mesme sujet. , françaisRéférence RIM : M0_3965. Cote locale : A_7_67.

Anonyme [1649], LE VERITABLE TABLEAV DE LA CALOMNIE ET LE PORTRAICT DES Medisans, exposez en public, par la Vertu triomphante du Vice. AVEC VN DISCOVR MORAL, SVR le mesme sujet. , françaisRéférence RIM : M0_3965. Cote locale : C_10_26.

Anonyme [1649], LE VRAY AMATEVR DE LA PAIX, CONTRE LES ADVIS dangereux du Libelle intitulé, ADVIS SALVTAIRE & genereux, &c. , françaisRéférence RIM : M0_4065. Cote locale : A_5_101.

Anonyme [1649], LE VRAY PARISIEN, ET LA HARANGVE D’VN BOVRGEOIS, Faite à ses Compagnons allant au dernier Conuoy. , françaisRéférence RIM : M0_4071. Cote locale : A_5_106.

Anonyme [1649], LE ZELE ET L’AMOVR DES PARISIENS ENVERS LEVR ROY. , françaisRéférence RIM : M0_4082. Cote locale : A_5_21.

Anonyme [1649], LES ADVIS Heroiques & importans donnez A Mr LE PRINCE DE CONDÉ Par Monsieur DE CHASTILLON, reuenu de l’autre monde. Par l’Autheur mesme des Triolets. , françaisRéférence RIM : M0_514. Cote locale : D_2_22.

Anonyme [1649], LES CALOMNIES DV CARDINAL MAZARIN REFVTEES, ET REIETTEES SVR SON EMINENCE. , françaisRéférence RIM : M0_618. Cote locale : B_13_14.

Anonyme [1652], LES DELIBERATIONS Prises & arrestées en l’Hostel de Ville, pour la leuée des deniers, & subsistances des Trouppes distinées pour la deliurance du Roy, & destruction du Cardinal Mazarin, en presence de Son Altesse Royale, & de Messieurs les Princes. Et les Articles par eux accordées pour ce sujet. Du Lundy vingt-neufiéme Iuillet 1652. , françaisRéférence RIM : M0_993. Cote locale : B_11_27.

Anonyme [1649], LES DERNIERES PAROLES DE MONSIEVR LE DVC DE CHASTILLON MOVRANT, A Monsieur le Prince de Condé. , françaisRéférence RIM : M0_1036. Cote locale : B_6_45.

Anonyme [1649], LES DERNIERS SVPPLIANS AVX PIEDS DE LA REYNE. , françaisRéférence RIM : M0_1047. Cote locale : C_10_24.

Anonyme [1649], LES DIVINS ARTICLES DE LA PAIX GENERALE. , français, latinRéférence RIM : M0_1165. Cote locale : A_3_20.

Anonyme [1649], LES EMBLEMES POLITIQVES PRESENTE A SON EMINENCE. , françaisRéférence RIM : M0_1212. Cote locale : A_3_37.

Anonyme [1649], LES EMBLEMES POLITIQVES PRESENTÉ A SON EMINENCE. , françaisRéférence RIM : M0_1212. Cote locale : C_7_66.

Anonyme [1652], LES ENTRETIENS DE S. MAIGRIN ET DE MANZINI, AVX CHAMPS ELISIENS. Et l’arriuée du Duc de Nemours au mesme lieu, Auec la description de l’appartement qu’on prepare à Mazarin dans les Enfers. , français, latinRéférence RIM : M0_1251. Cote locale : B_9_32.

Anonyme [1649], LES INSIGNES OBLIGATIONS QVE LES ROYS DE FRANCE ET LEVRS COVRONNES ONT TOVSIOVRS EV AV PARLEMENT DE PARIS. , françaisRéférence RIM : M0_1705. Cote locale : C_6_39.

Anonyme [1652], LES MOTIFS QVI ONT PORTÉ SON ALTESSE ROYALLE, A SE DECLARER POVR MONSEIGNEVR LE PRINCE, QVI SERVENT DE IVSTIFICATION A SON MANIFESTE. , françaisRéférence RIM : M0_2509. Cote locale : B_7_13.

Anonyme [1652], LES PARTICVLARITEZ DE CE QVI S’EST FAIT & passé en l’Assemblée de la Maison de Ville, pour l’Election de Monsieur de Brusselles, à la charge de Preuost des Marchands, le sixiéme Iuillet 1652. , françaisRéférence RIM : M0_2704. Cote locale : B_19_21.

Anonyme [1649], LES PLAINTES DE LA FRANCE, A MONSEIGNEVR LE PRINCE. , françaisRéférence RIM : M0_2788. Cote locale : A_6_68.

Anonyme [1649], LES PLAINTES DE LA FRANCE, A MONSEIGNEVR LE PRINCE. , françaisRéférence RIM : M0_2788. Cote locale : C_6_57.

Anonyme [1649], LES PRESSANTES EXORTATIONS DE L’EVROPE, AVX QVATRES MONARCHIES Chrestiennes, & autres Etats de son Empire, pour la paix vniuerselle, & l’vnion de leurs armes, pour la destruction de l’Empire Ottoman. , françaisRéférence RIM : M0_2863. Cote locale : A_6_74.

Anonyme [1652], LES QVATRE NOVVELLES TRAHISONS DESCOVVERTES TRAMEES, A PONTHOISE Par le Cardinal Mazarain & ses Emissaires. , françaisRéférence RIM : M0_2936. Cote locale : B_12_36.

Anonyme [1652], LES REGRETS DE MADAME LA DVCHESSE DE NEMOVRS, Sur la mort du Duc son Mary. , françaisRéférence RIM : M0_3082. Cote locale : E_1_74.

Anonyme [1652], LES REGRETS DE MADAME LA DVCHESSE DE NEMOVRS, Sur la mort du Duc son Mary. , françaisRéférence RIM : M0_3082. Cote locale : B_9_26.

Anonyme [1652], LES REGRETS DE PARIS, SVR LA MORT DE MONSIEVR LE DVC DE NEMOVRS. , françaisRéférence RIM : M0_3083. Cote locale : B_9_25.

Anonyme [1649], LES RESSENTIMENS DE LA VILLE DE PARIS, SVR LES OBLIGATIONS Qu’elle a à la genereuse Protection DE MONSEIGNEVR LE DVC DE BEAVFORT. , françaisRéférence RIM : M0_3517. Cote locale : A_8_42.

Anonyme [1649], LES RESSENTIMENS DE LA VILLE DE PARIS, SVR LES OBLIGATIONS Qu’elle a à la genereuse Protection DE MONSEIGNEVR LE DVC DE BEAVFORT. , françaisRéférence RIM : M0_3517. Cote locale : C_9_77.

Anonyme [1652], LES RESSENTIMENTS DE PARIS, SVR LA DVRÉE DE LA GVERRE, ET DES MALHEVRS DV TEMPS PRESENT. , françaisRéférence RIM : M0_3518. Cote locale : B_14_30.

Anonyme [1649], LES SECRETS DE CONSCIENCE D’VNE AME DEVOTE DECLAREZ A SON CONFESSEVR, Touchant les affaires du Temps. , françaisRéférence RIM : M0_3635. Cote locale : A_7_22.

Anonyme [1649], LES SECRETS DE CONSCIENCE D’VNE AME DEVOTE, DECLAREZ A SON CONFESSEVR Touchant les affaires du Temps , françaisRéférence RIM : M0_3635. Cote locale : C_10_4.

Anonyme [1649], LES SECRETS DE CONSCIENCE D’VNE AME DEVOTE, DECLAREZ A SON CONFESSEVR Touchant les affaires du Temps. , françaisRéférence RIM : M0_3635. Cote locale : E_1_79.

Anonyme [1651], LES SERVICES QVE LA MAISON DE CONDÉ A RENDVS A LA FRANCE CONTRE LES CALOMNIES des Partisans du Mazarin. , françaisRéférence RIM : M0_3666. Cote locale : C_11_30.

Anonyme [1652], LES SOVPIRS DE LA FRANCE, faits à son Altesse Royalle, pour la Paix generalle. , françaisRéférence RIM : Mx. Cote locale : B_16_12.

Anonyme [1652], LES SOVSPIRS DES FLEVRS DE LYS, ADDRESSÉES AV ROY ET A LA REYNE. , françaisRéférence RIM : M0_3706. Cote locale : B_3_26.

Anonyme [1649], LES TROPHEES ET MAGNIFICENCES publiques, sur le ioyeux Retour du Roy & de la Reine Regente sa Mere en sa bonne ville de Paris. , françaisRéférence RIM : M0_3898. Cote locale : C_10_40.

Anonyme [1649], LES TROPHEES ET MAGNIFICENCES publiques, sur le ioyeux Retour du Roy & de la Reine Regente sa Mere en sa bonne ville de Paris. , françaisRéférence RIM : M0_3898. Cote locale : A_7_61.

Anonyme [1649], LES VRAYS MOYENS DE FAIRE LA PAIX: OV, ADVIS AVX BONS FRANCOIS, SVR LES AFFAIRES PRESENTES. , françaisRéférence RIM : M0_4078. Cote locale : A_5_93.

Anonyme [1649], LETTRE CONTENANT la veritable nouuelle de la Paix, suiuant ce qui a esté arresté à la Conference tenuë à Ruel. , françaisRéférence RIM : M0_1832. Cote locale : A_5_69.

Anonyme [1649], LETTRE CONTENANT la veritable nouuelle de la Paix, suiuant ce qui a esté arresté à la Conference tenuë à Ruel. , françaisRéférence RIM : M0_1832. Cote locale : C_3_58.

Anonyme [1649], LETTRE DE LA REYNE D’ANGLETERRE, A LA REYNE REGENTE, En faueur de la France, & pour la Paix du Royaume. , françaisRéférence RIM : M0_1943. Cote locale : A_5_81.

Anonyme [1652], LETTRE DES NOTABLES BOVRGEOIS DE PARIS A MONSEIGNEVR LE PRINCE DE CONDÉ, SVR LES DERNIERES RESOLVTIONS PRISES EN PARLEMENT. , françaisRéférence RIM : M0_2075. Cote locale : B_7_41.

Anonyme [1649], LETTRE DES PROVINCES DE FRANCE, AVX BOVRGEOIS DE PARIS. , françaisRéférence RIM : M0_2079. Cote locale : E_1_31.

Anonyme [1652], LETTRE DES TROIS ESTATS DE PROVENCE A MONSIEVR LE DVC DE GVISE, Par laquelle il est prié d’accepter le Gouuernement de la Prouince, & les tirer du joug tyrannique sous lequel ils languissent depuis la mort du deffunt Duc de Guise, son Pere. , françaisRéférence RIM : M0_2080. Cote locale : B_8_40.

Anonyme [1649], LETTRE DV PRINCE GENEREVX A MADEMOISELLE. , françaisRéférence RIM : M0_2130. Cote locale : B_8_3.

Anonyme [1649], LETTRE DV PRINCE GENEREVX A MADEMOISELLE. , françaisRéférence RIM : M0_2130. Cote locale : A_5_43.

Anonyme [1649], LETTRE DV PRINCE GENEREVX A MADEMOISELLE. , françaisRéférence RIM : M0_2130. Cote locale : E_1_67.

Anonyme [1649], LETTRE DV PRINCE GENEREVX A MADEMOISELLE. , françaisRéférence RIM : M0_2130. Cote locale : C_3_19.

Anonyme [1649], LETTRE DV ROY HENRY IV. en Bronze, du Pont neuf, A SON FILS LOVIS XIII. de la Place Royale. , françaisRéférence RIM : M0_2194. Cote locale : C_3_2.

Anonyme [1649], LETTRE DV ROY HENRY IV. en Bronze, du Pont neuf, A SON FILS LOVIS XIII. de la Place Royale. , françaisRéférence RIM : M0_2194. Cote locale : A_5_76.

Anonyme [1649], LETTRE D’AVIS A MESSIEVRS DV PARLEMENT DE PARIS ESCRITE PAR VN PROVINCIAL. , français, latinRéférence RIM : M0_1837. Cote locale : A_5_23.

Anonyme [1649], LETTRE D’AVIS A MESSIEVRS DV PARLEMENT DE PARIS, ESCRITE PAR VN PROVINCIAL. , français, latinRéférence RIM : M0_1837. Cote locale : C_3_31.

Anonyme [1649], LETTRE D’VN GENTIL-HOMME DE LA COVR, A vn Seigneur qui est à l’Armée, TOVCHANT L’ATTENTAT COMMIS AVX FILLES DIEV A PARIS, En la personne de Madamoiselle de sainte Croix, & toute la suite des procedures dont on a vsé contre-elle. , françaisRéférence RIM : M0_1868. Cote locale : A_5_13a.

Anonyme [1649], LETTRE D’VN PICARD A SON AMY, Contenant tout ce qui s’est fait & passé du depuis le seiour du Roy, en la Prouince de Picardie. , françaisRéférence RIM : M0_1891. Cote locale : C_3_93.

Anonyme [1649], LETTRE D’VN PICARD A SON AMY, Contenant tout ce qui s’est fait & passé du depuis le seiour du Roy, en la Prouince de Picardie. , françaisRéférence RIM : M0_1891. Cote locale : A_5_82.

Anonyme [1649], LETTRE ENVOYEE A SA SAINTETE, TOVCHANT LE RESTABLISSEMENT DE LA PAIX GENERALE DE FRANCE. , françaisRéférence RIM : M0_2231. Cote locale : A_5_47.

Anonyme [1649], LETTRE ENVOYÉE A DOM FRANCISCO MARIA DEL MONACHO, Sycilien, Superieur des Theatins, Predicateur & Confesseur du Cardinal Mazarini. Où il est sommairement respondu aux Libelles diffamatoires jettez à Paris par les Ennemis de l’Estat. , françaisRéférence RIM : M0_2225. Cote locale : C_3_46.

Anonyme [1649], LETTRE ENVOYÉE A DOM FRANCISCO MARIA DEL MONACHO, Sycilien, Superieur des Theatins, Predicateur & Confesseur du Cardinal Mazarini. Où il est sommairement respondu aux Libelles diffamatoires jettez à Paris par les Ennemis de l’Estat. , françaisRéférence RIM : M0_2225. Cote locale : A_5_28.

Anonyme [1649], LETTRE IOVIALE, A MONSIEVR LE MARQVIS DE LA BOVLAYE. EN VERS BVRLESQVES. , françaisRéférence RIM : M0_2245. Cote locale : C_4_44.

Anonyme [1649], LETTRE SVRPRISE ESCRITE A IVLES MAZARIN, PAR SES NIEPCES. BVRLESQVES. , françaisRéférence RIM : M0_2255. Cote locale : C_4_43.

Anonyme [[s. d.]], Lettre à la Reyne pour la cause publique, comme elle doit chasser Mazarin. , françaisRéférence RIM : M4_48. Cote locale : C_3_10.

Anonyme [1649], LETTRES DE DEVX AMIS, Sur la prise de la Bastille. , françaisRéférence RIM : M0_2263. Cote locale : B_14_21.

Anonyme [1649], LETTRES DE DEVX AMIS, Sur la prise de la Bastille. , françaisRéférence RIM : M0_2263. Cote locale : C_3_64.

Anonyme [1649], LETTRES DE DEVX AMIS, Sur la prise de la Bastille. , françaisRéférence RIM : M0_2263. Cote locale : A_5_19.

Anonyme [1652], MANIFESTE DES ANGEVINS, ADRESSÉ AV PARLEMENT ET A LA VILLE DE PARIS. , françaisRéférence RIM : M0_2383. Cote locale : C_12_32.

Anonyme [1649], MANIFESTE OV RAISONNEMENT SVR LES AFFAIRES DE CATALOGNE, CONTRE LES INTRIGVES du Cardinal Mazarin. Traduit d’Espagnol en François. , françaisRéférence RIM : M0_2398. Cote locale : A_6_6.

Anonyme [1649], MANIFESTE OV RAISONNEMENT SVR LES AFFAIRES DE CATALOGNE, CONTRE LES INTRIGVES du Cardinal Mazarin. Traduit d’Espagnol en François. , françaisRéférence RIM : M0_2398. Cote locale : C_6_1.

Anonyme [1649], MANVEL DV BON CITOYEN, OV BOVCLIER DE DEFENSE LEGITIME, Contre les assauts de l’Ennemy. , françaisRéférence RIM : M0_2406. Cote locale : C_6_5.

Anonyme [1649], MANVEL DV BON CITOYEN, OV BOVCLIER DE DEFENSE LEGITIME, Contre les assauts de l’Ennemy. , françaisRéférence RIM : M0_2406. Cote locale : A_6_7.

Anonyme [1649], MEDITATIONS DV CARDINAL MAZARIN DONNEES AV PVBLIC PAR SON SECRETAIRE, L. F. Auec l’Oraison qu’il à composée, pour la reciter quand il sera sur l’Eschaffaut. , françaisRéférence RIM : M0_2440. Cote locale : C_6_12.

Anonyme [1649], MEMOIRES ET PLAINTES Des Rentiers de l’Hostel de Ville de Paris, sur les contrauentions aux Arrests, Reglemens & Declaration du mois d’Octobre 1648. presentez à Nosseigneurs du Parlement. , français, latinRéférence RIM : M0_2447. Cote locale : A_4_1.

Anonyme [1649], NOVVELLES REMONSTRANCES A LA REINE REGENTE, Sur le gouuernement de l’Estat. , françaisRéférence RIM : M0_2561. Cote locale : A_6_36.

Anonyme [1651], OBSERVATIONS SVR VN DISCOVRS VENV DE COLOGNE. , françaisRéférence RIM : M0_2573. Cote locale : B_20_21.

Anonyme [1651], OBSERVATIONS SVR VN DISCOVRS VENV DE COLOGNE. , françaisRéférence RIM : M0_2573. Cote locale : B_7_23.

Anonyme [1651], OBSERVATIONS SVR VN DISCOVRS VENV DE COLOGNE. , françaisRéférence RIM : M0_2573. Cote locale : C_11_12.

Anonyme [1652], OBSERVATIONS VERITABLES ET DES-INTERESSEES, Sur vn escrit imprimé au Louure, INTITVLÉ LES SENTIMENS D’VN FIDELLE SVIET DV ROY, Contre l’Arrest du Parlement du 29. Decembre 1651. Par lesquelles l’authorité du Parlement, & la Iustice de son Arrest contre le Mazarin, est plainement deffenduë; & l’imposteur qui le condamne entierement refuté. Par vn bon Ecclesiastique tres-fidelle sujet du Roy. PREMIERE PARTIE. Qui iustificat impium, & qui condemnat iustum; abominabilis est vterque apud Deum; Prouerb. cap. 17. vers. 15. , français, latinRéférence RIM : M0_2574. Cote locale : B_11_23.

Anonyme [1649], ODE SVR DOM IOSEPH DE ILLESCAS PRETENDV ENVOYÉ DE L’ARCHIDVC LEOPOLD. , françaisRéférence RIM : M0_2582. Cote locale : E_1_69.

Anonyme [1649], ODE SVR DOM IOSEPH DE ILLESCAS PRETENDV ENVOYÉ DE L’ARCHIDVC LEOPOLD. , françaisRéférence RIM : M0_2582. Cote locale : C_8_3.

Anonyme [1652], OVIDE PARLANT A TIESTE, Luy monstrant l’ordre qu’il doit tenir pour gouuerner vn Estat, & le rendre victorieux malgré ses Ennemis. I. Que la Coustume doit estre obseruée, sans que l’on y puisse mettre empeschement. II. Que les Loix receuës, ne se doiuent aucunement changer. III. Que l’Espée roüillée de Iustice, peut perdre le Mazarin par ses nouuelles Loix. IV. Que les Loix permettent d’appeler mains ennemies pour esuiter vne continuelle guerre. V. Que les Vertus modernes, ce doiuent loüer autant que les anciennes. VI. Que son Altesse Royalle, Messieurs les Princes, & le Parlement, sont obligez de retirer le Roy d’entre les mains du Mazarin. , français, latinRéférence RIM : M0_2637. Cote locale : B_18_37.

Anonyme [1652], OVIDE PARLANT A TIESTE, Luy monstrant l’ordre qu’il doit tenir pour gouuerner vn Estat, & le rendre victorieux malgré ses Ennemis. I. Que la Coustume doit estre obseruée, sans que l’on y puisse mettre empeschement. II. Que les Loix receuës, ne se doiuent aucunement changer. III. Que l’Espée roüillée de Iustice, peut perdre le Mazarin par ses nouuelles Loix. IV. Que les Loix permettent d’appeler mains ennemies pour esuiter vne continuelle guerre. V. Que les Vertus modernes, ce doiuent loüer autant que les anciennes. VI. Que son Altesse Royalle, Messieurs les Princes, & le Parlement, sont obligez de retirer le Roy d’entre les mains du Mazarin. , français, latinRéférence RIM : M0_2637. Cote locale : C_12_36.

Anonyme [1651], PANEGYRIQVE DV ROY TRES-CHRESTIEN LOVYS XIV DIEV-DONNÉ, SVR SA MAIORITÉ. OV SONT LES TRES-HVMBLES supplications faites à sa Majesté, de vouloir couseruer Monsieur le Prince dans l’honneur de ses bonnes graces. , françaisRéférence RIM : M0_2663. Cote locale : B_1_8.

Anonyme [1651], PANEGYRIQVE DV ROY TRES-CHRESTIEN LOVYS XIV. DIEV-DONNÉ, SVR SA MAIORITÉ. OV SONT LES TRES-HVMBLES supplications faites à sa Majesté, de vouloir conseruer Monsieur le Prince dans l’honneur de ses bonnes graces. , françaisRéférence RIM : M0_2663. Cote locale : C_11_13.

Anonyme [1651], PANEGYRIQVE DV ROY TRES-CHRESTIEN LOVYS XIV. DIEV-DONNÉ, SVR SA MAIORITÉ. OV SONT LES TRES-HVMBLES supplications faites à sa Majesté, de vouloir conseruer Monsieur le Prince dans l’honneur de ses bonnes graces. , françaisRéférence RIM : M0_2663. Cote locale : B_19_2.

Anonyme [1652], PARIS AVX PIEDS DV ROY LOVYS XIV. , françaisRéférence RIM : M0_2690. Cote locale : B_3_5.

Anonyme [1649], PARIS DEBLOQVÉ, OV LES PASSAGES OVVERTS. EN VERS BVRLESQVES. , françaisRéférence RIM : M0_2692. Cote locale : C_8_17.

Anonyme [1652], PLAINTE CONTRE LE DESORDRE DV PAYEMENT DES RENTES DE L’HOSTEL DE VILLE. MEMOIRE RAISONNÉ POVR le restablissement qui peut estre fait dudit payement. ET OBSERVATIONS SVR L’ESLECTION de Messieurs les Deputez des Rentiers dudit Hostel de Ville. , françaisRéférence RIM : M0_2776. Cote locale : C_12_44.

Anonyme [1649], PLAINTE DES BOVRGEOIS DE PARIS, A MRS DE PARLEMENT, POVR AVANCER LE PROCEZ, DE IVLES MAZARIN , françaisRéférence RIM : M0_2780. Cote locale : E_1_35.

Anonyme [1652], PROCEZ DES VERITABLES HABITANS DE LA VILLE D’ANGERS CONTRE L’EVESQVE, AVEC LES PIECES IVSTIFICATIUES de leur differend. LETTRE PASTORALE DE MONSEIGNEVR L’EVESQVE D’ANGERS. AVEC LA RESPONSE DES Habitans d’Angers à ladite Lettre Pastorale de mondit Seigneur l’Euesque. ET LA PLAINTE DE LA RESPONSE A LA Lettre Pastorale de l’Euesque d’Angers, bruslée par les Mazarins de la ville d’Angers. Aux Habitans de ladite Ville , françaisRéférence RIM : M0_2886. Cote locale : C_12_48.

Anonyme [1649], QVE LA VOIX DV PEVPLE EST LA VOIX DE DIEV. CONTRE LE SENTIMENT de celuy qui nous a proposé vne Question toute contraire. , françaisRéférence RIM : M0_2943. Cote locale : C_10_52.

Anonyme [1649], QVE LA VOIX DV PEVPLE EST LA VOIX DE DIEV. CONTRE LE SENTIMENT de celuy qui nous a proposé vne Question toute contraire. , françaisRéférence RIM : M0_2943. Cote locale : A_7_13.

Anonyme [1651], QVESTION CANONIQVE, Si Monsieur le PRINCE a peu prendre les Armes en conscience, & si ceux qui prennent son party offensent Dieu. CONTRE LES THEOLOGIENS Courtisans. , français, latinRéférence RIM : M0_2947. Cote locale : B_6_34.

Anonyme [1651], QVESTION CANONIQVE, Si Monsieur le PRINCE a peu prendre les Armes en conscience, & si ceux qui prennent son party offensent Dieu. CONTRE LES THEOLOGIENS Courtisans. , français, latinRéférence RIM : M0_2947. Cote locale : C_11_18.

Anonyme [1651], QVESTION CANONIQVE, Si Monsieur le PRINCE a peu prendre les Armes en conscience, & si ceux qui prennent son party offensent Dieu. CONTRE LES THEOLOGIENS Courtisans. , français, latinRéférence RIM : M0_2947. Cote locale : B_20_26.

Anonyme [1649], QVESTION, SI LA VOIX DV PEVPLE EST LA VOIX DE DIEV ? , français, latinRéférence RIM : M0_2951. Cote locale : C_6_76.

Anonyme [1649], QVESTION, SI LA VOIX DV PEVPLE EST LA VOIX DE DIEV ? , français, latinRéférence RIM : M0_2951. Cote locale : A_7_14.

Anonyme [1651], RECIT VERITABLE DE CE QVI C’EST PASSÉ AV PARLEMENT TOVCHANT LA DECLARATION de mil six cens quinze. , françaisRéférence RIM : M0_3008. Cote locale : C_11_22.

Anonyme [1649], RECIT VERITABLE DES DISCOVRS tenus entre les trois Figures qui sont sur le Pont au Change, sur les affaires de ce temps. , françaisRéférence RIM : M0_3030. Cote locale : C_9_13.

Anonyme [1649], RECIT VERITABLE D’vne action prophane & extrauagante, arriuée Vendredy dernier II. Iuin 1649. à la Messe du R. P. Benoist, Prestre de l’Oratoire, dans leur Eglise de S. Honoré à Paris, sur les sept à huit heures du matin. , françaisRéférence RIM : M0_3001. Cote locale : A_8_43.

Anonyme [1649], RECIT VERITABLE D’vne action prophane & extraugante, arriuée Vendredy dernier II. Iuin 1649. à la Messe du R. P. Benoist, Prestre de l’Oratoire, dans leur Eglise de S. Honoré à Paris, sur les sept à huit heures du matin. , françaisRéférence RIM : M0_3001. Cote locale : C_9_7.

Anonyme [1649], RECVEIL GENERAL, De toutes les Chansons mazarinistes. ET AVEC PLVSIEVRS QVI N’ONT point estées chantées. , françaisRéférence RIM : M0_3055. Cote locale : C_8_44.

Anonyme [1649], REFLEXIONS CHRESTIENNES, MORALES ET POLITIQVES, DE L’HERMITE DV MONT VALERIEN, Sur toutes les Pieces volentes de ce temps. OV IVGEMENT CRITIQVE, Donné contre ce nombre infiny de Libelles diffamatoires, qui ont esté faites depuis le commencement des Troubles, iusques à present. Par des personnes Quid detur tibi, aut quid apponatur tibi, ad linguam dolosam? Psalm 119. , français, latinRéférence RIM : M0_3060. Cote locale : E_1_73.

Anonyme [1649], REFLEXIONS CHRESTIENNES, MORALES ET POLITIQVES, DE L’HERMITE DV MONT VALERIEN, Sur toutes les Pieces volentes de ce temps. OV IVGEMENT CRITIQVE, Donné contre ce nombre infiny de Libelles diffamatoires, qui ont esté faits depuis le commencement des Troubles, iusques à present. Par des personnes Quid detur tibi, aut quid apponatur tibi, ad linguam dolosam? Psalm. 119. , français, latinRéférence RIM : M0_3060. Cote locale : C_9_17.

Anonyme [1649], REFLEXIONS CHRESTIENNES, MORALES ET POLITIQVES, DE L’HERMITE DV MONT VALERIEN. Sur toutes les Pieces volentes de ce temps. OV IVGEMENT CRITIQVE, Donné contre ce nombre infiny de Libelles diffamatoires, qui ont esté faits depuis le commencement des Troubles, iusques à present. Par des personnes Quid detur tibi, aut quid apponatur tibi, ad linguam dolosam? Psalm. 119. , français, latinRéférence RIM : M0_3060. Cote locale : A_8_8.

Anonyme [1652], REFVTATION DES LOVANGES DONNEES A MAZARIN, Dans l’écrit qui porte pour titre, LE CONSENTEMENT DONNÉ PAR LE ROY A l’esloignement du Cardinal Mazarin. , français, latinRéférence RIM : M0_3070. Cote locale : B_11_19.

Anonyme [1649], REGRETS HEROIQVES DV SOLDAT AMOVREVX, RESOLV DE MOVRIR POVR SA PATRIE. , françaisRéférence RIM : M0_3089. Cote locale : C_8_46.

Anonyme [1649], RELATION CVRIEVSE ET REMARQVABLE DE LA POMPE ROYALE DV IOVR DE LA SAINT LOVIS. Ensemble des Harangues & Ceremonies faites à nostre Dame: Et de tout ce qui s’est passé depuis l’heureuse arriuée du Roy iusques à present. , françaisRéférence RIM : M0_3103. Cote locale : C_9_23.

Anonyme [1649], RELATION CVRIEVSE ET REMARQVABLE DE LA POMPE ROYALE DV IOVR DE LA SAINT LOVIS. Ensemble des Harangues & Ceremonies faites à nostre Dame: Et de tout ce qui s’est passé depuis l’heureuse arriuée du Roy iusques à present. , françaisRéférence RIM : M0_3103. Cote locale : A_8_2.

Anonyme [1649], RELATION DE CE QVI S’EST PASSÉ A PARIS, Depuis l'enleuement du Roy Jusques à present. Enuoyée aux Prouinces. , françaisRéférence RIM : M0_3117. Cote locale : B_1_18.

Anonyme [1649], RELATION DE CE QVI S’EST PASSÉ A PARIS, Depuis l’enleuement du Roy jusques à present. Enuoyée aux Prouinces. , françaisRéférence RIM : M0_3117. Cote locale : C_9_25.

Anonyme [1649], RELATION DE CE QVI S’EST PASSÉ A PARIS, Depuis l’enleuement du Roy jusques à present. Enuoyée aux Prouinces. , françaisRéférence RIM : M0_3117. Cote locale : A_8_74.

Anonyme [1652], RELATION DE TOVT CE QVI S’EST FAIT ET passé en la Deputation du Corps de la Milice de Paris. Et l’asseurance que le Roy a donnée de se rendre Lundy à Paris, auec toute la satisfaction qu’on a desirée de Sa Majesté. , françaisRéférence RIM : M0_3144. Cote locale : B_3_8.

Anonyme [1649], RELATION FIDELE DE CE QVI S’EST PASSÉ DE PLVS remarquable au Parlement. Depuis le 10. Feburier 1649. iusques au premier de Mars ensuiuant. , françaisRéférence RIM : M0_3170. Cote locale : E_1_38.

Anonyme [1652], RELATION VERITABLE CONTENANT TOVT ce qui s’est passé à la defaite des troupes du Mareschal de Turenne, à l’attaque de la ville d’Estampes, par l’armée de son Altesse Royale, commandée par Messieurs les Comtes de Tauannes & de Clinchamp. , françaisRéférence RIM : M1_203. Cote locale : B_19_36.

Anonyme [1652], RELATION VERITABLE De ce qui s’est passé à la leuée du siege d’Estampes, qui fut Vendredy dernier septiesme du courant, à vne heure apres midy. Auec la deffaite des trouppes du Mareschal de Turenne, par l’armée de Messieurs les Princes, commandée par le Comte de Tauannés. , françaisRéférence RIM : M0_3212. Cote locale : B_19_40.

Anonyme [1652], RELATION VERITABLE DE CE QVI SEST PASSÉ AV PARLEMENT EN presence de son Altesse R. & de Messieurs les Princes, sur la détention des Députez en la ville de sainct Denys. Ensemble la Lettre de Cachet, du Roy enuoyée aux Deputez. , françaisRéférence RIM : M0_3223. Cote locale : B_5_54.

Anonyme [1652], RELATION VERITABLE DE CE QVI S’EST FAIT ET PASSĖ EN PARLEMENT le Lundy 14. Octobre 1652. EN PRESENCE DE SON ALTESSE Royale, & plusieurs Ducs & Pairs de France. AVEC LES DECLARATIONS de son Altesse Royale, & de Monsieur le Duc de Beaufort, pour l’éloignement, sans retour, des gens de Guerre. , françaisRéférence RIM : M0_3205. Cote locale : B_5_9.

Anonyme [1652], RELATION VERITABLE DE TOVT CE QVI S’EST faict & passé au Parlement en presence de Monseigneur le Duc d’Orleans, & Monsieur le Prince de Condé, le 26. Iuillet 1652. Ensemble la teneur de l’Arrest dudit iour. , françaisRéférence RIM : M0_3250. Cote locale : B_14_2.

Anonyme [1652], RELATION VERITABLE DE TOVT CE QVI S’EST faict & passé au Parlement en presence de Monseigneur le Duc d’Orleans, & Monsieur le Prince de Condé, le 26. Iuillet 1652. Ensemble la teneur de l’Arrest dudit iour. , françaisRéférence RIM : M0_3250. Cote locale : B_6_36.

Anonyme [1652], RELATION VERITABLE DE TOVT CE QVI S’EST FAIT & passé aux trois dernieres Assemblées du Parlement, tenuës les 18. 19. & 20. Iuillet, en presence de Son Altesse Royale & de Messieurs les Princes. ENSEMBLE L’ARREST DVDIT Parlement, par lequel il est ordonné, qu’attendu la detention du Roy, Monsieur le Duc d’Orleans seroit prié de prendre la qualité de Lieutenant general du Roy en toutes les Prouinces de son Royaume, & Monsieur le Prince prié de l’assister, & de prendre le commandement des Armées sous son authorité. , français, latinRéférence RIM : M0_3252. Cote locale : B_5_48.

Anonyme [1652], RELATION VERITABLE DE TOVT CE QVI S’EST FAIT & passé aux trois dernieres Assemblées du Parlement, tenuës les 18. 19. & 20. Iuillet, en presence de Son Altesse Royale & de Messieurs les Princes. ENSEMBLE L’ARREST DVDIT Parlement, par lequel il est ordonné, qu’attendu la detention du Roy, Monsieur le Duc d’Orleans seroit prié de prendre la qualité de Lieutenant general du Roy en toutes les Prouinces de son Royaume, & Monsieur le Prince prié de l’assister, & de prendre le commandement des Armées sous son authorité. , français, latinRéférence RIM : M0_3252. Cote locale : D_1_62.

Anonyme [1652], RELATION VERITABLE, CONTENANT Tout ce qui s’est fait & passé en l’Assemblée du Parlement, le 8. Iuillet, tant pour l’Vnion generale, que pour le soulagement de la Ville de Paris. Auec l’arriuée des troupes de l’Archiduc Leopold, sous la conduite du Duc de Vvittemberg. , françaisRéférence RIM : M0_3193. Cote locale : B_8_28.

Anonyme [1649], RELATION VERITABLE, DE CE QVI S’EST FAICT ET PASSÉ deuant sainct Denis, par l’armée des bons François le iour sainct Matthias, comme aussi deuant Brie. Ensemble ce qui s’est passé dans Paris de plus memorable. Par le Sieur Rozard. , françaisRéférence RIM : M0_3203. Cote locale : A_8_59.

Anonyme [1652], RELATION VERITABLE, DE CE QVI S’EST PASSÉ à Compiegne, depuis le premier de ce mois iusques à present. I. L’expedition des Deputez de Languedoc. II. Les Ordres données à Monsieur le Duc de Mercœure, pour tenir les Estats de ladite Prouince. III. Et les Ordres enuoyées au Mareschal de Turenne par sa Majesté. , françaisRéférence RIM : M0_3209. Cote locale : B_9_33.

Anonyme [1652], RELATION VERITABLE, DE L’ESTABLISSEMENT d’vn pretendu Parlement à Ponthoise, pour estre sedentaire à Mantes. ENSEMBLE LA LISTE DES Presidens, Conseillers & autres Officiers de ce nouueau Parlement. , françaisRéférence RIM : M0_3235. Cote locale : B_15_28.

Anonyme [1652], REMEDE AVX MAL-HEVRS DE L’ESTAT AV SVIET DE LA QVESTION. SI LA VOIX DV PEVPLE est la voix de Dieu. , françaisRéférence RIM : M0_3270. Cote locale : B_20_43.

Anonyme [1649], REMERCIEMENT DES BOVRGEOIS DE PARIS, A MONSIEVR LE COADIVTEVR, Archeuesque de Corinthe; OV RECOGNOISSANCE DES OVAILLES enuers leur vray Pasteur. , françaisRéférence RIM : M0_3279. Cote locale : A_8_65.

Anonyme [1652 [?]], REMONSTRANCE AV PRETENDV PARLEMENT DE PONTOISE, , françaisRéférence RIM : M0_3294. Cote locale : B_15_24.

Anonyme [1652], REMONSTRANCE AV ROY POVR LE PARLEMENT DE THOLOZE : TOVCHANT L’AVTHORITÉ DES PARLEMENTS. , françaisRéférence RIM : M0_3296. Cote locale : B_2_1.

Anonyme [1651], REMONSTRANCE FAITE AV ROY, PAR MONSIEVR le Premier President, pour la liberté de Messieurs les Princes. , françaisRéférence RIM : M0_3328. Cote locale : C_11_26.

Anonyme [1649], REMONSTRANCES A LA REYNE REGENTE, SVR LE GOVVERNEMENT DE L’ESTAT. , françaisRéférence RIM : M0_3334. Cote locale : C_9_45.

Anonyme [1651], REMONSTRANCES FAITE AV ROY PAR MONSIEVR LE PREMIER President, pour la liberté de Messieurs les Princes. , françaisRéférence RIM : M0_3328. Cote locale : B_19_33.

Anonyme [1650], REMONSTRANCES TRES-HVMBLES A LA REYNE MERE REGENTE EN FRANCE. POVR LA CONSERVATION DE l’Estat, pendant la minorité du Roy son Fils. , françaisRéférence RIM : M0_3343. Cote locale : B_4_24.

Anonyme [1649], REPROCHES DES COQVETTES DE PARIS, AVX ENFARINEZ, SVR LA CHERTÉ DV PAIN. , françaisRéférence RIM : M0_3462. Cote locale : A_8_34.

Anonyme [1649], REPROCHES DES COQVETTES DE PARIS, AVX ENFARINEZ, SVR LA CHERTÉ DV PAIN. , françaisRéférence RIM : M0_3462. Cote locale : C_9_65.

Anonyme [1649], REQVESTE DE TOVTES LES DAMES ET BOVRGEOISES de la Ville de Paris. PRESENTÉE A LA REYNE le Dimanche 7. iour de Mars 1649. , françaisRéférence RIM : M0_3482. Cote locale : A_8_67.

Anonyme [1649], REQVESTE DES BOVRGEOIS ET HABITANS DE LA VILLE DE PARIS, A MESSIEVRS DV PARLEMENT, SVR LEVR VNION AVEC MESSIEVRS LES GENERAVX. , françaisRéférence RIM : M0_3486. Cote locale : A_8_27.

Anonyme [1649 [?]], REQVESTE DV DVC DE VANDOSME AV PARLEMENT DE PARIS. , françaisRéférence RIM : M0_3496. Cote locale : B_9_13.

Anonyme [1649], REQVESTE DV DVC DE VENDOSME AV PARLEMENT DE PARIS. Auec les Memoires & Pieces qui en dependent. , françaisRéférence RIM : M0_3496. Cote locale : C_9_67.

Anonyme [1651], RESIOVISSANCE PVBLIQVE SVR LA GVERISON DE MONSEIGNEVR LE DVC DE BEAVFORT , françaisRéférence RIM : M0_3092. Cote locale : B_9_6.

Anonyme [1649], RESPONCE FAITE PAR VN RELIGIEVX DE L’ORDRE SAINCT FRANCOIS AV PAPE SVR L’EXHORTATION FAITE A Iulle Mazarin Cardinal. , françaisRéférence RIM : M0_3448. Cote locale : A_8_77.

Anonyme [1649], RESPONSE DV ROY LOVIS XIII. en Bronze, de la Place Royale, A SON PERE HENRY IV. de dessus le Pont neuf. , françaisRéférence RIM : M0_3440. Cote locale : C_3_3.

Anonyme [1649], RESPONSE DV ROY LOVIS XIII. en Bronze, de la Place Royale, A SON PERE HENRY IV. de dessus le Pont neuf. , françaisRéférence RIM : M0_3440. Cote locale : A_5_77.

Anonyme [1649], RESPONSE D’ARISTE A CLYTOPHON SVR LA PACIFICATION DES TROVBLES DE PROVENCE. , françaisRéférence RIM : M0_3390. Cote locale : C_3_84.

Anonyme [1652], REVELATION DE SAINTE GENEVIÉVE a vn Religieux de son Ordre, SVR LES MISERES du Temps. Où elle luy declare la raison pour laquelle elle n’a pas fait Miracle cette Annee. , françaisRéférence RIM : M0_3540. Cote locale : B_4_26.

Anonyme [1649], REVELATION DV IEVSNEVR OV VENDEVR DE GRIS, ESTABLY DANS LE PARVIS DE NOSTRE-DAME, CONTENANT LES REMEDES necessaires à la maladie de l’Estat. , françaisRéférence RIM : M0_3541. Cote locale : E_1_76.

Anonyme [1649], REVELATION DV IEVSNEVR OV VENDEVR DE GRIS, ESTABLY DANS LE PARVIS DE NOSTRE-DAME, ÇONTENANT LES REMEDES necessaires à la maladie de l’Estat. , françaisRéférence RIM : M0_3541. Cote locale : C_8_62.

Anonyme [1649], REVELATION D’VN BON HERMITE, Sur la prochaine Paix generale & deliurance de Paris. , français, latinRéférence RIM : M0_3539. Cote locale : B_16_6.

Anonyme [1649], REVELATION D’VN BON HERMITE, Sur la prochaine Paix generale & deliurance de Paris. , français, latinRéférence RIM : M0_3539. Cote locale : A_8_55.

Anonyme [1649], SEANCE DV ROY LOVYS XIV EN SON LICT DE IVSTICE, EN PARLEMENT ou les vrayes Harangues de Messieurs le Chancelier premier President, & Talon Aduocat General. , françaisRéférence RIM : M0_3600. Cote locale : C_10_2.

Anonyme [1649], SECOND SERMON DE L’EVCHARISTIE POVR LE DIMANCHE DE L’OCTAVE. SECONDE PARTIE. Preschée par le R. P. A. D. , français, latinRéférence RIM : M4_75. Cote locale : C_10_9.

Anonyme [1649], SERMON DE L’EVCHARISTIE POVR L’OCTAVE DE LA FESTE-DIEV. PREMIERE PARTIE. Preschée par le R. P. A. D. , français, latinRéférence RIM : M4_78. Cote locale : C_10_8.

Anonyme [1648], SOMMAIRE DES ARTICLES DE LA PAIX GENERALE entre l’Empire & la France. , françaisRéférence RIM : M0_3685. Cote locale : D_1_8.

Anonyme [1649], SONGE DV ROY. Admirable & Prophetique pour la Consolation de la France. Arriué le 15. de Mars 1649. , françaisRéférence RIM : M0_3688. Cote locale : C_10_18.

Anonyme [1649], SONGE DV ROY. Admirable & Prophetique pour la Consolation de la France. Arriué le 15. de Mars 1649. , françaisRéférence RIM : M0_3688. Cote locale : A_7_33.

Anonyme [1652], SONGE SVR LA FRANCE, Presenté à vne grande Dame, des plus accomplies de France. , françaisRéférence RIM : M0_3689. Cote locale : B_14_48.

Anonyme [1649], SOVSPIRS FRANCOIS SVR LA PAIX ITALIENNE. Iouxte la copie imprimée à Anuers. , françaisRéférence RIM : M0_3710. Cote locale : C_2_55.

Anonyme [1649], SOVSPIRS FRANÇOIS SVR LA PAIX ITALIENNE. Iouxte la copie imprimée à Anuers. , françaisRéférence RIM : M0_3710. Cote locale : C_4_62.

Anonyme [1649], SVITTE DE LA REVELATION OV LE SECOND ORACLE RENDV PAR LE IEVSNEVR DV PARVIS DE NOSTRE-DAME, SVR LA CONCLVSION DE LA PAIX le iour de la feste aux jambons. , françaisRéférence RIM : M0_3541. Cote locale : C_8_63.

Anonyme [1649], SVITTE DE LA REVELATION OV LE SECOND ORACLE RENDV PAR LE IEVSNEVR DV PARVIS DE NOSTRE-DAME, SVR LA CONCLVSION DE LA PAIX le iour de la feste aux jambons. , françaisRéférence RIM : M0_3541. Cote locale : E_1_77.

Anonyme [1649], SVITTE DE L’AGREABLE CONFERENCE DE DEVX PAISANS DE SAINT OVEN & de Montmorency. , patoisRéférence RIM : M0_54. Cote locale : C_1_21.

Anonyme [1649], SVPPLICATION FAITE AV ROY, POVR AVANCER LE PROCEZ DES PARTISANS ET FINANCIERS de son Royaume. , françaisRéférence RIM : M0_3732. Cote locale : A_7_18.

Anonyme [1649], SVPPLICATION FAITE AV ROY, POVR AVANCER LE PROCEZ DES PARTISANS ET FINANCIERS de son Royaume. , françaisRéférence RIM : M0_3732. Cote locale : C_10_23.

Anonyme [[s. d.]], TRAITTÉ DE L’ANCIENNE DIGNITÉ ROYALE, ET DE L’INSTITVTION DES ROYS. , françaisRéférence RIM : M0_3796. Cote locale : B_2_25.

Anonyme [1649], TRES-HVMBLE ET CHRESTIENNE REMONSTRANCE A LA REYNE REGENTE. Sur les mal-heurs presens de l’Estat. , françaisRéférence RIM : M0_3807. Cote locale : D_2_6.

Anonyme [1649], TRES-HVMBLE REMONSTRANCE DV PARLEMENT AV ROY, ET A LA REYNE REGENTE , françaisRéférence RIM : M0_3814. Cote locale : A_1_47.

Anonyme [1649], TRES-HVMBLE REMONSTRANCE DV PARLEMENT AV ROY, ET A LA REYNE REGENTE. , françaisRéférence RIM : M0_3814. Cote locale : C_9_50.

Anonyme [1649], TRES-HVMBLE REMONSTRANCE DV PARLEMENT AV ROY, ET A LA REYNE REGENTE. , françaisRéférence RIM : M0_3814. Cote locale : B_2_3.

Anonyme [1649], TRES-HVMBLE REMONSTRANCE DV PARLEMENT DE PROVENCE. AV ROY, SVR LE GOVVERNEMENT de Monsieur le Comte d’Alais. , françaisRéférence RIM : M0_3816. Cote locale : A_8_10.

Anonyme [1649], TRES-HVMBLE REMONSTRANCE DV PARLEMENT DE PROVENCE. AV ROY, SVR LE GOVVERNEMENT de Monsieur le Comte d’Alais. , françaisRéférence RIM : M0_3816. Cote locale : C_9_52.

Anonyme [1652 [?]], TRES-HVMBLE REMONSTRANCE FAITE AV ROY, Par Mr. l’Euesque d’Auranches sur les actes d’impieté, sacrilege, volleries, & violements qui se commettent tous les iours és enuirons de la ville de Paris. de puis l’arriuée de sa Majesté à Saint Germain en Laye. , françaisRéférence RIM : M0_3823. Cote locale : B_1_30.

Anonyme [1649], TRES-HVMBLES REMONSTRANCES DE LA PROVINCE DE GVYENNE, AV ROY. , français, latinRéférence RIM : M0_3828. Cote locale : C_9_43.

Anonyme [1649], TRES-HVMBLES REMONSTRANCES DE LA PROVINCE DE GVYENNE, AV ROY. , français, latinRéférence RIM : M0_3828. Cote locale : A_8_1.

Anonyme [1649], TRES-HVMBLES REMONSTRANCES DV PARLEMENT DE NORMANDIE AV SEMESTRE DE SEPTEMBRE AV ROY, ET A LA REINE REGENTE. , françaisRéférence RIM : M0_3833. Cote locale : C_9_51.

Anonyme [1652], TRES-HVMBLES REMONSTRANCES FAITES AV PARLEMENT PAR LES BOVRGEOIS DE PARIS, Sur l’estat present des affaires. , françaisRéférence RIM : M0_3835. Cote locale : B_17_1.

Anonyme [1649], TROISIESME ET DERNIER SERMON DE L’EVCHARISTIE POVR LE IEVDY DE L’OCTAVE DE LA FESTE-DIEV. Preschée par le R. P. A. D. , français, latinRéférence RIM : M4_87. Cote locale : C_10_10.

B. P. D., H. de [1652], LES VERITABLES SENTIMENS D’ESTAT POVR LA PAIX, ET SVR LE SACRE DV ROY LOVYS XIV. LES MARQVES DE SA CONDVITE pour le repos de son Royaume. Par Mre H. De B. P. D. Paris. , français, latinRéférence RIM : M0_3979. Cote locale : B_16_28.

Boyer, Paul (sieur du Petit Puy) [1649], REMARQVES DES SIGNALEZ BIENS-FAITS RENDVS A L’ESTAT PAR SA TRES-AVGVSTE Maiesté Anne d’Austriche, Reyne de France & de Nauarre, depuis le commencement de sa Regence iusques à present. OV LES IVDICIEVX ET LES raisonnables, trouueront vne conduitte si glorieuse, que les siecles passez n’ont iamais veu rien de si genereux, ny rien de si extraordinaire, en faueur d’vne Monarchie si florissante que la nostre. DEDIÉES A SA MAIESTÉ, Par Paul Boyer, Escuyer sieur de Petit Puy. , françaisRéférence RIM : M0_3266. Cote locale : C_9_34.

C. [signé] (Bourbon-Condé, Louis II de) [1650 [?]], LETTRE DE MONSEIGNEVR LE PRINCE DE CONDÉ A MESSIEVRS DE PARIS. , français, latinRéférence RIM : M0_2006. Cote locale : D_2_41.

C. E. D. D. [signé] [1649], LETTRE INTERCEPTE DV SIEVR COHON, CY-DEVANT EVESQVE DE DOL, CONTENANT SON INTELLIGENCE ET CABALE SECRETTE AVEC MAZARIN. , françaisRéférence RIM : M0_2243. Cote locale : A_5_68.

C. E. D. D. [signé] [1649], LETTRE INTERCEPTE DV SIEVR COHON, EVESQVE DE DOL, CONTENANT SON INTELLIGENCE ET CABALE SECRETTE AVEC MAZARIN. , françaisRéférence RIM : M0_2243. Cote locale : C_3_28.

Camaldoli, Michel de (père) [signé] [1649], LETTRE DV PERE MICHEL RELIGIEVX HERMITE DE L’ORDRE DE CAMALDOLI, prés Grosbois, A MONSEIGNEVR LE DVC DENGOVLESME SVR LES CRVAVTEZ DES Mazarinistes en Brie. , français, latinRéférence RIM : M0_2128. Cote locale : A_5_35.

Camaldoli, Michel de (père) [signé] [1649], LETTRE DV PERE MICHEL RELIGIEVX HERMITE DE L’ORDRE DE CAMALDOLI, prés Grosbois, A MONSEIGNEVR LE DVC D’ENGOVLESME, SVR LES CRVAVTEZ DES Mazarinistes en Brie. , français, latinRéférence RIM : M0_2128. Cote locale : C_3_77.

Cinq-Cieux, Souil de [1652], EXTRAICT DES REGISTRES DE PARLEMENT. Touchant les plaintes que Loüis Duc d'Orleans, beau-frere du Roy Charles 8. fit en Parlement, le 17. Ianuier 1484. Contre l'Enleuement de ce Roy par Anne de France Comtesse de Beau-jeu sa Sœur, sur ce que sa Majesté n’estoit en liberté, & que ce n'estoit point le Roy qui agissoit. AVEC DES OBSERVATIONS HISTORIQVES & Politiques. Par SOVIL DE CINQ-CIEUX. , françaisRéférence RIM : M0_1354. Cote locale : B_5_20.

D. B. [signé] / Cyrano de Bergerac, Savinien de [?] [1649], LE GENIE DEMASQVÉ ET LE TEMPS PASSÉ ET L’ADVENIR DE MAZARIN. Par vn Gentil-homme Bourguygnon. , françaisRéférence RIM : M0_1493. Cote locale : C_5_31.

D. B. [signé] = Cyrano de Bergerac, Savinien de [?] [1649], REMONSTRANCE DE LA NOBLESSE A LA REYNE REGENTE. POVR LA PAIX. , françaisRéférence RIM : M0_3312. Cote locale : A_8_25.

D. B. [signé] = Cyrano de Bergerac, Savinien de [?] [1649], REMONSTRANCE DV PEVPLE A LA REYNE REGENTE. POVR LA PAIX. , françaisRéférence RIM : M0_3312. Cote locale : C_9_47.

D. L. [signé] [1649], LES GENEREVX CONSEILS D’VN GENTILHOMME FRANCOIS, QVI A QVITTÉ LE PARTY DES MAZARINS POVR SE RETIRER A PARIS. , françaisRéférence RIM : M0_1485. Cote locale : A_3_71.

D. P., sieur de S. [signé] [1649], LETTRE D’VN VERITABLE FRANÇOIS A MONSEIGNEVR LE DVC D’ORLEANS. , françaisRéférence RIM : M0_1898. Cote locale : C_3_62.

D. P., sieur de S. [signé] [1649], LETTRE D’VN VERITABLE FRANÇOIS A MONSEIGNEVR LE DVC D’ORLEANS. , françaisRéférence RIM : M0_1898. Cote locale : B_5_44.

D. P., sieur de S. [signé] [1649], LETTRE D’VN VERITABLE FRANÇOIS, A MONSEIGNEVR LE DVC D’ORLEANS. , françaisRéférence RIM : M0_1898. Cote locale : A_5_5.

D. P., sieur de S. [signé] [1649], LETTRE D’VN VERITABLE FRANÇOIS, A MONSEIGNEVR LE DVC D’ORLEANS. , françaisRéférence RIM : M0_1898. Cote locale : C_3_50.

Davenne, François [?] [1651 [?]], REFLEXION MORALE SVR LA SAPIENCE estimée folie des Sages du Monde, adressée à sa Majesté Regente, à leurs Altesses, & à l’Autheur d’icelle. , françaisRéférence RIM : Mx. Cote locale : B_19_8.

Davenne, François [?] [1649], SOVPIRS FRANCOIS SVR LA PAIX ITALIENNE. AVEC L’AVGMENTATION. Edition derniere, reveuë exactement corrigée. Iouxte la Copie imprimée à Anvers. , françaisRéférence RIM : M0_3711. Cote locale : C_8_66.

Davenne, François [?] [1649], SOVPIRS FRANÇOIS SVR LA PAIX ITALIENNE. Iouxte la Copie imprimée à Anuers. , françaisRéférence RIM : M0_3710. Cote locale : E_1_82.

Davenne, François [?] [1649], SOVSPIRS FRANÇOIS, SVR LA PAIX ITALIENNE Iouxte la Copie imprimée à Anuers. , françaisRéférence RIM : M0_3710. Cote locale : B_20_38.

De Guénégaud [signé]; Du Tillet [signé] [1652 [?]], SECOND ARREST DV CONSEIL DV ROY, tenu à Pontoise le 23. Iuillet, Portant Cassassion de l’Arrest du Parlement de Paris, des 19. & 20. de Iuillet 1652. , françaisRéférence RIM : M0_3603. Cote locale : B_15_5.

Du Pelletier, Pierre [1649], LETTRE D’VN PRINCE ANGLOIS ENVOYÉE A LA REYNE D’ANGLETERRE. Sur les affaires presentes du Royaume, pour l’attentat commis en la personne de son mary. Traduite par le sieur du Pelletier. , françaisRéférence RIM : M0_1892. Cote locale : A_5_50.

Du Pelletier, Pierre [1649], LETTRE D’VN PRINCE ANGLOIS ENVOYÉE A LA REYNE D’ANGLETERRE. Sur les affaires presentes du Royaume, pour l’attentat commis en la personne de son mary. Traduite par le sieur du Pelletier. , françaisRéférence RIM : M0_1892. Cote locale : B_19_4.

Du Pelletier, Pierre [1649], LETTRE D’VN PRINCE ANGLOIS ENVOYÉE A LA REYNE D’ANGLETERRE. Sur les affaires presentes du Royaume, pour l’attentat commis en la personne de son mary. Traduite par le sieur du Pelletier. , françaisRéférence RIM : M0_1892. Cote locale : C_3_43.

Du Pelletier, Pierre [1649], L’HOMMAGE DES MVSES FRANÇOISES AVX PIEDS DV ROY. Par le Sieur DV PELLETIER. , françaisRéférence RIM : M0_1655. Cote locale : C_4_34.

Du Pelletier, Pierre [1649], SECONDE LETTRE DV SIEVR DV PELLETIER, A MONSEIGNEVR LE DVC DE BEAVFORT. , françaisRéférence RIM : M0_3616. Cote locale : A_5_52.

Dubosc-Montandré, Claude [?] [[s. d.]], L’ANATOMIE DE LA POLITIQVE DV COADIVTEVR FAITE PAR LE VRAYSEMBLABLE SVR LA CONDVITE DV CARDINAL DE RETS, où son Autheur donne à connoistre, I. Que ce Cardinal n’est innocent, que parce qu’il soustient que ses crimes sont plus cachez que ceux des autres. II. Que ce Prelat n’est Religieux, que parce qu’il a l’adresse de se déguiser souz le voile de l’hypocrise. III. Et que sa conduite est Pharisienne, c’est-à-dire, apparemment innocente, en effet coupable. Les Vray-semblances du Vray-semblable sont en suite comatuës l’vne apres l’autre, par des euidences qui iustifient tous les bruits qui ont couru contre le Cardinal de Rets. , françaisRéférence RIM : M0_83. Cote locale : B_10_23.

F. de S. (Dom) [signé] [1650 [?]], MANIFESTE OV NOTABLE discours que Dom. F. de Silves cy-deuant Ministre d’Estat du Roy Catholique, a fait à tous les peuples d’Espagne, & particulierement à ceux qui gouuernent à present les affaires de cette Monarchie, touchant l’Eslection du Souuerain, qu’ils doiuent auoir, aprez la mort de leur Roy. Traduit d’Espagnol en François. , françaisRéférence RIM : M0_2397. Cote locale : B_19_34.

Faure,? [?] [1652 [?]], PIECE DE PONTOISE. LES SENTIMENS DIVERS SVR L’ARREST DV PARLEMENT DV VINGTIESME IVILLET. ET LE DISCOVRS SEDITIEVX QV’ON pretend faussement auoir esté fait par Monsieur Bignon, le 26. sur la Lieutenance du Royaume. , françaisRéférence RIM : M0_2759. Cote locale : B_15_14.

Figvire,? de [1649], LES DERNIERES PAROLES DE MONSIEVR DE SAINT CHAMOND, DECEDÉ EN SON HOSTEL A Paris, le 10. de Septembre 1649. aagé de soixante & trois années. Auec vn fidel Recit des belles actions de sa Vie. Par le sieur de FIGVIRE. , françaisRéférence RIM : M0_1035. Cote locale : C_6_53.

Gio. Battista Lucrino [signé] [1649], LETTRE DECHIFFRÉE D’VN MAZARINISTE A MAZARIN, TROVVÉE ENTRE S. GERMAIN & Paris, & traduite d’Italien en François. , françaisRéférence RIM : M0_2067. Cote locale : A_5_75.

Gio. Battista Lucrino [signé] [1649], LETTRE DECHIFFRÉE D’VN MAZARINISTE A MAZARIN, TROVVÉE ENTRE S. GERMAIN & Paris, &; traduite d’Italien en François. , françaisRéférence RIM : M0_2067. Cote locale : C_3_27.

Gondi, Jean-François Paul / [cardinal de Retz] [1649], SERMON DE S. LOVIS ROY DE FRANCE, FAIT ET PRONONCÉ DEVANT le Roy & la Reyne Regente sa Mere. PAR MONSEIGNEVR L’ILLVSTRISSIME & Reuerendissime I. F. Paul de Condy Archèuesque de Corinthe, & Coadjuteur de Paris: A PARIS DANS L’EGLISE DE S. LOVIS des PP. Iesuites, au iour & Feste dudit saint Louis, l’an 1648. , français, latinRéférence RIM : M4_79. Cote locale : C_10_11.

Gondi, Jean-François Paul / cardinal de Retz; Mazarin, Jules [1646], REMONSTRANCE DV CLERGÉ DE FRANCE, faite au Roy à Fontainebleau, le 30. Iuillet 1646. la Reyne Regente Mere de sa Majesté, presente. PAR ILLVSTRISSIME ET REVERENDISSIME Pere en Dieu Messire IEAN FRANÇOIS PAVL DE GONDY, Archeuesque de Corinthe, & Coadjuteur en l’Archeuesché de Paris: ASSISTÉ DE MONSEIGNEVR L’EMINENTISSIME CARDINAL MAZARIN, & de Messeigneurs les Archeuesques, Euesques, & autres Deputez à l’Assemblee generale dudit Clergé, tenuë à Paris, és annees 1645. & 1646. , françaisRéférence RIM : Mx. Cote locale : D_1_7.

Griveau, Martin [signé] [1649], LETTRE D’VN DOCTEVR DE L’VNIVERSITÉ DE PARIS, A la Reyne Regente à S. Germain en Laye. SVR LE SVIET DE LA PAIX , françaisRéférence RIM : M0_1862. Cote locale : C_3_68.

Griveau, Martin [signé] [1649], LETTRE D’VN DOCTEVR DE L’VNIVERSITÉ DE PARIS, A la Reyne Regente à S. Germain en Laye. SVR LE SVIET DE LA PAIX. , françaisRéférence RIM : M0_1862. Cote locale : A_5_24.

Henri (Prince de Galles) [signé] [1649], LETTRE DV PRINCE DE GALLE ENVOYÉE A LA REYNE D’ANGLETERRE. Auec les regrets du mesme Prince sur la mort du Roy de la grand Bretagne, son Seigneur & pere. Arriuee d’Amsterdam le 24. Feurier 1649. , françaisRéférence RIM : M0_2129. Cote locale : A_5_42.

Henri (Prince de Galles) [signé] [1649], LETTRE DV PRINCE DE GALLE ENVOYÉE A LA REYNE D’ANGLETERRE. Auec les regrets du mesme Prince sur la mort du Roy de la grand Bretagne, son Seigneur & pere. Arriuee d’Amsterdam le 24. Feurier 1649. , françaisRéférence RIM : M0_2129. Cote locale : C_3_41.

L. D. M. E. S. DV BAIL [1649], LES GLORIEVX TRAVAVX DV PARLEMENT POVR LE MAINTIEN DE L’AVTHORITÉ DV ROY ET POVR LE SOVLAGEMENT de ses Peuples. Par L. D. M. E. S. DV BAIL. , françaisRéférence RIM : M0_1501. Cote locale : D_2_10.

L. I. D. P. [signé] [1649], REMERCIMENT DES IMPRIMEVRS A MONSEIGNEVR LE CARDINAL MAZARIN. , françaisRéférence RIM : M0_3280. Cote locale : C_9_39.

La Campie,? de [1649], LES PROFANATIONS MAZARINIQVES, OV LE TRVCHEMENT DE S. DENIS, APPORTANT LES NOVVELLES DE SA DESOLATION. Par le Sieur DE LA CAMPIE, Gentil-homme Perigordin. , françaisRéférence RIM : M0_2897. Cote locale : A_6_75.

La Mothe-Houdancourt (Henri de) [?] [1649], PREMIER FACTVM, OV DEFENSES DE MESSIRE PHILIPPES DE LA MOTTE-HOVDANCOVRT DVC DE CARDONNE, & Mareschal de France, CY-DEVANT VICE-ROY ET CAPITAINE General en Cathalogne. Auec plusieurs Requestes, Arrests, & autres actes sur ce interuenus, tant au Conseil, qu’ailleurs. , françaisRéférence RIM : M0_2849. Cote locale : A_4_4.

La Mothe-Houdancourt (Henri de) [?] [1649], QVATRIEME FACTVM, OV DEFENSES DE MESSIRE PHILIPPES DE LA MOTHE-HOVDANCOVRT DVC DE CARDONNE, & Mareschal de France, CY-DEVANT VICE-ROY ET CAPITAINE General en Catalogne. Auec plusieurs Requestes, Arrests, & autres Actes sur ce interuenus, tant au Conseil, qu’ailleurs. , français, latin, espagnolRéférence RIM : M0_2849. Cote locale : A_4_7.

La Mothe-Houdancourt (Henri de) [?] [1649], SECOND FACTVM, OV DEFENSES DE MESSIRE PHILIPPES DE LA MOTHE-HOVDANCOVRT DVC DE CARDONNE, & Mareschal de France, CY-DEVANT VICE-ROY ET CAPITAINE General en Catalogne. Auec plusieurs Requestes, Arrests, & autres Actes sur ce interuenus, tant au Conseil, qu’ailleurs. , français, italienRéférence RIM : M0_2849. Cote locale : A_4_5.

La Mothe-Houdancourt (Henri de) [?] [1649], TROISIEME FACTVM, OV DEFENSES DE MESSIRE PHILIPPES DE LA MOTHE-HOVDANCOVRT DVC DE CARDONNE, & Mareschal de France, CY-DEVANT VICE-ROY ET CAPITAINE General en Catalogne. Auec plusieurs Requestes, Arrests, & autres Actes sur ce interuenus, tant au Conseil, qu’ailleurs. , français, latin, italienRéférence RIM : M0_2849. Cote locale : A_4_6.

La Mothe-Houdancourt, Henri de [?] [1649], CINQVIESME FACTVM, POVR MESSIRE PHILIPPES DE LA MOTHE-HOVDANCOVRT DVC DE CARDONE ET MARESCHAL DE FRANCE. CONTENANT LES INIVSTES ET extraordinaires procedures faites contre luy, par les artifices du Cardinal Mazarin. , françaisRéférence RIM : M0_2849. Cote locale : A_4_8.

La Mère de Dieu, Pierre de (dit Bertius, Abraham) [1647], LES VERTVS ROYALES D’VN IEVNE PRINCE. , français, latinRéférence RIM : Mx. Cote locale : B_1_1.

Loret, Jean [?] [1652], LA GAZETTE DV TEMPS. EN VERS BVRLESQVES. , françaisRéférence RIM : M0_1471. Cote locale : B_18_23.

Louis (XIV) [signé] [faux] [1652], RESPONSE DE MONSIEVR LE PRINCE, A la Lettre des Bourgeois de Paris, sur le sujet de la marche du Cardinal Mazarin vers la Cour; par laquelle l'on est instruit des particularitez qui se passent dans les deux Armées. ET CONFIRME DANS LES VERITABLES Resolutions qu'il a prises de perir ou de le pousser à bout nonobstant les sollicitations qu’on luy fait de s’accommoder Auec la Cour. , françaisRéférence RIM : M0_3409. Cote locale : B_7_20.

Louis (XIV) [signé] [faux] [1652], RESPONSE DE MONSIEVR LE PRINCE, A la Lettre des Bourgeois de Paris, sur le sujet de la marche du Cardinal Mazarin vers la Cour ; par laquelle l’on est instruit des particularitez qui se passent dans les deux Armées. , françaisRéférence RIM : M0_3409. Cote locale : C_12_13.

Louis (XIV), De Guénégaud [signé] / Cabart,? [signé] [1649], LETTRES PATENTES EN FORME DE DECLARATION DV ROY, Portant attribution de Iurisdiction Souueraine en dernier ressort, tant en matiere Ciuile que Criminelle, aux Iuges Presidiaux. , françaisRéférence RIM : Mx. Cote locale : D_2_4.

Louis (XIV), De Loménie [signé] / Barberini, Antonio [signé] [1649], LETTRE DV ROY ESCRITE A SON AMBASSADEVR à Rome, le 4. Octobre 1644. , françaisRéférence RIM : M0_2161. Cote locale : C_3_8.

M. B. I. V. D. R. D. L. P. P. T. [1652], PRESAGES DE CHANGEMENT EN LA MONARCHIE DES FRANÇOIS Par M. B. I. V. D. R. D. L. P. P. T. , français, latinRéférence RIM : M0_2859. Cote locale : B_14_7.

M. D. N. [signé] [1652], LETTRE DES BOVRGEOIS DE PARIS, ESCRITTE A MONSIEVR LE PRINCE Sur le suiet du retour du Cardinal Mazarin, & du dernier Arrest donné contre luy. , françaisRéférence RIM : M0_2069. Cote locale : C_12_12.

M. L. [signé] [1650], LETTRE OV EXHORTATION d’vn Particulier A MONSIEVR LE MARESCHAL DE TVRENNE, Pour l’obliger à mettre bas les armes. , françaisRéférence RIM : M0_2249. Cote locale : D_2_38.

M. L. [signé] [1649], RESPONCE, ET REFVTATION du Discours intitulé, LETTRE D’AVIS A MESSIEVRS DV PARLEMENT DE PARIS. PAR VN PROVINCIAL. , françaisRéférence RIM : M0_3443. Cote locale : C_3_32.

M. L. [signé] [1649], RESPONCE, ET REFVTATION du Discours intitulé. LETTRE D’AVIS A MESSIEVRS DV PARLEMENT DE PARIS, PAR VN PROVINCIAL. , françaisRéférence RIM : M0_3443. Cote locale : A_8_79.

Magnien, Charles [signé] [1649], REFLEXIONS CONSCIENCIEVSES DES BONS FRANCOIS, SVR LA REGENCE DE LA REINE. , français, latinRéférence RIM : M0_3061. Cote locale : C_9_18.

Mazarin, Jules [signé] [faux] [1652], LETTRE DV CARDINAL MAZARIN ENVOYÉE A SES NIEPCES SVR SON ARRIVÉE A S. GERMAN. Auec leur Response. , françaisRéférence RIM : M0_2097. Cote locale : B_12_41.

Mazarin, Jules [signé] [faux] [1652], LETTRE DV CARDINAL MAZARIN ENVOYÉE A SES NIEPCES SVR SON ARRIVÉE A S. GERMAN. Auec leur Response. , françaisRéférence RIM : M0_2097. Cote locale : C_12_19.

Mazarin, Jules [signé] [1649], LETTRE DV MAZARIN, ESCRITE A L’AGENT de ses affaires à Rome. , françaisRéférence RIM : M0_2119. Cote locale : A_5_62.

Mengau, Jacques [?] [1652], REVOLVTION IMPERIALE DE LOVIS XIV. DIEV DONNÉ Contenant les liens de sa demarche pour paruenir a l’Empire Romain. Predit par l'Oracle François, Michel Nostra-Damus. , françaisRéférence RIM : M0_3547. Cote locale : B_3_7.

Mercier, V. [signé] [1649], PANEGYRIQVE ROYAL DE LOVYS QVATORZE. Vnius anni erat Saül cum regnare cœpisset, Regum cap. I. , françaisRéférence RIM : M0_2668. Cote locale : A_6_54.

Mercier,? [signé] [1649], PARALLELLE DE MONSIEVR LE DVC DE BEAVFORT AVEC LE ROY DAVID. Saul percussit mille, Dauid autem decem millia, quia manus Domini erat cum illo. , françaisRéférence RIM : M0_2679. Cote locale : C_6_52.

Monterbault Bouiu,? de [signé] [1650], APOLOGIE DE MESSIEVRS DV PARLEMENT. , françaisRéférence RIM : M0_103. Cote locale : D_1_31.

Monterbault Bouiu,? de [signé] [1650], APOLOGIE DE MESSIEVRS DV PARLEMENT. , françaisRéférence RIM : M0_103. Cote locale : B_19_35.

Montmorancy, C. de [signé] [1650], LETTRE DE MADAME la Princesse Doüairiere de Condé, presentée à la Reine Regente. Contentant tous les moyens dont le Cardinal Mazarin s’est seruy pour empescher la Paix, pour ruiner le Parlement & le Peuple de Paris; pour tâcher de perdre Monsieur le Duc de Beaufort, Monsieur le Coadjuteur, Monsieur de Brousselles, & Monsieur le President Charton; par l’assassinat supposé contre la personne de Monsieur le Prince; & pour emprisonner Messieurs les Princes de Condé & de Conty, & Monsieur le Duc de Longueuille. , françaisRéférence RIM : M0_1954. Cote locale : B_4_22.

Morgues, Mathieu de [1643], LES DEVX FACES DE LA VIE ET DE LA MORT DE MARIE DE MEDICIS ROYNE DE FRANCE VEFVE DE HENRY IV. MERE DE LOVYS XIII. ROYS TRES-CHRESTIENS. DISCOVRS FVNEBRE. Par Messire MATTHIEV DE MOVRGVES Sr. de Sainct Germain, Docteur en Theologie, premier Aumosnier & Predicateur de ladite DAME ROYNE; Predicateur du ROY CATHOLIQVE, & Preuost de Harlebeke en Flandres. DEDIÉ A LA ROYNE CATHOLIQVE. , français, latinRéférence RIM : Mx. Cote locale : D_1_3.

N. [signé] [1652], ADVIS IMPORTANT D’VN ABBÉ AV CARDINAL MAZARIN, SVR LE SVIET DE SA SORTIE hors du Royaume de France. , françaisRéférence RIM : M0_516. Cote locale : B_12_45.

P. B. S. [signé] [1649], POESIE SVR LA BARBE DV PREM PRESID. , françaisRéférence RIM : M0_2805. Cote locale : C_8_29.

P. B. S. [signé] [1649], POESIE SVR LA BARBE DV PREM PRESID. , françaisRéférence RIM : M0_2805. Cote locale : B_19_32.

P. D. [signé] [1649], LETTRE DE CONGRATVLATION ENVOYEE A MADAME LA DVCHESSE DE VENDOSME SVR LES FAITS heroïques de Monseigneur le Duc de Beaufort. , françaisRéférence RIM : M0_1913. Cote locale : A_5_79.

Pardieu d'Auremesnil, F. de [signé] [1649 [?]], LETTRE DE MONSIEVR D’AVREMESNIL Chef de la Noblesse de Caux en Normandie, enuoyée à Monseigneur le Duc DE LONGVEVILLE Sur le sujet de la descente de six mille hommes aux Ports de Dieppe, S. Vallery & le Havre, conduits par le sieur de Tibermesnil Gouuerneur pour les Estats de Hollande. Auec le nombre de nostre armée dans la Normandie. , françaisRéférence RIM : M0_1974. Cote locale : A_5_18.

Peccot-Quanesi [signé] [1649 [?]], LETTRE D’VN RELIGIEVX A MONSIEVR L’ABBÉ DE LA RIVIERE: Où luy sont enseignez les faciles moyens de faire sa paix auec Dieu & le Peuple. , français, latinRéférence RIM : M0_1893. Cote locale : A_5_83.

Peccot-Quanesi [signé] [1649 [?]], LETTRE D’VN RELIGIEVX A MONSIEVR L’ABBÉ DE LA RIVIERE : Où luy sont enseignez les faciles moyens de faire sa paix auec Dieu & le Peuple. , français, latinRéférence RIM : M0_1893. Cote locale : E_1_61.

Peccot-Quanesi [signé] [1649 [?]], LETTRE D’VN RELIGIEVX A MONSIEVR L’ABBÉ DE LA RIVIERE : Où luy sont enseignez les faciles moyens de faire sa paix auec Dieu & le Peuple. , français, latinRéférence RIM : M0_1893. Cote locale : C_3_78.

Questier, Mathurin, dit Fort-Lys [1649 [?]], SVITTE DV IOVRNAL POETIQVE DE LA GVERRE PARISIENNE. Dedié aux Conseruateurs du Roy, des Loix, & de la Patrie. Par M. Q. dit FORT LYS. DOVZIESME SEPMAINE. , françaisRéférence RIM : M0_1763. Cote locale : C_4_38_12.

R. [signé] [1652], LETTRE PROPHETIQVE Sur les affaires du temps. Presentée à Messieurs les Princes. , françaisRéférence RIM : M0_2253. Cote locale : B_5_18.

R. A. [signé] [[s. d.]], LETTRE A MONSIEVR DE BROVSSEL, CONSEILLER DV ROY EN SA COVR DE PARLEMENT. , françaisRéférence RIM : Mx. Cote locale : C_3_85.

Rantzau, Josias de [signé] [1649], LETTRE DE MONSIEVR LE MARESCHAL DE RANZAV, GOVVERNEVR DE DVNQVERQVE, A MONSEIGNEVR LE DVC D’ORLEANS. , françaisRéférence RIM : M0_2024. Cote locale : C_3_30.

Rantzau, Josias de [signé] [1649], LETTRE DE MONSIEVR LE MARESCHAL DE RANZAV, GOVVERNEVR DE DVNQVERQVE, A MONSEIGNEVR LE DVC D’ORLEANS. , françaisRéférence RIM : M0_2024. Cote locale : A_5_6.

Renaudot, Théophraste [?] [1649], LA DEPLORABLE MORT DE CHARLES I, ROY DE LA GRAND’BRETAGNE. , françaisRéférence RIM : M0_1005. Cote locale : A_1_23.

Rivière, Antoine [1649], LES DERNIERES ACTIONS ET PAROLES DE MONSIEVR LE PRESIDENT DE BARILLON, DECEDÉ A PIGNEROL LE TRENTIESME AOVST mil six cens quarante-cinq. PAR LE R. P. ANTOINE RIVIERE, Docteur de Paris, Prieur & Vicaire General au Conuent de S. Augustin, à Pignerol. DEDIÉES A MONSIEVR L’ESNÉ, Conseiller du Roy, & Auditeur en sa Chambre des Comptes à Paris. , français, latinRéférence RIM : M0_1030. Cote locale : A_3_23.

Rozard, Ch. [1649], PREMIERE PARTIE DES VERITEZ FRANÇOISES ET POLITIQVES. Contenant toutes les affaires les plus remarquables de ce temps. Dediées à Monseigneur le Prince de Conty. Par le Sieur R. Ch. , français, latinRéférence RIM : M0_2854. Cote locale : A_7_65.

Rozart,? [1649], LES ELOGES ET LOVANGES DES PEVPLES, ADDRESSEES A MONSEIGNEVR L’ARCHEVESQVE DE CORINTHE, COADIVTEVR DE PARIS. Ensemble le progrez des Armes des bons François. Par le sieur Rozard. , françaisRéférence RIM : M0_1210. Cote locale : A_3_41.

Saint-Amant, Marc-Antoine Girard (sieur de) [?] [[s. d.]], LA ROME RIDICVLE. CAPRICE. , français, latinRéférence RIM : Mx. Cote locale : C_8_65.

Saint-Onuphre, F. de [signé] [1649], LETTRE DE L’HERMITE RECLVS DV MONT CALVAIRE A LA REYNE , françaisRéférence RIM : M0_1932. Cote locale : C_3_69.

Saint-Onuphre, F. de [signé] [1649], LETTRE DE L’HERMITE RECLVS DV MONT CALVAIRE A LA REYNE , françaisRéférence RIM : M0_1932. Cote locale : A_5_80.

Sarasin, Jean-François [?] [1649], LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. , français, latin, espagnol, italienRéférence RIM : Mx. Cote locale : A_6_79.

Sarasin, Jean-François [?] [1649], LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. , français, latin, espagnol, italienRéférence RIM : Mx. Cote locale : C_6_60.

Sauvebœuf,? de [signé] [1652], LETTRE DE MONSIEVR DE SAVVEBEVF, Escrite à Monsieur le Mareschal d’Haumont. Sur le comportement des affaires de Mazarin. , françaisRéférence RIM : M0_2015. Cote locale : C_12_15.

Vaudémont, Charles de (duc de Lorraine) [signé] [1652], LETTRE DV DVC DE LORRAINE, ENVOYEE A S. A. ROYALE MADAME LA DVCHESSE D’ORLEANS, Sur la diligence qu’il fait pour le secours de la Ville de Paris. , françaisRéférence RIM : M0_2109. Cote locale : B_8_44.

VV. [signé] [1649], LETTRE D’VN GENTIL-HOMME FRANÇOIS, PORTÉE A MONSEIGNEVR LE PRINCE DE CONDÉ par vn Trompette de la veritable Armée du Roy. Pour le dissuader de la Guerre qu’il fait à sa Patrie. , françaisRéférence RIM : M0_1876. Cote locale : C_3_63.

VV. [signé] [1649], LETTRE D’VN GENTIL-HOMME FRANÇOIS, PORTÉE A MONSEIGNEVR LE PRINCE DE CONDÉ, Par vn Trompette de la veritable Armée du Roy. Pour le dissuader de la Guerre qu’il fait à sa Patrie. , françaisRéférence RIM : M0_1876. Cote locale : A_5_9.

A. L. [signé] [1652], LA GENEALOGIE DV PREMIER PRESIDENT. , françaisRéférence RIM : M0_1476. Cote locale : B_19_30.

Anonyme [1652], LE DVEL DE MONSIEVR LE DVC DE BEAVFORT IVSTIFIÉ PAR L’INNOCENCE DE SES mœurs, par le succez de ses armes, & par sa fidelité incorruptible enuers les Bourgeois de Paris. AVEC LE PARALELLE DE SES actions, & de celles du Coadjuteur, pour seruir de preuue à ses trois raisonnemens. , français, latinRéférence RIM : M0_1176. Cote locale : B_9_21.

Anonyme [1652], LE DVEL DE MONSIEVR LE DVC DE BEAVFORT IVSTIFIÉ PAR L’INNOCENCE DE SES mœurs, par le succez de ses armes, & par sa fidelité incorruptible enuers les Bourgeois de Paris. AVEC LE PARALELLE DE SES actions, & de celles du Coadjuteur, pour seruir de preuue à ses trois raisonnemens. , français, latinRéférence RIM : M0_1176. Cote locale : B_14_16.

Anonyme [1649], PROCEZ VERBAL, DE LA CONFERENCE faite à Ruel, Par Messieurs les Deputez du Parlement, Chambre des Comptes, & Cour des Aydes, ensemble ceux de la Ville. Contenant toutes les Propositions qui ont esté faictes, tant par les Princes & Deputez de la Reine, que par les Deputez desdites Compagnies, & de tout ce qui s’est passé entr’eux pendant ladite Conference. , françaisRéférence RIM : M0_2892. Cote locale : A_1_65.

Du Tillet [signé] [1652], LA VERITABLE LETTRE CIRCVLAIRE DE MESSIEVRS DV PARLEMENT ENVOYEE A TOVS LES PARLEMENTS DE FRANCE. , françaisRéférence RIM : M0_3940. Cote locale : B_14_1.

Mercier, V. [signé] [1649], PANEGYRIQVE ROYAL DE LOVYS QVATORZE. Vnius anni erat Saül cum regnare cœpisset. Regum cap. I. , françaisRéférence RIM : M0_2668. Cote locale : C_6_47.

Anonyme [1649], LE MAVVAIS SVCCEZ DE L’ESPION DE MAZARIN, enuoyé à l’Archiduc Leopold, pour se sauuer Flandre. , françaisRéférence RIM : M0_2422. Cote locale : E_1_34.

Anonyme [1649 [?]], SVITTE DV SILENCE AV BOVT DV DOIGT. , françaisRéférence RIM : M0_3674. Cote locale : C_10_14.

Anonyme [1649 [?]], SVITTE DV SILENCE AV BOVT DV DOIGT. , françaisRéférence RIM : M0_3674. Cote locale : A_7_42.

Barrois, [H.?] (sieur de) [1649], LE FLAMBEAV D’OLYMPE, DEDIÉ A MONSEIGNEVR LE DVC DE BEAVFORT. Auec la voix & les vœux du peuple François. Par le Sr BARROYS. , français, latinRéférence RIM : M0_1398. Cote locale : C_4_14.

J. Ch. [signé] [1649], LETTRE VERITABLE ENVOYÉE A MAZARIN PAR LE REVEREND PERE INNOCENT CALATERONE SCICILIEN, GENERAL DES R. R. P. CAPVCINS de France & de Flandre. , françaisRéférence RIM : M0_2260. Cote locale : C_3_25.

Laffemas, abbé Laurent de [?] [1649], L’ENFER BVRLESQVE, OV LE SIXIESME DE L’ENEIDE TRAVESTIE, ET DEDIÉE A MADAMOISELLE DE CHEVREVSE. Le tout accommodé à l’Histoire du Temps. , françaisRéférence RIM : M0_1216. Cote locale : C_4_3.

Le Dru, Nicolas [signé] = Laffemas, abbé Laurent de [?] [1649], LETTRE A MONSIEVR LE CARDINAL BVRLESQVE. , françaisRéférence RIM : M0_1813. Cote locale : D_2_24.

Le Dru, Nicolas [signé] = Laffemas, abbé Laurent de [?] [1649], LETTRE A MONSIEVR LE CARDINAL, BVRLESQVE. , françaisRéférence RIM : M0_1813. Cote locale : C_4_40.

Mercier,? [signé] [1649], LE THRONE ROYAL ET MAGNIFIQVE DE LOVIS XIV AVGVSTE ET DIEV-DONNÉ. , françaisRéférence RIM : M0_3897. Cote locale : C_10_33.

S. D. S. M. / Laffemas, abbé Laurent de [?] [1649], PROCEZ BVRLESQVE ENTRE MR LE PRINCE ET MADAME LA DVCHESSE D’ESGVILLON, AVEC LES PLAIDOYERS. Par le S. D. S. M. , françaisRéférence RIM : M0_2884. Cote locale : C_8_37.

Scarron, Paul [?] [1652], REFLECTIONS POLITIQVES ET Morales, tant sur la France, que sur l’Amerique Par vn pauure Diable. , françaisRéférence RIM : M0_3063. Cote locale : B_16_13.

Anonyme [1652], ADVIS IMPORTANT ET NECESSAIRE aux Corps de Ville, Bourgeois & Citoyens de la Ville de Paris, sur la prochaine élection d’vn Preuost des Marchands ; Par lequel, par de grandes & importantes raisons, il leur est monstré que pour le bien & salut de la Ville, il est necessaire de proceder à l’élection d’vn Preuost des Marchands, suiuant les anciens Droicts & Vsages, & comme il à esté pratiqué dans l’élection de Monsieur de Broussel Conseiller en Parlement, sans plus receuoir Ordre ny Lettre de Cachet de la Cour, ny d’vne autre Puissance, comme contraire aux Ordonnances. , françaisRéférence RIM : M0_522. Cote locale : B_19_20.

Anonyme [1652], LE MERCVRE DE LA COVR, CONTENANT Le Combat du Faux-bourg S. Antoine. L’Escarmouche de l’Hostel de Ville. L’Vnion enfumée. La Paille. Le Desespoir du Cardinal. Et le grabuge de la Cour. Miseremini mei, saltem vos amici mei, quia manus Domini terigit me. QUATRIESME PARTIE. , français, latin, italienRéférence RIM : M0_2452. Cote locale : B_18_4.

Anonyme [1649], LETTRE DV CHEVALIER GEORGES DE PARIS, A MONSEIGNEVR LE PRINCE DE CONDÉ. , français, latinRéférence RIM : M0_2099. Cote locale : C_3_22.

Anonyme [1649], LETTRE DV CHEVALIER GEORGES DE PARIS, A MONSEIGNEVR LE PRINCE DE CONDÉ. , français, latinRéférence RIM : M0_2099. Cote locale : E_1_65.

Anonyme [1649], LETTRE DV CHEVALIER GEORGES DE PARIS, A MONSEIGNEVR le Prince de Condé. , françaisRéférence RIM : M0_2099. Cote locale : D_2_13.

Anonyme [1649], LETTRE DV CHEVALIER GEORGES DE PARIS. A MONSEIGNEVR LE PRINCE DE CONDÉ. , français, latinRéférence RIM : M0_2099. Cote locale : E_1_66.

Anonyme [1649], LETTRE DV CHEVALIER GEORGES DE PARIS. A MONSEIGNEVR LE PRINCE DE CONDÉ. , français, latinRéférence RIM : M0_2099. Cote locale : A_5_29.

Anonyme [1649], REQVESTE DES PARTISANS PRESENTEE A MESSIEVRS DV PARLEMENT EN VERS BVRLESQVES. , françaisRéférence RIM : M0_3489. Cote locale : C_8_56.

Anonyme [1652], REQVESTE DES PEVPLES de France, Affligez des Presens troubles, A NOSSEIGNEVRS de la Cour de Parlement, Sceant à Paris. , françaisRéférence RIM : M0_3490. Cote locale : B_19_11.

Faure,? [?] = Arnauld d'Andilly, Robert [?] [1652], LA VERITE TOVTE NVË, OV ADVIS SINCERE & des-interessé, sur les veritables causes des maux de l’Estat, & les moyens d’y apporter le remede. , françaisRéférence RIM : M0_4007. Cote locale : B_17_13.

Fouquet de Croissy, Antoine [?] [1649], LE COVRRIER DV TEMPS APPORTANT CE QVI SE passe de plus secret en la Cour des Princes de l’Europe. , françaisRéférence RIM : M0_825. Cote locale : C_1_47.

Gondi, Jean-François Paul / cardinal de Retz [?] [1651 [?]], DEFFENSE DE L’ANCIENNE & legitime Fronde. , françaisRéférence RIM : M0_984. Cote locale : B_19_24.

Verderonne, M. de [?] [1649], AGREABLE RECIT DE CE QVI S’EST PASSÉ AVX DERNIERES BARRICADES DE PARIS. Faites le 26. Aoust 1648. Descrites en vers Burlesques: Reueuës & augmentées en cette troisiesme Edition. , françaisRéférence RIM : M0_56. Cote locale : C_8_42.