Critères bibliographiques: aucun
Chercher milio.*|millio.* dans tout le corpus
Nombre de formes uniques: 11

Critères de recherche: milion | milions | millio | million | millionem | milliones | millionibus | millions | millionss | millions  | million 

Votre recherche a trouvé 976 occurrence(s)

Rapport ligne par ligne (KWIC)
Assorti par mot-clé et les mots à right.

Assortir les résultats par         

D_1_47 (bib:p.18)ber, peut contribuer plus d’vn milion aux despences presentes, sans estre incommodée,
C_1_19 (bib:p.25)s sur la Seine à la teste d’vn milion de Baleines, armées chacune de dix canons de ce
B_6_16 (bib:p.4)es necessitez, luy enuoyroit vn milion de Chusais, pour faire perir ce miserable. La ha
C_9_84 (bib:p.14) la faite. Le Ciel espargne vn milion de Criminels pour ne pas frapper vn Innocent ;
C_4_38_10 (bib:p.1)Ville ; Et ruïner, malin, vn milion de famille. O ! Dieu, qui regis tout, empesche
C_4_38_13 (bib:p.12)a verser sur nos testes, Vn milion de faueurs, dissipant les tempestes, Qui sembloi
A_4_7 (bib:p.34)el en vertu d’iceluy fournit vn milion de liures en Catalogne, ainsi qu’on peut voir
B_17_23 (bib:p.5)uelles il a consommé plus d’vn milion de liures ? Est-ce vne illusion de dire, qu’o
A_3_32 (bib:p.7)apparence de vouloir affamer vn milion de personnes qui ne sont coupables d’aucun cri
B_7_39 (bib:p.7)apparence de vouloir affamer vn milion de personnes qui ne sont coupables d’aucun cri
C_3_45 (bib:p.7)t. On dira de vous, il auoit vn milion de reuenu, mais tiré du plus par sang d’vn pe
C_6_21 (bib:p.46) Il moisonne tous les iours vn milion d’ames à sa gloire, par la vocation efficacie
A_8_42 (bib:p.5) la conseruation de la vie d’vn milion d’ames qui immortaliseront vostre generosité,
C_9_77 (bib:p.5) la conseruation de la vie d’vn milion d’ames qui immortaliseront vostre generosité,
C_7_39 (bib:p.7)es des pauures m’y obligent, un milion d’ames qui souffrent m’y contraignent, tout
C_2_11 (bib:p.8)du Lyon, Qui nous doit faire vn milion D’apprehensions inhumaines, Mais pourtant elle
B_19_34 (bib:p.5)esia que trop depeuplees) d’vn milion d’hommes, si necessaires à cet Estat, de qui
C_9_84 (bib:p.14)roit mal l’imiter de perdre vn milion d’Innocens, pour punir vn Criminel : Sodome m
C_9_34 (bib:p.15)te, sa Maiesté donna plus d’vn milion d’or, pour faire venir de Danzic, quatre cens
A_6_19 (bib:p.5)la France, qu’il luy donnera vn milion, luy donnera entrée dans la Picardie par des in
C_3_26 (bib:p.6)les, celle de la Caualerie ; vn milion quatre cens cinquante huict mil cinq cens quaran
B_12_51 (bib:p.8) soin de lui enuoyer plusieurs milions à Cologne auec tant d’exactitude, que la tab
B_13_28 (bib:p.8) soin de lui enuoyer plusieurs milions à Cologne auec tant d’exactitude, que la tab
C_9_84 (bib:p.23)de ce siecle ne laisse pas six milions à sa maison ; y a t’il dequoy s’estonner
B_17_32 (bib:p.8)s que nos ancestres ? Ce mille milions de combatans qui faisoient il n’y a pas encor
A_2_45 (bib:p.4)x dans son Royaume, beaucoup de milions de liures dans la Bastille: que le feu Roy son
C_7_41 (bib:p.4)x dans son Royaume, beaucoup de milions de liures dans la Bastille : que le feu Roy so
A_2_67 (bib:p.8)enseroit à Paris moins de douze milions de liures par an qu’on ne fait?   Declare-to
B_6_28 (bib:p.13)ous auez vne fois dix ou douze milions de reserue dans vos coffres, comme auoit Henry
C_1_2 (bib:p.17)mort doucement au milieu de dix milions d’ames qui vous honoreront beniront sans cess
B_17_33 (bib:p.25)ils ayent moyen de donner des milions d’or à leurs enfans, qu’ils ayent par leur
C_11_34 (bib:p.6)hambre des Comtes ? combien de milions d’or a t’il enuoyez à Rome, à Venise, à
B_17_23 (bib:p.10)a sorte, preuaudra-il sur des milions infinis d’autres qui derestes auec raison les
B_17_23 (bib:p.24) en a fait iusques à soixante milions par chacun an, sous le titre de cõptans, tirez
C_11_16 (bib:p.21)usques au nombre de cinquante milions, qui est vne somme immense predigieuse, au lieu
C_11_16 (bib:p.20)comprendre deux cens soixante milions, qui ont esté conuertis en Louys d’or, plus
C_11_34 (bib:p.6)prests, sur deux cens soixante milions qui ont esté conuertis en louys d’or, sur vn
A_5_62 (bib:p.6)mil escus à la fois, au lieu de milions, qui passoient auparauant, ce qui me ruinoit en
B_12_63 (bib:p.19)re du tout miserable, tant de milions qu’on a leuez sur vostre pouvre peuple sont e
E_1_80 (bib:p.19)vre du tout miserable, tant de milions qu’on a leuez sur vostre pouvre peuple sont e
C_11_16 (bib:p.20)t passé, quatre-vingts-quatre milions tous les ans par les moins depuis l’année mi
C_11_16 (bib:p.21)ne les a veu monter qu’à cinq milions tout au plus, si bien souuent il y auoit quelqu
C_4_4 (bib:p.15)t de leur finesse, Voyans qu’vn millio de mains Grippent de tous costez leurs pains. Il
C_1_5 (bib:p.7)é ses enfans riches de plus d’vn million à chascun, lesdits Bonneau, dont l’vn qui es
C_2_41 (bib:p.4)’Aiguillõ, A presenté plus d’vn million A la Reyne nostre Regente, Qui parut en estre c
C_1_5 (bib:p.18)ubet, peut contribuer plus d’vn million aux de penses presentes, sans estre incommode l
B_12_50 (bib:p.9)aën Alençon par estimation, vn million. Bien entendu, que c’est de net, deduction fa
B_13_42 (bib:p.9)aën Alençon par estimation, vn million. Bien entendu, que c’est de net, deduction fa
D_1_47 (bib:p.6) ses enfans riches de plus d’vn million chacun. Lesdits Bonnean, dont l’vn qui est mo
A_3_53 (bib:p.11)ue ie luy ay deffait plus d’vn million cinq cens mille combatans en trois diuerses bat
C_7_67 (bib:p.11)ue ie luy ay deffait plus d’vn million cinq cens mille combatans en trois diuerses bat
B_8_61 (bib:p.7)on grand Corps, qui a plus d’vn million cinq cens mille ventres à contenter ? Et bien
B_11_34 (bib:p.25) sur la Seine à la teste d’vn million de Baleines, armées chacune de dix canons de c
D_1_47 (bib:p.10)sseur aujourd’huy de plus d’vn million de bien. Autres Maltotiers qui ont entré indif
D_1_47 (bib:p.12)isier Rose, a laissé plus d’vn million de biens. Boudon cy-deuant Procureur à Montpel
D_1_47 (bib:p.7)s, ont acquis plus de chacun vn million de biens, quoy que comme il est notoire ledit P
B_19_19 (bib:p.6)ces, le Parlement en corps, vn million de bons François qui remplissent Paris qui le
B_11_23 (bib:p.14). Les plaintes vniformes d’vn million de bouches, les pauures qui peuplent les Villes
B_18_35 (bib:p.19)trouuera cinq cens Vitris, vn million de Bourgeois, qui dechifreront ce Romain en Mar
C_4_38_01 (bib:p.7)Entre les lasches mains d’vn million de canailles, Qui sucçotent sans fin le pur de
B_11_23 (bib:p.14) parle que par la bouche d’vn million de complaignans de supplians, auec vn adueu de
C_3_84 (bib:p.15)ent presentement deuant eux vn million de comptant, ils n’en auroient pas la moitié
A_2_3 (bib:p.25)té, se jetter sur moy, comme vn million de corbeaux sur vne charogne, me tourmenter dan
B_12_45 (bib:p.8)é vos trophées sur le tas d’vn million de corps morts, vous estre fortifié par l’af
D_1_49 (bib:p.36)a satisfaction de plus de cent million de crimes, dont elle s’est renduë en quelque
A_8_3 (bib:p.14)i la faite. Le Ciel espargne vn million de Criminels pour ne pas frapper vn Innocent; c
B_15_39 (bib:p.6)ire ton cangrené corps : Qu’vn million de cuisans remors, Tirannisent ta meschante ame
A_2_3 (bib:p.16)cuté depuis ce temps-là auec vn million de diables; car vous sçauez que de sa Religion
C_5_28 (bib:p.16)uté depuis ce temps-là auec vn million de diables ; car vous sçauez que de sa Religi
C_2_18 (bib:p.9)ur fait rompre l’obstacle, D’vn million de difficultez, Où tient leurs esprits arreste
A_3_22 (bib:p.10)re de l’admirable varieté d’vn million de diuerses couleurs, elle sent de toutes parts
B_20_8 (bib:p.10)re de l’admirable varieté d’vn million de diuerses couleurs, elle sent de toutes parts
A_2_48 (bib:p.7)t sous ce pretexte engloutir vn million de familles; mais si on veut toucher à la sien
C_4_11 (bib:p.8)ienne, Vous connoissez aussi vn million de farceurs, De fols, de basteleurs, de sauteur
B_20_4 (bib:p.5)rent resolution de s’exposer vn million de fois à tout ce qui peut se trouuer de dange
B_15_32 (bib:p.66)ens François plus capables vn million de fois que ce farceur d’Italie, de rendre la
B_16_25 (bib:p.5)auoient affermy la Couronne vn million de fois ? En fin falloit-il animer le peuple c
C_6_1 (bib:p.26)Catalogne, estant à noter qu’vn million de France en vaut deux Catalogne, eu esgard que
A_6_6 (bib:p.25)Catalogne, estant à noter qu’vn million de France en vaut deux en Catalogne, eu esgard
B_12_56 (bib:p.17)ertaines Tailles, il passe vn million de France ; s’il l’eust fait, c’eust est
B_17_27 (bib:p.24)faicte, espargné le sang d’vn million de François, fermé le pas à l’Estranger, a
B_16_38 (bib:p.10)ont la nation a fait perir vn million de François, nais à naistre, c’est à dire
B_15_3 (bib:p.12)de me dire plus d’iniure qu’vn million de harangeres n’en pourroient inuenter toutes
C_9_86 (bib:p.12)de me dire plus d’iniure qu’vn million de harangeres n’en pourroient inuenter toutes
E_1_78 (bib:p.9) de me dire plus d’injure qu’vn million de harangeres n’en pourroient inuenter toutes
B_17_13 (bib:p.3)x enfans, a laissé au moins vn million de liures à chacun. Vn Bretonuilliers, qui n
B_18_14 (bib:p.15)le Roy d’Espaigne a enuoyé vn Million de liures à Monsieur le Prince. On ne sçait p
D_1_47 (bib:p.19)fans, il a donne en mariage vn million de liures à sa fille. Muissat pauure petit La
C_1_5 (bib:p.11)esseur auiourd’huy de plus d’vn million de liures. AVTRES MALTOTIERS QVI ONT ENTRÉ ind
C_1_5 (bib:p.8)es, ont acquis chascun plus d’vn million de liures de bien, quoy que comme il est notair
C_1_5 (bib:p.13)issier Rose, a laissé plus d’vn million de liures de biẽ. Boudon, cy deuant Procureur
A_4_1 (bib:p.13)s Fermiers des Aydes doiuent vn million de liures de l’année 1648. dont il y a conda
A_4_2 (bib:p.29)ydes doiuent encore de reste vn million de liures de l’année 1648. dont il y a conda
B_17_30 (bib:p.38)chie ? sans compter plus d’vn million de liures de reuenu qu’il a laissé, ou à se
C_10_19 (bib:p.5)y donne tous les ans plus d’vn million de liures, il a pour domestiques beaucoup de Pr
C_1_5 (bib:p.18) donné à sa fille en mariage vn million de liures. Muissal pauure petit lacquais de Mor
D_1_47 (bib:p.19)ambert a fait des legs pour vn million de liures ou peu s’en faut, outre les grands
A_8_33 (bib:p.11)iens. Il luy est deu plus d’vn million de liures par le Roy, auoit parole d’estre pa
B_13_44 (bib:p.10)ert au grãd Duc de Toscane vn million de liures pour l’isle d’Elbe, afin de prẽ
B_18_16 (bib:p.11)a presté au Roy la somme d’vn million de liures, pour se rembourser a obtenu les Tail
C_12_6 (bib:p.11) a presté au Roy la somme d’vn million de liures, pour se rembourser a obtenu les Tail
C_1_5 (bib:p.10)ez de puis dix ans à moins d’vn million de liures, quoy que ce soit vne ferme de plus d
B_19_30 (bib:p.9) que son fils est endetté d’vn million de liures qu’il a emprunté pour satisfaire
C_5_11 (bib:p.6)rs ne se racheterent que par vn million de liures qu’ils promirent. L’on voit par t
A_8_74 (bib:p.7). Le Parlement seul a fourny vn million de liures, toutes les autres Cours Compagnies
B_1_18 (bib:p.7). Le Parlement seul a fourny vn million de liures, toutes les autres Cours Compagnies
C_9_25 (bib:p.7). Le Parlement seul a fourny vn million de liures, toutes les autres Cours Compagnies
B_7_35 (bib:p.15) imaginaires, pour en tirer vn million de liures ? A-il esté du temps du feu Roy ver
E_1_68 (bib:p.15) de leur finesse, Voyans qu’vn million de mains Grippent de tous costez leurs pains. I
B_11_33 (bib:p.12)r, comme nous faisons voir vn million de malheurs, desordres qu’il nous a apportez,
B_8_1 (bib:p.8)t Aman, qui demande la mort d’vn million de Mardochées, la perte d’vne infinité d’
A_6_40 (bib:p.4)i’en adore les pensées, auec vn million de milliers d’ames qui viuent en esperance de
C_6_36 (bib:p.4)i’en adore les pensées, auec vn million de milliers d’ames qui viuent en esperance de
C_8_8 (bib:p.5)s ; Ce seul Chef peut mouuoir vn million de nos bras, Et seul peut augmenter le nombre d
B_1_24 (bib:p.7)s de viue le Roi, par plus d’vn million de personnes. Il ne faut point douter que les B
B_8_14 (bib:p.7)s de viue le Roi, par plus d’vn million de personnes. Il ne faut point douter que les B
C_7_53 (bib:p.5). Ainsi vous deuez croire qu’vn million de personnes vous parlent par ma bouche, vous f
B_18_33 (bib:p.10)ueur, en ce faisant mourir vn million de personnes ; cela est trop rigoureux ne se p
B_15_32 (bib:p.9)le confusion, quel cahos si vn million de plaideurs estoient obligez contrains de suiu
A_4_32 (bib:p.27)er à la calomnie, estouffer vn million de scrupules qui naissent dans ce changement de
C_5_44 (bib:p.27)er à la calomnie, estouffer vn million de scrupules qui naissent dans ce changement de
B_3_18 (bib:p.8)e ruine, qu’il va exterminer vn million de ses Sujets, qu’il va dissiper toutes ses f
B_2_33 (bib:p.13)ris : Que feront ils contre vn million de subjects qui le protegeront ? Voudront ils
B_1_28 (bib:p.8)ie ne sçay si les tumultes d’vn million de Sujets miserables est moins digne de compass
B_19_59 (bib:p.7)es Prouinces desolees ; par vn million de sujets qui languissent de faim ; par vne qu
A_6_36 (bib:p.8)t en compromis auec la vie d’vn million de testes, auec le salut le bien de tout le Roy
C_9_45 (bib:p.5)t en compromis auec la vie d’vn million de testes, auec le salut le bien de tout le Roy
D_2_6 (bib:p.7)it en compromis auec la vie d’vn million de testes, auec le salut le bien de tout vn Roy
B_20_11 (bib:p.25)on qu il vaut mieux perdre vn million de testes innocentes pour s’asseurer d’vn c
C_11_4 (bib:p.25)ion qu’il vaut mieux perdre vn million de testes innocentes pour s’asseurer d’vn c
B_2_33 (bib:p.25) ses Subjets, il faut auoir vn million de trouppes à sa solde, des resources infailli
B_7_25 (bib:p.5)re Createur : fans consacrer vn million de Vierges, à la brutale fureur de vos soldats
B_12_50 (bib:p.9) de la Generalité de Paris, vn million. Des Generalitez de Rouën, Caën Alençon par
B_13_42 (bib:p.9) de la Generalité de Paris, vn million. Des Generalitez de Rouën, Caën Alençon par
B_12_50 (bib:p.10)llon, des ponts chaussees, vn million. Des Parties Casuelles, neant. De la Province d
B_13_42 (bib:p.10)llon, des ponts chaussees, vn million. Des Parties Casuelles, neant. De la Province d
A_7_44 (bib:p.10)est desia trop: Nous voyons vn million d’ames affligées pour le contentement d’vn
C_10_29 (bib:p.10)st desia trop. Nous voyons vn million d’ames affligées pour le contentement d’vn
D_2_8 (bib:p.10)’est desia trop. Nous voyons vn million d’ames affligées pour le contentement d’vn
C_5_11 (bib:p.3) il est à present, de perdre vn million d’ames auant la sienne, celuy qui n’attend
A_5_30 (bib:p.4)urs Princes, fait assassiner vn million d’ames dans la rage la furie des rebellions?
B_7_22 (bib:p.4)urs Princes, fait assassiner vn million d’ames dans la rage la furie des rebellions 
C_3_76 (bib:p.2)urs Princes, fait assassiner vn million d’ames dans la rage la furie des rebellions 
D_2_14 (bib:p.4)urs Princes, fait assassiner vn million d’ames dans la rage la furie des rebellions 
A_7_63 (bib:p.9)l pas enuoyé par ce moyen là vn million d’ames en Enfer? Et n’auroit-il pas dans ce
C_3_34 (bib:p.9)l pas enuoyé par ce moyen là vn million d’ames en Enfer ? Et n’auroit il pas dans
B_16_46 (bib:p.12)euple de tous, remply de cent million d’ames, entre lesquelles il se trouuera cent
A_5_87 (bib:p.27)despens du sang de la vie d’vn million d’ames innocentes, au hasard de perdre vn Est
C_3_49 (bib:p.27)despens du sang de la vie d’vn million d’ames innocentes, au hasard de perdre vn Est
C_3_76 (bib:p.4) perte, peut-estre du Roy, d’vn million d’ames innocentes, le peril la ruine de toute
A_5_30 (bib:p.6)a perte peut estre du Roy, d’vn million d’ames innocentes, le peril la ruine de toute
B_7_22 (bib:p.6)a perte peut estre du Roy, d’vn million d’ames innocentes, le peril la ruine de toute
D_2_14 (bib:p.6)a perte peut estre du Roy, d’vn million d’ames innocentes, le peril la ruine de toute
A_8_23 (bib:p.3)es pleurs les gemissements d’vn million d’Ames innocentes, qui ne respirent que de vo
B_1_21 (bib:p.3)es pleurs les gemissements d’vn million d’Ames innocentes, qui ne respirent que de vo
C_9_36 (bib:p.3)es pleurs les gemissements d’vn million d’Ames innocentes, qui ne respirent que de vo
A_6_59 (bib:p.3)oluë de faire mourir de faim vn million d’ames innocentes? Sont-ce là les beaux frui
A_8_51 (bib:p.7)ge forcenée veulẽt sacrifier vn million d’ames par la famine à leur vengeance brutal
C_9_58 (bib:p.7)ge forcenée veulẽt sacrifier vn million d’ames par la famine à leur vengeance brutal
A_3_66 (bib:p.5) guerre, respendre le sang d’vn million d’ames, pour s’en rendre maistre, ce auec t
C_5_14 (bib:p.5) guerre, respendre le sang d’vn million d’ames, pour s’en rendre maistre, ce auec t
C_5_70 (bib:p.6)utre vous le communiquerez à vn million d’ames que vous entretenez dans ces abysmes d
B_17_12 (bib:p.18)er il a faict perir plus d’vn million d’ames. Quelque esloigné de la France qu’i
A_8_57 (bib:p.5) Vous aués conserué la vie à vn million d’ames, qu’en nous procurant la Paix, vous
A_9_2 (bib:p.15)d’inspirer en vn moment dans vn million d’ames, vn consentement si vniforme d’obeï
A_2_37 (bib:p.7)Testes en souhaittent, ce qu’vn million d’ames vous demandent: Et enfin, ce que tout
C_7_38 (bib:p.7)Testes en souhaittent, ce qu’vn million d’ames vous demandent : Et enfin, ce que tou
B_11_17 (bib:p.9)es : qui a cause la perte d’vn million d’ames : qui a mis tous les peuples de l’E
C_8_2 (bib:p.5)sçauez enseigner plaire, Et d’vn million d’auditeurs Alors que vous estes en chaire Vo
C_2_9 (bib:p.8) donner pension Il trouueroit vn million D’Autheurs, qui feroient du haut style Honte
B_20_49 (bib:p.3)us, vn Scipion l’Affricain, vn million d’autres qui embellissent les Histoires. Pour
C_7_75 (bib:p.8)pose de nos vies à la veuë d’vn million d’ennemis, qui reçoiuent la liberté de cett
C_5_8 (bib:p.3) petit Firmament, enuironné d’vn million d’Estoilles, d’Astres brillans, qui répand
A_7_17 (bib:p.8)l’Estat tout entier la vie d’vn million d’hommes à le poursuiure. En effet ne vaut-i
C_10_6 (bib:p.8)l’Estat tout entier la vie d’vn million d’hommes à le poursuiure. En effet ne vaut-i
D_1_37 (bib:p.14)n’en couste la vie à plus d’vn million d’hommes, comme Nostradamus a remarqué, ains
B_1_7 (bib:p.32)armée de cent mil pietons, d’vn million d’hommes de caualerie, de cent mille chariots
B_15_18 (bib:p.11)r ses Princes ses Leuites, vn million d’hommes entretenus d’ordinaire pour tenir
A_7_44 (bib:p.11) monde, par les calamitez d’vn million d’hommes, la desolation de tout vostre Royaum
C_10_29 (bib:p.11)monde, par les calamitez d’vn million d’hommes, la desolation de tout vostre Royaum
D_2_8 (bib:p.11)u monde, par les calamitez d’vn million d’hommes, la desolation de tout vostre Royaum
B_19_17 (bib:p.5)es porté sur les espaules d’vn million d’hommes, que vous ne pouuiez aborder vostre
C_1_37 (bib:p.3)nt si iustes si naturels ? D’vn million d’hommes qui habitent dans Paris, qui compose
B_2_35 (bib:p.5)rchie, ayant destruit plus d’vn million d’hommes qui ne l’auoient iamais offencé n
A_9_2 (bib:p.18) bon escient de la recreue d’vn million d’hommes, qui, quoy que viuans, se portans bi
A_2_23 (bib:p.4)le ce que le fer la fureur d’vn million d’hommes, trouueroient peut-estre impossible.
B_10_20 (bib:p.5)nt milles Eglises, profaner vn million d’Hosties, martyriser vne infinité de Prestr
B_11_23 (bib:p.12)e pourpre teinte du sang d’vn million d’innocens, d’autant de miserables qui n’
A_7_68 (bib:p.3) coulpable à la deliurance d’vn million d’innocens. Les cris de tant de vefues à qui
C_10_53 (bib:p.3)coulpable à la deliurance d’vn million d’innocens. Les cris de tant de vefues à qui
B_4_21 (bib:p.12)million estoit souuent tuer vn million d’innocens, mesmes des enfans dans le berceau
A_4_25 (bib:p.8)milles, c’est à dire, contre vn million d’innocens. Ne souffrez pas, MADAME, que soub
C_5_41 (bib:p.8)milles, c’est à dire, contre vn million d’innocens. Ne souffrez pas, MADAME, que soub
A_8_3 (bib:p.14)eroit mal l’imiter de perdre vn million d’Innocens, pour punir vn Criminel: Sodome me
C_1_50 (bib:p.4)petit d’vn barbare Estranger vn million d’innocens. Que diront desormais nos pauures
A_9_13 (bib:p.5) supplices, qui est la faim, vn million d’innocens. Que pour en venir à bout, il auo
B_3_24 (bib:p.5) propre ruine, des miseres d’vn million d’innocens qui la demandent, qui la desirent
B_6_12 (bib:p.21)Prince, que d’auoir composé vn million d’inuectiues du stile d’Icon Tyranni, comme
A_3_35 (bib:p.8) par les plumes, diffamé par vn million d’inuectiues, estant paruenu en fin à la Roy
C_7_77 (bib:p.8) par les plumes, diffamé par vn million d’inuectiues, estant paruenu en fin à la Roy
B_14_11 (bib:p.9)par les plumes, diffamé par vn million d’inuectiues, estant paruenu enfin à la Roya
C_4_27 (bib:p.9)de n’auoir encor, Peu gagner vn million d’or, La F. cette Serruriere, Cette lay de, c
B_12_27 (bib:p.9)e n’auoir encor Peu gaigner vn million d’or. La Fabry, cette serrurierre, Cette laid
B_13_32 (bib:p.9)e n’auoir encor Peu gaigner vn million d’or. La Fabry, cette serrurierre, Cette laid
D_1_47 (bib:p.14)putation de posseder plus d’vn million d’or. La succession de la Basiniere ne doit p
C_1_5 (bib:p.14)eputation de posseder plus d’vn million d’or. La succession de la Baziniere ne doit p
B_17_19 (bib:p.24)ra plustost vn Illustre qu’vn million d’or, le Comte d’Harcourt ne veut point est
D_1_3 (bib:p.28)ee parfaictement, assistee d’vn million d’or par le Roy Catholique, qui ne se lassoit
B_18_32 (bib:p.5) de Monmor, Qui vaut plus d’vn million d’or.     L’autre iour ce Seigneur ou Pri
B_18_31 (bib:p.5)r de Monmor Qui vaut plus d’vn million d’or.     L’autre iour ce Seigneur ou Pri
B_4_21 (bib:p.13)en que pensant ne donner qu’vn million, elle en donnoit tousiours dix ou douze, bien q
E_1_70 (bib:p.5)en, parce que le vol de tant de million en estant vn des principaux chefs, il faudra da
B_4_21 (bib:p.12)e croyoit pas que luy dõner vn million estoit souuent tuer vn million d’innocens, me
A_8_5 (bib:p.6), qu’apres qu’ils auront leué vn million, ils n’en leuent en suite le triple pour eux;
C_9_48 (bib:p.6) qu’apres qu’ils auront leué vn million, ils n’en leuent en suite le triple pour eux
A_2_65 (bib:p.7) Rondant autour de nous auec vn million? Lion. Lion la seule ville où gist nostre espe
E_1_34 (bib:p.5)la France, qu’il luy donnera vn million, luy donnera entrée dans la Picardie par des i
D_1_9 (bib:p.10)à vn brigandage public, pour vn million, par exemple, de traité qui en venoit au Roy,
C_1_7 (bib:p.19)à vn brigandage public, pour vn million, par exẽple, de traité qui en venoit au Roy,
B_17_6 (bib:p.6)quipage d’Artillerie, prés d’vn million par mois ; laquelle dépense il faudra continu
E_1_116 (bib:p.4)e bien douce que de gangner vn million par vn aduis, vn traité, ces profits immenses
A_3_57 (bib:p.4)se bien douce que de gangner vn million par vn aduis, vn traité, ces profits immenses
A_8_35 (bib:p.3) chose bien douce de gaigner vn million par vn auis ou par vn traité: Ne me represente
B_12_50 (bib:p.5) l’armée qui est avec nous, vn million. Pour les Gardes Françoises suisses, trois cen
B_13_42 (bib:p.5) l’armée qui est avec nous, vn million. Pour les Gardes Françoises Suisses, trois cen
B_17_1 (bib:p.8)il n’eust pas fallu dépenser vn million pour perdre le Mazarin auec tous ceux de sa cab
B_17_6 (bib:p.5)rinces, on espargnera plus d’vn million quatre cens mil liures, parce que cette Armée
A_4_7 (bib:p.35)s à dix pour cent la somme d’vn million quatre vingt huict mil liures, feroit de Plus-v
A_4_7 (bib:p.35)de Plus-valuës prouenantes d’vn million, quatre vingt sept mille six cens quatre vingt
C_8_42 (bib:p.23)sion, Et qu’ils sont plus d’vn million, Qu’ils jettent le feu par la gorge, Qu’il
C_5_3 (bib:p.7)portant le foible, la somme d’vn million soixante cinq mil liures : Ledit Catelan compl
C_5_3 (bib:p.8)it Traitté : tout le reste dudit million soixante mil liures ayant esté consommé pour
C_5_3 (bib:p.7)re, s’ils n’eussent excedé ledit million soixante mil liures, comme ils ont fait d’enu
B_15_3 (bib:p.4)ois, des siecles d’or plus d’vn Million, sous son Ministere, ie me fondois sur ce qu’
C_5_63 (bib:p.4)que la France alloit acheter vn million vn seul moment du temps de son Eminence. Donnon
D_1_37 (bib:p.16), Tuez, captifs, prés que d’vn million.   Mais aprés tout cela, l’Anglois tirera s
A_9_11 (bib:p.13) hostium ; vix enim ex proprio millionem bello annuatim contulerunt, interim militia o
A_9_11 (bib:p.13)Regis statum internum 60. ferè milliones abire, licet nec illi pendantur. 80. ergò re
A_9_11 (bib:p.10)deinceps ad centum quadraginta milliones extenderunt. Et hæc sufficere diceres ad bel
A_9_11 (bib:p.16)mnium querela est Quò verò 58. milliones, qui sine alia specificatione, sub secreto (c
A_9_11 (bib:p.14)lum, sed Regiæ mensæ inter tot milliones victus defuit ; Quæ dum admirari, ex offici
A_9_11 (bib:p.10)cerpitur. Decem non ita pridem millionibus constitit Galliæ reditus, quem ad triplum
A_5_98 (bib:p.4)it? Il en couste plus de trente millions à cette Auguste Cité, dans les pertes qu’e
C_6_31 (bib:p.4)it. Il en couste plus de trente millions à cette Auguste Cité, dans les pertes qu’e
C_10_17 (bib:p.16)i fut iamais, en baillant des millions à ceux qui se sont employez vers le Pape pour
E_1_81 (bib:p.16)ui fut iamais, en baillant des millions à ceux qui se sont employez vers le Pape pour
B_3_25 (bib:p.17)necessiteux, qui a quantité de millions à despendre comme vous auez par année, dont
B_16_51 (bib:p.26)rras : s’il a trois ou quatre millions à donner, ie luy promets que le triomphe luy
B_1_1 (bib:p.188)u d’employer chaque année, des millions, à entretenir le luxe des habits, à faire ba
A_5_11 (bib:p.6)posts, au lieu des décharges de millions à la fois de soulagements feints imaginaires
C_1_38 (bib:p.3)t que tu as eu des décharges de millions à la fois, des graces des soulagemens au del
A_9_31 (bib:p.6)vent. Il est vray que des seize millions à la fois, envoyez de Paris à Rome, pour bas
C_11_30 (bib:p.23)ieux qui absorbent les trente millions à la fois, soit reuenu à son proffit non plu
B_17_21 (bib:p.28)es les fermes : sur cinquante millions à quoy il auoit fait monter les Comptans : s
B_17_21 (bib:p.27)nce, sur quatre vingts quatre millions à quoy il auoit fait monter tous les ans les
E_1_54 (bib:p.3)lions, sur le pied de cinquante millions, à quoy montent toutes les Tailles autres dro
E_1_54 (bib:p.23)iéme, sur le pied de Cinquante millions, à quoy montent toutes les Tailles, Taillon S
A_1_33 (bib:p.4)quiéme sur le pied de cinquante millions, à quoy montent toutes Tailles, Taillon, Subs
E_1_54 (bib:p.7)quiéme sur le pied de cinquante millions, à quoy montent toutes Tailles, Taillon, Subs
C_7_4 (bib:p.4)quiesme sur le pied de cinquante millions, à quoy montent toutes Tailles, Taillon, Subs
C_5_59 (bib:p.87)esme, sur le pied de cinquante millions à quoy montent toutes Tailles, Taillon, Subsi
C_11_17 (bib:p.5)çauoir sur quatre vingt quatre millions, à quoy reuiennent à present les deniers des
A_8_3 (bib:p.23) de ce siecle ne laisse pas six millions à sa maison; y a t’il dequoy s’estonner a
B_6_18 (bib:p.8)nouueau loup Marin, presteur de millions à sa Majesté, porte à present tout seul le
D_1_8 (bib:p.4)a lui les siens à la debte de 13 millions a toutes ses pretentions sur la haute Austrich
A_6_55 (bib:p.6)é à la Frãce, qui excedent cent millions, ainsi que Dieu vous fera la grace de connoist
C_6_49 (bib:p.6)é à la Frãce, qui excedent cent millions, ainsi que Dieu vous fera la grace de connoist
C_11_17 (bib:p.6)s iusqu’au nombre de cinquante millions, ainsi que la Chambre des Comptes en a esclair
C_11_17 (bib:p.14)tmoins de la valeur de quinze millions ainsi que les Orphevres les autres personnes q
C_9_70 (bib:p.5) ans plus de cent ou six vingts millions, ainsi qu’il est aisé de iustifier par les
D_2_18 (bib:p.5) ans plus de cent ou six-vingts millions, ainsi qu’il est aisé de iustifier par les
C_11_34 (bib:p.6)s comptans iusques à cinquante millions ainsi qu’il se peut voir en la Chambre des C
A_2_16 (bib:p.26)heté des rentes pour plusieurs millions au denier quatorze, qui ont esté acquises au
E_1_54 (bib:p.17)e prochaine 1649. que Quarente millions, au lieu de Cinquante millions, pour toutes Ta
A_4_2 (bib:p.23) cét engagement de huict à neuf millions auec le Roy, apres tant d’artifices criminel
B_18_20 (bib:p.19)Arsenal, le Roy demande trois millions aux Parisiens. Beaucoup de personnes de qualit
A_6_7 (bib:p.6)leur deputation cousta plusieurs millions aux Prouinces de France. Ils vindrent icy disp
C_6_5 (bib:p.6)leur deputation cousta plusieurs millions aux Prouinces de France. Ils vindrenticy dispu
A_2_68 (bib:p.7)x cens trente-neuf liures, cy v millions c xxxix m vi c xxxix liv. II. La Generalité d
C_7_80 (bib:p.7)x cens trente-neuf liures, cy v millions c xxxix m vi c xxxix liv. II. La Generalité d
C_11_17 (bib:p.6)y on ne les a veus que de cinq millions. Cantariny autres Banquiers ses confidens, sç
A_7_21 (bib:p.6)ux années se montent à cent six millions, ce qui est presque incroyable, tant de charge
A_9_29 (bib:p.5)es, reuiennent à celle de trois millions, cent cinq mil neuf cens quatre-vingts six liu
A_9_29 (bib:p.5)loyez au payement desdits trois millions cent cinq mil neuf cens quatre-vingts six liur
A_2_68 (bib:p.8) se montent à la somme de Trois millions cent cinquante mil trois cens vingt-sept livre
C_7_80 (bib:p.8) se montent à la somme de Trois millions cent cinquante mil trois cens vingt-sept livre
A_3_81 (bib:p.5)ent mil liures par iour, à deux millions, cent mil liures par semaine, à neuf millions
C_5_52 (bib:p.5)ent mil liures par iour, à deux millions, cent mil liures par semaine, à neuf millions
A_2_68 (bib:p.10)e se monte à la somme de Trois millions cent quatre vingts mil trois cens soixante tre
C_7_80 (bib:p.10)e se monte à la somme de Trois millions cent quatre vingts mil trois cens soixante tre
A_2_68 (bib:p.7)e se montent à la somme de Cinq millions cent trente-neuf mil six cens trente-neuf liur
C_7_80 (bib:p.7)e se montent à la somme de Cinq millions cent trente-neuf mil six cens trente-neuf liur
A_4_7 (bib:p.25)d’vne despense de plus de douze millions. Chacun sçait que le Duc d’Albe au retour d
B_12_50 (bib:p.11)aut fournir iusques à mes dix millions, cherchez-les ou vous voudrez. Le Marquis, Mon
B_13_42 (bib:p.11)aut fournir iusques à mes dix millions, cherchez-les ou vous voudrez. Le Marquis, Mon
A_5_62 (bib:p.9), qui ne se monte qu’à dix-sept millions cinq cens cinquante neuf mille liures, suiuant
B_17_13 (bib:p.3)ere d’vn Iuif, à laissé quatre millions cinq cens mil liures de bien, dont le Presiden
A_3_81 (bib:p.5)de liures par mois, à cent neuf millions cinq cens mil liures par an: Somme fort notabl
C_5_52 (bib:p.5)de liures par mois, à cent neuf millions cinq cens mil liures paran : Somme fort notab
A_9_29 (bib:p.4) pour lesdites cinq années deux millions cinq cens mil liures, qui finiront au dernier
A_3_53 (bib:p.15)ils, qui me donna iusqu’à sept millions cinq cens mille escus, en reconnoissance des b
C_7_67 (bib:p.15)ils, qui me donna iusqu’à sept millions cinq cens mille escus, en reconnoissance des b
B_12_56 (bib:p.16)oit la somme demandée de deux millions cinq cens mille francs, qui estoit assez au c
A_4_2 (bib:p.21)n a volé au public plus de deux millions cinq cens mille liures. Pour l’intelligence
B_20_21 (bib:p.33) a transporté iusques à trois millions cinq cens mille liures, qui en coustent pour l
C_11_12 (bib:p.34) a transporté iusques à trois millions cinq cens mille liures, qui en coustent pour l
B_7_23 (bib:p.33)n a transporté iusques à trois millions cinq cens mille liures, qui en coustent pour l
C_1_47 (bib:p.15)ue, de luy confisquer les cinq millions cinq cens mille liures qu’il a sur nostre ba
A_2_68 (bib:p.3)Ferme generale des Aydes, Trois millions cinq cens quarante-neuf mil sept cens douze li
C_7_80 (bib:p.3)Ferme generale des Aydes, Trois millions cinq cens quarante-neuf mil sept cens douze li
A_2_68 (bib:p.3)me des Quarante-cinq sols, Deux millions cinq cens vingt mil livres, cy ij mons v c xx
C_7_80 (bib:p.3)me des Quarante-cinq sols, Deux millions cinq cens vingt mil livres, cy ij mons v c. xx
B_13_30 (bib:p.11) party, luy fera regarder les millions comme des athomes, qui ne tiendront point de p
C_9_13 (bib:p.4) se soient montez à cent trente millions, comme il a fait monter ? apres quoy, ie croy
A_5_93 (bib:p.4)fait faire de quatorze à quinze millions, comme si aprés auoir chargé le peuple plus
C_5_3 (bib:p.1)rigandage de plus de cinq ou six millions commis sur le Roy sur les suiets par lesdits a
B_13_42 (bib:p.3)ur d’Octobre: Sçavoir, de deux millions comptans, de seize cens mil liures par mois, p
B_12_50 (bib:p.3)r d’Octobre : Sçavoir, de deux millions comptans, de seize cens mil liures par mois, p
A_3_57 (bib:p.5) découuert vn moyen d’auoir six millions comptans. Quels honneurs, qu’elles caresses
E_1_116 (bib:p.5)découuert vn moyen d’auoir six millions comptans. Quels honneurs, qu’elles caresses
C_11_27 (bib:p.6)Venise, vous y auez des trente millions dans Genes ou dans Luques. Mais quoy vostre ca
C_10_20 (bib:p.3) Benefice vacant, qui a pris à millions dans les coffres du Roy, a attiré dessus cett
A_7_26 (bib:p.3)n Benefice vacant, qui a pris à millions dans les coffres du Roy, a attiré dessus cett
A_4_19 (bib:p.14)aistre des fleurs des fruits à millions dans les lieux les plus steriles, les plus des
C_5_40 (bib:p.14)aistre des fleurs des fruits à millions dans les lieux les plus steriles, les plus des
D_2_38 (bib:p.24) il n’auoit vaincu souuent des millions de Barbares. Et tous les autres Heros de l’a
D_1_47 (bib:p.12)illicites a gagné plus de deux millions de bien, dont il est reputé riche, n’ayant
B_20_20 (bib:p.6)on estoit demesurée, plusieurs millions de bons François qui estoient resolus d’y p
C_11_24 (bib:p.6)on estoit demesurée, plusieurs millions de bons François qui estoient resolus d’y p
A_2_64 (bib:p.5)t de tant de tristesse. Tant de millions de braues Soldats, lesquels ont tous perdu la
C_7_82 (bib:p.5)t de tant de tristesse. Tant de millions de braues Soldats, lesquels ont tous perdu la
A_5_105 (bib:p.4)ortelle alloit faire perir des millions de ce peuple, la Manne tomber du Ciel, lors qu
B_11_17 (bib:p.20)égales à celles de cent mille millions de combatans, choisis parmy la plus belliqueus
B_20_11 (bib:p.24)e [1 mot ill.], auec tous ses millions de combattans, au petit nombre des soldats qui
C_11_4 (bib:p.24)omber le badaud, auec tous ses millions de combattans, au petit nombre des soldats qui
A_4_25 (bib:p.8)fourny au Roy plus de deux cens millions de compte fait, que les douze Officiers seulem
C_5_41 (bib:p.8)fourny au Roy plus de deux cens millions de compte fait, que les douze Officiers seulem
B_5_53 (bib:p.8)mille Suiets, rüiné plus de dix millions de familles, sont la veritable vnique cause de
C_5_3 (bib:p.2)isnent la ruine de plus de trois millions de familles, voire presque de tout le Royaume.
C_4_38_11 (bib:p.8) Et destruire par le feu des millions de familles ? Non, non, Dieu ne veut pas, son
B_16_46 (bib:p.6)nt d’vn Estat, composé de cent millions de familles ; Tant y a SIRE, que Vostre Majes
B_12_56 (bib:p.15)nt iamais si grandes, à trois millions de France prés, j’entends à leuer tous les
A_3_63 (bib:p.6)oit trempé dans le sang de deux millions de François. C’est pour ce sujet qu’il mi
C_5_9 (bib:p.6)soit trempé dans le sang de deux millions de François. C’est pour ce sujet qu’il mi
A_2_44 (bib:p.10)procurer le soulagement à cent millions de François qui gemissent dans vne misere pau
C_7_42 (bib:p.10)procurer le soulagement à cent millions de François qui gemissent dans vne misere pau
B_11_33 (bib:p.14)ulsion? Faut-il que plusieurs millions de François sentent ce syncope mortel, pour c
B_12_64 (bib:p.5)ombien de mille Ou plustost de millions de gens Pasles, trancis, secs, negligens, Tous
A_3_64 (bib:p.14)ent, fait vn fonds de quatorze millions de la despoüille de vos troupes, des gages de
A_9_30 (bib:p.23)f fasse dessecher des millions millions de larmes (qui sont les sacrifices des supplia
A_2_31 (bib:p.26)ossasse dessecher des millions millions de larmes (qui sont les sacrifices des supplia
B_17_6 (bib:p.5)aut faire estat de plus de deux millions de liure pour mettre neuf mille hommes effecti
A_8_73 (bib:p.7)deniers desdites Tailles, trois millions de liurel plus sur les Gabelles, pour sur lesd
A_8_45 (bib:p.5)pce en dot gratification quatre millions de liures à la benediction de l’anneau, la
C_3_13 (bib:p.5)pce en dot gratification quatre millions de liures à la benediction de l’anneau, la
D_1_3 (bib:p.18)rois iours cousta plus de trois millions de liures à la Royne, ou aux Princes principa
C_5_71 (bib:p.7)urs années : outre soixante dix millions de liures, à payer aux particuliers rentiers
D_1_47 (bib:p.10)ez depuis dix ans à moins d’vn millions de liures au profit du Roy, quoy que ce soit v
B_5_32 (bib:p.9)ailles seroient reduites à neuf millions de liures, comme elles estoient l’an 1609. v
B_13_42 (bib:p.3)l. Mazarin, I’ay besoin de dix millions de liures, dans le premier iour d’Octobre: S
B_12_50 (bib:p.3)l. Mazarin, I’ay besoin de dix millions de liures, dans le premier iour d’Octobre :
A_9_30 (bib:p.15)e moins) il feroit venir vingt millions de liures dans les coffres du Roy, pourueu qu
B_17_11 (bib:p.13)ire perdre à sa Maiesté vingt millions de liures de reuenu, en vn temps auquel l’Es
E_1_109 (bib:p.7)e, diminué la Taille de quinze millions de liures, depuis fait diuerses graces à nos
A_1_4 (bib:p.7)nce, diminué la Taille de quinze millions de liures, depuis fait diuerses graces à nos
E_1_62 (bib:p.3)s de change, pour plus de trois millions de liures, des lettres de creance pour autant
A_1_96 (bib:p.3)e Paris, Que le fonds des Huict millions de liures des Rentes, constituées sur les Tai
E_1_54 (bib:p.24)ntes constituées sur les Huict millions de liures des Tailles, aux fins d’estre paye
E_1_54 (bib:p.19)rentes assignées sur les Huict millions de liures des Tailles, ORDONNE ladite Chambre,
E_1_51 (bib:p.5)de deux quartiers sur les huict millions de liures des Tailles, recepte generale prouin
A_1_29 (bib:p.3) de deux quartiers sur les huit millions de liures des Tailles Receptes generales proui
E_1_54 (bib:p.16)Rentes assignées sur les Huict millions de liures des Tailles, tendante à estre payez
A_9_30 (bib:p.11)s, d’auoir dérobé plus de deux millions de liures, dont il a esté informé, sur l’i
A_5_64 (bib:p.6)aume de France des centaines de millions de liures, dont il ne s’en est distribue que
A_8_73 (bib:p.9)gneurie, monte à plus de quinze millions de liures, dont il se peut iustifier, n’en e
E_1_51 (bib:p.7)de terre, monte à plus de seize millions de liures, dont il se peut verifier que la six
E_1_54 (bib:p.19) Paris, assignez sur les Trois millions de liures du Sel. Et sur la requeste des Renti
B_15_25 (bib:p.6) autres circonuoisines de deux millions de liures d’augmentation de Tailles par chac
B_12_50 (bib:p.14) envoyrois tous les ans trois millions de liures en Louys d’or, à dix liures piece
B_13_42 (bib:p.14) envoyrois tous les ans trois millions de liures en Louys d’or, à dix liures piece
A_8_73 (bib:p.7) ne reuiennent à plus de trente millions de liures. Et la Chambre lors de la reddition
B_5_32 (bib:p.9)present elles passent cinquante millions de liures. II. Qu’à cause de la misere du t
D_1_47 (bib:p.12)te pour eux deux à plus de six millions de liures, ils demeurent ruë des fossez Montm
B_12_46 (bib:p.27)ses : joint à cela trois cens millions de liures, imposées en deux années de la Reg
C_12_42 (bib:p.27)ses : joint à cela trois cens millions de liures, imposées en deux années de la Reg
C_12_34 (bib:p.13) Marchandises, que trois cens millions de liures imposées en deux années de Regence
B_5_23 (bib:p.13)s Marchandises, que trois cens millions de liures imposées en deux années de Regence
E_1_86 (bib:p.13)s Marchandises, que trois cens millions de liures imposées en deux années de Regence
B_11_23 (bib:p.135)archandises ; que trois cent millions de liures imposées en deux années de Regence
B_13_21b (bib:p.13)spargne, mort riche de huict millions de liures, Lambert Valet, puis premier Commis
B_12_50 (bib:p.6)yons où nous prendrons nos dix millions de liures. Le Marquis, Monseigneur, ie vous le
B_13_42 (bib:p.6)yons où nous prendrons nos dix millions de liures. Le Marquis, Monseigneur, ie vous le
B_12_50 (bib:p.5)uit cens mil liures. Somme dix millions de liures. Le Marquis, Monseigneur, ie voy bie
B_13_42 (bib:p.5)uit cens mil liures. Somme dix millions de liures. Le Marquis, Monseigneur, ie voy bie
A_3_47 (bib:p.7)t le monde, pour y receuoir 15. millions de liures. Le R. Ma bonne maman, pourquoy a t
E_1_91 (bib:p.7)t le monde, pour y receuoir 15. millions de liures. Le R. Ma bonne maman, pourquoy a t
C_7_70 (bib:p.9)t le monde, pour y receuoir 15. millions de liures. Le Roy, Ma bonne Maman, pourquoy à
D_1_47 (bib:p.6)d est mort riche de plus de six millions de liures, n’a point laissé d’enfans, son
C_1_5 (bib:p.7)ui est mort riche de plus de six millions de liures n’a point laissé d’enfans, son
B_20_18 (bib:p.7)r les marchandises.   Que 300. millions de liures ont esté imposées par son aduis en
B_4_27 (bib:p.7)ur les marchandises.   Que 300. millions de liures ont esté imposées par son aduis en
A_3_81 (bib:p.4)dit reuenu annuel de six vingts millions de liures ou dauantage, outre celuy du Domaine
C_5_52 (bib:p.4)dit reuenu annuel de six vingts millions de liures ou dauantage, outre celuy du Domaine
C_5_52 (bib:p.3)ux ensemble àdeux cens quarante millions de liures ou dauantage, qui pourront entrer é
A_3_81 (bib:p.3)x ensemble à deux cens quarante millions de liures ou dauantage, qui pourront entrer é
D_1_47 (bib:p.9)out ensemble se montant à douze millions de liures, ou peu s’en faut, outre ledit la
C_1_5 (bib:p.9)utrement, le tout mõtant à douze millions de liures, où peu s’en faut, outre ledit la
C_1_5 (bib:p.18)rt riche de plus de cinq ou six millions de liures, ou peu s’en faut, outre les grand
A_9_40 (bib:p.8) general ou en particulier deux millions de liures, outre les desordres, les brussemens
A_3_81 (bib:p.6)r, cela montera à plus de vingt-millions de liures par an: Ce que ioint aux reuenus des
A_5_11 (bib:p.6)enseroit à Paris moins de douze millions de liures par an, ne voids tu pas que ie prend
A_3_28 (bib:p.19)l a leué plus de quatre-vingts millions de liures par an: Qu’il nous a engagé de ce
A_1_47 (bib:p.7)il a leué plus de quatre vingts millions de liures par an; Qu’il nous a engagez de ce
C_1_39 (bib:p.8)enseroit à Paris moins de douze millions de liures par an, qu’on ne fait.   Declare-
C_5_52 (bib:p.6)r, cela montera à plus de vingt-millions de liures par an : Ce que ioint aux reuenus d
C_7_72 (bib:p.19)l a leué plus de quatre-vingts millions de liures par an : Qu’il nous a engagé de
B_2_3 (bib:p.7)’il a leué plus de quatre vingts millions de liures par an ; Qu’il nous a engagez de
B_17_11 (bib:p.6)minüer les Tailles de dix-sept millions de liures par chacun an. La guerre continüant
B_17_11 (bib:p.9)’alloient pas à moins de seize millions de liures par chacun an. N’estoit-ce pas ent
E_1_54 (bib:p.6)re pendant 1649. 1650. de douze millions de liures par chacune année. P. 9 Elections r
E_1_54 (bib:p.21)e monteront au plus qu’à trois millions de liures par chacune année, sans qu’ils pu
D_2_30 (bib:p.6)fait seulement emprunt de douze millions de liures par chacune desd. années, si l’Es
A_1_79 (bib:p.9)rra estre fait emprunt de douze millions de liures par chacune desdites années, si l
A_2_56 (bib:p.9)rra estre fait emprunt de douze millions de liures par chacune desdites années, si l
E_1_128 (bib:p.8)ra estre fait emprunt de douze millions de liures par chacune desdites annees, si l’
B_20_18 (bib:p.19)ille hommes plus de cinquante millions de liures, par la mauuaise volonté du Cardina
B_4_27 (bib:p.19)mille hommes plus de cinquante millions de liures, par la mauuaise volonté du Cardina
A_3_81 (bib:p.5) mil liures par semaine, à neuf millions de liures par mois, à cent neuf millions cinq
C_5_52 (bib:p.5) mil liures par semaine, à neuf millions de liures par mois, à cent neuf millions cinq
A_4_2 (bib:p.21) aduances iusqu’à huict ou neuf millions de liures, parce qu’estans maistres du fonds
C_9_50 (bib:p.7)il a leué plus de quatre vingts millions de liures pat an ; Qu’il nous a engagez de
A_8_73 (bib:p.8)e cette immense somme de trente millions de liures, plus en deniers comptans, ou en moy
A_2_16 (bib:p.21)a disposé iusques à vingt-sept millions de liures portez en dépense pour les affaires
C_1_7 (bib:p.25), en cette année il faut trente millions de liures pour faire la guerre, il faut les pr
D_1_9 (bib:p.12), en cette année il faut trente millions de liures pour faire la guerre, il faut les pr
D_1_9 (bib:p.11)e s’il faut, par exemple, trois millions de liures, pour subuenir aux affaires, il en f
C_1_7 (bib:p.22)que s’il faut par exemple trois millions de liures, pour subuenir aux affaires, il en f
B_13_44 (bib:p.7)nce il a disposé de trois cens millions de liures prouenans des imposts mis sur le Peu
D_1_9 (bib:p.8)mposer leuer sur le peuple douze millions de liures, que l’on a distribué partie en a
C_1_7 (bib:p.15)poser leuer sur le peuple douze millions de liures, que l’on a distribué partie en a
A_8_19 (bib:p.23)plus de cent soixante dix-huit millions de liures, qui ont esté enuoyées de son ordr
C_9_5 (bib:p.23) plus de cent soixante dix-huit millions de liures, qui ont esté enuoyées de son ordr
B_18_8 (bib:p.8)plus de cent soixante dix huict millions de liures qui ont esté enuoyez de son ordre s
A_4_2 (bib:p.27) de 1649. prés de quarante cinq millions de liures qui ont esté retranchés. Les autre
C_11_34 (bib:p.6)semble sur quatre-vingt quatre millions de liures, qui se sont leuées tous les ans su
C_5_71 (bib:p.7)ealablement pris cent cinquante millions de liures, qui seront employez au payement des
C_5_71 (bib:p.7)e la somme de six vingts quinze millions de liures, qui seront restituez aux Officiers
B_15_16 (bib:p.22) à la besace. Paris a plus de millions de liures, qu’elle n’a pas de Louys, plus
D_1_47 (bib:p.19)t riche de plus de cinq ou six millions de liures qu’il a pillez apparamment dans le
C_1_8 (bib:p.9)ndre compte de plus de cinq cens millions de liures, qu’on a leué sur les Prouinces,
B_12_62 (bib:p.17)es pays là plus de trente-six millions de liures sans auoir fourny Estat valable de l
B_11_29 (bib:p.31)ce pays-là plus de trente-six millions de liures, sans auoir fourny estat valable de
B_13_31 (bib:p.13)en ce pays-là plus de trentre millions de liures, sans auoir fourny estat valable de
D_1_55 (bib:p.13) en ce pays-là plus de trentre millions de liures, sans auoir fourny estat valable de
E_1_109 (bib:p.7)a pas à moins de trente quatre millions de liures, sans le soulagement que nous leurs
E_1_51 (bib:p.6)uerre, montant à plus de trente millions de liures, seront contraints de remettre aux c
B_3_16 (bib:p.13)oient alors à plus de quarante millions de liures: somme qui estoit beaucoup plus exce
A_8_73 (bib:p.7)ts, delaissant la somme de huit millions de liures sur les deniers desdites Tailles, tr
A_1_96 (bib:p.10)es Sous-Fermiers plus de Trois millions de liures, tant de l’année 1648. que de la
A_3_81 (bib:p.5) la susdite somme de six vingts millions de liures? Touchant la finance d’Offices tre
C_6_40 (bib:p.17)e. Il a la disposition de cinq millions de liures tous les ans dont il est l’ordonna
B_17_33 (bib:p.24)r quelque quatre-vingt quatre millions de liures tous les ans, pour seulement engrais
B_17_32 (bib:p.33)’auoir leué des quarante cinq millions de liures tous les ans sans payer personne, il
B_17_32 (bib:p.15)uées de plus de quarante cinq millions de liures tous les ans, sans payer personne, q
A_6_85 (bib:p.17)ices. Il a le maniment de cinq millions de liures tous les ans, sans qu’il soit tenu
D_1_47 (bib:p.9)inances du Roy plus de quatorze millions de liures. Tubeuf dans ses commencemens Scribe
B_13_21b (bib:p.13)é auoir vollé trois à quatre millions de liures. Vn Briare garçon de Tauerne seruan
A_3_81 (bib:p.3)perpetuel de plus de six vingts millions de liures. 2 Vne finance d’Offices tres-vtil
C_5_52 (bib:p.3)perpetuel de plus de six vingts millions de liures. 2 Vne finance d’Offices tres-vtil
C_1_5 (bib:p.10)aux Finances du Roy plus de 14. millions de liures.   Tubœuf dans ses commancemens Sc
C_1_5 (bib:p.12)ent pour eux deux à plus de six millions de liures ; ils demeurent ruë des Fossez Mon
E_1_51 (bib:p.8)sques en 1625. qu’à six ou sept millions de liures : Qu’en l’année 1643. il se mo
D_1_44 (bib:p.13)oient alors à plus de quarante millions de liures : somme qui estoit beaucoup plus ex
C_5_52 (bib:p.5) la susdite somme de six vingts millions de liures ? Touchant la finance d’Offices t
A_2_68 (bib:p.5) s. Les Parties Casuelles, Deux millions de livres, cy ii mons de l. Les Francs-Fiefs,
C_7_80 (bib:p.5) s. Les Parties Casuelles, Deux millions de livres, cy ii mons de l. Les Francs-Fiefs,
A_2_31 (bib:p.18)e moins) il feroit venir vingt millions de livres dans les coffres du Roy, pourveu qu
C_3_90 (bib:p.3)s de change, pour plus de trois millions de livres, des lettres de creance pour autant
A_2_31 (bib:p.14), d’avoir desrobé plus de deux millions de livres, dont il a esté informé, sur l’i
C_11_8 (bib:p.4) ta pourpre est teinte, Tant de millions de Louis Dont iniustement tu iouys, Et tant de
B_12_54 (bib:p.12)ette belle apparence, Tant de millions de Louys, Qui nous en sont esuanouis, Et cette
A_8_35 (bib:p.8)ue vous auez volé quatre à cinq millions de l’argent du Royaume. Il n’y a point d
C_4_43 (bib:p.4)ssedé sans doute, Plus de vingt-millions de maltoute, Et pour iouyr de tant d’Escus,
A_3_71 (bib:p.5)n m’asseure qu’on a memoire des millions de millions qu’il a leuez, qu’il a diuerti
C_1_49 (bib:p.3)moit iusques à la valeur de dix millions de nostre monnoye ; les Sophis de Perse sont
A_3_56 (bib:p.4)l auoit desia fait de plusieurs millions de pauures paysans, qui ne pouuoient plus four
C_5_13 (bib:p.4)l auoit desia fait de plusieurs millions de pauures paysans, qui ne pouuoient plus four
D_1_55 (bib:p.9)ostre bonne Ville de Paris deux millions de personnes, ayant contraint la Capitale de v
B_13_31 (bib:p.9)stre bonne Ville de Paris deux millions de personnes, ayant contraint la Capitale de v
B_11_29 (bib:p.28)tre bonne Ville de Paris deux millions de personnes, ayant contraint la capitale de v
B_12_62 (bib:p.12)tre bonne Ville de Paris deux millions de personnes, ayant contraint la capitale de v
B_14_51 (bib:p.4)ible, en donnant du pain à des millions de personnes, en deffendant les Autels les Vie
A_3_18 (bib:p.4)oible, en donnant du pain à des millions de personnes, en deffendant les Autels les Vie
B_11_17 (bib:p.42)consistent la mort de tant de millions de personnes. En la perte de tant d’ames qui
A_7_46 (bib:p.6)es hommes se puisse seruir) six millions de personnes innocentes, qui gemissent à pres
C_10_31 (bib:p.6)s hommes se puisse seruir) six millions de personnes innocentes, qui gemissent à pres
C_10_55 (bib:p.7) nous sommes, auquel plusieurs millions de personnes n’ont pas la moitié des necess
A_3_81 (bib:p.4)de France commandent à soixante millions de personnes: Or il est bien vray-semblable qu
A_4_32 (bib:p.31) edifices, qui ont escrazé des millions de personnes, pour lesquels il semble que tout
C_5_44 (bib:p.31) edifices, qui ont escrazé des millions de personnes, pour lesquels il semble que tout
C_10_39 (bib:p.16)ié à l’aspect de plus de deux millions de personnes, qui ont parus à ce glorieux spe
A_7_60 (bib:p.16)sié à l’aspect de plus de deux millions de personnes, qui ont parus à ce glorieux spe
B_8_10 (bib:p.20)que i’orne la teste de tant de millions de personnes, qui sans cela ne la croyroient p
A_3_81 (bib:p.5)cinq sols par an.   Si donc six millions de personnes riches bien-aisez payent ce petit
C_5_52 (bib:p.5)cinq sols par an.   Si donc six millions de personnes riches bien-aisez payent ce petit
B_19_35 (bib:p.8)ncé des Arrests contre tant de millions de personnes, sans estre destruit s’il auoit
D_1_31 (bib:p.8)oncé des Arrests contre tant de millions de personnes, sans estre destruit s’il auoit
B_3_18 (bib:p.14) repaissent du sang de tant de millions de personnes : ces monstres font horreur à l
C_5_52 (bib:p.4)de France commandent à soixante millions de personnes : Or il est bien vray semblable
A_6_36 (bib:p.10)eruerez la vie les biens à des millions de peuples qui ne vous ont point offencée, co
C_9_45 (bib:p.6)seruerez la vie les biens à des millions de peuples qui ne vous ont point offencée, co
D_2_6 (bib:p.9)nseruerez la vie les biens à des millions de peuples, qui ne vous ont point offensée ;
A_4_2 (bib:p.20)smes, qu’ils ont fait pour cinq millions de prests au Roy, suiuant qu’ils estoient ob
A_4_1 (bib:p.10)de les rembourser de six à sept millions de prests qu’ils ont faits du fonds retranch
A_8_77 (bib:p.6)e Cardinal a fait offre de deux millions de remettre le Duc de Lorraine en possession d
B_18_35 (bib:p.30) est à la veille d’auoir deux millions de rente, oprodigium inauditum in regno Christ
B_17_33 (bib:p.25)luy mettre encore six ou sept millions de reserue tous les ans dans ses coffres.   V
B_17_11 (bib:p.10)bué à faire perdreau Roy deux millions de reuenu, a perdu l’esperance de voir les r
A_1_1 (bib:p.9)remis à nos sujets trente quatre millions de reuenu que nous receuions, qui estoient por
D_1_13 (bib:p.8)remis à nos Suiets trẽte quatre millions de reuenu que nous receuions qui estoiẽt por
C_7_37 (bib:p.7) qu’il en possede jusques à des millions de revenus : Il a reduict le Corps de la Nobl
C_6_66 (bib:p.8)par lettres de change plusieurs millions de Richedales, peuuent témoigner des despence
A_3_81 (bib:p.4)iets, il s’en trouuera bien six millions de riches ou bien aisez, lesquels en considera
C_5_52 (bib:p.4)iets, il s’en trouuera bien six millions de riches ou bien aisez, lesquels en considera
B_15_32 (bib:p.57)ute la France, sacrifier cent millions de sujets innocens, que d’esloigner vn mal-h
C_1_5 (bib:p.13)de Payeurs des rentes des huict millions de Tailles, de conseruer le fond du maniement
C_1_5 (bib:p.14)Payeur des rentes sur les huict millions de tailles, ensuitte vne autre de Receueur gen
A_2_3 (bib:p.30)mament! Tu dors Hydre à tant de millions de testes, toute enseuelie de vin de sommeil.
A_2_16 (bib:p.29)l a fait transporter plusieurs millions de vos Finances, de celles de vos peuples; qu
A_7_18 (bib:p.4)ans lequel sont reduits tant de millions de vos pauures sujets qui nuict, iour gemissen
C_10_23 (bib:p.4)ns lequel sont reduits tant de millions de vos pauures sujets qui nuict, iour gemissen
E_1_39 (bib:p.10)ns lequel sont reduits tant de millions de vos pauures sujets qui nuict iour gemissent
C_11_3 (bib:p.15) damnable, qui à ruyné tant de millions defamilles.   MANIFESTE DE LA PROVINCE de Dau
B_12_56 (bib:p.17)paye auiourd’huy plus de deux millions demy de France de Taille. Voila comme escrit l
D_1_47 (bib:p.6)ds iusques à plus de vingt cinq millions depuis dix ans. Marin est fils d’vn païsan
C_1_5 (bib:p.6)s à plus de vingt-cinq ou trente millions depuis dix ans. Marin est fils d’vn Paysan d
C_5_4 (bib:p.2)t leué desrobé plus de cinquante millions depuis le commencement de leur fortune jusques
C_10_17 (bib:p.6)mon particulier plus de trente millions, depuis le temps qu’il y a que i’ay l’ho
E_1_81 (bib:p.6) mon particulier plus de trente millions, depuis le temps qu’il y a que i’ay l’ho
A_9_38 (bib:p.14)on de la valeur de beaucoup de millions. Des personnes dependantes de luy, auoient int
D_2_35 (bib:p.14)on de la valeur de beaucoup de millions. Des personnes dependantes de luy, auoient int
D_1_47 (bib:p.13)e Payeurs des rentes des huict millions des tailles, de conseruer le fonds du maniment
D_1_47 (bib:p.14)yeurs des rentes sur les huict millions des tailles en suitte vne autre de Receueur ge
B_20_42 (bib:p.7)ue multipliant huict fois cinq millions deux cens cinquante mil escus, ce sont nombre
B_20_42 (bib:p.3)n feront pour la somme de cinq millions deux cens cinquante mil escus. Lesdits Meurier
A_2_68 (bib:p.8)e se montent à la somme de Deux millions deux cens douze mil quatre cens dix-sept livre
C_7_80 (bib:p.8)e se montent à la somme de Deux millions deux cens douze mil quatre cens dix-sept livre
E_1_51 (bib:p.8) Royaume, n’ont monté qu’à deux millions deux cens mil liures : Que durant la minorit
A_2_68 (bib:p.8)e se montent à la somme de Deux millions deux cens soixante-quinze mil soixante-cinq li
C_7_80 (bib:p.8)e se montent à la somme de Deux millions deux cens soixante-quinze mil soixante-cinq li
A_2_68 (bib:p.10)se montent à la somme de Trois millions deux cens soixante vnze mil soixante quinze li
C_7_80 (bib:p.10)se montent à la somme de Trois millions deux cens soixante vnze mil soixante quinze li
C_3_26 (bib:p.3)gent des quatre monstres, trois millions deux cens vingt huict mil cens soixante liures
A_2_68 (bib:p.9)e se montent à la somme de Deux millions deux cens vingt mil trois cens soixante-douze
C_7_80 (bib:p.9)e se montent à la somme de Deux millions deux cens vingt mil trois cens soixante-douze
A_4_7 (bib:p.17). 4. 6. Les plus-values de deux millions deux cens vingt vn mil trois cens cinquante ne
C_1_5 (bib:p.12)illicites a gaigné plus de deux millions dont il est reputé riche, n’ayant eu que di
A_9_10 (bib:p.14)y au Cardinal Mazarin dix-huit millions, dont il y en avoit cinq pour luy, ou pour ceu
A_2_16 (bib:p.21) affaires de V. M. autres sept millions, dont le Cardinal a disposé, les a fait passe
A_3_19 (bib:p.6)e millions, outre les 35 autres millions dont le peuple fut déchargé l’année pass
A_2_20 (bib:p.7)ere a esté teinte: ce nombre de millions, dont on a gaigné les vsurpateurs de la Iusti
C_5_33 (bib:p.11) tous ses Estats, que quarante millions dor ainsi qu’il est escrit dans les Empires
A_6_85 (bib:p.30)00000. Ie veux dire trois cens millions, douze mille liures sans les reserues. DE L’
E_1_54 (bib:p.16) Paris, assignez sur les Trois millions du Sel, suiuant l’Arrest du Conseil d’Esta
B_4_8 (bib:p.8)es seignées, la perte de tant de millions d’ames, en ont esté les funestes suittes, q
B_20_43 (bib:p.7)ais non vn peuple de plusieurs millions d’ames habitans de Paris, qui ne pouuoit eui
A_9_22 (bib:p.5) à l’Estat, que d’entre tant de millions d’ames il n’y en a pas eu vne assez recogn
A_7_44 (bib:p.8)er l’herbe. Qu’ont fait tant de millions d’ames innocentes qui sont dans Paris, pour
C_10_29 (bib:p.8)r l’herbe. Qu’ont fait tant de millions d’ames innocentes qui sont dans Paris, pour
D_2_8 (bib:p.8)ter l’herbe. Qu’ont fait tant de millions d’ames innocentes qui sont dans Paris, pour
A_7_5 (bib:p.9) mal-heur auoit causée à tant de millions d’ames. On ne reconnoist plus que par la cic
C_6_52 (bib:p.13)s des ennemis, il faut que des millions d’ames perissent auparauant que la vostre ay
C_12_12 (bib:p.7)uy rendre en faueur de tant de millions d’ames, que vous tirerez de la souffrance, e
C_12_41 (bib:p.24)gneurs du Royaume, de tant de millions d’ames qui estoient accourües a cette solem
C_3_76 (bib:p.8)re detriment à celuy de tant de millions d’ames, qui patissent sous cette violence ty
A_5_30 (bib:p.11)e detriment à celuy de tant de millions d’ames qui patissent sous cette violence tyr
B_7_22 (bib:p.11)e detriment à celuy de tant de millions d’ames qui patissent sous cette violence tyr
D_2_14 (bib:p.11)e detriment à celuy de tant de millions d’ames qui patissent sous cette violence tyr
A_3_76 (bib:p.22), son Guidon, fais que tant de millions d’ames, qui respirent en cette Monarchie, fl
C_5_34 (bib:p.24), son Guidon, fais que tant de millions d’ames, qui respirent en cette Monarchie, fl
C_7_36 (bib:p.7) la deffiãce la peur de tant de millions d’ames qui y sont interessées. La France ne
A_2_33 (bib:p.7)la deffiance la peur de tant de millions d’ames qui y sont interessées. La France ne
B_4_11 (bib:p.7)la deffiance la peur de tant de millions d’ames qui y sont interessées. La France ne
A_7_1 (bib:p.9)ne Paix tant desirée, partant de millions d’ames: qu’ainsi l’on peut dire, que la
B_3_25 (bib:p.23)la valeur de cinquante tant de millions d’escus, fit plusieurs bastimens inutiles, q
B_20_42 (bib:p.3)it tous les ans de plus de dix millions d’escus, outre que les soyes feront faire au
B_3_25 (bib:p.23)prodigalement soixante tant de millions d’escus, que Tybere son predecesseur auoit a
A_4_7 (bib:p.39) Ennemis, apres auoir parlé des millions, d’estre reduits à dire que les gains profi
C_3_10 (bib:p.1)qui a cousté tant de peines, de millions d’hommes à ce grand Henry IV. pour ta repar
B_12_36 (bib:p.4)el Arrest qui condamne tant de millions d’hommes à mourir de faim, les Bourgeois de
B_11_19 (bib:p.5)la fois les esprits de tant de millions d’hommes à son preiudice, de ceux-là mesme
D_2_27 (bib:p.5) Xerces, apres auoir mené trois millions d’hommes contre la Grece fut assassiné par
A_5_7 (bib:p.5)t Xerces, apres auoir mené trois millions d’hommes contre la Grece fut assassiné par
A_5_2 (bib:p.7) cause de la mort de plus de dix millions d’hommes depuis qu’il est en ce triste Cli
B_8_54 (bib:p.7)cause de la mort de plus de dix millions d’hommes depuis qu’il est en ce triste Cli
C_1_37 (bib:p.4)erres : mais au fonds plusieurs millions d’hommes diametralement opposez croyoient bi
B_20_43 (bib:p.24)ar on en leue pour mettre des millions d’hommes en armes, mais elles ne sont distri
B_1_1 (bib:p.247)commander absoluëment sur cent millions d’hommes, iamais ne s’en seruir mal à pro
B_20_31 (bib:p.19), les benedictions de tant de millions d’hommes, on n’entendra parler par toute l
A_7_6 (bib:p.5)aume par la mort de plus de deux millions d’hommes parmy lesquels s’est rencontré p
C_6_68 (bib:p.5)ume par la mort de plus de deux millions d’hommes parmy lesquels s’est rencontré p
B_4_19 (bib:p.14)ustesraison d’affliger tant de millions d’hommes pouren contenter vn seul, que vous
C_6_22 (bib:p.8)atailles, fait mourir plusieurs millions d’hommes, que diroient-ils ?   Mais me dir
B_11_19 (bib:p.6)de familles, la vie de tant de millions d’hommes, qui a laissé nos Prouinces toutes
C_3_106 (bib:p.4)nuincible, donne la vie à cent millions d’hommes, qui meurent de faim par son éloig
B_14_50 (bib:p.20) pas aussi la voix de tant de millions d’hommes qui repetent souuent ce vers de Vir
B_4_25 (bib:p.20)s pas aussi la voix de tant de millions d’hommes qui repetent souuent ce vers de Vir
C_5_16 (bib:p.7)ens de leurs soldats)il y a des millions d’hommes qui seront tirez de calamité miser
B_16_1 (bib:p.8)ns de leurs soldats) il y a des millions d’hommes qui seront tirez de calamité miser
C_10_29 (bib:p.8) Mais si la creance de tant de millions d’hommes qui sont dans vostre Royaume, repug
A_7_44 (bib:p.8); Mais si la creance de tant de millions d’hommes qui sont dans vostre Royaume repugn
D_2_8 (bib:p.8) ; Mais si la creance de tant de millions d’hommes qui sont dans vostre Royaume repugn
A_2_10 (bib:p.7)vostre vie au milieu de tant de millions d’hommes qui vous regarderont comme vn Tyran
C_7_74 (bib:p.5)trange, qu’vn homme haï de cent millions d’hommes subsiste estant aymé de trois où
C_12_35a (bib:p.63) leur a procuré de plusieurs millions d’hommes : lors qu’il en a amené quatre
A_1_7 (bib:p.1)n lui avoit remis jusques à deux millions d’impositions. Car au contraire ils pouvoyen
B_10_31 (bib:p.22)oute punition à celuy que les millions d’incestes, d’adultaires, de paricides de
A_5_9 (bib:p.6)que les vœux les prieres de cent millions d’innocens, dont vous hazardez la vie pour v
C_3_63 (bib:p.6)ue les vœux les prieres de cent millions d’innocens, dont vous hazardez la vie pour v
B_13_31 (bib:p.10)e de Paris remplie de tant de millions d’innocens, ruiné le commerce, diuerty le f
D_1_55 (bib:p.10)le de Paris remplie de tant de millions d’innocens, ruiné le commerce, diuerty le f
C_1_14 (bib:p.21) espouuentable guerre ! où des millions d’Innocens se trouuent engagez par la procha
E_1_122 (bib:p.21)espouuentable guerre ! où des millions d’Innocens se trouuent engagez par la procha
C_9_37 (bib:p.4)els, ils ont rendu la vie à des millions d’innocens : Mais ce qui accroist infinimen
C_12_40 (bib:p.1) moyens d’en retirer plusieurs millions d’or apres une bonne solide Paix ; rendre l
B_16_43 (bib:p.1) moyens d’en retirer plusieurs millions d’or, apres vne bonne solide Paix ; rendre
B_16_43 (bib:p.2) moyens d’en retirer plusieurs millions d’or, apres vne bonne solide Paix ; rendre
C_12_40 (bib:p.2) moyens d’en retirer plusieurs millions d’or, apres vne bonne solide Paix ; rendre
A_3_31 (bib:p.6)es Charges les Benefices, a les millions d’or de la France transportez par son ordre
B_9_33 (bib:p.8)nne, laquelle à employé tant de millions d’or de milliers de bons vaillans Soldats po
A_8_41 (bib:p.9)ir emporté de la France tant de millions d’or, de riches pierreries, sans entreprendr
C_9_63 (bib:p.9)ir emporté de la France tant de millions d’or, de riches pierreries, sans entreprendr
B_12_46 (bib:p.16)ue nous auons perdus, tant de millions d’or d’argent consommez. En Flandres, où
C_12_42 (bib:p.16)ue nous auons perdus, tant de millions d’or d’argent consommez. En Flandres, où
B_12_63 (bib:p.5)es, en Benefices, de plusieurs millions d’or en deniers contans, si ton ambition des
E_1_80 (bib:p.5)tes, en Benefices, de plusieurs millions d’or en deniers contans, si ton ambition des
B_16_43 (bib:p.8)bligé la Couronne de plusieurs millions d’or, fait vendre reuẽdre le sacré domain
C_12_40 (bib:p.8)bligé la Couronne de plusieurs millions d’or, fait vendre reuẽdre le sacré domain
B_15_18 (bib:p.16)il s’y est comporté, que cent millions d’or, la vie de cent mille hommes, n’y ser
B_16_43 (bib:p.6)e engagée obligée de plusieurs millions d’or par les moyens, artifices inuentions de
C_12_40 (bib:p.6)e engagée obligée de plusieurs millions d’or par les moyens, artifices inuentions de
C_6_66 (bib:p.37)d luy pouuoit donner plusieurs millions d’or pour le prix de sa liberté, au lieu qu
A_2_1 (bib:p.18) de subsister, ayant enleué les millions d’or pour s’enrichir entretenir ses intell
A_7_21 (bib:p.5)dessein. Le thresor de soixante millions d’or que laissa Tybere perdit Caligula; celu
A_5_94 (bib:p.8)t que de ces quinze cens trente millions d’or, qui selon la supputation qu’on en fi
C_3_9 (bib:p.7)t quatriesmement, n’a-il pas des millions d’or qui suffiroient pour acheter vne Monarc
C_5_12 (bib:p.3)erance de participer aux quatre millions d’or qu’a promis cet infame Estranger au C
A_3_61a (bib:p.3)rance de participer aux quatre millions d’or qu’a promis cet infame Estranger au C
B_13_48 (bib:p.3)rance de participer aux quatre millions d’or qu’a promis cet infame Estranger au C
B_20_12 (bib:p.3)rance de participer aux quatre millions d’or qu’a promis cet infame Estranger au C
A_5_11 (bib:p.4)ue d’auoir donné à personne les millions d’or qu’il a dérobez à ce Royaume; si sa
A_9_26 (bib:p.11) porté en France, que pour des millions d’or qu’il nous a vôlé, il nous rend des
B_20_42 (bib:p.6) ruiné les Thresors, pour deux millions d’or qu’on en leuoit de France lors des de
A_3_55 (bib:p.8)en des Indes quinze cens trente millions d’or, selon la supputation qu’ils ont autr
A_3_14 (bib:p.5)nsporter hors de France tant de millions d’or. Si Scianus a fait demettre en son temp
B_15_32 (bib:p.57)s coute tant d’hommes tant de millions d’or : Nous auons ses trouppes dans tous no
C_11_15 (bib:p.10)fais de lui faire toucher six millions, elle n’a qu’à me le tesmoigner pour m’
B_17_13 (bib:p.11)us ont cousté tant de sang de millions, en abandonnant les vns à l’inuasion de nos
A_6_6 (bib:p.25)ublier qu’il a enuoyé plusieurs millions en Catalogne, estant à noter qu’vn million
C_6_1 (bib:p.26)ublier qu’il a enuoyé plusieurs millions en Catalogne, estant à noter qu’vn million
A_6_20 (bib:p.6)it passer plus de cent soixante millions en especes delà les monts: Mais comme toutes
C_6_27 (bib:p.6)it passer plus de cent soixante millions en especes delà les monts : Mais comme toute
A_4_2 (bib:p.20)s, qui se monte à plus de trois millions, en est encore vn gage certain indubitable; de
A_6_61 (bib:p.5)en, parce que le vol de tant de millions en estant vn des principaux chefs, il faudra d
C_6_54 (bib:p.5)en, parce que le vol de tant de millions en estant vn des principaux chefs, il faudra d
A_5_77 (bib:p.4)ansport qu’il a fait de tant de millions en Italie, il semble n’auoir point d’autre
C_3_3 (bib:p.4)ransport qu’il a fait de tant de millions en Italie, il semble n’auoir point d’autre
B_3_3 (bib:p.23)e, a fait transporter plusieurs millions en Italie, qu’il a reuestuë ainsi des despo
E_1_54 (bib:p.22)illon, sur le pied de Quarente millions en la prochaine année 1649. mentionnez au pre
E_1_51 (bib:p.8)643. il se monte quarante-huict millions, en l’année 1644. cinquante-neuf millions s
A_6_45 (bib:p.8) a transporté en Italie tant de millions, en si belles especes d’or, qui par mes soin
B_13_17 (bib:p.8)a transporté en Italie tant de millions, en si belles especes d’or, qui par mes soin
C_6_41 (bib:p.8) a transporté en Italie tant de millions, en si belles especes d’or, qui par mes soin
B_1_9 (bib:p.6)itterent l’Espargne de plusieurs Millions en si peu de temps, en laisserent plus de quat
B_6_31 (bib:p.6)tterent l’Espargne de plusieurs Millions en si peu de temps, en laisserent plus de quat
A_5_98 (bib:p.5)il vous a cousté plus de trente millions, en six il vous en coustera plus de cent, tant
C_6_31 (bib:p.5)il vous a cousté plus de trente millions, en six il vous en coustera plus de cent, tant
C_7_2 (bib:p.8)’huy a faict passer pres de deux millions en son païs, tasche pour trouuer vn azile a s
B_4_22 (bib:p.33)a restitution de plus de trois millions en soye en pierrerie, que le Cardinal Mazarin
A_4_8 (bib:p.20)an estoient recherchez pour des millions entieres, dans vne Chambre ardente de Iustice;
A_2_13 (bib:p.5)repare vne imposition de quinze millions? Est-ce vne paix, puis que l’on ne veut pas
B_5_53 (bib:p.12)euées dont il a retiré tant de millions; fait des despences immenses en train en meubl
A_8_5 (bib:p.7) de Paris, vn testament de vingt millions, fait par vn homme dont la sœur n’auoit eu
C_9_48 (bib:p.7)de Paris, vn testament de vingt millions, fait par vn homme dont la sœur n’auoit eu
B_1_1 (bib:p.190) si à propos, qu’elle vaut des millions, fait pousser les plantes, fructifier les arbr
C_5_3 (bib:p.5)tres vols de plus de cinq ou six millions faits sur le Roy ses Sujets, en vertu de faux
A_2_43 (bib:p.8)s Palais, des terres, plusieurs millions. Gilles. Il ne peut donc manquer de rien, quel
C_7_30 (bib:p.8)s Palais, des terres, plusieurs millions. Gilles. Il ne peut donc manquer de rien, quel
D_1_47 (bib:p.10)t du double, c’est à dire deux millions huict cens mil liures, pour celle, c’est dif
A_2_68 (bib:p.10) se montent à la somme de Deux millions huict cens quatre vingts dix sept mil sept cen
C_7_80 (bib:p.10) se montent à la somme de Deux millions huict cens quatre vingts dix sept mil sept cen
C_1_5 (bib:p.10)ns du double, c’est à dire deux millions huit cens mille liures, pour ceste difference
A_5_101 (bib:p.9)epare vne imposition de quinze millions. Ie ne sçais si tu és nay aueugle, ou si c
C_11_15 (bib:p.9)t, ie luy feray toucher quatre millions, ie pense qu’il n’aura point raison de s
A_8_45 (bib:p.6)s de la terre, outre les quatre millions; Ie promets luy donner durant cinq années con
C_3_26 (bib:p.4)pences jroient jusques à quinze millions. Ie voudrois que toutes les troupes destinées
B_17_19 (bib:p.35)iger ? Il a volé, dit-on, des millions, il a pillé tout l’Estat, il s’est enrich
B_12_27 (bib:p.11)auirons, Luy seul a plusieurs millions. Il fait regner sur les subjets Ceux qui sont
B_13_32 (bib:p.11)auirons, Luy seul a plusieurs millions. Il fait regner sur les subjets Ceux qui sont
B_17_1 (bib:p.8)e la Ville de plus de cinquante millions, il n’eust pas fallu dépenser vn million po
A_4_2 (bib:p.15)osts se montent par an à quatre millions, il y a eu la meilleure partie de la France o
A_8_81 (bib:p.8)er nos bources: l’on a leué des millions infinis sur des simples Arrests du Conseil: l
C_9_69 (bib:p.8)r nos bources : l’on a leué des millions infinis sur des simples Arrests du Conseil :
B_18_6 (bib:p.24)lé tous nos Louis, Qu’il a des millions inouis, Qu’il a toutes nos Pierreries, Qu’
A_9_13 (bib:p.17) l’employ de plus de cinq cens millions inutiles; pour nous contraindre à restituer a
A_2_68 (bib:p.11)uict sols dix deniers, cy iiii millions iv c x m viii c xx liv. viii s. x d. XXII. La
C_7_80 (bib:p.11)uict sols dix deniers, cy iiii millions iv c x m viii c xx liv. viii s. x d. XXII. La
C_3_39 (bib:p.7)es niepces en mariage auec cinq millions, la quelle il mande estre en lieu de seureté
B_17_23 (bib:p.16)s sur eux, qui couste tant de millions, la sueur le sang de tant de monde, à la char
B_11_33 (bib:p.9)t à la France plus de soixante millions, la vie de quarante ou de cinquante mille homm
A_5_4 (bib:p.7)ses niepces en mariage auec cinq millions, laquelle il mande estre en lieu de seureté d
B_12_50 (bib:p.9) prendrons le reste de nos dix millions. Le Marquis, Monseigneur, nous aurons bien pen
B_13_42 (bib:p.9) prendrons le reste de nos dix millions. Le Marquis, Monseigneur, nous aurons bien pen
A_1_1 (bib:p.9) Fermes, est reduit à trente-six millions, lesquels nous ne pouuons receuoir presentemen
D_1_13 (bib:p.8)Fermes, est reduit à trente six millions, lesquels nous ne pouuons receuoir presentemen
A_2_33 (bib:p.5)s en la dispensation de tant de millions leuez par aduance, qui n’ont pû suffire qu
B_4_11 (bib:p.5)s en la dispensation de tant de millions leuez par aduance, qui n’ont pû suffire qu
C_7_36 (bib:p.5)s en la dispensation de tant de millions leuez par auance, qui n’ont pû suffire qu
C_7_37 (bib:p.6)nal Mazarin ; il a volé plus de millions luy seul que tous ces successeurs, le grand no
A_6_20 (bib:p.6) au Cardinalat, moyennant douze millions, l’auois rendu Titulaire de l’Archeuesché
C_6_27 (bib:p.6) au Cardinalat, moyennant douze millions, l’auois rendu Titulaire de l’Archeuesché
B_10_29 (bib:p.27)conte ses reuenus que par des millions, l’autre ne les admire que par les profusion
B_3_3 (bib:p.44) que par le prix de beaucoup de millions, l’effusion de beaucoup de sang ? Que si l
C_11_5 (bib:p.31)penses monterent à plus d’Onze millions. Mais en eut-il deub couster la rançon de dix
D_2_18 (bib:p.5)par an à des cinquante soixante millions, mais encore il a consommé par auance 3. ann
C_9_70 (bib:p.5)par an à des cinquante soixante millions, mais encore il a consommé par auance trois a
B_4_21 (bib:p.23)n ont fait commettre plusieurs millions. Mais ne doit-on pas dire qu’ils furent les
B_8_54 (bib:p.2) Mazarin m’a fait offre de deux millions me remettre dans la possession de ma Duche de
B_8_55 (bib:p.3) Mazarin m’a fait offre de deux millions me remettre dans la possession de ma Duché de
A_5_2 (bib:p.2)e Mazarin m’a fait offre de deux millions me remettre dans la possession de ma Duché de
A_5_62 (bib:p.7)in de prendre plus de cinquante millions, mesme i’en eusse pris moins, si ce n’esto
C_5_3 (bib:p.2) biens aussi pour plus de quatre millions. Migné est fils d’vn pauure Sergent, qui ne
A_2_31 (bib:p.26)à tous brossasse dessecher des millions millions de larmes (qui sont les sacrifices de
A_9_30 (bib:p.23)tous; bref fasse dessecher des millions millions de larmes (qui sont les sacrifices de
C_8_9 (bib:p.12)es, ours, lyons, A centaines de millions, Monstres, centaures, hipogriffes, Orques tous
C_9_13 (bib:p.5)r leuer des nombres immenses de millions, ne considerez pas qu’il a ruyné vostre Est
B_12_50 (bib:p.10)uatre cent mil liu, Somme six millions neuf cens mil liu. Et des fermes, six cens qua
B_13_42 (bib:p.10)uatre cent mil liu. Somme six millions neuf cens mil liu. Et des fermes, six cens qua
B_19_22 (bib:p.4)fait fonds de la somme de deux millions neuf cens mil liures, sur toutes les Generalit
C_3_26 (bib:p.3)erie, Infanterie ensemble douze millions neuf cens quatre vingt treize mil quatre cens
C_3_26 (bib:p.6)rante liures, l’Infanterie deux millions neuf mil cincq cens soixante quinze liures, la
B_11_34 (bib:p.35) Car il a desia touché quatre millions, n’est-il pas à craindre qu’il ne prenne
C_1_19 (bib:p.35) car il a des-ja touche quatre millions, n’est-il pas à craindre qu’il ne prenne
B_20_26 (bib:p.21)n’en est pas quitte pour cinq millions, on void la depense qu’il faict tous les iou
B_10_11 (bib:p.21)n’en est pas quitte pout cinq millions, on void la depense qu’il faict tous les iou
B_13_44 (bib:p.10)voleries pyrateries, dont les millions ont esté par luy enuoyez aux Banquiers estran
B_19_50 (bib:p.6) manans impositions de tant de millions, ou au deffaut ils mettent tout au pillage :
B_17_14 (bib:p.7)anqué de trouuer deux ou trois millions ou de les retrancher du moins de ces sommes im
C_12_35a (bib:p.16)’on a faites, qui vont à des Millions, ou en cas de refus de faire vne querelle bien
A_2_16 (bib:p.20)yement, pendant qu’il ioüe les millions, ou qu’il desseigne l’emmeublement d’vne
E_1_54 (bib:p.34)s impositions de prés de douze millions, outre la diminution que dessus, Voulons, atte
A_1_95 (bib:p.7)es imposicions de prés de douze millions, outre la diminution que dessus, Voulons atten
A_3_19 (bib:p.6)es ont esté diminuées de quinze millions, outre les 35 autres millions dont le peuple f
A_1_28 (bib:p.7)es impositions de prés de Douze Millions, outre les diminutions que dessus, Voulons att
A_4_25 (bib:p.3)Reyne, qui montoit à trentecinq millions par an, elle attendoit que les Compagnies fac
C_5_41 (bib:p.3)Reyne, qui montoit à trentecinq millions par an, elle attendoit que les Compagnies faci
C_1_41_2 (bib:p.7)on qu’on les reglast à 12. en millions par an, qu’on ne forceroit personne à en fa
C_1_40_12 (bib:p.5) estre fait emprunt de douze millions par an seulement, si besoin est, lesdits empru
B_17_13 (bib:p.12)re descendu. On luy donne des millions par cét infame Traité, par ce qu’il en a r
C_11_17 (bib:p.7)euse quantité d’argent blanc à millions par des crocheteurs des charrettes chargees, b
C_9_13 (bib:p.4)or leué cette année plus de dix millions par des moyens tous nouueaux. Ie fus obligée
A_3_36 (bib:p.5)tholique fera distribuer trente millions par les Commissaires deputez choisis par les E
B_17_23 (bib:p.4), où est l’employ des soixante millions plus de comptans couchez dans les comptes de l
B_20_31 (bib:p.12)a plus puissant que plusieurs millions, plus redoutable que l’acquisition de cent P
A_5_67 (bib:p.4)i l’a obligé d’employer tant de millions, pour achepter le Chapeau d’vne teste folle,
E_1_60 (bib:p.4)i l’a obligé d’employer tant de millions, pour achepter le Chapeau d’vne teste folle,
C_11_15 (bib:p.15) de leur auoir extorqué trois millions pour acheter le Chapeau Rouge à mon frere de
A_5_64 (bib:p.6)issance tu n’a pas espargné des millions pour acheter l’alliance ou parenté de quelq
A_3_79 (bib:p.10)emportastes auecque vous seize millions, pour ayder au Cardinal à faire la sanglante
A_9_26 (bib:p.20)offert à plus de cinq cens des millions pour ce sujet. Et quoy qu’il y en ait quelqu
B_6_40 (bib:p.10)nt à Monsieur le Prince quatre millions pour dédommagement des frais de la guerre, à
C_12_3 (bib:p.6)ent a Monsieur le prince quatre millions pour desdommagement des frais de la guerre, a
C_11_15 (bib:p.13)e fais offre de debourcer dix millions pour le dédomagement des grãdes pertes que l
C_5_73 (bib:p.14)ait faire vn fonds de quatorze millions pour le payement d’vne puissante armée ; E
A_2_20 (bib:p.9)retextes pour y transporter les millions pour lesquels le Sieur de *** ne pût trouuer
B_13_44 (bib:p.10) son ambition: Il a donné des millions pour marier ses Niepces, disposé des plus bea
A_6_71 (bib:p.11) depuis peu de Paris plusieurs millions pour payer ce qui est deub aux gens de guerre,
C_6_58 (bib:p.11) depuis peu de Paris plusieurs millions pour payer ce qui est deub aux gens de guerre,
B_6_48 (bib:p.12)s dans les coffres du Roy vnze millions pour s’establir vne retraitte, ou plustost v
C_11_15 (bib:p.11)fournissant outre cela quatre millions pour toutes les branches de cét illustre tige
E_1_54 (bib:p.17)millions, au lieu de Cinquante millions, pour toutes Tailles, Taillon, Subsistances, E
C_2_42_12 (bib:p.7) par an si besoin est, Douze millions prendre en prest, Ledit prest estant volontair
A_4_4 (bib:p.28)rouince. Ils ne parlent plus de millions pris en Catalogne dont ils auoient cy-deuant p
C_7_4 (bib:p.4)ny que ladite somme de cinquante millions puisse estre augmentée durant le cours de la
A_1_33 (bib:p.5)y que ladite somme de cinquante millions puisse estre augmentée durant le cours de la
E_1_54 (bib:p.8)y que ladite somme de cinquante millions puisse estre augmentée durant le cours de la
A_2_68 (bib:p.4). Les Cinq grosses Fermes Trois millions quarante-huict mil huit cens quatre-vingts deu
C_7_80 (bib:p.4). Les Cinq grosses Fermes Trois millions quarante-huict mil huit cens quatre-vingts deu
A_2_68 (bib:p.11)e montent à la somme de Quatre millions quatre cens dix mil huict cens vingt livres hu
C_7_80 (bib:p.11)e montent à la somme de Quatre millions quatre cens dix mil huict cens vingt livres hu
A_2_68 (bib:p.11)ubsistance, Quatre vingts cinq millions quatre cens quarante quatre mil huict cens vin
C_7_80 (bib:p.11)ubsistance, Quatre vingts cinq millions quatre cens quarante quatre mil huict cens vin
B_13_42 (bib:p.10)n, Il me manque doncques deux millions quatre cens vingt mil liures. Et que deuient d
B_12_50 (bib:p.10)n, Il me manque doncques deux millions quatre cens vingt mil liures.   Et que deuien
B_12_50 (bib:p.5)es frontiéres, conquises, deux millions quatre cent mil liu. Pour l’artillerie de no
B_13_42 (bib:p.5)es frontiéres, conquises, deux millions quatre cent mil liu. Pour l’artillerie de no
A_2_68 (bib:p.5)es, cy lx m livres. Trente-cinq millions quatre-vingts cinq mil six cens quinze livres
C_7_80 (bib:p.5)es, cy lx m livres. Trente-cinq millions quatre-vingts cinq mil six cens quinze livres
E_1_54 (bib:p.25)ens quarente-neuf que Quarente millions, que chaque Generalité Election seront diminu
C_3_90 (bib:p.6)l’on crust que vous auiez douze millions, que d’auoir esté reduit à cette extremit
E_1_62 (bib:p.6)l’on crust que vous auiez douze millions, que d’auoir esté reduit à cette extremit
A_6_10 (bib:p.7) falloit pas restituer les cens millions que i’ay derobez au Royaume. Mais il est imp
C_1_15 (bib:p.7) falloit pas restituer les cens millions que i’ay derobez au Royaume. Mais il est imp
A_6_45 (bib:p.4)consideré, que si quatre à cinq millions, que i’ay laissez tout au plus à mes heriti
C_6_41 (bib:p.4)consideré, que si quatre à cinq millions, que i’ay laissez tout au plus à mes heriti
B_13_17 (bib:p.4)onsideré, que si quatre à cinq millions, que i’ay laissez tout au plus à mes heriti
C_11_5 (bib:p.35)ruir de Cent soixante dix-sept millions que i’ay pillés à la France, tant pour en
C_11_5 (bib:p.39)rope, par le vol de trois cens millions que i’ay pillés à l’Estat pendant les si
C_11_15 (bib:p.18)euomir cent soixante dix sept millions que i’ay pillé : à faire amande honnorabl
B_12_53 (bib:p.7) qui seront tirez des quatorze millions que i’ay presté à la Republique de Venise.
E_1_58 (bib:p.20) qui seront tirez des quatorze millions que i’ay presté à la Republique de Venise.
C_5_73 (bib:p.18)dée non empeschée les quatorze millions que le Cardinal Mazarin a amassez depuis la de
C_1_8 (bib:p.21)cher les prets des vingt-quatre millions que le Roy demandoit aux Partisans ? R. Tout
B_18_13 (bib:p.16)e à venir de par deça auec 2. millions que le Roy d’Espagne enuoye a Batteville. Le
A_6_6 (bib:p.23)alogne coutoit au Roy plusieurs millions, que les Catalans ne contribuoient aucunes cho
C_6_1 (bib:p.24)alogne coutoit au Roy plusieurs millions, que les Catalans ne contribuoient aucunes cho
A_2_1 (bib:p.19) que pour s’enrichir de tant de millions, que luy ses Partisans ont tiré en France: af
A_5_14 (bib:p.12)’est engagée de cent cinquante millions: Que l’on a exigé les tailles, autres impos
A_3_47 (bib:p.12)e faim, ie perdray beaucoup de millions que l’on me paye d’entrée, de subside pou
C_7_70 (bib:p.14)e faim, ie perdray beaucoup de millions que l’on me paye d’entrée, de subside pou
E_1_91 (bib:p.12)e faim, ie perdray beaucoup de millions que l’on me paye d’entrée, de subside pou
C_11_15 (bib:p.14)ng ; Ils croyent que les onze millions que mont serui de baterie contre Piombino Port
C_1_47 (bib:p.17) a fait donner, pour les trois millions que nous auons aduancez dans la necessité pre
A_2_9 (bib:p.7)ppeller des banques d Italie les millions que tu y as mis a couuert quelque difficulté
A_3_47 (bib:p.9)aman, qu’auez vous fait de 500. millions que vous auez receus, depuis que mon Papa est
E_1_91 (bib:p.9)aman, qu’auez vous fait de 500. millions que vous auez receus, depuis que mon Papa est
C_7_70 (bib:p.11)man, qu’avez-vous fait de 500. millions, que vous avez receus depuis que mon Papa est
B_10_9 (bib:p.14)esté de l’argent, plus de deux millions que vous ne rendrés iamais, sans compter celu
B_16_36 (bib:p.14)sté de l’argent, plus de deux millions que vous ne rendrés iamais, sans compter celu
A_4_2 (bib:p.22)e Roy n’auoit laissé que treize millions, quelque chose de plus de fonds pour lesdites
A_4_7 (bib:p.33)de la Mothe y a seruy, tous ces millions, qui deuoit auoir pris, se trouuent en son pro
B_17_21 (bib:p.28)tans : sur deux cens soixante millions qui furent conuertis en Louys d’or, sans com
C_11_15 (bib:p.18)’ay trahis, que les dix huict millions qui m’en sont reuenus, ne doiuẽt estre fou
C_11_15 (bib:p.10) en venir à bout, i’auray dix millions, qui n’attendront que ses volontez, pourueu
C_11_17 (bib:p.6)ont deuenus deux cens soixante millions qui ont esté conuertis en la fabrique des Lou
A_1_7 (bib:p.2)is qu’elle a remis trente-quatre millions qui se levoyent tant sur les Officiers que sur
E_1_54 (bib:p.24)e celles du Sel, sur les Trois millions qui se payent en l’Hostel de Ville de Paris
C_5_29 (bib:p.8)prendre cognoissance de tant de millions qui se sont leuez en France, depuis la mort du
D_2_20 (bib:p.9)prendre cognoissance de tant de millions qui se sont leuez en France, depuis la mort du
C_10_49 (bib:p.7)rendre connoissance de tant de millions qui se sont leuez en France, depuis la mort du
A_5_11 (bib:p.8)ce lié par l’interest de quatre millions, qui sont des taisons assez puissantes pour me
B_11_36 (bib:p.37)ez, il y en a vne infinité de millions qui sont empirez en leurs biens, en leurs corp
B_20_42 (bib:p.6)sent ils emportent plus de six millions, qui sont fautes si remarquables, qu’il s’
A_5_62 (bib:p.9)lement quand ie songe aux trois millions qu’a cousté le Chappeau du Cardinal de sain
A_6_25 (bib:p.5) gorge de plus de cent soixante millions qu’elle a volez auec vne hardiesse sans exem
C_6_29 (bib:p.5) gorge de plus de cent soixante millions qu’elle a volez auec vne hardiesse sans exem
B_17_13 (bib:p.3)es de Limoges, a gagné tant de millions, qu’estant assez bon homme d’ailleurs, il
B_8_54 (bib:p.7)ans qui l’ont precedé, bref les millions qu’il a dissipez, l’excés de sa table de
A_5_2 (bib:p.7)rans qui l’ont precedé; bref les millions qu’il a dissipez, l’excés de sa table de
A_2_54 (bib:p.5)ssede à present vne infinité de millions qu’il a fait passer en Italie. Armand se ren
C_7_52 (bib:p.5)ssede à present vne infinité de millions qu’il a fait passer en Italie. Armand se ren
E_1_55 (bib:p.5)ssede à present vne infinité de millions qu’il a fait passer en Italie. Armand se ren
A_3_71 (bib:p.5)qu’on a memoire des millions de millions qu’il a leuez, qu’il a diuertis sous vn pr
C_3_76 (bib:p.7)er. Il est superflu de dire les millions qu’il a rauis sous la couuerture des Comptan
A_5_30 (bib:p.10)r. Il est superflu de dire les millions qu’il a rauis sous la couuerture des Comptan
B_7_22 (bib:p.10)r. Il est superflu de dire les millions qu’il a rauis sous la couuerture des Comptan
D_2_14 (bib:p.10)r. Il est superflu de dire les millions qu’il a rauis sous la couuerture des Comptan
A_2_44 (bib:p.21)llé estaller plus de cinquante millions qu’il a volez à la France auroit mis des ar
C_7_42 (bib:p.21)llé estaller plus de cinquante millions qu’il a volez à la France auroit mis des ar
A_6_44 (bib:p.9)re repasser les monts à tant de millions qu’il a volez, ne pourra fournir aux despens
C_6_34 (bib:p.9)re repasser les monts à tant de millions qu’il a volez, ne pourra fournir aux despens
C_11_17 (bib:p.6)de quitter vne partie de douze millions qu’il auoit és mains de quelques particulie
A_6_6 (bib:p.7)t imprimer vne liste des troupes millions qu’il disoit auoir enuoyé à ladite Princip
C_6_1 (bib:p.8)t imprimer vne liste des troupes millions qu’il disoit auoir enuoyé à ladite Princip
A_4_8 (bib:p.9)nger amasser dans ce Royaume des millions qu’il enuoye en pays neutres, ne pas croire
D_1_6 (bib:p.36)Roy Philippes II. des dix huict millions qu’il leur deuoit, au nombre de douze. VICTO
A_3_60 (bib:p.8)il restituë à la France tant de millions qu’il luy a enleuez, sans quoy il ne peut ob
C_5_10 (bib:p.8)il restituë à la France tant de millions qu’il luy a enleuez, sans quoy il ne peut ob
C_11_5 (bib:p.24), auec l’assurance de quelques millions qu’il me faisoient esperer ie taschay de fai
C_11_5 (bib:p.36)tes, sur la promesse de quatre millions qu’il me fit toucher auant le remuëment, au
C_5_72 (bib:p.8)mesme couleur que le sien douze millions, qu’il ne l’auoit professé, de plus luy a
A_9_26 (bib:p.21)ny d’Espagne, ny auec tous les millions qu’il nous a volez.   Auec tant de prodigie
A_9_26 (bib:p.21)dant que le Ministre donne des millions qu’il nous arrache des entrailles, pour fair
B_10_8 (bib:p.21)le peuple cent quarante-quatre millions, qu’il n’en falloit que trente-six pour pa
C_7_13 (bib:p.4) achepte au prix de cinq ou six millions, qu’il prend au plus [illisible] publique qu
A_3_24 (bib:p.4) achepte au prix de cinq ou six millions, qu’il prend au plus fort de la necessité p
B_18_12 (bib:p.8)mandé aux Parisiens vingt-cinq millions, qu’ils en ont offert dix neuf aux Princes p
D_1_9 (bib:p.8)ui s’en chargent, moyennant neuf millions, qu’ils fournissent au Roy, ou peut estre mo
C_1_7 (bib:p.16)i s’en chargent, moyennant neuf millions qu’ils fournissent au Roy, ou peut-estre moi
E_1_122 (bib:p.19) du Roy, puisque de plusieurs millions qu’on tiroit tous les ans de ses sujets, il
C_1_14 (bib:p.19)s du Roy, puisque de plusieurs millions qu’on tiroit tous les ans de ses sujets, il
B_2_1 (bib:p.7)seureté pourueu qu’on y vole des millions, qu’on y appauurisse tout vn peuple. SIRE, l
B_18_34 (bib:p.18)le alloit se peuplant à mille millions, Rembarrer les Tyrans auec tant de courage Tri
B_10_31 (bib:p.22)de voir piller les trois cens millions, sans en massacrer l’autheur ? est il, dis
A_6_55 (bib:p.6)e Majesté de plus de trois cens millions, sans preiudice du butin qu’il a extorqué
C_6_49 (bib:p.6)e Majesté de plus de trois cens millions, sans preiudice du butin qu’il a extorqué
A_9_26 (bib:p.22)la France moins de dix à douze millions, sans que le Cardinal leur en veuïlle rendre
A_8_3 (bib:p.20) chaque année plus de deux cens millions, sans que le villageois contribuast. Il n’ap
C_9_84 (bib:p.20)chaque année plus de deux cens millions, sans que le villageois contribuast. Il n’ap
C_5_3 (bib:p.2)ret, où il a acquis plus de deux millions, sans y comprendre l’Office de Receueur gene
A_5_81 (bib:p.5)luy a sousmis, mais plus de dix millions se plaignent de ses iniustices, concussions vo
A_4_2 (bib:p.15)ue le tout ne reuient qu’à deux millions sept cens mille liures, si l’Arrest dont est
E_1_51 (bib:p.8)en l’année 1644. cinquante-neuf millions sept cens tant de mil liures, lesquels sont en
A_2_68 (bib:p.9)i se montent à la somme de Deux millions sept cens vingt deux mil neuf cens soixante vn
C_7_80 (bib:p.9)i se montent à la somme de Deux millions sept cens vingt deux mil neuf cens soixante vn
A_1_33 (bib:p.4)s. Lequel cinquiéme montant dix millions, sera égalé sur toutes les Generalitez des P
E_1_54 (bib:p.7)s. Lequel cinquiéme montant dix millions, sera égalé sur toutes les Generalitez des P
C_7_4 (bib:p.4)s. Lequel cinquiesme montant dix millions, sera égalé sur toutes les Generalitez des P
C_5_59 (bib:p.88)equel cinquiesme montant à dix millions, sera esgalé sur toutes les Generalitez des p
E_1_54 (bib:p.23)lequel cinquiéme montant à Dix millions, seroit reglé sur toutes les Generalitez des
B_6_44 (bib:p.5)ouzaine, il en a despoüillé des millions. Si ce Ministre de bâle, que les Naudés les
B_7_24 (bib:p.5)ouzaine, il en a despoüillé des millions. Si ce Ministre de bâle, que les Naudés les
A_7_36 (bib:p.2)publiques, ont deuoré plusieurs millions, si les dispensateurs des deniers publics ont
B_5_19 (bib:p.4) publiques ont deuoré plusieurs millions, si les dispensateurs des deniers publics ont
B_5_36 (bib:p.4) publiques ont deuoré plusieurs millions, si les dispensateurs des deniers publics ont
B_5_38 (bib:p.4) publiques ont deuoré plusieurs millions, si les dispensateurs des deniers publics ont
C_3_83 (bib:p.7)de Ville dont on a volé tant de millions, si on ne retranchoit pas les gages des Offici
A_5_13b (bib:p.7)e Ville dont on a volé tant de millions, si on ne retranchoit pas les gages des Offici
A_4_1 (bib:p.18) conuerty à son profit les deux millions six cens mil liures, qu’il a leuées en ladi
A_4_2 (bib:p.15)montent qu’à la somme de quatre millions six cens mille liures, dont il faut retrancher
A_4_1 (bib:p.17)ns, pretend luy estre deub deux millions six cens mille liures, pour parties fourées,
C_1_8 (bib:p.29)niers des Tailles, plus de neuf millions six cens mille liures, que trente-cinq Intenda
A_2_68 (bib:p.4)de Lyonnois de Languedoc, Trois millions six cens neuf mil livres, cy iii mons vi c. ix
C_7_80 (bib:p.4)de Lyennois de Lorguedos, Trois millions six cens neuf mil livres, cy iii mons vi c. ix
C_3_26 (bib:p.3)es : Argent pain ensemble trois millions six cens quarante trois mil sept cens quarante
A_2_68 (bib:p.4)e generale des Gabelles, Treize millions six cens vingt-quatre mil deux cens livres, cy
C_7_80 (bib:p.4)e generale des Gabelles, Treize millions six cens vingt-quatre mil deux cens livres, cy
B_12_19 (bib:p.7)tres lieux d’Italie, plusieurs millions, soit par lettres de change, soit en especes o
A_8_66 (bib:p.4)rdinaires, qui montent les cent millions, somme capable de souler les Crasses les Neron
A_6_63 (bib:p.6) sur l’onde plus de quatre cens millions, son auidité l’a porté au delà du Croissa
C_11_5 (bib:p.36)nfin il faut auouër que quatre millions sont fort ébloüissants, qu’il n’est poin
C_11_15 (bib:p.11)ts de lui faire toucher trois millions, supposé qu’il ne contre quarre point le bo
E_1_54 (bib:p.3)ge d’vn cinquiéme montant à dix millions, sur le pied de cinquante millions, à quoy mo
C_5_4 (bib:p.6)u d’iceux leué vollé plus de six millions sur les Subjets du Roy, qui n’est qu’vn es
A_1_96 (bib:p.5)e payement des Rentes des Huict millions sur les Tailles, il d’eust estre employé da
A_1_96 (bib:p.7)nnée 1648. des Rentes des Huict millions sur les Tailles, Petites Rentes, celles de Pay
C_7_37 (bib:p.11)mesme : Les seize ou les vingt millions s’évanoüissent encor tout d’vn coup, sou
C_5_3 (bib:p.2)ossede maintenant plus de quatre millions. Tabouret estoit vn chetif Notaire, qui pour s
A_5_64 (bib:p.5)l qui a cousté à la France sept millions, tant pour lesdits presens que pour les somptu
C_5_73 (bib:p.7) à la France plus de deux cents millions tant pour luy que pour ses parents, sans y com
B_3_24 (bib:p.11) seul fournit des vingt trente millions tous les ans à son Souuerain : Que fera-il q
A_1_7 (bib:p.2)inüé la taille de pres de quinze millions tous les ans, elle avoit fait revoquer nombre
B_4_18 (bib:p.10)seul Gondy.   Si cent dix-sept millions transportez dans l’Italie ou ailleurs par le
A_4_2 (bib:p.22)uoient vn fonds de plus de cinq millions trois à quatre cens mille liures, qui leur re
A_2_68 (bib:p.11)vii l. xviii s. i d. Cinquante millions trois cens cinquante neuf mil deux cens huict
C_7_80 (bib:p.11)vii l. xviii s. i d. Cinquante millions trois cens cinquante neuf mil deux cens huict
A_2_68 (bib:p.3) d. Le Conuoy de Bordeaux, Deux millions trois cens mil livres, cy ij mons iij c. m. li
C_7_80 (bib:p.3) d. Le Conuoy de Bordeaux, Deux millions trois cens mil livres, cy ij mons iij c. m. li
C_3_26 (bib:p.3)s de tous les Regimens : à neuf millions trois cens quarante neuf mil six cens quatre v
A_2_68 (bib:p.7) se montent à la somme de Trois millions trois cens quatre vingts six mil soixante-cinq
C_7_80 (bib:p.7) se montent à la somme de Trois millions trois cens quatre vingts six mil soixante-cinq
A_2_68 (bib:p.8)e se montent à la somme de Deux millions trois cens trente-huict mil cent treize livres
C_7_80 (bib:p.8)e se montent à la somme de Deux millions trois cens trente-huict mil cent treize livres
A_9_29 (bib:p.4)u dernier Decembre 1655. cy ij. millions v. c. m. l. IV. Et encores durant l’année 1
B_14_41 (bib:p.30)ix de tant de sang de tant de millions vne Declaration si solemnelle, si necessaire p
B_19_55 (bib:p.17)donner pareille somme de deux millions, voire le triple, elle seroit maintenant liur
C_5_1 (bib:p.9) a fait grand bruit de plusieurs millions volez à cette Couronne par le Cardinal Mazari
D_1_33 (bib:p.8)n fait grand bruit de plusieurs millions volez à cette Couronne par le Cardinal Mazari
D_2_19 (bib:p.8)n fait grand bruit de plusieurs millions volez à cette Couronne par le Cardinal Mazari
A_4_3 (bib:p.8)On fait grand bruit de plusieurs millions volez à cette Couronne par le Cardinal Mazari
C_12_35a (bib:p.24)diront : que trois ou quatre millions, volez sur les Anglois, sur les Hollandois, su
C_1_19 (bib:p.18)egé vostre bourse de plusieurs millions, vos espaules, s’il le peut, de ce scapulair
B_11_34 (bib:p.18)gé vostre bourse de plusieurs millions, vos espaules, s’il se peut, de ce scapulair
A_6_67 (bib:p.3), Et chacun à l’enuy me dit nos millions.   Da nobis   Quoy ne sçauent-ils pas qu’
A_4_1 (bib:p.7)articulierement à ceux des huict millions.   Mais il y a encore vne plainte tres-consid
B_12_50 (bib:p.5)soises, cent Suisses, c. trois millions.   Pour vne armée Navale en la mer de ponant
B_13_42 (bib:p.5)soises, cent Suisses, c. trois millions.   Pour vne armée Navale en la mer de Ponant
A_1_4 (bib:p.7)era pas à moins de trente quatre millionsde liures, sans le soulagement que nous leurs a
B_4_19 (bib:p.17)sous vostre obeyssance tant de millionsd’hommes, apres que le lien de respect, qui l
C_6_40 (bib:p.34)00000. Ie veux dire trois cens millionss, douze mille liures sans les reserues. DE L
B_6_48 (bib:p.32)à sa grandeur) coustoient vnze millions : Et ce qui est digne d’estre remarqué au
C_3_13 (bib:p.6)s de la terre, outre les quatre millions ; Ie promets luy donner durant cinq années c
B_10_23 (bib:p.30)s’est engagé de pres de trois millions : il repartiront tous d’vne voix qu’il es
C_11_5 (bib:p.23)e, i’en ay neanmoins tiré deux millions ; où i’ay rompu vne puissante faction que
B_10_31 (bib:p.25)r, qui a pillé iusqu’à quinze millions ; que ce Sauetier qui s’est enrichy de quat
B_16_51 (bib:p.26)le-cy a esté venduë pour deux millions ; que l’autre, c’est à dire Graueline, n
C_3_48 (bib:p.21)’est engagée de cent cinquante millions : Que l’on a exigé les tailles, autres imp
B_6_48 (bib:p.65)sé de la valeur de beaucoup de millions : quoy qu’il soit tres-veritable qu’on n
C_9_51 (bib:p.22) il ne faut pas moins de trois millions ; tellement que pour le surplus on seroit obl
D_1_37 (bib:p.16)ous les deux Partis environ vn million ; ainsi que nostre Oracle rapporte, lors qu’
C_8_23 (bib:p.12)t de Neron, En diuers temps vn million : Auguste aussi donna à Virgile, Des escus pl
B_10_31 (bib:p.25)sleué son reuenu iusques a vn million ? est il iuste que les Sceaux qui sont les mar
C_1_5 (bib:p.7) chascun de les enfans plus d’vn million ; ledit deffunct Galand qui est mort riche de
D_1_47 (bib:p.6) chacun de ses enfans plus d’vn million : Ledit deffunct Galland est mort riche de plu
B_13_45 (bib:p.7)Rondant autour de nous auec vn million ? Lion. Lion la seule ville où gist nostre es
C_7_62 (bib:p.8) Rondant autour de nous auec vn million ? Lion. Lion la seule ville où gist nostre es


Bibliographie de résultats

Amelot, Jacques [1649], HARANGVE FAITE A LA REYNE, AV PALAIS ROYAL, Le 21. Decemb. 1648. PAR MR AMELOT PREMIER President de la Cour des Aydes. POVR LA REVOCATION DV TRAITÉ DES TAILLES, & le soulagement des Officiers, & du Peuple. AVEC VN RECIT ABBREGÉ de ce qui se passa en la Deputation de ladite Cour sur ce sujet. , françaisRéférence RIM : M0_1564. Cote locale : A_4_25.

Amelot, Jacques [1649], HARANGVE FAITE A LA REYNE, PAR MR AMELOT PREMIER President de la Cour des Aydes. POVR LA REVOCATION DV TRAITÉ DES TAILLES, & le soulagement DES OFFICIERS, ET DV PEVPLE. AVEC VN RECIT ABBREGE de ce qui se passa en la Deputation de ladite Cour sur ce sujet. , françaisRéférence RIM : M0_1564. Cote locale : C_5_41.

Anonyme [1652], ADVERTISSEMENT DONNÉ A MONSIEVR LE PRINCE PAR VN BON FRANÇOIS, sur la trahison découuerte du Mareschal de Turenne contre la ville de Paris. , françaisRéférence RIM : M2_33. Cote locale : B_7_35.

Anonyme [1649], ADVERTISSEMENT POVR MADEMOISELLE, A L’ARCHIDVC LEOPOLD. Touchant le party qu’il doit prendre. , françaisRéférence RIM : M0_459. Cote locale : A_2_23.

Anonyme [1648], ARTICLES PROPOSEES ET ARRESTEES EN LA CHAMBRE S. Louis, par les Deputez des 4. Compagnies Souueraines de Paris en l’année 1648. , françaisRéférence RIM : M2_29. Cote locale : E_1_51.

Anonyme [1649], CANTIQVE DE REIOVISSANCE DES BONS FRANÇOIS, POVR L’HEVREVX RETOVR du ROY dans sa bonne Ville de PARIS. Auec vne tres-humble Remonstrance à la Reyne Regente. , françaisRéférence RIM : M0_622. Cote locale : C_1_2.

Anonyme [1649], CATALOGVE DES PARTISANS, ENSEMBLE LEVRS Genealogies. CONTRE LESQVELS ON peut & on doit agir pour la contribution aux dépenses de la guerre presente. , françaisRéférence RIM : M0_647. Cote locale : C_1_5.

Anonyme [1651], CATALOGVE DES PARTISANS. ENSEMBLE LEVR GENEALOGIE & extraction, vie, mœurs & fortunes. , françaisRéférence RIM : M0_646. Cote locale : D_1_47.

Anonyme [1649 [?]], CAYERS DES REMONSTRANCES FAITES AV ROY ET A LA REYNE REGENTE. PAR LES DEPVTEZ DV PARLEMENT de Prouence. , françaisRéférence RIM : M0_663. Cote locale : A_9_40.

Anonyme [1649], CODICILE TRES-VERITABLE DE IVLES MAZARIN FAIT PAR LA PERMISSION DV ROY, DANS S. GERMAIN EN LAYE. , françaisRéférence RIM : M0_706. Cote locale : B_12_53.

Anonyme [1652], CONDVITE DV CARDINAL MAZARIN, depuis son retour en France, ADRESSEE AVX COMPAGNIES Souueraines, Maison de Ville, & bons Bourgeois de Paris. , françaisRéférence RIM : M0_734. Cote locale : B_11_33.

Anonyme [[s. d.]], CONSVLTATION CHRESTIENNE ET POLITIQVE : Sçauoir ; LEQVEL EST LE PLVS EXPEDIENT, & le plus avantageux à la France, que le Cardinal de Retz, ou le Cardinal Mazarin Gouuerne l’Estat. , françaisRéférence RIM : M0_779. Cote locale : B_10_20.

Anonyme [1652], CONTRACT FAIT ET PASSÉ EN la ville de Pontoise, le 13. Aoust 1652. Entre le C. Mazarin, & le Marquis de la Vieville, Sur-Intendant des Finances. , françaisRéférence RIM : M0_784. Cote locale : B_15_25.

Anonyme [1649], CONTRE LES ENNEMIS DE LA CONFERENCE ET DE LA PAIX. ALIDOR A ARISTE. , françaisRéférence RIM : M0_785. Cote locale : C_7_75.

Anonyme [1649], CONTRIBVTION D’VN BOVRGEOIS DE PARIS, Pour sa cotte-part au secours de sa Patrie. , françaisRéférence RIM : M0_790. Cote locale : C_1_37.

Anonyme [1649], COPIE DV BILLET IMPRIMÉ A S. GERMAIN EN LAYE, QVI A ESTÉ SEMÉ DANS PARIS PAR LE CHEVALIER DE LA VALETTE. TENDANT A FAIRE SOVSLEVER les Parisiens contre le Parlement. , françaisRéférence RIM : M0_795. Cote locale : C_1_38.

Anonyme [1649], COPIE DV II. BILLET IMPRIMÉ A S. GERMAIN EN LAYE, QVI A ESTÉ SEMÉ DANS PARIS PAR LE CHEVALIER DE LA VALETTE. TENDANT A FAIRE SOVSLEVER les Parisiens contre le Parlement. , françaisRéférence RIM : M0_796. Cote locale : C_1_39.

Anonyme [1652], DE LA NATVRE ET QVALITÉ DV PARLEMENT DE PARIS, ET Qu’il ne peut estre interdit ny transferé hors de la Capitale du Royaume, pour quelque cause ny pretexte que ce soit. , françaisRéférence RIM : M0_857. Cote locale : B_15_32.

Anonyme [1652], DERNIERE ET TRES-IMPORTANTE REMONSTRANCE A LA REINE, ET AV SEIGNEVR IVLES MAZARIN, pour haster son depart de la France. , français, latinRéférence RIM : M0_1020. Cote locale : B_4_25.

Anonyme [1652], DERNIERE ET TRES-IMPORTANTE REMONSTRANCE A LA REINE, ET AV SEIGNEVR IVLES MAZARIN, pour haster son depart de la France. , français, latinRéférence RIM : M0_1020. Cote locale : B_14_50.

Anonyme [1649], DIALOGVE BVRLESQVE DE GILLES LE NIAIS ET DV CAPITAN SPACAMON. , françaisRéférence RIM : M0_1072. Cote locale : A_2_43.

Anonyme [1649], DIALOGVE BVRLESQVE DE GILLES LE NIAIS ET DV CAPITAN SPACAMON. , françaisRéférence RIM : M0_1072. Cote locale : C_7_30.

Anonyme [1652], DIALOGVE DV CAR. MAZARIN, ET DV MARQVIS DE LA VIEVVILLE, Sur-Intendant des Finances. , françaisRéférence RIM : M0_1087. Cote locale : B_13_42.

Anonyme [1652], DIALOGVE DV CAR. MAZARIN, ET DV MARQVIS DE LA VIEVVILLE, Sur-Intendant des Finances. , françaisRéférence RIM : M0_1087. Cote locale : B_12_50.

Anonyme [[s. d.]], DISCOVRS CHRESTIEN ET POLITIQVE, DE LA PVISSANCE des Roys. , français, latinRéférence RIM : M0_1103. Cote locale : A_2_48.

Anonyme [1649], DISCOVRS D’ESTAT ET DE RELIGION, Sur les affaires du Temps present. A LA REINE. , françaisRéférence RIM : M0_1106. Cote locale : C_7_36.

Anonyme [1649], DISCOVRS D’ESTAT ET DE RELIGION, SVR LES AFFAIRES DV TEMPS PRESENT. A LA REYNE. , françaisRéférence RIM : M0_1106. Cote locale : A_2_33.

Anonyme [1649], DISCOVRS D’ESTAT ET DE RELIGION, SVR LES AFFAIRES DV TEMPS PRESENT. A LA REYNE. , françaisRéférence RIM : M0_1106. Cote locale : B_4_11.

Anonyme [1649], DISCOVRS D’VN PHILOSOPHE MÉCONTENT, ENVOYÉ A MADAME LA FORTVNE. SVR LE MALHEVR DES SCAVANS de ce Siecle. , français, latinRéférence RIM : M0_1110. Cote locale : C_7_53.

Anonyme [1652], DISCOVRS FAISANT VOIR Tout ce qui s’est passé deuant & apres la Retraicte du C. Mazarin, tant à Compiegne qu’aux Armées de Messieurs les Princes. En forme d’Entretien, Entre vn Caualier Frondeur & vn Caualier Mazarin: Sur le chemin de Compiegne à Paris. Où se voit l’Histoire de sa mauuaise conduitte iusques à present. , françaisRéférence RIM : M0_1122. Cote locale : B_13_44.

Anonyme [1649], DISCOVRS PROPHETIQVE, CONTENANT QVARANTE-QVATRE ANAGRAMMES SVR LE NOM DE IVLES MAZARIN. , françaisRéférence RIM : M0_1140. Cote locale : E_1_55.

Anonyme [1649], DISCOVRS PROPHETIQVE, CONTENANT QVARANTE-QVATRE ANAGRAMMES SVR LE NOM DE IVLES MAZARIN. , françaisRéférence RIM : M0_1140. Cote locale : C_7_52.

Anonyme [1649], DISCOVRS PROPHETIQVE, CONTENANT QVARANTE-QVATRE ANAGRAMMES SVR LE NOM DE IVLES MAZARIN. , françaisRéférence RIM : M0_1140. Cote locale : A_2_54.

Anonyme [1652], DISCOVRS Sur plusieurs points cachés & importans de l’Estat touchant la nouuelle conduite du C. Mazarin. DESCOVVERT AV ROY PAR vn Page de la Reyne, pendant le sejour de Pontoise: Et du depuis enuoyé par escrit à Paris, à vn de ses plus intimes Amis. , françaisRéférence RIM : M0_1151. Cote locale : B_15_18.

Anonyme [1649], DISCOVRS SVR LE GOVVERNEMENT DE LA REYNE DEPVIS SA REGENCE. , françaisRéférence RIM : M0_1149. Cote locale : A_2_45.

Anonyme [1649], DISCOVRS VERITABLE SVR LE GOVVERNEMENT DE L’ESTAT, Où l’on void les Ruses & Trahisons desquelles le Cardinal Mazarin s’est seruy pour se rendre necessaire auprés de leurs Majestez. , françaisRéférence RIM : M0_1153. Cote locale : A_2_44.

Anonyme [1649], DISCOVRS VERITABLE SVR LE GOVVERNEMENT DE L’ESTAT, Où l’on void les Ruses & Trahisons desquelles le Cardinal Mazarin s’est seruy pour se rendre necessaire auprés de leurs Majestés. , françaisRéférence RIM : M0_1153. Cote locale : C_7_42.

Anonyme [1649], ENTRETIEN POLITIQVE DE IAQVELON ET DE CATAV. SVR LE RETOVR DV ROY. , françaisRéférence RIM : M0_1243. Cote locale : C_7_74.

Anonyme [1649], EPILOGVE, OV DERNIER APPAREIL DV BON CITOYEN, Sur les miseres publiques. , français, latinRéférence RIM : M0_1264. Cote locale : A_3_35.

Anonyme [1649], EPILOGVE, OV DERNIER APPAREIL DV BON CITOYEN, Sur les miseres publiques. , français, latinRéférence RIM : M0_1264. Cote locale : C_7_77.

Anonyme [[s. d.]], EVENEMENS INFAILLIBLES, TOVCHANT L'AVTHORITE DV ROY ENVERS SES SVBIECTS. , françaisRéférence RIM : M0_1312. Cote locale : A_2_67.

Anonyme [1649], EXHORTATION DE LA PVCELLE D’ORLEANS, A TOVS LES PRINCES DE LA TERRE, DE FAIRE vne Paix generale tous ensemble, pour venger la mort du Roy d’Angleterre, par vne guerre toute particuliere. , françaisRéférence RIM : M0_1329. Cote locale : A_2_64.

Anonyme [1649], EXHORTATION DE LA PVCELLE D’ORLEANS, A TOVS LES PRINCES DE LA TERRE, DE FAIRE vne Paix generale tous ensemble, pour venger la mort du Roy d’Angleterre, par vne guerre toute particuliere. , françaisRéférence RIM : M0_1329. Cote locale : C_7_82.

Anonyme [1652], EXTRAICT DES REGISTRES DV PARLEMENT, CONTENANT Ce qui s’est passé pour l’esloignement du Cardinal Mazarin. , françaisRéférence RIM : M0_1351. Cote locale : B_11_29.

Anonyme [1649 [?]], Factum Notable. Pour Thomas Carrel Huissier Sergent à cheual au Chastelet de Paris, demandeur en execution des Arrests de la Cour des 7. Decembre 1645. & 19. Decembre 1647. , françaisRéférence RIM : M0_1363. Cote locale : C_5_3.

Anonyme [1649], FACTVM CONTENANT LES IVSTES Deffenses des Rentiers de l’Hostel de Ville de Paris: Et les moyens veritables de la seureté de leurs Rentes, & de leur conseruation. , françaisRéférence RIM : M0_1360. Cote locale : A_4_2.

Anonyme [1649 [?]], FACTVM, SERVANT AV PROCEZ CRIMINEL FAIT AV CARDINAL MAZARIN, touchant ses intelligences auec les Estrangers ennemis de l’Estat. , françaisRéférence RIM : M0_1368. Cote locale : D_2_19.

Anonyme [1649 [?]], FACTVM, SERVANT AV PROCEZ CRIMINEL FAIT AV CARDINAL MAZARIN. touchant ses intelligences auec les Estrangers ennemis de l’Estat. , françaisRéférence RIM : M0_1368. Cote locale : D_1_33.

Anonyme [1649 [?]], FACTVM, SERVANT AV PROCEZ CRIMINEL FAIT AV CARDINAL MAZARIN, touchant ses intelligences auec les Estrangers ennemis de l’Estat. , françaisRéférence RIM : M0_1368. Cote locale : A_4_3.

Anonyme [1649 [?]], FACTVM, SERVANT AV PROCEZ CRIMINEL, FAIT AV CARDINAL MAZARIN, touchant ses intelligences auec les Estrangers ennemis de l’Estat. , françaisRéférence RIM : M0_1368. Cote locale : C_5_1.

Anonyme [1652], GALIMATIAS BVRLESQVE SVR LA VIE DV CARDINAL MAZARIN. , françaisRéférence RIM : M0_1463. Cote locale : B_12_54.

Anonyme [1649 [?]], GENEALOGIE OU L’EXTRACTION, ET VIE DE IVLLE MAZARIN Cardinal & Ministre d’Estat en France. , françaisRéférence RIM : M0_1478. Cote locale : C_5_29.

Anonyme [1649 [?]], GENEALOGIE ou L’EXTRACTION, ET VIE DE IVLLE MAZARIN Cardinal & Ministre d’Estat en France. , françaisRéférence RIM : M0_1478. Cote locale : D_2_20.

Anonyme [1652], HARANGVE DE LA VILLE DE PARIS A MONSIEVR DE BROVSSEL, CONSEILLER DV ROY, Sous-Doyen de la grand’Chambre, & Preuost des Marchands de Paris. , françaisRéférence RIM : M0_1548. Cote locale : B_19_17.

Anonyme [1652], HARANGVE DE MONSIEVR LE PRESIDENT DE NESMOND, FAITE AV ROY, DANS S. DENYS: SELON LE PLAIN POVVOIR QVE luy ont donné Son Altesse Royale, Mr le Prince, le Parlement, & la Ville. , françaisRéférence RIM : M0_1554. Cote locale : B_1_28.

Anonyme [1649], INVENTAIRE DES MERVEILLES DV MONDE RENCONTRÉES DANS LE PALAIS DV CARDINAL MAZARIN. , français, latinRéférence RIM : M0_1729. Cote locale : C_5_63.

Anonyme [1652], IOVRNAL CONTENANT CE QVI SE PASSE DE PLVS REMARQVABLE DANS CE ROYAVME. Du Vendredy, 6 iusques au Vendredy 13 Septembre. 1652. , françaisRéférence RIM : M0_1740. Cote locale : B_18_14.

Anonyme [1652], IOVRNAL CONTENANT CE QVI SE PASSE DE PLVS REMARQVABLE EN TOVT LE ROYAVME. Depuis le Vendredy 18 iusques au Vendredy 25. Octobre, 1652. , françaisRéférence RIM : M0_1740. Cote locale : B_18_20.

Anonyme [1652], IOVRNAL CONTENANT CE QVI SE PASSE DE PLVS REMARQVABLE EN TOVT LE ROYAVME. Depuis le Vendredy, 20. iusques au Vendredy 27. Septembre. 1652. , françaisRéférence RIM : M0_1740. Cote locale : C_12_6.

Anonyme [1652], IOVRNAL CONTENANT CE QVI SE PASSE DE PLVS REMARQVABLE EN TOVT LE ROYAVME. Depuis le Vendredy, 20. iusques au Vendredy 27. Septembre. 1652. , françaisRéférence RIM : M0_1740. Cote locale : B_18_16.

Anonyme [1652], IOVRNAL ET ECLAIRCISSEMENT, des affaires presentes. , françaisRéférence RIM : M0_1761. Cote locale : B_18_8.

Anonyme [1649], IVLES L’APOSTAT. , françaisRéférence RIM : M0_1776. Cote locale : C_5_72.

Anonyme [1649], LA CONFERENCE DV CARDINAL MAZARIN, AVEC LE GAZETIER. Iouxte la coppie Imprimée à Bruxelles. , françaisRéférence RIM : M0_742. Cote locale : B_11_34.

Anonyme [1652], LA CONFERENCE SECRETTE, TENVE A PONTOISE ENTRE LE ROY, LA REYNE, Le Cardinal Mazarin, Messieurs les Princes, & plusieurs autres Grands Seigneurs de la Cour. , françaisRéférence RIM : M0_745. Cote locale : B_15_3.

Anonyme [1649], LA COVRONNE DE LA REYNE, ENVOYÉE DV CIEL A SA MAIESTÉ. , françaisRéférence RIM : M0_809. Cote locale : C_1_49.

Anonyme [1649], LA DECADANCE DES MAVVAIS MINISTRES D’ESTAT, ET LES FRVICTS QV’ILS ONT RECEVS POVR LEVRS SALAIRES. Dediée aux Amateurs de la Paix. , françaisRéférence RIM : M0_865. Cote locale : C_7_2.

Anonyme [1652], LA DECLARATION DV CARDINAL MAZARIN ENVOYES A SON ALTESSE ROYALLE, A NOS SEIGNEVR LES PRINCES, & à Messieurs du Parlement, par vn Courier Extraordinaire, , françaisRéférence RIM : M0_895. Cote locale : B_12_19.

Anonyme [1649], LA FARCE DES COVRTISANS DE PLVTON, ET LEVR PELERINAGE EN SON ROYAVME. , françaisRéférence RIM : M0_1372. Cote locale : C_4_11.

Anonyme [1649], LA FIN TRAGIQVE DE TOVS LES PARTISANS, ARRIVEE DE TEMPS EN TEMPS, ET TIREE DE L’HISTOIRE DE FRANCE. , françaisRéférence RIM : M0_1395. Cote locale : C_5_11.

Anonyme [1649 [?]], LA FRANCE DESOLEE AVX PIEDS DV ROY. Où le Gouuernement Tyrannique de Mazarin est succinctement descrit. , français, latinRéférence RIM : M0_1423. Cote locale : A_3_56.

Anonyme [1649 [?]], LA FRANCE DESOLÉE AVX PIEDS DV ROY : OV LE GOVVERNEMENT TYRANNIQVE de Mazarin est succinctement descrit. , français, latinRéférence RIM : M0_1423. Cote locale : C_5_13.

Anonyme [1649], LA FRANCE ESPERANT LA PAIX. , françaisRéférence RIM : M0_1428. Cote locale : C_5_16.

Anonyme [1649], LA FRANCE ESPERANT LA PAIX. , françaisRéférence RIM : M0_1428. Cote locale : B_16_1.

Anonyme [1649 [?]], LA FRANCE ET LES ROYAVMES RVINEZ PAR LES FAVORIS ET LES REINES AMOVREVSES. , françaisRéférence RIM : M0_1429. Cote locale : C_5_14.

Anonyme [1652], LA GAZETTE NOVVELLE. EN VERS BVRLESQVES. Sur l’arriuée du Roy en sa bonne Ville de Paris. Premiere Sepmaine. , françaisRéférence RIM : M0_1472. Cote locale : B_18_32.

Anonyme [1649], LA GVEVSERIE DE LA COVR. , français, latinRéférence RIM : M0_1533. Cote locale : C_5_33.

Anonyme [1649], LA GVYENNE AVX PIEDS DV ROY, QVI SE PLAINT DE SES ENFANS, ET QVI DEMANDE A SA MAIESTÉ la continuation de la Paix interrompuë. Discours Moral & Politique, qui monstre l’obeyssance que l’on doit aux Roys, & l’obligation à quoy leurs Majestez sont engagées d’aimer, & de conseruer leurs Peuples, dont ils sont les Protecteurs, & les Peres. , françaisRéférence RIM : M0_1536. Cote locale : C_5_34.

Anonyme [1649], LA GVYENNE AVX PIEDS DV ROY, QVI SE PLAINT DE SES ENFANS, ET QVI DEMANDE A SA MAIESTÉ la continuation de la Paix interrompuë. Discours Moral & Politique, qui monstre l’obeyssance que l’on doit aux Roys, & l’obligation à quoy leurs Majestez sont engagées d’aimer, & de conseruer leurs Peuples, dont ils sont les Protecteurs, & les Peres. , françaisRéférence RIM : M0_1536. Cote locale : A_3_76.

Anonyme [1649], LA HARANGVE DES PROVINCIAVX FAITE A LA REINE POVR LE PROCHAIN retour du ROY en sa bonne ville de Paris. , françaisRéférence RIM : M0_1557. Cote locale : A_4_19.

Anonyme [1649], LA HARANGVE DES PROVINCIAVX FAITE A LA REINE POVR LE PROCHAIN retour du ROY en sa bonne ville de Paris. , françaisRéférence RIM : M0_1557. Cote locale : C_5_40.

Anonyme [1649], LA IVSTIFICATION DV PARLEMENT ET DE LA VILLE DE PARIS DANS LA PRISE DES ARMES ; CONTRE L’OPPRESSION & Tyrannie du Cardinal Mazarin. , françaisRéférence RIM : M0_1796. Cote locale : C_5_73.

Anonyme [1649], LA MISERABLE CHEVTE DV MINISTRE D’ESTAT ESTRANGER. ET SON BANNISSEMENT, SA FVITTE premeditée, & sa retraite en Turquie. , françaisRéférence RIM : M0_2483. Cote locale : A_6_10.

Anonyme [1649], LA MISERABLE CHEVTE DV MINISTRE D’ESTAT ESTRANGER. ET SON BANNISSEMENT, SA FVITTE premeditée, & sa retraite en Turquie. , françaisRéférence RIM : M0_2483. Cote locale : C_1_15.

Anonyme [1652], LA NOVVELLE GAZETTE DV TEMPS. EN VERS BVRLESQVES. Du dix-neufiéme Octobre 1652. , françaisRéférence RIM : M0_2549. Cote locale : B_18_31.

Anonyme [1652], LA PANDORE, OV L’ASSEMBLAGE DE TOVS LES MALHEURS que la France a soufferts dans le Ministere du Cardinal Mazarin. I. Sur son manquement de foy. II. Sur le nom de Iule Mazarin, funeste à la Chrestienté. III. Sur ses mauuais Conseils, donnez à sa Majesté. IV. Sur la necessité qu’il y a de l’éloigner des Conseils du Roy & du Ministere. V. Et sur son Ambition, aspirant à la Souueraineté. , françaisRéférence RIM : M0_2658. Cote locale : B_13_21b.

Anonyme [1652], LA PHYSIONOMIE DE LA FRANCE, OV SE VOID LE MAVVAIS Estat auquel elle se trouue. I. Sur la perte de ses belles Conquestes. II. Sur les entreprises des ennemis Estrangers sur nous. III. Et le tout par les mauuais Conseils de ceux qui ont gouuerné & gouuernent l’Estat. , françaisRéférence RIM : M0_2756. Cote locale : B_4_27.

Anonyme [1652], LA PHYSIONOMIE DE LA FRANCE, OV SE VOID LE MAVVAIS Estat auquel elle se trouue. I. Sur la perte de ses belles Conquestes. II. Sur les entreprises des ennemis Estrangers, sur nous. III. Et le tout par les mauuais Conseils de ceux qui ont gouuerné & gouuernent l’Estat. , françaisRéférence RIM : M0_2756. Cote locale : B_20_18.

Anonyme [1652], LA PIERRE DE TOVCHE, FAISANT VOIR QVE le Cardinal Mazarin & ses adherans, sont les plus grands ennemis du Roy, de son Estat, de son Peuple & de la Ville de Paris. Aux trois Estats de France. , françaisRéférence RIM : M0_2766. Cote locale : B_12_46.

Anonyme [1652], LA PIERRE DE TOVCHE, FAISANT VOIR QVE le Cardinal Mazarin & ses adherans, sont les plus grands ennemis du Roy, de son Estat, de son Peuple & de la Ville de Paris. Aux trois Estats de France. , françaisRéférence RIM : M0_2766. Cote locale : C_12_42.

Anonyme [1650], LA POLITIQVE SICILIENNE, OV LES PERNICIEVX desseins du Cardinal Mazarin; Declarés à Monseigneur le Duc DE BEAVFORT de la part de toutes les Prouinces de France. , françaisRéférence RIM : M0_2817. Cote locale : A_9_26.

Anonyme [1651], LA PROSPERITÉ MAL-HEVREVSE OV LE PARFAIT ABREGÉ DE L’HISTOIRE DV CARDINAL MAZARIN, OV SE VOID TOVTES LES RVSES ET toutes les Fourberies dont il s’est seruy pour arriuer au feste de la progieuse fortune où il s’est veu. AVEC VNE RELATION DE TOVTES les causes de sa disgrace. , françaisRéférence RIM : M0_2925. Cote locale : C_11_16.

Anonyme [1649], LA RENCONTRE DES ESPRITS DV DVC DE CHASTILLON ET DV BARON DE CLANLEV, APRES LEVR MORT, arriuée à Charenton. , françaisRéférence RIM : M0_3347. Cote locale : A_8_51.

Anonyme [1649], LA RENCONTRE DES ESPRITS DV DVC DE CHASTILLON ET DV BARON DE CLANLEV, APRES LEVR MORT, arriuée à Charenton. , françaisRéférence RIM : M0_3347. Cote locale : C_9_58.

Anonyme [1648], LA REQVESTE DES TROIS ESTATS PRESENTEE A MESSIEVRS DV PARLEMENT. , françaisRéférence RIM : M0_3494. Cote locale : D_2_18.

Anonyme [1649], LA REQVESTE DES TROIS ESTATS PRESENTÉE A MESSIEVRS DV PARLEMENT. , françaisRéférence RIM : M0_3494. Cote locale : C_9_70.

Anonyme [1649], LA RESPONSE DE LA RALLIERE A L’ADIEV DE CATELAN, SON ASSOCIÉ. OV L’ABREGÉ DE LA VIE DE CES deux infames Ministres, & Autheurs des principaux brigandages, volleries, & extorsions de la France. , françaisRéférence RIM : M0_3394. Cote locale : A_8_35.

Anonyme [1649], LA REVNION DES ESPRITS , français, latinRéférence RIM : M0_3535. Cote locale : A_8_3.

Anonyme [1649], LA REVNION DES ESPRITS. , français, latinRéférence RIM : M0_3535. Cote locale : C_9_84.

Anonyme [1649], LA SANGLANTE DISPVTE ENTRE LE CARDINAL Mazarin & l’Abbé de la RIVIERE. LE VISAGE DE BOIS AV NEZ DV MAZARIN, & son exclusion de la Conference de Ruel. ET LA SVPPLICATION FAITE AV ROY POVR auancer le procez des Partisans & Financiers. Sur l’imprimé à Paris. , françaisRéférence RIM : M0_3583. Cote locale : E_1_39.

Anonyme [1649], LA SOTTISE DES DEVX PARTIS. DIALOGVE DV PARISIEN ET DV MAZARINISTE. , françaisRéférence RIM : M0_3697. Cote locale : C_10_19.

Anonyme [1651 [?]], LA SVITTE DV MANIFESTE DV CARDINAL MAZARIN LAISSÉ A TOVS LES FRANCOIS auant sa sortie hors du Royaume. Confessant les motifs & les moyens qu’il a tenus pour s’agrandir. Exposant au vray tous les monopoles qu’il a brassé contre la Maison de Condé, & les intrigues qu’il a fait ioüer pour perdre le Comte d’Alais. Respondant à la temerité des entreprises qu’on luy impute. Déguisant ses fourbes en general par des pretextes d’Estat. Iustifiant les Simonies, les trocs, les permutations illicites, & les Retentions criminelles des pensions sur les benefices Ecclesiastiques. Déduisant les raisons qu’il a eu de disposer des gouuernements en faueur de ses creatures, & faisant voir les maximes necessaires à vn homme de peu pour s’esleuer & pour se soustenir dans les grandeurs. Ecce morituri vera hæc sunt verba Ministri Clau. in Eut. lib. 1. , françaisRéférence RIM : M0_2390. Cote locale : C_11_5.

Anonyme [1652], LA TRES-HVMBLE ET VERITABLE REMONSTRANCE DE NOSSEIGNEVRS DV PARLEMENT POVR L’ELOIGNEMENT DV CARDINAL MAZARIN. Presenté au Roy estant à Sully, Par Nosseigneurs les Deputez. , françaisRéférence RIM : M0_3808. Cote locale : B_12_62.

Anonyme [1652], LA VERITABLE FRONDE DES PARISIENS, Frondant IEAN FRANCOIS PAVL DE GONDY, Archeuesque de Corinthe, Coadjuteur de Paris. Et dépuis le vœu du Mazarinisme, indigne Cardinal de la sainte Eglise, ennemy juré des Princes du Sang, & Amy du Mazarin, & des Mazarins. Auec des Auis necessaires à Messieurs les Princes, au Parlement, aux Parisiens, & à Monsieur de Penis. , français, latinRéférence RIM : M0_3934. Cote locale : B_10_11.

Anonyme [1649], LE CHEVALIER CHRESTIEN PARLANT DES MISERES DV TEMPS, A LA REYNE REGENTE. , françaisRéférence RIM : M0_696. Cote locale : E_1_122.

Anonyme [1652], LE IOVRNAL CONTENANT LES NOVVELES DE CE QVI SE PASSE DE PLVS REMARQVABLE DANS LE ROYAVME. A Paris le Vendredy, 6. Septembre. 1652. , françaisRéférence RIM : M0_1740. Cote locale : B_18_13.

Anonyme [1652], LE IOVRNAL CONTENANT LES NOVVELLES DE ce qui se passe de plus remarquable dans le Royaume. A Paris le Vendredy 30. Aoust, 1652 , françaisRéférence RIM : M0_1740. Cote locale : B_18_12.

Anonyme [1649], QVATRIESME ET SVITTE DV PREMIER DISCOVRS D’ESTAT ET DE RELIGION, A LA REYNE. , françaisRéférence RIM : M0_1106. Cote locale : C_7_39.

Anonyme [1649], SECOND DISCOVRS D’ESTAT ET DE RELIGION, A MESSIEVRS DV PARLEMENT. , françaisRéférence RIM : M0_1106. Cote locale : C_7_37.

Anonyme [1649], TROISIESME DISCOVRS D’ETAT ET DE RELIGION, A LA NOBLESSE DE NORMANDIE. , françaisRéférence RIM : M0_1106. Cote locale : C_7_38.

Anonyme [1649], TROSIESME DISCOVRS D’ETAT ET DE RELIGION, A LA NOBLESSE DE NORMANDIE. , françaisRéférence RIM : M0_1106. Cote locale : A_2_37.

B. D. L. F. [1652], LA RVINE ET DISETTE D’ARGENT, Commune auiourd’huy par toute la France, par les desordres & les iniustices de la Guerre, Auec le remede certain qui n’a point esté connu au plut rafinez & inuentifs iusques à present. Fait par B. C. L. F. , françaisRéférence RIM : M0_3568. Cote locale : B_20_42.

C. J. [signé] [1649], LA LETTRE D’VN SECRETAIRE DE S. INNOCENT A IVLES MAZARIN. , français, latinRéférence RIM : M0_1896. Cote locale : C_3_90.

C. J. [signé] [1649], LA LETTRE D’VN SECRETAIRE DE S. INNOCENT, A. IVLES MAZARIN. , français, latinRéférence RIM : M0_1896. Cote locale : E_1_62.

Cinq Cieux (Souil de) [Quincé, Ludovix de] [1652], DISCOVRS D’ESTAT, SVR L’ABSENCE ET LA CAPTIVITÉ DV ROY. Dans lequel est monstré, Que ceux qui le tiennent esloigné de sa bonne Ville de Paris, sont aussi criminels, que mauuais Politiques. Par Souil de Cinq Cieux. , français, latinRéférence RIM : M0_1109. Cote locale : B_3_24.

Du Tillet [signé] [1648], ARRESTS DE LA COVR DE PARLEMENT. PORTANT REGLEMENT general pour le payement des Rentes constituées sur la Ville. , françaisRéférence RIM : M0_206. Cote locale : A_1_29.

Du Tillet [signé], Guénégaud [signé] [1649], ARRESTS DV CONSEIL D’ESTAT DV ROY, portant reglement general pour le payement des Rentes constituées sur l’Hostel de la Ville de Paris. , françaisRéférence RIM : M0_360. Cote locale : A_1_96.

Duval, Jean [?] [1652], LA QVATRIESME PARTIE DV PARLEMENT BVRLESQVE DE PONTHOISE, OV LA RESPONSE AV LIBELLE IMPERTINENT INTITVLÉ LE PARLEMENT BVRLESQVE DE PARIS, Par l’Autheur de la premiere, seconde & troisiesme Partie. , françaisRéférence RIM : M0_2701. Cote locale : B_15_39.

Favre (R. P.) [1649], HARANGVE FVNEBRE, PRONONCEE AVX OBSEQVES DE MONSIEVR LE DVC DE COLIGNY, FAITES A ST DENYS LE SAMEDY XX. FEVRIER M. DC. XLIX. en presence de Monseigneur LE PRINCE. Par le R. P. FAVRE Cordelier, Docteur en Theologie de la Faculté de Paris, & Predicateur de la Reyne Regente. , françaisRéférence RIM : M0_1606. Cote locale : C_5_44.

Favre (R. P.) [1649], HARANGVE FVNEBRE, PRONONCEE AVX OBSEQVES DE MONSIEVR LE DVC DE COLIGNY, FAITES A ST DENYS LE SAMEDY XX. FEVRIER M. DC. XLIX. en presence de Monseigneur LE PRINCE. Par le R. P. FAVRE Cordelier, Docteur en Theologie de la Faculté de Paris, & Predicateur de la Reyne Regente. , françaisRéférence RIM : M0_1606. Cote locale : A_4_32.

Fortin, Pierre (sieur de La Hoguette) [1650], CATECHISME ROYAL. , françaisRéférence RIM : M0_653. Cote locale : A_9_2.

I. A. D. [1649], IMPORTANTES VERITEZ POVR LES PARLEMENS. PROTECTEVRS DE L’ESTAT. CONSERVATEVRS DES LOIX. ET PERES DV PEVPLE. Tirées des anciennes Ordonnances, & des loix fondamentales du Royaume. DEDIEE AV ROY. Par I. A. D. , français, latinRéférence RIM : M0_1686. Cote locale : C_5_59.

La Plante, E. de [signé] [1649], LA NOVVELLE VERITABLE DV FRANÇOIS ESTRANGER. SVR LE DEBRIS DE MAZARIN, presentée à Messieurs du Parlement de Paris. , français, latinRéférence RIM : M0_2554. Cote locale : A_6_40.

La Plante, E. de [signé] [1649], LA NOVVELLE VERITABLE DV FRANÇOIS ESTRANGER. SVR LE DEBRIS DE MAZARIN, presentée à Messieurs du Parlement de Paris. , français, latinRéférence RIM : M0_2554. Cote locale : C_6_36.

Le Tellier [signé] [1650], ARTICLES ACCORDEZ ENTRE MESSEIGNEVRS les Commissaires, deputez par sa Majesté. ET LES SIEVRS AMBASSADEVRS des Treize loüables Cantons des Ligues de Suisse: Arrestez le dix-neufiéme May 1650. & ratifiez par Declaration du Roy donnée à Compiegne le 10. Iuin audit an. , françaisRéférence RIM : Mx. Cote locale : A_9_29.

Louis (XIV), De Guénégaud [signé] [1649], DECLARATION DV ROY, PORTANT SVPRRESSION de toutes les Charges, & Offices, dont sont pourueus les Gens cy-deuant tenans la Cour de Parlement de Paris ; pour les causes y contenuës. , françaisRéférence RIM : M0_941. Cote locale : E_1_109.

Louis (XIV), De Guénégaud, Boucher [signé] [1648], DECLARATION DV ROY. PORTANT REVOCATION DES Intendans de Iustice, & remise des restes des Tailles iusques en quarante six inclusiuement. Et d’vn demy quartier pour les années quarante huict & quarante neuf. Auec restablissement des Officiers en la fonction de leurs Charges. Verifiée en la Cour des Aydes le 18, Iuillet 1648. , françaisRéférence RIM : M0_939. Cote locale : A_1_28.

Louis (XIV), De Guénégaud, Du Tillet [signé] [1649], DECLARATION DV ROY, POVR FAIRE CESSER LES MOVVEMENS, & restablir le Repos, la Tranquillité, & la Paix en son Royaume. Verifié en Parlement le premier Avril mil six cent quarante-neuf. , françaisRéférence RIM : M0_944. Cote locale : D_2_30.

Louis (XIV), De Guénégaud, Du Tillet [signé] [1648], DECLARATION DV ROY, PORTANT REGLEMENT SVR le faict de la Iustice, Police, Finances, & soulagement des Subjets de sa Majesté. , françaisRéférence RIM : M0_936. Cote locale : A_1_33.

Louis (XIV), De Guénégaud, Du Tillet [signé] [1648], DECLARATION DV ROY, PORTANT REVOCATION de toutes Commissions extraordinaires, mesme de celles des Intendans des Iustices és Prouinces du Royaume, Auec descharge à ses Subjets, des restes des Tailles auant l’année mil six cens quarente-sept, & remise d’vn demy quartier d’icelles pour les années mil six cens quarente-huict & mil six cens quarente-neuf. Verifiée en Parlement le dix-huictiéme iour de Iuillet mil six cens quarente-huict. , françaisRéférence RIM : M0_937. Cote locale : A_1_95.

Louis (XIV), De Guénégaud, Du Tillet [signé] [1649], DECLARATION DV ROY, POVR FAIRE CESSER LES mouuemens, & restablir le Repos & la Tranquillité en son Royaume. Verifiée en Parlement le premier Auril mil six cens quarante-neuf. , françaisRéférence RIM : M0_944. Cote locale : A_2_56.

Louis (XIV), De Guénégaud, Du Tillet [signé] [1649], DECLARATION DV ROY, POVR FAIRE CESSER LES mouuemens, & restablir le Repos & la Tranquillité en son Royaume. Verifiée en Parlement le premier Auril mil six cens quarante-neuf. , françaisRéférence RIM : M0_944. Cote locale : A_1_79.

Louis (XIV), De Guénégaud, Du Tillet [signé] [1649], DECLARATION DV ROY. PORTANT REGLEMENT sur le faict de la Iustice, Police, Finances, & soulagement des Subiets de sa Maiesté. , françaisRéférence RIM : M0_936. Cote locale : C_7_4.

Louis (XIV), De Guénégaud, Du Tillet [signé] [1649], DECLARATION DV ROY. POVR FAIRE CESSER LES mouuemens, & restablir le repos & la tranquillité en son Royaume. Verifiée en Parlement le premier Auril mil six cens quarante-neuf. , françaisRéférence RIM : M0_944. Cote locale : E_1_128.

Mirand,? de [1649], LA ROBBE SANGLANTE DE IVLES MAZARIN. Ou les veritables recits des fourbes, des impostures & autres vices. Par le sieur de MIRAND, Gentilhomme Cicilien. , françaisRéférence RIM : M0_3554. Cote locale : A_8_66.

Morgues, Mathieu de [?] [[s. d.]], BONS ADVIS SVR PLVSIEVRS MAVVAIS ADVIS. , françaisRéférence RIM : M0_594. Cote locale : A_9_13.

Pepoly, Marco Flaminio [signé] [1649], LA LETTRE DV SIEVR PEPOLY COMTE BOLOGNOIS, ESCRITE AV CARDINAL Mazarin, TOVCHANT SA RETRAITTE hors du Royaume de France. , françaisRéférence RIM : M0_2205. Cote locale : A_5_64.

Saint-Joseph (révérend père dom Pierre de = R. P. D. P. D. S. J.) [1649], CATECHISME DES PARTISANS, OV RESOLVTIONS THEOLOGIQVES touchant l’Imposition, Leuées & Employ des Finances, Dressée par Demandes & Responces, pour plus grande facilité. , françaisRéférence RIM : M0_652. Cote locale : D_1_9.

Saint-Joseph (révérend père dom Pierre de = R. P. D. P. D. S. J.) [1649], CATECHISME DES PARTISANS, OV RESOLVTIONS THEOLOGIQVES touchant l’Imposition, Leuées & Employ des Finances. Dressé par Demandes & Responses pour plus grande facilité. , françaisRéférence RIM : M0_652. Cote locale : C_1_7.

Vaudémont, Charles de / Charles IV, duc de Lorraine [?] [1649], LA DECLARATION DV DVC CHARLES FAITE A NOSSEIGNEVRS DE PARLEMENT ET AVX BOVRGEOIS DE PARIS, EN FAVEVR DE LA FRANCE. , françaisRéférence RIM : M0_897. Cote locale : B_8_54.

Vaudémont, Charles de / Charles IV, duc de Lorraine [?] [1649], LA DECLARATION DV DVC CHARLES, FAITE A NOSSEIGNEVRS DE PARLEMENT ET AVX BOVRGEOIS DE PARIS, EN FAVEVR DE LA FRANCE. , françaisRéférence RIM : M0_897. Cote locale : A_5_2.

Vaudémont, Charles de / Charles IV, duc de Lorraine [?] [[s. d.]], LA DECLARATION DV DVC DE LORRAINE, Enuoyée a Son Altesse Royale, faite à Messieurs de Parlement, contre Mazarin. , françaisRéférence RIM : M2_52. Cote locale : B_8_55.

Anonyme [1652], A TOVS LES HABITANS DE LA TERRE, L’HEVREVX GENIE. SALVT. Les aduenuës du bien souuerain de l’homme. C’est à sçauoir, Le Traitté de la Paix entre les hommes. De la Gverre contre les vices: Et de l’intelligence dans l’Amour du Ciel. Vray Miroir de l’homme d’honneur, de l’homme sage, & de l’homme heureux. , françaisRéférence RIM : M0_11. Cote locale : B_18_34.

Anonyme [1652 [?]], APPARITION AV CARDINAL MAZARIN DANS BOVILLON, DE L’OMBRE DE SON Neueu Manchiny retourné des Enfers, pour l’exhorter à bien faire, & sa rencontre auec Saint Maigrin en l’autre monde. , françaisRéférence RIM : M0_137. Cote locale : B_12_64.

Anonyme [1649], L'ANTI DESINTERESSÉ OV L’EQVITABLE CENSEVR DES LIBELLES SEMEZ DANS PARIS SOVS LE NOM DV DES-INTERESSÉ. COMMENCANT PAR CES MOTS, Pauure Peuple abusé; Desille les yeux, & tendant à des-vnir les Habitans de cette Ville d’auec les Princes & le Parlement. , françaisRéférence RIM : M0_87. Cote locale : A_3_31.

Anonyme [1652 [?]], LA VERITÉ CONTINVANT DE PRONONCER SES ORACLES SANS FLATTERIE, I. Sur Mademoiselle. II. Sur le premier President. III. Sur le Marquis de Chasteau-neuf. IIII. Sur la Duchesse de Chevreuse. V. Sur le Comte de Harcourt. VI. Sur le Mareschal de Turenne. VII. Sur le Comte de Seruient. VIII. Sur le Conseil d’Espagne. IX. Sur le Conseil du Roy. X. Et sur Mazarin. , françaisRéférence RIM : M0_3998. Cote locale : B_17_19.

Anonyme [1650 [?]], LA VERITÉ DANS SA NAÏVETÉ, OV DISCOVRS VERITABLE sur la Vie du Prince de Condé : auec ses justes plaintes au Parlement. , françaisRéférence RIM : M0_3985. Cote locale : A_9_22.

Anonyme [1651], LA VERITÉ DESCOVVERTE, DES PERNICIEVSES INTENTIONS que le Cardinal Mazarin auoit contre l’Estat : contre Messieurs les Princes : contre les Chefs des Frondeurs, & finalement contre S. Altesse Royale, pour se rendre maistre absolu de toutes les affaires de France. Auec vne parfaite declaration des funestes desseins qu’il à de se remettre pour se venger & pour reussir en ses premieres volontez, ou pour tout perdre en cas qu’il ne puisse pas arriuer en ses entreprises. , françaisRéférence RIM : M0_3988. Cote locale : C_11_34.

Anonyme [1652], LA VERITÉ, PARLANTE AVEC liberté, sur l’Estat present. I. Sur la corruption de tous les Ordres & Loix du Royaume, dans le Ministere du Cardinal Mazarin. II. Sur les mal-heurs que la France à soufferts par sa tyrannie. III. Sur les moyens de preuenir à l’aduenir le Gouuernement des Estrangers. IV. Et pour pourueoir à la Regence durant la Minorité & le bas-aage de nos Rois. , françaisRéférence RIM : M0_3997. Cote locale : B_17_27.

Anonyme [1649], LA VIE, MOEVRS, ET GENEALOGIE DE IVLES MAZARIN, CARDINAL. OV SE VOIENT LES BANQVEROVTES de son pere, les trahisons par luy faites tant aux Saincts Peres, au Roy d’Espagne, qu’à l’Empereur, & à present les troubles en France; & par Arrest du 8. Ianuier declaré Perturbateur du repos public, ennemy du Roy & de l’Estat, & sa poursuitte secrette contre Messeigneurs de Vendosme & de Beaufort. Iouxte sur la Coppie imprimée. , françaisRéférence RIM : M0_4027. Cote locale : C_10_49.

Anonyme [1649], LA VISION PROPHETIQVE DE STE GENEVIEFVE, PATRONE ET PROTECTRICE DE LA VILLE DE PARIS, Ab incursu & dæmonio Meridiano. , françaisRéférence RIM : M0_4037. Cote locale : A_5_105.

Anonyme [1649], LA VOIX DV PEVPLE DE PROVENCE, Contre les armes de Monsieur le Comte d’Alais, , françaisRéférence RIM : M0_4059. Cote locale : C_10_53.

Anonyme [1649], LA VOIX DV PEVPLE DE PROVENCE, Contre les armes de Monsieur le Comte d’Alais. , françaisRéférence RIM : M0_4059. Cote locale : A_7_68.

Anonyme [1652], LE BON CITOIEN FAISANT VOIR. I. L’Antonomie des Maxime d’Estat & de la Religion Chretienne touchant la guerre. II. Que puis qu’il y va de l’hõneur des Princes & du salut des Peuples de laisser le Roy prisonnier entre les Mains du Cardinal Mazarin, les Parisiens le doiuent aller querir où il est. III. Que laissant perdre l’occasion qui se presente, la ruine de Paris est infaillible. , français, latinRéférence RIM : M0_585. Cote locale : B_19_55.

Anonyme [1652], LE CARACTERE DE LA ROYAVTE. ET DE LA TYRANNIE faisant voir PAR VN DISCOVRS POLITIQVE. I. Les Qualitez necessaires à vn Prince pour bien Gouuerner ses sujects. II. Les maux qui arriuent aux Peuples lors que les Souuerains sont incapables de les Gouuerner. , français, latinRéférence RIM : M0_631. Cote locale : B_2_35.

Anonyme [1651], LE CHANGEMENT D'ESTAT A LA MAIORITÉ DV ROY. , françaisRéférence RIM : M0_679. Cote locale : B_6_31.

Anonyme [1651], LE CHANGEMENT D’ESTAT A LA MAIORITÉ DV ROY. , françaisRéférence RIM : M0_679. Cote locale : B_1_9.

Anonyme [1649], LE CHEVALIER CHRESTIEN PARLANT DES MISERES DV TEMPS, A LA REYNE REGENTE. , françaisRéférence RIM : M0_696. Cote locale : C_1_14.

Anonyme [1649], LE COVRIER DE LA COVR Apportant les nouuelles de ce qui s’est passé à S. Germain en Laye, Depuis le vingt-deuxiéme Mars iusques au dernier lour du mesme mois. En Vers Burlesques , françaisRéférence RIM : M1_76. Cote locale : C_2_41.

Anonyme [1652], LE FIDELE EMPIRIQVE OV LE PVISSANT HELLEBORE D’VN ANTI-MACHIAVEL : Pour contenter les Mal-contens de l’Estat, & affermir la Liberté des Peuples. "Cœcus est qui Veritatem odit." , français, latinRéférence RIM : M0_1387. Cote locale : B_18_33.

Anonyme [1649], LE FILS DE L’IMPVDIQVE; ET LE PERFIDE VOLVPTVEVX. , françaisRéférence RIM : M0_1394. Cote locale : A_3_60.

Anonyme [1649], LE FILS DE L’IMPVDIQVE ; ET LE PERFIDE VOLVPTVEVX. , françaisRéférence RIM : M0_1394. Cote locale : C_5_10.

Anonyme [[s. d.]], LE FLAMBEAV D’ESTAT, AVEC LEQVEL TOVS LES PEVPLES DE FRANCE peuuent voir comme ils sont obligez de s’vnir pour l’execution de l’Arrest du 29. Decembre 1651. & de l’Arrest du 23. Iuillet 1652. donnez en Parlement contre Mazarin, toutes les Chambres assemblées. OV L’ON VERRA, I. Que les Arrests d’vn si Auguste Parlement que celuy de Paris doiuent estre inuiolables; principalement quand ils sont donnez pour deliurer l’Estat de la prodigieuse tyrannie où il est. II. Qu’il y va de la gloire de Dieu, de l’honneur du Roy, du salut de la Couronne, du repos public, & du bien vniuersel de tous les peuples de France. III. Qu’il n’est point de François qui ne soit veritablement obligé de respondre vn iour deuant Dieu, de toutes les voleries, meurtres, violences incendies & sacrileges que Mazarin & ses complices font & feront de toutes parts, si on ne les en empesche pas, le pouuant faire. IV. Qu’il n’y a rien de si facile que d’en venir à bout par vn soûleuement general, puis que tous les autres moyens nous ont manqué. V. Et qu’il n’est point de peuple qui n’ait droit de se faire iustice soy-mesmes, quand on refuse de la luy faire. , françaisRéférence RIM : M0_1397. Cote locale : B_11_17.

Anonyme [[s. d.]], LE FLEAV DE L’ESPRIT DE DIEV, SVR LES MINISTRES à deux Cœurs, à deux Maistres, & à deux Visages. "Le Seigneur veut que l’hypocrisie de ceux qui se glorifient en luy, pendant qu’ils le nient par des actions publiques, soit franchement reprise & hautement condamnées par les veritables Euangelistes de sa parole eternelle." Esaye 48. 58. & 66. , français, latinRéférence RIM : M0_1399. Cote locale : B_10_29.

Anonyme [1649], LE FORT ET PVISSANT BOVCLIER DV PARLEMENT, EN FORME D’APOLOGIE. DEDIÉ AV ROY. , français, latinRéférence RIM : M0_1402. Cote locale : A_3_64.

Anonyme [1649], LE FOVDROYEMENT DES GEANS MAZARINISTES ABYSMEZ SOVS LES RVINES DV FAMEVX ET DESOLÉ BOVRG DE CHARENTON , françaisRéférence RIM : M0_1404. Cote locale : B_13_48.

Anonyme [1649], LE FOVDROYEMENT DES GEANS MAZARINISTES ABYSMEZ SOVS LES RVINES DV FAMEVX ET DESOLÉ BOVRG DE CHARENTON , françaisRéférence RIM : M0_1404. Cote locale : A_3_61a.

Anonyme [1649], LE FOVDROYEMENT DES GEANS MAZARINISTES ABYSMEZ SOVS LES RVINES DV FAMEVX ET DESOLÉ BOVRG DE CHARENTON , françaisRéférence RIM : M0_1404. Cote locale : C_5_12.

Anonyme [1649], LE FOVDROYEMENT DES GEANS MAZARINISTES ABYSMEZ SOVS LES RVINES DV FAMEVX ET DESOLÉ BOVRG DE CHARENTON , françaisRéférence RIM : M0_1404. Cote locale : B_20_12.

Anonyme [1652], LE GENEREVX TOVT-BEAV DV BRAVE COLA DE L’HOSTEL DE CHEVREVSE : IMPOSANT SILENCE AVX FAISEVRS DE LIBELLES. CONTRE MONSIEVR LE DVC DE LORRAINE. , françaisRéférence RIM : M0_1484. Cote locale : B_8_61.

Anonyme [1652], LE GOVVERNEMENT DE L’ESTAT PRESENT, Où l’on void les fourbes & tromperies de Mazarin. , françaisRéférence RIM : M0_1502. Cote locale : B_13_32.

Anonyme [1652], LE GOVVERNEMENT DE L’ESTAT PRESENT, Où l’on void les fourbes & tromperies de Mazarin. , françaisRéférence RIM : M0_1502. Cote locale : B_12_27.

Anonyme [1649 [?]], LE GOVVERNEMENT PRESENT, OV ELOGE DE SON EMINENCE, SATYRE, OV LA MILIADE. , françaisRéférence RIM : M0_1503. Cote locale : C_4_27.

Anonyme [1652 [?]], LE GRAND DIALOGVE DE LA PAILLE ET DV PAPIER, CONTENANT CE QVI CE peut dire de plus considerable sur ces deux sujets, auec leurs raisonnemens sur les affaires d’Estat, le tout en stile vulgaire. PREMIERE PARTIE. , françaisRéférence RIM : M0_1508. Cote locale : B_8_10.

Anonyme [1652], LE GRAND RESSORT DES Guerres ciuiles en France. Faisant voir dans les vies de tous les Ministres d’Estat qui se sont ingerez de nous gouuerner. I. Qu’ils ont tousiours esté la source de toutes les dissentions publiques; & le sujet qui a fait prendre les armes aux Grands du Royaume. II. Qu’ils ont eux mesmes fait naître & entretenu les Guerres ciuiles, comme vn des moyens propres pour les rendre necessaires aux Rois, & pour se maintenir dans le Ministere. III. Qu’ils ont tousiours employé tous leurs artifices à detourner la conoissance des affaires d’Estat aux Rois, & fait tous leurs efforts pour abatre les Princes, & tenir les Peuples dans l’oppression. Le remede necessaire & Politique à tous ces desordres. I. Est de donner vn Conseil de sages testes au Roy, qui l’instruise dans l’art de Regner par soy mesme. II. D’éloigner de luy cõme des pestes d’estat tous ceux qui voudront s’opposer à ce loüable établissement. III. D’établir de rigoureux supplices pour les Ministres qui passeront leur deuoir, qui est seulement de donner conseil à leur Souuerain, sans iamais rien entreprendre de leur teste: De rendre le rang aux Princes du Sang qui leur est deu par leur naissance; & donner le repos aux Peuples. , françaisRéférence RIM : M0_1513. Cote locale : B_3_18.

Anonyme [1649 [?]], LE IVDICIEVX GASCON, A MESSIEVRS DE BOVRDEAVX, APRES LA PRISE DV CHASTEAV TROMPETTE. , françaisRéférence RIM : M0_1765. Cote locale : C_5_70.

Anonyme [1649], LE IVGEMENT DONNÉ CONTRE LES TRAITTANS, PARTISANS, PRESTEVRS, ET MALETOVTIERS. , françaisRéférence RIM : M0_1771. Cote locale : C_5_71.

Anonyme [1651], LE MANIFESTE DE LA REINE REGENTE ET DE MONSEIGNEVR LE DVC D’ORLEANS Touchant la disgrace du Cardinal Mazarin. , françaisRéférence RIM : M0_2358. Cote locale : D_1_49.

Anonyme [1651 [?]], LE MANIFESTE DV CARDINAL MAZARIN LAISSÉ A TOVS LES FRANCOIS auant sa sortie hors du Royaume. Contenant vne exact abregé de toutes les actions de son Ministere. Répondant à tous les chefs d’accusation qu’on luy a obiecté. Descouurant les motifs, les intrigues & la politique, dont il s’est seruy pour entreprendre, pour conduire, & pour establir tous ses desseins. Et le tout, sans que le Parlement, les Frondeurs, les Partizans des Princes puissent s’inscrire en faux, contre pas vne de ses propositions. Nonne morituro licet vni dicere verum Iuu l. 3. , françaisRéférence RIM : M0_2390. Cote locale : B_20_11.

Anonyme [1651 [?]], LE MANIFESTE DV CARDINAL MAZARIN LAISSÉ A TOVS LES FRANCOIS auant sa sortie hors du Royaume. Contenant vne exact abregé de toutes les actions de son Ministere. Répondant à tous les chefs d’accusation qu’on luy a obiecté. Descouurant les motifs, les intrigues & la politique, dont il s’est seruy pour entreprendre, pour conduire, & pour establir tous ses desseins. Et le tout, sans que le Parlement, les Frondeurs, les Partizans des Princes puissent s’inscrire en faux, contre pas vne de ses propositions. Nonne morituro licet vni dicere verum Iuu. l. 3. , françaisRéférence RIM : M0_2390. Cote locale : C_11_4.

Anonyme [1649], LE MAVVAIS SVCCEZ DE L’ESPION DE MAZARIN, enuoyé à l’Archiduc Leopold, pour se sauuer en Flandre. , françaisRéférence RIM : M0_2422. Cote locale : A_6_19.

Anonyme [1652], LE MEDECIN POLITIQVE, QVI DONNE VN souuerain Remede, pour guerir la France malade à l’extremité. Honora medicum propter necessitatem. , françaisRéférence RIM : M0_2439. Cote locale : B_18_6.

Anonyme [1649], LE MIROIR DES SOVVERAINS OV SE VOID L’ART DE BIEN REGNER, ET QVELLES SONT LES PERSONNES qu’ils doiuent élire pour estre leurs Commensaux, leurs Domestiques, leurs Seruiteurs, leurs Conseillers, & leurs Ministres d’Estat. QVEL EST LE DEVOIR DE TOVS ces diuers esprits; & quelle doit estre leur recompense. , françaisRéférence RIM : M0_2478. Cote locale : C_6_21.

Anonyme [1649], LE MIROIR FRANÇOIS REPRESENTANT LA FACE DE CE SIECLE CORROMPV. Où se void si le Courtisan, le Politique, le Partisan, & le Financier, sont necessaires au maintien & conseruation d’vn Estat. , françaisRéférence RIM : M0_2480. Cote locale : C_6_22.

Anonyme [1652], LE MYSTERE EVENTÉ, OV LA RESPONSE A VN LIBELLE M. , français, latinRéférence RIM : M0_2523. Cote locale : B_20_49.

Anonyme [1649], LE NOCTVRNE ENLEVEMENT DV ROY HORS DE PARIS, FAIT PAR LE CARDINAL MAZARIN, LA NVICT DES ROYS. EN VERS BVRLESQVES. , français, latinRéférence RIM : M0_2530. Cote locale : C_4_4.

Anonyme [1649], LE NOCTVRNE ENLEVEMENT DV ROY, HORS DE PARIS, FAIT PAR LE CARDINAL MAZARIN, LA NVICT DES ROYS. EN VERS BVRLESQVES. , français, latinRéférence RIM : M0_2530. Cote locale : E_1_68.

Anonyme [1649], LE PACIFIQVE OV L’ENTRETIEN D’ARISTE AVEC LVCILE, SVR L’ESTAT DES AFFAIRES presentes. Eccles. 4. Il y aura vn conseil de Paix entre l’vn & l’autre party. , français, latinRéférence RIM : M0_2641. Cote locale : A_7_1.

Anonyme [1649], LE PARTISAN TENTÉ DV DESESPOIR PAR LE DEMON DE LA MALTAVTE, QVI LVY REPROCHE LES CRIMES de sa vie, & cause son repentir. DIALOGVE. , françaisRéférence RIM : M0_2722. Cote locale : C_6_54.

Anonyme [1649], LE PARTISAN TENTÉ DV DESESPOIR PAR LE DEMON DE LA MALTAVTE, QVI LVY REPROCHE LES CRIMES de sa vie, & cause son repentir. DIALOGVE. , françaisRéférence RIM : M0_2722. Cote locale : A_6_61.

Anonyme [1649], LE PARTISAN TENTÉ DV DESESPOIR PAR LE DEMON DE LA MALTAVTE, QVI LVY REPROCHE LES CRIMES, de sa vie, & cause son repentir. DIALOGVE. , françaisRéférence RIM : M0_2722. Cote locale : E_1_70.

Anonyme [1649 [?]], LE PATER NOSTER DE MAZARIN , français, latinRéférence RIM : M0_2737. Cote locale : A_6_67.

Anonyme [1649], LE PHILOSOPHE ET CASVISTE DE CE TEMPS. DEDIÉ A NOSSEIGNEVRS DE PARLEMENT. , français, latinRéférence RIM : M0_2753. Cote locale : A_6_63.

Anonyme [1649], LE POLITIQVE DV TEMPS. Touchant ce qui s’est passé depuis le 26. Aoust 1648. jusques à l’heureux retour du Roy en sa Ville de Paris. DISCOVRS QVI PEVT seruir de memoire à l’Histoire. Dedié aux bons François. , françaisRéférence RIM : M1_186. Cote locale : A_7_5.

Anonyme [1652 [?]], LE POLITIQVE VNIVERSEL, OV BRIEVE ET ABSOLVE DECISION de toutes les questions d’Estat les plus importantes. SCAVOIR EST, I. Si les Roys sont d’institution diuine. II. S’ils ont vn pouuoir absolu sur nos biens & sur nos vies. III. Si les conditions auec lesquelles les peuples se sont donnez aux Roys ne doiuent pas estre inuiolables. IV. S’ils sont obligez d’obseruer les loix fondamentales de l’Estat. V. Si leur gouuernement doit estre Monarchique ou aristocratique, pour le bien commun du Prince & du peuple. VI. S’ils doiuent auoir des Fauoris. VII. Si leurs Fauoris doiuent entrer dans le Conseil, & prendre le gouuernement des affaires. , françaisRéférence RIM : M0_2818. Cote locale : B_17_30.

Anonyme [1652], LE POVR ET CONTRE DE LA MAIORITÉ DES ROYS, ET DE LA LOY SALIQVE. DIVISÉ EN DEVX PARTIES. En la premiere sera le Pour. En la seconde le Contre. , françaisRéférence RIM : M0_2834. Cote locale : B_1_7.

Anonyme [1643], LE PRINCE VENDV, OV CONTRACT DE VENTE DE LA personne du Prince libre & innocent DOM EDOVARD INFANT DE PORTVGAL, passé à Vienne le 25. iour de Iuin 1642. OV FVRENT PRESENTS Le Roy de Hongrie comme Vendeur. Le Roy de Castille comme Acheteur. ET STIPVLANS DANS LE CONTRACT POVR LE ROY DE CASTILLE. Dom Francisco de Mello Gouuerneur de ses armées en Flandres. Dom Emmanuel de Moura Cortereal, son Ambassadeur en Alemagne. Pour le Roy de Hongrie. Frere Diego de Quiroga Moine, son Confesseur. Et le Docteur Nauarre Secretaire de la Reine de Hongrie. Le tres-haut Prince & Infant Dom Edoüard, frere du Serenissime Roy de Portugal Dom Iean IV. a esté vendu au prix de 40000 Richedales. TRADVIT DE L’ESPAGNOL. , françaisRéférence RIM : Mx. Cote locale : C_6_66.

Anonyme [1649], LE PROCEZ CRIMINEL DV CARDINAL MAZARIN ENVOYÉ D’ESPAGNE. AVEC LA DENONCIATION de l’Empereur. , françaisRéférence RIM : M0_2885. Cote locale : A_7_6.

Anonyme [1649], LE PROCEZ CRIMINEL DV CARDINAL MAZARIN ENVOYÉ D’ESPAGNE. AVEC LA DENONCIATION de l’Empereur. , françaisRéférence RIM : M0_2885. Cote locale : C_6_68.

Anonyme [1652], LE RAISONNABLE PLAINTIF, SVR LA DERNIERE DECLARATION DV ROY. , français, latinRéférence RIM : M0_2969. Cote locale : B_14_11.

Anonyme [1649], LE REMERCIMENT DE TOVTES LES PROVINCES DE FRANCE A NOSSEIGNEVRS DV PARLEMENT ET AVX BOVRGEOIS DE PARIS, des nobles efforts qu’ils ont faits pour le soulagement du public. , françaisRéférence RIM : M0_3276. Cote locale : C_9_37.

Anonyme [1649], LE REPENTIR DE MAZARIN PAR LVI TESMOIGNE A LA REYNE, ET LA DEMANDE DE SON CONGÉ , françaisRéférence RIM : M0_3352. Cote locale : A_8_41.

Anonyme [1649], LE REPENTIR DE MAZARIN PAR LVI TESMOIGNÉ A LA REYNE, ET LA DEMANDE DE SON CONGÉ. , françaisRéférence RIM : M0_3352. Cote locale : C_9_63.

Anonyme [1652], LE REVEILLE MATIN DE DEVX FAVORIS MINISTRES D’ESTAT, OV REQVESTE INTERINEE ET L’ARREST donné en faueur de la Partie. AVEC LES IEVX DE LA COVR qui se sont joüez au depart de Mazarin. , françaisRéférence RIM : M0_3536. Cote locale : B_19_50.

Anonyme [1649], LE ROMAN DES ESPRITS REVENVS A S. GERMAIN. , françaisRéférence RIM : M0_3559. Cote locale : C_9_86.

Anonyme [1649], LE ROMAN DES ESPRITS REVENVS A S. GERMAIN. Burlesque & serieux. Et le QV’AS-TV VEV DE LA COVR, Ou LES CONTRE-VERITEZ. Sur l’imprimé à PARIS. , françaisRéférence RIM : M0_3559. Cote locale : E_1_78.

Anonyme [[s. d.]], LE SECRET Necessaire de sçauoir. Enuoyé à MONSEIGNEVR LE PRINCE. , françaisRéférence RIM : M0_3633. Cote locale : B_7_24.

Anonyme [[s. d.]], LE SECRET Necessaire de sçauoir. Enuoyé à MONSEIGNEVR LE PRINCE. , françaisRéférence RIM : M0_3633. Cote locale : B_6_44.

Anonyme [1652], LE SESANVS ROMAIN AV ROY, L’ABBREGÉ DES CRIMES DV PROSCRIPT MAZARIN. , françaisRéférence RIM : M0_3667. Cote locale : E_1_80.

Anonyme [1652], LE SESANVS ROMAIN AV ROY, OV L’ABBREGÉ DES CRIMES DV PROSCRIPT MAZARIN. , françaisRéférence RIM : M0_3667. Cote locale : B_12_63.

Anonyme [1652], LE SYNDIC DV PEVPLE FRANÇOIS, ESLEV PAR MESSIEVRS LES BOVRGEOIS DE PARIS AV ROY. Luy representant les Intrigués, Fourberies, Carracteres & Magies, que le Cardinal Mazarin s’est seruy pour troubler l’Estat de tout son Royaume; Et comme il est indigne d’estre Ministre d’Estat, ny Cardinal. Auec vne representation de l’Estat François sous les Fauoris, à accomparer, tant du commancement du Reigne de Louys 13. que Dieu absolue, que du Reigne d’apresent. , françaisRéférence RIM : M0_3742. Cote locale : B_11_36.

Anonyme [1650 [?]], LE TE DEVM GENERAL DE TOVS LES BONS FRANCOIS. Sur la prise de Messieurs les Princes. , françaisRéférence RIM : M0_3756. Cote locale : B_6_16.

Anonyme [1649], LE THEOLOGIEN D’ESTAT A LA REYNE. POVR FAIRE DESBOVCHER PARIS. , français, latinRéférence RIM : M0_3770. Cote locale : D_2_8.

Anonyme [1649], LE THEOLOGIEN D’ESTAT A LA REYNE. POVR FAIRE DESBOVCHER PARIS. , français, latinRéférence RIM : M0_3770. Cote locale : A_7_44.

Anonyme [1649], LE THEOLOGIEN D’ESTAT, A LA REYNE. POVR FAIRE DESBOVCHER PARIS. , français, latinRéférence RIM : M0_3770. Cote locale : C_10_29.

Anonyme [1652], LE TROMPETTE OV HERAVT DV CIEL, Denonçant au Roy, à la Reyne, & à leur Conseil. Aux Duc d’Orleans, Prince de Condé & autres. Ville de Paris & reste du Royaume, la Paix que Dieu leur veut donner, & qu’il leur presente. Où la destruction, s’ils la refusent de sa main liberale. , françaisRéférence RIM : M0_3895. Cote locale : B_16_38.

Anonyme [1651], LES PROPOSITIONS QVE LE CARDINAL MAZARIN FAIT A LA FRANCE, Pour obtenir son restablissement dans le Ministere d’Estat. , françaisRéférence RIM : M0_2922. Cote locale : C_11_15.

Anonyme [1651], LES QVARANTE-CINQ FAICTS CRIMINELS DV C. MAZARIN, QVE LES PEVPLES instruits addressent à ceux qui ne le sont point. , françaisRéférence RIM : M0_2931. Cote locale : C_11_17.

Anonyme [1652], LES RIS ET LES PLEVRS DE LA FRANCE SVR LA CONDVITE DE LA REYNE, Et du Conseil d’Estat. Découurants l’Origine de nos miseres & des Calamitez publiques. , françaisRéférence RIM : M0_3551. Cote locale : B_6_18.

Anonyme [1652], LES VERITABLES MAXIMES DV GOVVERNEMENT DE LA FRANCE, IVSTIFIÉES PAR L’ORDRE des temps, depuis l’establissement de la Monarchie iusques à present : Seruant de Response au pretendu Arrest de cassation du Conseil du 18. Ianvier 1652. DEDIÉ A SON ALTESSE ROYALE , français, latinRéférence RIM : M0_3969. Cote locale : C_12_34.

Anonyme [1652], LES VERITABLES MAXIMES DV GOVVERNEMENT DE LA FRANCE, IVSTIFIÉES PAR L’ORDRE des temps, depuis l’establissement de la Monarchie iusques à present : Seruant de Response au pretendu Arrest de cassation du Conseil du 18. Ianvier 1652. DEDIÉ A SON ALTESSE ROYALE , français, latinRéférence RIM : M0_3969. Cote locale : E_1_86.

Anonyme [1652], LES VERITABLES MAXIMES DV GOVVERNEMENT DE LA FRANCE, IVSTIFIÉES PAR L’ORDRE des temps, depuis l’establissement de la Monarchie iusques à present : Seruant de Response au pretendu Arrest de cassation du Conseil du 18. Ianvier 1652. DEDIĖ A SON ALTESSE ROYALE , français, latinRéférence RIM : M0_3969. Cote locale : B_5_23.

Anonyme [1649], L’AMBASSADEVR DES ESTATS DE CATALOGNE, ENVOYÉ PAR DOM IOSEPH DE MARGVERITE. A la Reine Regente Mere du Roy, touchant les affaires de cette Prouince. Et la Paix particuliere & generalle. , françaisRéférence RIM : M0_71. Cote locale : A_3_36.

Anonyme [1649], L’AMBITIEVX OV LE PORTRAICT D’ÆLIVS SEIANVS EN LA PERSONNE DV CARDINAL MAZARIN. , françaisRéférence RIM : M0_73. Cote locale : A_3_14.

Anonyme [1652], L’ANTIDOTE AV VENIN DES LIBELLES DV ROYALISTE, A AGATHON, ET DE LA VERITÉ NVE. , français, latinRéférence RIM : M0_88. Cote locale : B_17_23.

Anonyme [1652], L’ASNE ROVGE, DÉPEINT AVEC TOVS ses deffauts, en la personne du Cardinal Mazarin. I. Sur son incapacité & maniement des affaires. II. Sur son ignorance & ambition démesurée. III. Sur ses actions & entreprises, qui font cognoistre ses trahisons & perfidies, contre l’Estat. , françaisRéférence RIM : M0_85. Cote locale : B_12_56.

Anonyme [1649], L’ASTROLOGVE BVRLESQVE. , françaisRéférence RIM : M0_429. Cote locale : C_2_11.

Anonyme [1649], L’ENFER REVOLTÉ, SVR L’ESTRANGE DESORDRE qui y est arriué depuis peu, par les Tyrans & les Fauoris des premieres Siecles. OV PAR VNE MERVEILLEVSE application, toute l’Histoire du temps present se trouue parfaitement bien representée. , françaisRéférence RIM : M0_1218. Cote locale : C_7_67.

Anonyme [1649], L’ENFER REVOLTÉ, SVR L’ESTRANGE DESORDRE qui y est arriué depuis peu, par les Tyrans & les Fauoris des premiers Siecles. OV PAR VNE MERVEILLEVSE application, toute l’Histoire du temps present se trouue parfaitement bien representée. , françaisRéférence RIM : M0_1218. Cote locale : A_3_53.

Anonyme [1649], L’ENTRETIEN FAMILIER DV ROY, ET DE LA REINE Regente sa Mere, sur les affaires du temps. , françaisRéférence RIM : M0_1242. Cote locale : C_7_70.

Anonyme [1649], L’ENTRETIEN FAMILIER DV ROY, ET DE LA REINE Regente sa mere, sur les affaires du temps. , françaisRéférence RIM : M0_1242. Cote locale : A_3_47.

Anonyme [1649], L’ENTRETIEN FAMILIER DV ROY, ET DE LA REINE Regente sa mere, sur les affaires du temps. , françaisRéférence RIM : M0_1242. Cote locale : E_1_91.

Anonyme [1649], L’ENTRETIEN SECRET DE MESSIEVRS DE LA COVR DE S. GERMAIN, AVEC MESSIEVRS DE LA COVR DE PARLEMENT DE PARIS. , français, latinRéférence RIM : M0_1244. Cote locale : A_3_28.

Anonyme [1649], L’ENTRETIEN SECRET DE MESSIEVRS DE LA COVR DES. GERMAIN, AVEC MESSIEVRS DE LA COVR DE PARLEMENT DE PARIS. , français, latinRéférence RIM : M0_1244. Cote locale : C_7_72.

Anonyme [1649], L’ESPAGNE AFFLIGÉE ET EN TROVBLE, DE VOIR LA FRANCE paisible, & exempte du naufrage, où elle pensoit que nos derniers troubles la deuoit faire abimer. , françaisRéférence RIM : M0_1274. Cote locale : A_3_55.

Anonyme [1652], L’ESPRIT DE GVERRE DES PARISIENS, CONTRE L’ESPRIT DE PAIX Du Corinthien, refuté Article par Article. , français, latinRéférence RIM : M0_1282. Cote locale : B_16_36.

Anonyme [1652], L’ESPRIT DE GVERRE DES PARISIENS, CONTRE L’ESPRIT DE PAIX Du Corinthien, refuté Article par Article. , français, latinRéférence RIM : M0_1282. Cote locale : B_10_9.

Anonyme [1649], L’ESPRIT DV DVC DE CHATILLON APPARV A MONSIEVR LE PRINCE DE CONDÉ , françaisRéférence RIM : M0_1285. Cote locale : B_7_39.

Anonyme [1649], L’ESPRIT DV DVC DE CHATILLON APPARV A MONSIEVR LE PRINCE DE CONDÉ , françaisRéférence RIM : M0_1285. Cote locale : A_3_32.

Anonyme [1652], L’ESPRIT DV FEV ROY LOVIS LE IVSTE A LA REYNE. Luy tesmoignant ses sensibles regrets sur le mauuais gouuernement de l’Estat. , françaisRéférence RIM : M0_1286. Cote locale : B_4_19.

Anonyme [1652], L’ESPRIT DV FEV ROY LOVIS XIII. A SON FILS LOVIS XIV. Luy monstrant que la mauuaise conduite de Mazarin, est la cause des troubles de l’Estat. Et luy donnant les moyens infaillibles de les appaiser, par son retour en sa bonne Ville de Paris. , françaisRéférence RIM : M0_1287. Cote locale : B_3_3.

Anonyme [1649], L’HEVREVSE RENCONTRE D’VNE MINE D’OR TROVVEE EN FRANCE, POVR L’ENRICHISSEMENT DV ROY ET DE SES SVIETS. , françaisRéférence RIM : M0_1631. Cote locale : A_3_81.

Anonyme [1649], L’HEVREVSE RENCONTRE D’VNE MINE D’OR TROVVEE EN FRANCE, POVR L’ENRICHISSEMENT DV ROY ET DE SES SVIETS. , françaisRéférence RIM : M0_1631. Cote locale : C_5_52.

Anonyme [1652], L’HEVREVX RETOVR DV ROY, AVEC LA PAIX DANS SA bonne Ville de Paris. , françaisRéférence RIM : M0_1632. Cote locale : B_8_14.

Anonyme [1652], L’HEVREVX RETOVR DV ROY, AVEC LA PAIX DANS SA bonne Ville de Paris. , françaisRéférence RIM : M0_1632. Cote locale : B_1_24.

Anonyme [1649], L’HOMME QVI NE CRAINT RIEN, ET QVI DIT TOVT, A MONSIEVR LE MARESCHAL DE LA MEILLERAYE. , françaisRéférence RIM : M0_1660. Cote locale : A_3_79.

Anonyme [1652], L’INCONNV A LA REYNE. Où elle est suppliée, de chasser le Cardinal Mazarin, & monstré la necessité de son exil par des raisons infaillibles, & inneuitables, à cellefin d’auoir la Paix Generalle. , françaisRéférence RIM : M0_1693. Cote locale : B_16_25.

Anonyme [1652], L’INVENTAIRE DES SOVRCES D’OV LES DESORDRES DE L’ESTAT sont emanés, qui sont, I. La Religion deschirée par les Schismes; descriée par ses Predicateurs; & par les mauuais exemple des grands. II. Le Chaos des trois Estats: le desreglement du Clergé; la decadance de la Noblesse, & le luxe du peuple. III. Le crime sans punition dans les personnes publiques. IV. La pauureté mesconnuë par les Prestres, & l’abondance de biens recherchée. V. La Politique desbauchée par le commerce des fourbes. , françaisRéférence RIM : M0_1731. Cote locale : B_10_31.

Anonyme [1652], L’OFFICIER DE CE TEMPS DE LA MAISON ROYALE, Voyageant par la France pendant le temps present ; qui apprend les miseres & desordres qui se sont commis & commettent dans les Prouinces, Seigneuries & Terres du Royaume, causes d’icelles ; Dont il auroit escrit vne Tres humble Remonstrance faite au Roy, luy declarant les moyens d’y pouruoir à la gloire de Dieu, & le repos de son Estat, sur les mauuais conseils à luy donnez par ses plus proches. , françaisRéférence RIM : M0_2585. Cote locale : B_3_25.

Anonyme [1649], L’OMBRE DV GRAND ARMAND CARDINAL DVC DE RICHELIEV, PARLANTE A IVLES MAZARIN. , françaisRéférence RIM : M0_2593. Cote locale : B_13_17.

Anonyme [1649], L’OMBRE DV GRAND ARMAND CARDINAL DVC DE RICHELIEV, PARLANTE A IVLES MAZARIN. , françaisRéférence RIM : M0_2593. Cote locale : A_6_45.

Anonyme [1649], L’OMBRE DV GRAND ARMAND CARDINAL DVC DE RICHELIEV, parlante à Iules MAZARIN. , françaisRéférence RIM : M0_2593. Cote locale : C_6_41.

Anonyme [1649], L’ORPHEE GROTESQVE, AVEC LE BAL RVSTIQVE. EN VERS BVRLESQVES. PREMIERE PARTIE. , françaisRéférence RIM : M0_2634. Cote locale : C_8_9.

Anonyme [1652 [?]], L’VNION DE MESSIEVRS LES PRINCES, POVR LE SOVLAGEMENT DE LA FRANCE. , françaisRéférence RIM : M0_3909. Cote locale : B_20_4.

Anonyme [1649], L’VNION DES TROIS PARLEMENS DE THOLOZE, BORDEAVX ET DE Prouence. , français, latinRéférence RIM : M0_3911. Cote locale : C_10_55.

Anonyme [1651], MANIFESTE DES PROVINCES FAIT AVX PARLEMENS, SVR LA LETTRE CIRCVLAIRE DV PARLEMENT de Paris aux autres Parlemens de France. AV SVIET DE L’EXPVLSION du Cardinal Mazarin hors du Royaume. , françaisRéférence RIM : M0_2387. Cote locale : C_11_3.

Anonyme [1649], OBSERVATIONS CVRIEVSES, SVR L’ESTAT ET GOVVERNEMENT DE FRANCE. Auec les Noms, Dignitez & Familles principales, Comme il est en la presente année 1649. , françaisRéférence RIM : M0_2568. Cote locale : A_6_85.

Anonyme [1649], OBSERVATIONS CVRIEVSES, SVR L’ESTAT ET GOVVERNEMENT DE FRANCE. Auec les Noms, Dignitez & Familles principales, Comme il est en la presente année 1649. Nouuellement reueuës & augmentées. , françaisRéférence RIM : M0_2568. Cote locale : C_6_40.

Anonyme [1652 [?]], QVATRIESME PARTIE DV POLITIQVE VNIVERSEL, OV BRIEVE ET ABSOLVE DECISION de toutes les Questions d’Estat les plus importantes. SCAVOIR EST, XVIII. Si les Tyrans du peuple & de l’Authorité Royale; auec leurs Partizans peuuent estre sauuez. XIX. Si les heritiers de ces sangsuës publiques peuuent estre sauuez, sans restituer les voleries que leurs predecesseurs leur ont laissées. XX. Si la restitution peut estre bonne, n’estant pas faire à ceux à qui la chose appartient. XXI. Si l’on doit souffrir des Partizans dans vn Estat. XXII. Si les trois Estats ont droit de se mesler des affaires du Prince. XXIII. Si les trois Estats ont droict de remedier aux desordres du Royaume. , françaisRéférence RIM : M0_2818. Cote locale : B_17_33.

Anonyme [1652 [?]], REFLECTION SVR LA CONDVITE DE MONSIEVR LE PRINCE. PAR LAQVELLE L’ON PEVT CONNOISTRE la fin de ses desseins dans la recherche de toutes ses actions examinées auec beaucoup de soin depuis sa liberté iusques à present. , françaisRéférence RIM : M0_3059. Cote locale : B_20_20.

Anonyme [1652 [?]], REFLECTION SVR LA CONDVITE DE MONSIEVR LE PRINCE. PAR LAQVELLE L’ON PEVT CONNOISTRE la fin de ses desseins dans la recherche de toutes ses actions examinées auec beaucoup de soin depuis sa liberté iusques à present. , françaisRéférence RIM : M0_3059. Cote locale : C_11_24.

Anonyme [1652 [?]], REFVTATION DE LA PIECE DE PONTOISE INTITVLÉE LES SENTIMENS DIVERS SVR L’ARREST DV PARLEMENT DV VINGTIESME IVILLET. ET LE DISCOVRS SEDITIEVX QV’ON pretend faussement auoir esté fait par Monsieur Bignon, le 26. sur la Lieutenance du Royaume. , français, latinRéférence RIM : M0_3067. Cote locale : B_15_16.

Anonyme [1649], RESPONSE AV BANDEAV DE L’HONNEVR EN VERS BVRLESQVES. , françaisRéférence RIM : M0_3373. Cote locale : C_2_18.

Anonyme [1650], RESPONSE AV LIBELLE INTITVLÉ BONS ADVIS, SVR PLVSIEVRS MAVVAIS ADVIS. , françaisRéférence RIM : M0_3377. Cote locale : B_14_41.

Anonyme [1652 [?]], RESPONSE AV SEDITIEVX ESCRIT INTITVLÉ LE CARACTERE DV ROYALISTE A AGATHON. , françaisRéférence RIM : M0_3384. Cote locale : B_17_21.

Anonyme [1649], SVITE DV COVRIER DE LA COVR, PORTANT LES NOVVELLES de S. Germain, depuis le 22. Mars 1649. iusques au 29. , françaisRéférence RIM : M0_821. Cote locale : C_1_41_2.

Anonyme [1649], SVITTE ET DOVZIESME ARRIVÉE DV COVRIER FRANÇOIS, APPORTANT LES NOVVELLES de la Paix, & toutes les autres de ce qui s’est passé depuis sa vnziéme arriuée iusqu’à present. , français, latinRéférence RIM : M0_830. Cote locale : C_1_40_12.

Anonyme [1652 [?]], TROISIESME PARTIE DV POLITIQVE VNIVERSEL, OV BRIEVE ET ABSOLVE DECISION, de toutes les questions d’Estat les plus importantes. SCAVOIR EST, XIII. S’il est permis au Ministre d’Estat de faire tout ce qui luy plaist. XIV. Si l’on doit souffrir qu’vn Ministre d’Estat impose tous les iours de nouueaux subsides. XV. Si le Roy doit écouter les plaintes que les peuples luy veulent faire contre son Ministere pour leur faire iustice. XVI. Si l’on ne doit pas faire rendre aux Fauoris & à tous leurs Partizans, tout ce qu’ils ont volé au peuple. XVII. Si l’on doit punir exemplairement vn Ministre d’Estat, quand il la merité. , françaisRéférence RIM : M0_2818. Cote locale : B_17_32.

Baltasard, Christophle [1645], TRAITTÉ DES VSVRPATIONS DES ROYS D’ESPAGNE, SVR LA COVRONNE DE FRANCE, Depuis le Regne de Charles huictiesme. ENSEMBLE VN DISCOVRS SVR LE COMMENCEMENT, progrez, declin, & démembrement de la Monarchie Françoise, droicts, & pretentions des Roys Tres-Chrestiens sur l’Empire. AVGMENTÉ D’VN SOMMAIRE DES DROICTS de ceste Couronne, sur les Comtez de Bourgongne, Cambray, Haynault, de Genes & Luxembourg. ET LES VICTOIRES ET CONQVESTES DES ROYS LOVIS XIII. dit le IVSTE, & de LOVIS XIV. dit DIEV-DONNÉ, sur les Espagnols, & les Austrichiens, en Italie, Alsace, Flandres, Luxembourg, & Comté de Bourgongne, Catalogne & Roussillon. Par C. BALTASARD. , françaisRéférence RIM : Mx. Cote locale : D_1_6.

Brousse, Jacques [?] [1649], LE THEOLOGIEN POLITIQVE, Piece curieuse sur les affaires du Temps, pour la defense des bons François. , françaisRéférence RIM : M0_3772. Cote locale : C_10_31.

Brousse, Jacques [?] [1649], LE THEOLOGIEN POLITIQVE, Piece curieuse sur les affaires du Temps, pour la defense des bons François. , françaisRéférence RIM : M0_3772. Cote locale : A_7_46.

Catalan [signé] [1649], L’ADIEV DV SIEVR CATALAN, ENVOYÉ DE S. GERMAIN AV SIEVR DE LA RAILLERE DANS LA BASTILLE. , françaisRéférence RIM : M0_43. Cote locale : A_3_57.

Catalan [signé] [1649], L’ADIEV DV SIEVR CATALAN, ENVOYÉ DE S. GERMAIN AV SIEVR DE LA RAILLERE DANS LA BASTILLE. , françaisRéférence RIM : M0_43. Cote locale : E_1_116.

Davenne, François [?] [1650], LETTRE PARTICVLIERE DE CACHET envoyée par la REYNE REGENTE A MESSIEVRS DV PARLEMENT. Ensemble vne response à plusieurs choses, couchées en la Lettre envoyée au Mareschal de Turennes, & aux avis donnez aux Flamans. , françaisRéférence RIM : M0_2250. Cote locale : C_3_9.

Demophile [1649], DESCRIPTION DES VIES, MOEVRS, ET FACONS DE FAIRE DES PEAGERS, Publicains, Maletostiers, Monopoleurs, Fermiers, & Partisans, non moins facetieuse, naïfve & veritable, que serieuse, & mystique, Composé par DEMOPHILE. , françaisRéférence RIM : M0_1059. Cote locale : A_2_31.

Du Tillet [signé] [1652], TRES-HVMBLES REMONSTRANCES PAR ESCRIT FAITES ET PRESENTEES AV ROY PAR MESSIEVRS DV PARLEMENT DE PARIS EN LA VILLE DE SVLLY SVR LOIRE, CONTRE LE RETOVR ET POVR l’esloignement ou la punition du Cardinal Mazarin. , françaisRéférence RIM : M0_3841. Cote locale : B_13_31.

Du Tillet [signé] [1652], TRES-HVMBLES REMONSTRANCES PAR ESCRIT FAITES ET PRESENTEES AV ROY PAR MESSIEVRS DV PARLEMENT DE PARIS EN LA VILLE DE SVLLY SVR LOIRE, CONTRE LE RETOVR ET POVR l’esloignement ou la punition du Cardinal Mazarin. , françaisRéférence RIM : M0_3841. Cote locale : D_1_55.

Dubosc-Montandré, Claude [?] [1652], LE SCEPTRE DE FRANCE EN QVENOVILLE Par les Regences des Reynes, faisant voir par de naifues representations d’Histoires. I. Les desordres du pouuoir absolu des femmes en France, par. II. La mauuaise Education des Roys. III. La pernicieuse conduitte de l’Estat. IV. Les horribles factions qui s’y sont esleuées, & qui ont souuent mis cette Monarchie à deux doigts de sa ruine. V. Et le moyen infaillible de remedier à tous ces desordres, si l’on veut s’en seruir efficacement & dans l’vsage des Loix Fondamentales. , français, latin, italienRéférence RIM : M0_3598. Cote locale : B_4_8.

Dubosc-Montandré, Claude [?] [1650 [?]], LE TOMBEAV DV SENS COMMVM OV LE RENVERSEMENT DES IDEES DE TOVS les Sages. I. Iustifiant la detention des Princes. II. Prouuant la necessité du retour de Mazarin. III. Iustifiant les maluersations de ce Ministre. IV. Faisant voir que la Reine a contribué plus que tout autre à la perte de ce Ministre. V. Prouuant la necessité du restablissement des subsides. VI. Destruisant le rang pretendu de Ministre d’Estat. VII. Et bastissant la religion sur les deux scandales qui la destruisent. , françaisRéférence RIM : M0_3784. Cote locale : B_18_35.

Dubosc-Montandré, Claude [?] [1650], LES ALARMES DE LA FRONDE, ET L’INSENSIBILITÉ des Parisiens, Sur les approche du Card. Mazarin. Ou les Frondeurs, & les bons François pourront voir qu’ils ont plus de subiet de craindre, que si l’Archiduc s’auançoit auec vne armée de cinquante mil hommes; & que Paris ne sçauroit le receuoir qu auec autant de danger, que d’ignominie, apres l’affront que ce Ministre a receu dans l’entreprise de Bordeaux, & le dessein qu’il a de se faire gouuerneur de Prouence. , françaisRéférence RIM : M0_59. Cote locale : B_13_30.

Dubosc-Montandré, Claude [?] [1652 [?]], L’ADVOCAT GENERAL, SOVSTENANT LA CAVSE DE TOVS les Grands de l’Estat, outrageusement offencez dans le Libelle intitulé, LA VERITÉ TOVTE NVE, DANS LAQVELLE L’AVTHEVR Insolent, choque, I. L’honneur de la Reyne. II. La Reputation de Son Altesse Royalle. III. La gloire de Monseigneur le Prince, de M. de Nemours, & de M. de la Rochefoucaut. IIII. La Iustice & l’integrité du Parlement. V. La generosité & la naissance de M. de Beaufort. VI. Et la vie irreprochable de M. de Broussel. , françaisRéférence RIM : M0_555. Cote locale : B_17_14.

Dubosc-Montandré, Claude [?] [1651 [?]], L’APOCALYPSE DE L’ESTAT, FAISANT VOIR, I. Le Paraelle de l’attachement que la Reyne a pour le Mazarin, auec l’attachement que Brunehaut auoit pour Proclaïde, & Catherine de Medicis pour vn certain Gondy. II. Que l’attachement de la Reyne pour le Mazarin est criminel d’Estat. III. Que ce mesme attachement donne fondement à toute sorte de soupçon. IV. Que par cet attachement la Reyne fait voir qu’elle ayme plus Mazarin que son Fils. V. Que par cet attachement la Reyne dispose toutes choses à vn changement d’Estat, ou à l’establissement d’vne tyrannie qui sera sans exemple. , françaisRéférence RIM : M0_98. Cote locale : B_4_18.

Dubosc-Montandré, Claude [?] [1652 [?]], L’AVEVGLEMENT DES PARISIENS, FAISANT VOIR QV’ILS SONT BIEN aueuglez de ne voir pas, I. Que la Cour ne veut point de Paix, quelque montre qu’elle fasse du contraire. II. Qu’ils ne peuuent point esperer cette Paix, si la Cour a le dessus. III. Qu’ils peuuent terminer les troubles, s’ils entendent auec les Princes; & qu’ils prolongeront ces mesmes troubles s’ils s’entendent auec la Cour. IV. Qu’ils sont plus obligez aux Princes qu’à la Reyne; ou qu’ils ne peuuent se passer des Princes, & qu’ils peuuent se passer de la Reyne. V. Que la Reyne en veut à Paris; & que pour faire triompher cette haine, elle veut premierement se défaire des Princes. VI. Que la Reyne fait reconnoistre cette haine par le peu de cas qu’elle fait de nos conquestes de Catalogne, de Flandre & d’Italie. VII. Que la Reyne dispose tout à vne desolation generale par la mauuaise education; & par les mauuais principes qu’elle inspire au Roy son Fils. , françaisRéférence RIM : M0_467. Cote locale : B_16_51.

Dubosc-Montandré, Claude [?] [1652 [?]], L’ESCVEIL DE LA ROYAVTÉ OV LA POLITIQVE DV CONSEIL, OV L’ON verra dans vn raisonnement pathetique, I. Que le Conseil nous fait apprehender le retour du Roy, lors que nous le desirons auec passion; & qu’il veut le faire reuenir en Tyran, lors que nous demandons qu’il reuienne en Roy. II. Que le Conseil fait apprehender ce regne, en ce qu’il ne veut point que le Roy relasche mesme dans les choses qui sont les plus contraires à l’auantage des peuples. III. Que le Conseil fait mépriser le Roy; en ce qu’il le fait parler fiérement, lors mesme qu’il n’a pas assez de force, pour faire vouloir ce qu’il veut. IV. Que le Conseil fait agir le Roy; non pas pour establir les interests de la Royauté, mais pour establir les interests de ses Ministres. V. Que le Conseil semble degrader le Roy, en ce qu’il le fait agir en Subjet ambitieux, qui veut s’establir par complot, & par intrigue. Par le Sieur D’ORANDRÉ. , françaisRéférence RIM : M0_1183. Cote locale : B_2_33.

Gondi, Jean-François Paul / cardinal de Retz [parti] [1649], LA DEROVTE DES CABALISTES AV IARDIN DE RENARD. , françaisRéférence RIM : M0_1048. Cote locale : C_7_13.

Gondi, Jean-François Paul / cardinal de Retz [parti] [1649], LA DEROVTE DES CABALISTES AV IARDIN DE RENARD. , françaisRéférence RIM : M0_1048. Cote locale : A_3_24.

I. L. [signé] / Labbé, Jacques [?] [1649], LE FIDEL DOMESTIQVE A MONSEIGNEVR LE DVC D’ORLEANS, SVR LES AFFAIRES de ce Temps. , françaisRéférence RIM : M0_1386. Cote locale : A_3_63.

I. L. [signé] / Labbé, Jacques [?] [1649], LE FIDEL DOMESTIQVE A MONSEIGNEVR LE DVC D’ORLEANS, SVR LES AFFAIRES de ce Temps. , françaisRéférence RIM : M0_1386. Cote locale : C_5_9.

La Colombière, Marc de Vulson de [?] [1649], LE MOVCHARD, OV ESPION DE MAZARIN. , français, latinRéférence RIM : M0_2510. Cote locale : A_6_25.

La Colombière, Marc de Vulson de [?] [1649], LE MOVCHARD, OV ESPION DE MAZARIN. , français, latinRéférence RIM : M0_2510. Cote locale : C_6_29.

M. L. M. D. [1652], LE PERROQVET PARLANT A LA COVR, Qui descouure les faussetez, artifices & suppositions, commises par les principaux Officiers de Finance. Les moyens d’en retirer plusieurs millions d’or apres une bonne & solide Paix; & rendre le peuple comme il estoit du Reygne de Henry IV. Representé au Roy Louys XIV. par M. L. M. D. , françaisRéférence RIM : M0_2749. Cote locale : C_12_40.

M. L. M. D. [1652], LE PERROQVET PARLANT A LA COVR, Qui descouure les faussetez, artifices & suppositions, commises par les principaux Officiers de Finance. Les moyens d’en retirer plusieurs millions d’or, apres vne bonne & solide Paix; & rendre le peuple comme il estoit du Reygne de Henry IV. Representé au Roy Louys XIV. par M. L. M. D. , françaisRéférence RIM : M0_2749. Cote locale : B_16_43.

Mengau, Jacques [1651 [?]], SECOND ADVERTISSEMENT A MESSIEVRS LES PREVOST DES MARCHANDS ET ESCHEVINS DE PARIS. SVR LE RETOVR FVNESTE DE MAZARIN. Comme aussi de la Descente que les Anglois pretendent faire en France, du costé de la Rochelle, Bordeaux, & Blaye, Ainsi que ie vous l’ay promis. Et la Garde que les Parisiens font maintenant de la personne du Roy. Vne Lampe d’Or, de Feu Inextingnible, se découurira en la ville de Tolose, qui fut enterrée du temps de Trajan l’Empereur. La ville de Nismes, ou partie d’icelle, sera ruinée par vn deluge d’Eau, qui arriuera de leur Fontaine. Et autres choses dignes de remarque, qui doiuent arriuer en plusieurs endroits de la France, cette presente Année. Predict par MICHEL NOSTRADAMVS. , françaisRéférence RIM : M0_446. Cote locale : D_1_37.

Nervèze, Suzanne de [1649], LE LYS ROYAL, ARROVSÉ PAR LES LARMES DE IOYE DES FIDELLES FRANÇOIS. Et l’explication des Armes de France. Presenté à leurs Majestés par S. D. N. , françaisRéférence RIM : M0_2338. Cote locale : C_3_106.

Perret, C. [1652], LE MANIFESTE DE MADEMOISELLE PRESENTÉ AVX COEVRS GENEREVX. Par le sieur C. PERRET. , français, latinRéférence RIM : M0_2365. Cote locale : B_8_1.

Questier, Mathurin, dit Fort-Lys [1649 [?]], CONCLVSION DV IOVRNAL POETIQVE DE LA GVERRE PARISIENNE. Dedié aux Conseruateurs du Roy, des Loix, & de la Patrie. Par M. Q. dit FORT-LYS. , françaisRéférence RIM : M0_1763. Cote locale : C_4_38_13.

Questier, Mathurin, dit Fort-Lys [1649], LE IOVRNAL POETIQVE DE LA GVERRE PARISIENNE. Dedié aux Conseruateurs du Roy, des Loix, & de la Patrie. Par M. QVESTIER, dit FORT-LYS. , françaisRéférence RIM : M0_1763. Cote locale : C_4_38_01.

Questier, Mathurin, dit Fort-Lys [1649], SVITTE DV IOVRNAL POETIQVE DE LA GVERRE PARISIENNE. Dedié aux Conseruateurs du Roy, des Loix, & de la Patrie. Par M. Q. dit FORT-LYS. DIXIESME SEPMAINE. , françaisRéférence RIM : M0_1763. Cote locale : C_4_38_10.

Questier, Mathurin, dit Fort-Lys [1649], SVITTE DV IOVRNAL POETIQVE DE LA GVERRE PARISIENNE. Dedié aux Conseruateurs du Roy, des Loix, & de la Patrie. Par M. Q. dit FORT-LYS. VNZIESME SEPMAINE. , françaisRéférence RIM : M0_1763. Cote locale : C_4_38_11.

Roveyrol [signé] [1649], L’ORACLE DES VERTVS HEROIQVES ET CARDINALES DE MONSEIGNEVR LE PRINCE DE CONTY. , françaisRéférence RIM : M0_2603. Cote locale : C_8_8.

Saint-Julien,? [?] [1649], LE DOVZIESME COVRRIER FRANCOIS, TRADVIT FIDELLEMENT en Vers Burlesques. , françaisRéférence RIM : M0_2848. Cote locale : C_2_42_12.

Sipois, Cermier de (P. A. N.) [signé] [1649], LETTRE DV SIEVR CERMIER DE SIPOIS, A MONSEIGNEVR LE DVC D’ORLEANS. SVR LES DEFFIANCES DE de quelques particuliers touchant la Paix. , français, latinRéférence RIM : M0_2198. Cote locale : C_3_49.

Sipois, Cermier de (P. A. N.) [signé] [1649], LETTRE DV SIEVR CERMIER DE SIPOIS, A MONSEIGNEVR LE DVC D’ORLEANS. SVR LES DEFFIANCES DE de quelques particuliers touchant la Paix. , français, latinRéférence RIM : M0_2198. Cote locale : A_5_87.

A. D. [1652], LES MOTIFS QVI ONT EMPESCHÉ LA PAIX jusques à present ; ET LES SEVLS REMEDES QVI la peuuent sans difficulté apporter. Par A. D. Quercynois. , françaisRéférence RIM : M0_2508. Cote locale : B_16_46.

Anonyme [1652], ADVERTISSEMENT ENVOYÉ AVX PROUINCES, pour le grand soulagement du Peuple. SVR LA DECLARATION DE Monseigneur le Duc d’Orleans, de Lieutenant General du Roy par toute la France, Païs, Terres & Seigneuries de son obeïssance. , françaisRéférence RIM : M0_456. Cote locale : B_5_32.

Anonyme [1649], ADVIS A M. LE CARDINAL MAZARIN, Sur le sujet de sa sortie hors le Royaume de France. , français, latin, italienRéférence RIM : M0_475. Cote locale : A_2_10.

Anonyme [1652], ADVIS AVX BOVRGEOIS DE PARIS, SVR VNE LEVÉE DE GENS DE GVERRE Où Raisons pour lesquelles il est plus expedient de faire presentement des recreuës, tant Caualerie qu’Infanterie, des Trouppes de l’Armée de Monseigneur le Duc d’Orleans & de Monsieur le Prince, que de nouuelles Trouppes. Auec la Response aux Objections contraires. , françaisRéférence RIM : M0_483. Cote locale : B_17_6.

Anonyme [1650], ADVIS AVX PARTISANS, MALTOTIERS, MONOPOLEVRS ET Fermiers de ce Royaume, trouué dans le Cabinet de d’Emery apres sa mort. , françaisRéférence RIM : M0_493. Cote locale : A_9_30.

Anonyme [1649], ADVIS DV MAVVAIS RICHE A MAZARIN. , françaisRéférence RIM : M0_512. Cote locale : A_2_9.

Anonyme [1652], ADVIS IMPORTANT, DONNÉ à MONSEIGNEVR LE PRINCE, Sur l’Estat des affaires presentes Par vn des Notables Bourgeois de Paris. Le 20. de Iuin 1652. , françaisRéférence RIM : M0_519. Cote locale : B_20_31.

Anonyme [1652], ADVIS PROMPT ET SALVTAIRE, DONNÉ PAR LES BONS BOVRGEOIS DE PARIS a Messieurs les Princes, POVR SE RENDRE MAISTRE DES PASSAGES & Villes dés enuirons de Paris, ou il y a Garnisons Mazarines: Pour la conseruãtion de M. le Duc de Beaufort dans le Gouuerment de la Ville: Pour la continuation de M. de Broussel en la Charge de Preuost des Marchands, dont l’Election doit appartenir cy-apres aux Bourgeois: Pour l’Esloignement du Coadiuteur hors de Paris. Et pour perfection des cinquante mil Escus, promis par Arrest de la Cour à celuy qui presentera le Cardinal Mazarin vif ou mort. , françaisRéférence RIM : M0_532. Cote locale : B_17_12.

Anonyme [1649], ADVIS SALVTAIRE ET GENEREVX A TOVS LES BONS FRANCOIS Et aux veritables Bourgeois de Paris. , françaisRéférence RIM : M0_541. Cote locale : A_2_13.

Anonyme [1652], ADVIS SINCERE AVX BOVRGEOIS DE PARIS. , françaisRéférence RIM : M0_543. Cote locale : B_17_11.

Anonyme [1649], APOLOGIE CVRIEVSE POVR LES IVSTES PROCEDVRES DV PARLEMENT DE PARIS Iusques au iour de la Conference. Et pour seruir de suppléement aux Motifs veritables. , françaisRéférence RIM : M0_99. Cote locale : A_2_1.

Anonyme [1649], APOLOGIE DES NORMANS AV ROY POVR LA IVSTIFICATION DE LEVRS ARMES. , françaisRéférence RIM : M0_113. Cote locale : A_2_20.

Anonyme [1649], APOLOGIE DV CARDINAL BVRLESQVE. , françaisRéférence RIM : M0_114. Cote locale : C_2_9.

Anonyme [1649], APOLOGIE POVR MONSEIGNEVR LE CARDINAL MAZARIN, TIREE D'VNE CONFERENCE ENTRE SON EMINENCE ET Monsieur ****** homme de probité & excellent Casuiste. , françaisRéférence RIM : M0_127. Cote locale : A_2_3.

Anonyme [1649], APOLOGIE POVR MONSEIGNEVR LE CARDINAL MAZARIN, TIREE D’VNE CONFERENCE ENTRE SON EMINENCE ET Monsieur ****** homme de probité & excellent Casuiste. Tenuë Sainct Germain en Laye deux iours consecutifs. PREMIERE IOVRNEE. , françaisRéférence RIM : M0_127. Cote locale : C_5_28.

Anonyme [1652], APOLOGIE POVR MONSIEVR DE BROVSSEL CONSEILLER DV ROY, EN SON PARLEMENT, SOVS-DOYEN de la Grand’Chambre, & Preuost des Marchands de Paris. CONTRE LES IMPOSTEVRS qui le qualifient du Nom de FACTIEVX, dans les Edicts, Declarations, & Arrests du Conseil. , françaisRéférence RIM : M0_128. Cote locale : B_19_19.

Anonyme [1649 [?]], LA FRANCE ET LES ROYAVMES RVINEZ PAR LES FAVORIS ET LES REINES AMOVREVSES. , françaisRéférence RIM : M0_1429. Cote locale : A_3_66.

Anonyme [1652], LE VERITABLE CONTRE LE MENTEVR. Mentita est iniquitas sibi Psalm. 26. , français, latinRéférence RIM : M0_3926. Cote locale : B_10_8.

Anonyme [1652], LE VERITABLE MANIFESTE DE LA FRANCE, A SON ALTESSE ROYALE ET A MESSIEVRS DV PARLEMENT, SVR LES DESORDRES DES GENS DE GVERRES. , françaisRéférence RIM : M0_3941. Cote locale : B_5_38.

Anonyme [1652], LE VERITABLE MANIFESTE DE LA FRANCE, A SON ALTESSE ROYALE ET A MESSIEVRS DV PARLEMENT, SVR LES DESORDRES DES GENS DE GVERRES. , françaisRéférence RIM : M0_3941. Cote locale : B_5_36.

Anonyme [1652], LE VERITABLE MANIFESTE DE LA FRANCE, A SON ALTESSE ROYALE ET A MESSIEVRS DV PARLEMENT, SVR LES DESORDRES DES GENS DE GVERRES. , françaisRéférence RIM : M0_3941. Cote locale : B_5_19.

Anonyme [1649], LE VRAY AMATEVR DE LA PAIX, CONTRE LES ADVIS dangereux du Libelle intitulé, ADVIS SALVTAIRE & genereux, &c. , françaisRéférence RIM : M0_4065. Cote locale : A_5_101.

Anonyme [1649], LE VRAY POLYTIQVE OV L’HOMME D’ESTAT DES-INTERESSÉ AV ROY LOVYS XIV. SVRNOMMÉ DE DIEV-DONNÉ. , françaisRéférence RIM : M0_4073. Cote locale : A_5_94.

Anonyme [1652], LES CONVVLSIONS DE LA REYNE LA NVIT DE DEVANT LE DEPART DE MAZARIN. Auec la consolation qu’elle receut par l’apparition d’vne bonne Sainte, Cause de la resolution qu’elle a prise de ne plus souhaiter le retour du Mazarin, de peur de mettre son Royaume en combustion pour la troisiéme fois. , français, latinRéférence RIM : M0_791. Cote locale : B_4_21.

Anonyme [1649], LES CRIS DES PAVVRES AVX PIEDS DE LEVRS MAIESTEZ DEMANDANS LA PAIX. , françaisRéférence RIM : M0_846. Cote locale : C_1_50.

Anonyme [1649], LES DOVCEVRS DE LA PAIX, ET LES HORREVRS DE LA GVERRE. , françaisRéférence RIM : M0_1173. Cote locale : A_3_22.

Anonyme [1649], LES DOVCEVRS DE LA PAIX, ET LES HORREVRS DE LA GVERRE. , françaisRéférence RIM : M0_1173. Cote locale : B_20_8.

Anonyme [1649], LES FEVX DV CIEL DESCENDVS EN TERRE EN FAVEVR DV ROY. , françaisRéférence RIM : M0_1383. Cote locale : C_5_8.

Anonyme [1652], LES INTERESTS DES PEVPLES REPRESENTEZ A SON ALTESSE ROYALE. PIECE D’INSTRVCTION: Où le Lecteur verra que c’est folie de se ruiner pour chasser le C. Mazarin, si l’on n’insiste également à la diminution des Tailles, Gabelles, Entrées des Portes, & autres imposts: Et qu’il ne faut point demander l’vn sans l’autre. , françaisRéférence RIM : M0_1716. Cote locale : B_5_53.

Anonyme [1649], LES MOTIFS DE LA TYRANNIE DV CARDINAL MAZARIN. , françaisRéférence RIM : M0_2504. Cote locale : C_6_27.

Anonyme [1649], LES MOTIFS DE LA TYRANNIE DV CARDINAL MAZARIN. , françaisRéférence RIM : M0_2504. Cote locale : A_6_20.

Anonyme [1652], LES QVATRE NOVVELLES TRAHISONS DESCOVVERTES TRAMEES, A PONTHOISE Par le Cardinal Mazarain & ses Emissaires. , françaisRéférence RIM : M0_2936. Cote locale : B_12_36.

Anonyme [1649], LES RAISONS OV LES MOTIFS VERITABLES DE LA DEFFENSE DV PARLEMENT & des Habitans de Paris. Contre les Perturbateurs du repos public, & les Ennemis du Roy & de l’Estat. , françaisRéférence RIM : M0_2967. Cote locale : A_8_19.

Anonyme [1649], LES RAISONS OV LES MOTIFS VERITABLES DE LA DEFFENSE DV PARLEMENT & des Habitans de Paris. Contre les Perturbateurs du repos public, & les Ennemis du Roy & de l’Estat. , françaisRéférence RIM : M0_2967. Cote locale : C_9_5.

Anonyme [1649], LES RESSENTIMENS DE LA VILLE DE PARIS, SVR LES OBLIGATIONS Qu’elle a à la genereuse Protection DE MONSEIGNEVR LE DVC DE BEAVFORT. , françaisRéférence RIM : M0_3517. Cote locale : A_8_42.

Anonyme [1649], LES RESSENTIMENS DE LA VILLE DE PARIS, SVR LES OBLIGATIONS Qu’elle a à la genereuse Protection DE MONSEIGNEVR LE DVC DE BEAVFORT. , françaisRéférence RIM : M0_3517. Cote locale : C_9_77.

Anonyme [1649], LES SENTIMENS D’ARISTIDE, Sur les affaires Publiques. , françaisRéférence RIM : M0_3647. Cote locale : A_7_21.

Anonyme [1651], LES SERVICES QVE LA MAISON DE CONDÉ A RENDVS A LA FRANCE CONTRE LES CALOMNIES des Partisans du Mazarin. , françaisRéférence RIM : M0_3666. Cote locale : C_11_30.

Anonyme [1649 [?]], LES SOVHAITS DE LA FRANCE A M. MONSEIGNEVR LE DVC D’ANGOVLESME. , françaisRéférence RIM : M0_3700. Cote locale : A_7_36.

Anonyme [1652], LES TRAHISONS DESCOVVERTES DE MAZARIN DANS LE CONSEIL de la Reine, pour empescher la Conference de Messieurs les Deputez. , françaisRéférence RIM : M0_3793. Cote locale : B_12_51.

Anonyme [1652], LES TRAHISONS DESCOVVERTES DE MAZARIN DANS LE CONSEIL de la Reine, pour empescher la Conference de Messieurs les Deputez. , françaisRéférence RIM : M0_3793. Cote locale : B_13_28.

Anonyme [1649], LES TRES-HVMBLES REMERCIMENS DES BOVRGEOIS DE PARIS A MADAMOISELLE POVR NOVS AVOIR PROCVRÉ LA PAIX. , françaisRéférence RIM : M0_3827. Cote locale : A_8_57.

Anonyme [1649], LES VRAIS MOYENS DE MAINTENIR LA PAIX, OV LES SENTIMENS d’vn bon François, AVX HABITANS DE LA Ville de Paris. , françaisRéférence RIM : M0_4079. Cote locale : C_6_31.

Anonyme [1649], LES VRAIS MOYENS DE MAINTENIR LA PAIX, OV LES SENTIMENS d’vn bon François, AVX HABITANS DE LA Ville de Paris. , françaisRéférence RIM : M0_4079. Cote locale : A_5_98.

Anonyme [1649], LES VRAYS MOYENS DE FAIRE LA PAIX: OV, ADVIS AVX BONS FRANCOIS, SVR LES AFFAIRES PRESENTES. , françaisRéférence RIM : M0_4078. Cote locale : A_5_93.

Anonyme [1649], LETTRE DE LA REYNE D’ANGLETERRE, A LA REYNE REGENTE, En faueur de la France, & pour la Paix du Royaume. , françaisRéférence RIM : M0_1943. Cote locale : A_5_81.

Anonyme [1652], LETTRE DES BOVRGEOIS DE PARIS, ENVOYEE AV ROY. Sur les desordres que commettent les gens de guerre aux enuirons de cette Ville. , françaisRéférence RIM : M0_2070. Cote locale : B_19_59.

Anonyme [1649 [?]], Lettre d’vn Bourgeois de Paris estant à la Cour, envoyée à Paris, à vn sien amy, le 26 Ianvier 1649: Sur le sujet des présens mouvemens. , françaisRéférence RIM : M0_1855. Cote locale : A_1_7.

Anonyme [1649], LETTRE D’VN GENTILHOMME ROMAIN A VN FRANCOIS. Contenant les discours que tiennent les Politiques estrangers du gouuernement de la France; & comme ils connoissent que ses afflictions ne prouiennent que des trahisons de ses Ministres. Nouuellement & fidellement traduite d’Italien en François. , françaisRéférence RIM : M0_1879. Cote locale : A_5_67.

Anonyme [1649], LETTRE D’VN GENTILHOMME ROMAIN A VN FRANÇOIS. Contenant les discours que tiennent les Politiques estrangers du gouuernement de la France; & comme ils connoissent que ses afflictions ne prouiennent que des trahisons de ses Ministres. Nouuellement & fidellement traduite d’Italien en François. , françaisRéférence RIM : M0_1879. Cote locale : E_1_60.

Anonyme [1649], LETTRE ESCRITE AV CHEVALIER DE LA VALETTE. Soubs le Nom du Peuple de Paris. Auec la responce aux placards qu’il a semez par ladite Ville. , françaisRéférence RIM : M0_2212. Cote locale : A_5_11.

Anonyme [1649], LETTRE SVRPRISE ESCRITE A IVLES MAZARIN, PAR SES NIEPCES. BVRLESQVES. , françaisRéférence RIM : M0_2255. Cote locale : C_4_43.

Anonyme [[s. d.]], Lettre à la Reyne pour la cause publique, comme elle doit chasser Mazarin. , françaisRéférence RIM : M4_48. Cote locale : C_3_10.

Anonyme [1649], LISTE DES EMPEREVRS ET DES ROYS qui ont perdu la vie en leur ROYAVME, PAR la malice de leurs Fauoris & de leurs Ministres d’Estat. , françaisRéférence RIM : M0_2311. Cote locale : D_2_27.

Anonyme [1649], LISTE DES EMPEREVRS ET DES ROYS qui ont perdu la vie en leur ROYAVME, PAR la malice de leurs Fauoris & de leurs Ministres d’Estat. , françaisRéférence RIM : M0_2311. Cote locale : A_5_7.

Anonyme [1649], MANIFESTE OV RAISONNEMENT SVR LES AFFAIRES DE CATALOGNE, CONTRE LES INTRIGVES du Cardinal Mazarin. Traduit d’Espagnol en François. , françaisRéférence RIM : M0_2398. Cote locale : A_6_6.

Anonyme [1649], MANIFESTE OV RAISONNEMENT SVR LES AFFAIRES DE CATALOGNE, CONTRE LES INTRIGVES du Cardinal Mazarin. Traduit d’Espagnol en François. , françaisRéférence RIM : M0_2398. Cote locale : C_6_1.

Anonyme [1649], MANVEL DV BON CITOYEN, OV BOVCLIER DE DEFENSE LEGITIME, Contre les assauts de l’Ennemy. , françaisRéférence RIM : M0_2406. Cote locale : C_6_5.

Anonyme [1649], MANVEL DV BON CITOYEN, OV BOVCLIER DE DEFENSE LEGITIME, Contre les assauts de l’Ennemy. , françaisRéférence RIM : M0_2406. Cote locale : A_6_7.

Anonyme [1649], MEMOIRES ET PLAINTES Des Rentiers de l’Hostel de Ville de Paris, sur les contrauentions aux Arrests, Reglemens & Declaration du mois d’Octobre 1648. presentez à Nosseigneurs du Parlement. , français, latinRéférence RIM : M0_2447. Cote locale : A_4_1.

Anonyme [1649], NOVVELLES APPORTEES AV ROY LOVIS XIII. DANS LES CHAMPS ELISEES, Et son entretien auec les Heros & les principaux Seigneurs de sa Cour, touchant la funeste guerre que Mazarin a allumée dans la France. Et la description des principales choses qui sont arriuees depuis l’enleuement du Roy, qui est tout l’Histoire du temps. , françaisRéférence RIM : M0_2555. Cote locale : A_6_44.

Anonyme [1649], NOVVELLES APPORTEES AV ROY LOVIS XIII. DANS LES CHAMPS ELISEES, Et son entretien auec les Heros & les principaux Seigneurs de sa Cour, touchant la funeste guerre que Mazarin a allumée dans la France. Et la description des principales choses qui sont arriuees depuis l’enleuement du Roy, qui est tout l’Histoire du temps. , françaisRéférence RIM : M0_2555. Cote locale : C_6_34.

Anonyme [1649], NOVVELLES REMONSTRANCES A LA REINE REGENTE, Sur le gouuernement de l’Estat. , françaisRéférence RIM : M0_2561. Cote locale : A_6_36.

Anonyme [1649], OBSERVATIONES POLITICÆ. SVPER NVPERIS GALLIÆ MOTIBVS. , latinRéférence RIM : M0_2567. Cote locale : A_9_11.

Anonyme [1652], OBSERVATIONS SVR QVELQVES LETTRES ECRITES AV CARDINAL MAZARIN, ET PAR LE CARDINAL MAZARIN. , françaisRéférence RIM : M0_2572. Cote locale : C_12_35a.

Anonyme [1651], OBSERVATIONS SVR VN DISCOVRS VENV DE COLOGNE. , françaisRéférence RIM : M0_2573. Cote locale : B_20_21.

Anonyme [1651], OBSERVATIONS SVR VN DISCOVRS VENV DE COLOGNE. , françaisRéférence RIM : M0_2573. Cote locale : B_7_23.

Anonyme [1651], OBSERVATIONS SVR VN DISCOVRS VENV DE COLOGNE. , françaisRéférence RIM : M0_2573. Cote locale : C_11_12.

Anonyme [1652], OBSERVATIONS VERITABLES ET DES-INTERESSEES, Sur vn escrit imprimé au Louure, INTITVLÉ LES SENTIMENS D’VN FIDELLE SVIET DV ROY, Contre l’Arrest du Parlement du 29. Decembre 1651. Par lesquelles l’authorité du Parlement, & la Iustice de son Arrest contre le Mazarin, est plainement deffenduë; & l’imposteur qui le condamne entierement refuté. Par vn bon Ecclesiastique tres-fidelle sujet du Roy. PREMIERE PARTIE. Qui iustificat impium, & qui condemnat iustum; abominabilis est vterque apud Deum; Prouerb. cap. 17. vers. 15. , français, latinRéférence RIM : M0_2574. Cote locale : B_11_23.

Anonyme [1649], POINT D’ARGENT POINT DE SVISSE. , français, latin, italienRéférence RIM : M0_2807. Cote locale : A_6_71.

Anonyme [1649], POINT D’ARGENT POINT DE SVISSE. , français, latin, italienRéférence RIM : M0_2807. Cote locale : C_6_58.

Anonyme [1651], QVESTION CANONIQVE, Si Monsieur le PRINCE a peu prendre les Armes en conscience, & si ceux qui prennent son party offensent Dieu. CONTRE LES THEOLOGIENS Courtisans. , français, latinRéférence RIM : M0_2947. Cote locale : B_20_26.

Anonyme [1649], RECIT VERITABLE DES DISCOVRS tenus entre les trois Figures qui sont sur le Pont au Change, sur les affaires de ce temps. , françaisRéférence RIM : M0_3030. Cote locale : C_9_13.

Anonyme [1649], RECVEIL DE TOVTES LES DECLARATIONS DV ROY, RENDVES POVR LA POLICE, Iustice & Finances de son Royaume, enoncées en la derniere du mois de Mars 1649. inserée au present Recueil, & donnée pour faire cesser les mouuemens, & restablir le repos, & la tranquillité publique. Toutes lesquelles Declarations sa Majesté veut estre executées selon leur forme & teneur. Auec tous les Arrests de verification & modification d’icelles, tant du Parlement, Chambre des Comptes, que Cour des Aydes. Ensemble autres Declarations des Roys LOVIS XI. & HENRY III. auec les Articles des Ordonnances de Blois & d’Orleans, pour l’éclaircissement des Articles XIII. XIV. & XV. mentionnez en la Declaration du 22. Octobre 1648. Et encor vne Table desdites Declarations, auec vn Abregé de ce qui y est contenu. , françaisRéférence RIM : M0_3046. Cote locale : E_1_54.

Anonyme [1652], REFVTATION DES LOVANGES DONNEES A MAZARIN, Dans l’écrit qui porte pour titre, LE CONSENTEMENT DONNÉ PAR LE ROY A l’esloignement du Cardinal Mazarin. , français, latinRéférence RIM : M0_3070. Cote locale : B_11_19.

Anonyme [1649], RELATION DE CE QVI S’EST PASSÉ A PARIS, Depuis l'enleuement du Roy Jusques à present. Enuoyée aux Prouinces. , françaisRéférence RIM : M0_3117. Cote locale : B_1_18.

Anonyme [1649], RELATION DE CE QVI S’EST PASSÉ A PARIS, Depuis l’enleuement du Roy jusques à present. Enuoyée aux Prouinces. , françaisRéférence RIM : M0_3117. Cote locale : C_9_25.

Anonyme [1649], RELATION DE CE QVI S’EST PASSÉ A PARIS, Depuis l’enleuement du Roy jusques à present. Enuoyée aux Prouinces. , françaisRéférence RIM : M0_3117. Cote locale : A_8_74.

Anonyme [1652], RELATION VERITABLE, DE CE QVI S’EST PASSÉ à Compiegne, depuis le premier de ce mois iusques à present. I. L’expedition des Deputez de Languedoc. II. Les Ordres données à Monsieur le Duc de Mercœure, pour tenir les Estats de ladite Prouince. III. Et les Ordres enuoyées au Mareschal de Turenne par sa Majesté. , françaisRéférence RIM : M0_3209. Cote locale : B_9_33.

Anonyme [1649], REMARQVES IMPORTANTES A LA CAVSE COMMVNE, SVR LES ACTIONS ET LA conduite de Monsieur le Duc d’Elbeuf, dans les Affaires de ce temps. , françaisRéférence RIM : M0_3267. Cote locale : A_8_33.

Anonyme [1652], REMEDE AVX MAL-HEVRS DE L’ESTAT AV SVIET DE LA QVESTION. SI LA VOIX DV PEVPLE est la voix de Dieu. , françaisRéférence RIM : M0_3270. Cote locale : B_20_43.

Anonyme [1651], REMERCIMENT FAIT AV ROY PAR MADAME LA PRINCESSE, SVR LA DELIVRANCE DE MESSIEVRS les Princes. , françaisRéférence RIM : M0_3284. Cote locale : B_6_28.

Anonyme [1652], REMONSTRANCE AV ROY POVR LE PARLEMENT DE THOLOZE : TOVCHANT L’AVTHORITÉ DES PARLEMENTS. , françaisRéférence RIM : M0_3296. Cote locale : B_2_1.

Anonyme [1648 [?]], REMONSTRANCE DE LA VILLE DE PARIS, A LA REYNE REGENTE MERE DV ROY, Sur le faict des Thoisez. , françaisRéférence RIM : M0_3307. Cote locale : C_9_48.

Anonyme [1648 [?]], REMONSTRANCE DE LA VILLE DE PARIS, A LA REYNE REGENTE MERE DV ROY, Sur le faict des Thoisez. , françaisRéférence RIM : M0_3307. Cote locale : A_8_5.

Anonyme [1649], REMONSTRANCES A LA REYNE REGENTE, SVR LE GOVVERNEMENT DE L’ESTAT. , françaisRéférence RIM : M0_3334. Cote locale : C_9_45.

Anonyme [1651], REQVESTE DE LA NOBLESSE POVR L’ASSAMBLEE DES ESTATS GENERAVX. , françaisRéférence RIM : M0_3472. Cote locale : B_3_16.

Anonyme [1651], REQVESTE DE LA NOBLESSE POVR L’ASSAMBLEÉ DES ESTATS GENERAVX. , françaisRéférence RIM : M0_3472. Cote locale : D_1_44.

Anonyme [1649 [?]], REQVESTE DES PROVINCES ET DES VILLES de France, A NOSSEIGNEVRS DV PARLEMENT DE PARIS. , françaisRéférence RIM : M0_3492. Cote locale : C_9_69.

Anonyme [1649 [?]], REQVESTE DES PROVINCES ET DES VILLES DESOLÉES de France, A NOSSEIGNEVRS DV PARLEMENT DE PARIS. , françaisRéférence RIM : M0_3492. Cote locale : A_8_81.

Anonyme [1649], RESPONCE FAITE PAR VN RELIGIEVX DE L’ORDRE SAINCT FRANCOIS AV PAPE SVR L’EXHORTATION FAITE A Iulle Mazarin Cardinal. , françaisRéférence RIM : M0_3448. Cote locale : A_8_77.

Anonyme [1649], RESPONSE DV ROY LOVIS XIII. en Bronze, de la Place Royale, A SON PERE HENRY IV. de dessus le Pont neuf. , françaisRéférence RIM : M0_3440. Cote locale : C_3_3.

Anonyme [1649], RESPONSE DV ROY LOVIS XIII. en Bronze, de la Place Royale, A SON PERE HENRY IV. de dessus le Pont neuf. , françaisRéférence RIM : M0_3440. Cote locale : A_5_77.

Anonyme [1649], RESPONSE D’ARISTE A CLYTOPHON SVR LA PACIFICATION DES TROVBLES DE PROVENCE. , françaisRéférence RIM : M0_3390. Cote locale : C_3_84.

Anonyme [1649], SOMMAIRE DE LA DOCTRINE CVRIEVSE DV CARDINAL MAZARIN PAR LVY DECLAREE EN VNE LETTRE qu’il escrit à vn sien Confident, pour se purger de l’Arrest du Parlement, & des Faicts dont il est accusé. Ensemble la Response à icelle, par laquelle il est dissuadé de se representer au Parlement. , françaisRéférence RIM : M0_3683. Cote locale : C_10_17.

Anonyme [1649], SOMMAIRE DE LA DOCTRINE CVRIEVSE DV CARDINAL MAZARIN. PAR LVY DECLAREE EN VNE LETTRE qu’il escrit à vn sien Confident, pour se purger de l’Arrest du Parlement, & des Faicts dont il est accusé. Ensemble la response à icelle, par laquelle il est dissuadé de se representer au Parlement. , françaisRéférence RIM : M0_3683. Cote locale : E_1_81.

Anonyme [1648], SOMMAIRE DES ARTICLES DE LA PAIX GENERALE entre l’Empire & la France. , françaisRéférence RIM : M0_3685. Cote locale : D_1_8.

Anonyme [1649], SVPPLICATION FAITE AV ROY, POVR AVANCER LE PROCEZ DES PARTISANS ET FINANCIERS de son Royaume. , françaisRéférence RIM : M0_3732. Cote locale : A_7_18.

Anonyme [1649], SVPPLICATION FAITE AV ROY, POVR AVANCER LE PROCEZ DES PARTISANS ET FINANCIERS de son Royaume. , françaisRéférence RIM : M0_3732. Cote locale : C_10_23.

Anonyme [1649], TRES HVMBLE REMERCIEMENT faict au Roy & à la Reyne Regente, par les Bourgeois & habitans de Paris, du bon traittement qu’ont receu à S. Germain Nosseigneurs les Deputez du Parlement, auec supplication tres humble de r’amener le Roy en son Palais Royal. , françaisRéférence RIM : M0_3809. Cote locale : C_9_36.

Anonyme [1649], TRES HVMBLE REMERCIEMENT faict au Roy & à la Reyne Regente, par les Bourgeois & habitans de Paris, du bon traittement qu’ont receu à S. Germain Nosseigneurs les Deputez du Parlement, auec supplication tres humble de r’amener le Roy en son Palais Royal. , françaisRéférence RIM : M0_3809. Cote locale : B_1_21.

Anonyme [1649], TRES HVMBLE REMERCIEMENT faict au Roy & à la Reyne Regente, par les Bourgeois & habitans de Paris, du bon traittement qu’ont receu à S. Germain Nosseigneurs les Deputez du Parlement, auec supplication tres humble de r’amener le Roy en son Palais Royal. , françaisRéférence RIM : M0_3809. Cote locale : A_8_23.

Anonyme [1649], TRES-HVMBLE ET CHRESTIENNE REMONSTRANCE A LA REYNE REGENTE. Sur les mal-heurs presens de l’Estat. , françaisRéférence RIM : M0_3807. Cote locale : D_2_6.

Anonyme [1649], TRES-HVMBLE REMONSTRANCE DV PARLEMENT AV ROY, ET A LA REYNE REGENTE , françaisRéférence RIM : M0_3814. Cote locale : A_1_47.

Anonyme [1649], TRES-HVMBLE REMONSTRANCE DV PARLEMENT AV ROY, ET A LA REYNE REGENTE. , françaisRéférence RIM : M0_3814. Cote locale : C_9_50.

Anonyme [1649], TRES-HVMBLE REMONSTRANCE DV PARLEMENT AV ROY, ET A LA REYNE REGENTE. , françaisRéférence RIM : M0_3814. Cote locale : B_2_3.

Anonyme [1649], TRES-HVMBLES REMONSTRANCES DV PARLEMENT DE NORMANDIE AV SEMESTRE DE SEPTEMBRE AV ROY, ET A LA REINE REGENTE. , françaisRéférence RIM : M0_3833. Cote locale : C_9_51.

Anonyme [1652], TRES-HVMBLES REMONSTRANCES FAITES AV PARLEMENT PAR LES BOVRGEOIS DE PARIS, Sur l’estat present des affaires. , françaisRéférence RIM : M0_3835. Cote locale : B_17_1.

Anonyme [1649], VERITABLE CENSVRE DE LA LETTRE D’AVIS, ESCRITE PAR VN PROVINCIAL, A MESSIEVRS DV PARLEMENT. ET LA VERITABLE CENSVRE de la Réponse à la mesme Lettre, auec la Refutation de la Replique à ladite Réponse. OV La Critique des trois plus fameux Libelles que nous ayons veu paroistre, depuis le commencement de ces derniers Troubles, iusques à present. Par vn des plus Illustres Grammairiens de Samothrace. Domine libera animam meam à labiis iniquis, & à lingua dolosa. Psalm. 119. , français, latinRéférence RIM : M0_3924. Cote locale : A_7_63.

Anonyme [1649], VERITABLE CENSVRE DE LA LETTRE D’AVIS, ESCRITE PAR VN PROVINCIAL, A MESSIEVRS DV PARLEMENT. ET LA VERITABLE CENSVRE de la Réponse à la mesme Lettre, auec la Refutation de la Replique à ladite Réponse. OV La Critique des trois plus fameux Libelles que nous ayons veu paroistre, depuis le commencement de ces derniers Troubles, iusques à present. Par vn des plus Illustres Grammairiens de Samothrace. Domine libera animam meam à labiis iniquis, & à lingua dolosa. Psalm. 119. , français, latinRéférence RIM : M0_3924. Cote locale : C_3_34.

Aristandre [signé] [1649], LETTRE D’ARISTANDRE A CLEOBVLE, Ou les Conjectures Politiques sur ce qui se passe à Saint Germain. , françaisRéférence RIM : M0_1836. Cote locale : A_5_13b.

Aristandre [signé] [1649], LETTRE D’ARISTANDRE A CLEOBVLE, Où les Conjectures Politiques sur ce qui se passe à Saint Germain. , françaisRéférence RIM : M0_1836. Cote locale : C_3_83.

B.,? [1649], LES SENTIMENS DV VRAY CITOYEN, SVR LA PAIX & vnion de la Ville. Par le Sieur B. , françaisRéférence RIM : M0_3657. Cote locale : A_7_17.

B.,? [1649], LES SENTIMENS DV VRAY CITOYEN, SVR LA PAIX & vnion de la Ville. Par le Sieur B. , françaisRéférence RIM : M0_3657. Cote locale : C_10_6.

Bourlon,? [signé] [1649], REMONSTRANCES TRES-HVMBLES QVE PRESENTE AV ROY ET A LA REYNE REGENTE MERE DE sa Majesté la Chambre des Comptes: Sur les moyens par lesquels les deniers prouenus depuis plusieurs années des leuées ordinaires & extraordinaires faites sur le peuple par forme de Taille, des Impositions anciennes & nouuelles baillées à ferme, des autres Impositions & taxes extraordinaires d’Aisez, celles des entrées des Villes, Marchez & autres lieux, des creations de nouueaux Offices, augmentations de gages, droicts, & autres attributions a des Officiers des constitutions de Rentes sur les Finances de sa Maiesté, des alienations de son Domaine & reuenus, des retranchements de gages & rentes, & d’autres moyens extraordinaires, ont esté dissipez à la ruyne des affaires de sa Majesté & de son Estat, & à la foulle & oppression de ses bons Subjets. , françaisRéférence RIM : M0_3345. Cote locale : A_8_73.

Boussière, M. de la [signé] [1649], PREMIERE PARTIE DV PHILOSOPHE MALOTRV. En Vers Burlesques. , françaisRéférence RIM : M0_2855. Cote locale : C_8_23.

Boyer, Paul (sieur du Petit Puy) [1649], REMARQVES DES SIGNALEZ BIENS-FAITS RENDVS A L’ESTAT PAR SA TRES-AVGVSTE Maiesté Anne d’Austriche, Reyne de France & de Nauarre, depuis le commencement de sa Regence iusques à present. OV LES IVDICIEVX ET LES raisonnables, trouueront vne conduitte si glorieuse, que les siecles passez n’ont iamais veu rien de si genereux, ny rien de si extraordinaire, en faueur d’vne Monarchie si florissante que la nostre. DEDIÉES A SA MAIESTÉ, Par Paul Boyer, Escuyer sieur de Petit Puy. , françaisRéférence RIM : M0_3266. Cote locale : C_9_34.

Broussel, Pierre [signé] [[s. d.]], Suitte du Factum ou Inuentaire des Pieces iustificatiues des faulsetez commises par Catelan, Tabouret, Canto, Baugy, Migné, Moysel, Meyssonnier, Lombard & complices, Produites au procez poursuiuy en la Cour par Carrel & Marguerye. Contre lesdits Complices accusez. , français, latinRéférence RIM : Mx. Cote locale : C_5_4.

D. B. [signé] / Cyrano de Bergerac, Savinien de [?] [1649], LE GAZETTIER DES-INTERESSÉ, ET LE TESTAMENT DE IVLES MAZARIN , françaisRéférence RIM : M0_1466. Cote locale : E_1_58.

D. L. [signé] [1649], LES GENEREVX CONSEILS D’VN GENTILHOMME FRANCOIS, QVI A QVITTÉ LE PARTY DES MAZARINS POVR SE RETIRER A PARIS. , françaisRéférence RIM : M0_1485. Cote locale : A_3_71.

Du Teil [signé] [1649], ODE PANEGYRIQVE A MONSEIGNEVR L’ARCHEVESQVE DE CORINTHE COADIVTEVR de Paris. , françaisRéférence RIM : M0_2579. Cote locale : C_8_2.

Dubosc-Montandré, Claude [?] [[s. d.]], L’ANATOMIE DE LA POLITIQVE DV COADIVTEVR FAITE PAR LE VRAYSEMBLABLE SVR LA CONDVITE DV CARDINAL DE RETS, où son Autheur donne à connoistre, I. Que ce Cardinal n’est innocent, que parce qu’il soustient que ses crimes sont plus cachez que ceux des autres. II. Que ce Prelat n’est Religieux, que parce qu’il a l’adresse de se déguiser souz le voile de l’hypocrise. III. Et que sa conduite est Pharisienne, c’est-à-dire, apparemment innocente, en effet coupable. Les Vray-semblances du Vray-semblable sont en suite comatuës l’vne apres l’autre, par des euidences qui iustifient tous les bruits qui ont couru contre le Cardinal de Rets. , françaisRéférence RIM : M0_83. Cote locale : B_10_23.

F. de S. (Dom) [signé] [1650 [?]], MANIFESTE OV NOTABLE discours que Dom. F. de Silves cy-deuant Ministre d’Estat du Roy Catholique, a fait à tous les peuples d’Espagne, & particulierement à ceux qui gouuernent à present les affaires de cette Monarchie, touchant l’Eslection du Souuerain, qu’ils doiuent auoir, aprez la mort de leur Roy. Traduit d’Espagnol en François. , françaisRéférence RIM : M0_2397. Cote locale : B_19_34.

Gondi, Jean-François Paul / cardinal de Retz [?] [1650], ADVIS IMPORTANT ET NECESSAIRE A MONSIEVR DE BEAVFORT ET MONSIEVR LE COADIVTEVR. , françaisRéférence RIM : M0_521. Cote locale : A_9_10.

L. D. N. [signé] [1649], LETTRE ESCRITE DE MADRID, PAR VN GENTILHOMME ESPAGNOL, A VN SIEN AMY, PAR LAQVELLE IL luy descouure vne partie des intrigues du Cardinal Mazarin. , françaisRéférence RIM : M0_2218. Cote locale : A_5_4.

L. D. N. [signé] [1649], LETTRE ESCRITE DE MADRID, PAR VN GENTILHOMME ESPAGNOL, A VN SIEN AMY, PAR LAQVELLE IL luy descouure vne partie des intrigues du Cardinal Mazarin. Traduitte de l’Espagnol en Francois. , françaisRéférence RIM : M0_2218. Cote locale : C_3_39.

L. M. R. L. D. R. M. N. C. D. R. S. V. A. B. G. [signé] [1649], PLAINTE A LA REYNE, DES DAMES DE Paris, qui ont leurs maris dans l’Armée Mazarine. , françaisRéférence RIM : M0_2775. Cote locale : A_6_59.

La Mothe-Houdancourt (Henri de) [?] [1649], PREMIER FACTVM, OV DEFENSES DE MESSIRE PHILIPPES DE LA MOTTE-HOVDANCOVRT DVC DE CARDONNE, & Mareschal de France, CY-DEVANT VICE-ROY ET CAPITAINE General en Cathalogne. Auec plusieurs Requestes, Arrests, & autres actes sur ce interuenus, tant au Conseil, qu’ailleurs. , françaisRéférence RIM : M0_2849. Cote locale : A_4_4.

La Mothe-Houdancourt (Henri de) [?] [1649], QVATRIEME FACTVM, OV DEFENSES DE MESSIRE PHILIPPES DE LA MOTHE-HOVDANCOVRT DVC DE CARDONNE, & Mareschal de France, CY-DEVANT VICE-ROY ET CAPITAINE General en Catalogne. Auec plusieurs Requestes, Arrests, & autres Actes sur ce interuenus, tant au Conseil, qu’ailleurs. , français, latin, espagnolRéférence RIM : M0_2849. Cote locale : A_4_7.

La Mothe-Houdancourt, Henri de [?] [1649], CINQVIESME FACTVM, POVR MESSIRE PHILIPPES DE LA MOTHE-HOVDANCOVRT DVC DE CARDONE ET MARESCHAL DE FRANCE. CONTENANT LES INIVSTES ET extraordinaires procedures faites contre luy, par les artifices du Cardinal Mazarin. , françaisRéférence RIM : M0_2849. Cote locale : A_4_8.

La Mère de Dieu, Pierre de (dit Bertius, Abraham) [1647], LES VERTVS ROYALES D’VN IEVNE PRINCE. , français, latinRéférence RIM : Mx. Cote locale : B_1_1.

La R. [signé] [1652], TRES-HVMBLE REMONTRANCE Faite à Monsieur le Prince de Condé, sur les affaires presentes. , françaisRéférence RIM : M0_3817. Cote locale : B_7_25.

Latour,? (capitaine) [?] [1649], LETTRE DV CAPITAINE LA TOVR CONTENANT LA REFVTATION des Calomnies imposées au party du Parlement, & de la Ville de Paris. , françaisRéférence RIM : M0_2083. Cote locale : A_5_14.

Latour,? (capitaine) [?] [1649], LETTRE DV CAPITAINE LA TOVR CONTENANT LA REFVTATION des Calomnies imposées au party du Parlement, & de la Ville de Paris. , françaisRéférence RIM : M0_2083. Cote locale : C_3_48.

Louis (XIV), De Guénégaud [signé] [1650], LETTRE DV ROY, SVR LA DETENTION DES PRINCES DE CONDÉ ET DE CONTY, & Duc de Longueville. Enuoyée au Parlement le 20. Ianuier 1650. , françaisRéférence RIM : M0_2197. Cote locale : A_9_38.

Louis (XIV), De Guénégaud [signé] [1650], LETTRE DV ROY, SVR LA DETENTION DES PRINCES DE CONDÉ ET DE CONTY, & Duc de Longueville. Enuoyée au Parlement le 20. Ianuier 1650. , françaisRéférence RIM : M0_2197. Cote locale : D_2_35.

Louis (XIV), De Guénégaud [signé] [1649 [?]], LETTRES ET DECLARATION DV ROY, SVR LE SVIET DE SA SORTIE DE PARIS. Auec l’Arrest de son Conseil d’Estat, portant cassation de celuy du Parlement de Paris, concernant le logement des Troupes de sa Majesté. , françaisRéférence RIM : M0_2289. Cote locale : D_1_13.

M. D. N. [signé] [1652], LETTRE DES BOVRGEOIS DE PARIS, ESCRITTE A MONSIEVR LE PRINCE Sur le suiet du retour du Cardinal Mazarin, & du dernier Arrest donné contre luy. , françaisRéférence RIM : M0_2069. Cote locale : C_12_12.

M. J. B. D. T. E. R. O. D. P. M. [1649], SVITTE DV CATECHISME DES PARTISANS, OV DES RESOLVTIONS THEOLOGIQVES, Touchant l’Imposition, leuées & employ des Finances. Par M. I. B. D. E. T. E. R. O. D. P. M. , françaisRéférence RIM : M0_652. Cote locale : C_1_8.

M. L. [signé] [1650], LETTRE OV EXHORTATION d’vn Particulier A MONSIEVR LE MARESCHAL DE TVRENNE, Pour l’obliger à mettre bas les armes. , françaisRéférence RIM : M0_2249. Cote locale : D_2_38.

Mazarin, Jules [signé] [1649], LETTRE DV MAZARIN, ESCRITE A L’AGENT de ses affaires à Rome. , françaisRéférence RIM : M0_2119. Cote locale : A_5_62.

Mazarini, Pietro [signé] [1651], REMONSTRANCE DV PERE DE MAZARIN ENVOYÉE DE ROME A son Fils, sur son esloignement de France. Traduite d’italien en bon Francois. , françaisRéférence RIM : M0_3320. Cote locale : C_11_27.

Mercier,? [signé] [1649], PARALLELLE DE MONSIEVR LE DVC DE BEAVFORT AVEC LE ROY DAVID. Saul percussit mille, Dauid autem decem millia, quia manus Domini erat cum illo. , françaisRéférence RIM : M0_2679. Cote locale : C_6_52.

Mercœur [signé] [1649], RESPONCE DE MONSIEVR LE DVC DE MERCOEVR A la Lettre de Monsieur le Duc de BEAVFORT SON FRERE. , françaisRéférence RIM : M0_3408. Cote locale : C_3_13.

Mercœur [signé] [1649], RESPONCE DE MONSIEVR LE DVC DE MERCOEVR A la Lettre de Monsieur le Duc de BEAVFORT SON FRERE. , françaisRéférence RIM : M0_3408. Cote locale : A_8_45.

Monaco,? [signé] [1649], LETTRE CONTENANT DES AVIS DE POLITIQVE ET DE CONSCIENCE, enuoyée au Cardinal Mazarin à sainct Germain en Laye, par son Confesseur le Pere Monaco, Superieur des Theatins. Traduite fidellement d’Italien en François. , françaisRéférence RIM : M0_1831. Cote locale : C_3_45.

Monterbault Bouiu,? de [signé] [1650], APOLOGIE DE MESSIEVRS DV PARLEMENT. , françaisRéférence RIM : M0_103. Cote locale : D_1_31.

Monterbault Bouiu,? de [signé] [1650], APOLOGIE DE MESSIEVRS DV PARLEMENT. , françaisRéférence RIM : M0_103. Cote locale : B_19_35.

Montmorancy, C. de [signé] [1650], LETTRE DE MADAME la Princesse Doüairiere de Condé, presentée à la Reine Regente. Contentant tous les moyens dont le Cardinal Mazarin s’est seruy pour empescher la Paix, pour ruiner le Parlement & le Peuple de Paris; pour tâcher de perdre Monsieur le Duc de Beaufort, Monsieur le Coadjuteur, Monsieur de Brousselles, & Monsieur le President Charton; par l’assassinat supposé contre la personne de Monsieur le Prince; & pour emprisonner Messieurs les Princes de Condé & de Conty, & Monsieur le Duc de Longueuille. , françaisRéférence RIM : M0_1954. Cote locale : B_4_22.

Morgues, Mathieu de [1643], LES DEVX FACES DE LA VIE ET DE LA MORT DE MARIE DE MEDICIS ROYNE DE FRANCE VEFVE DE HENRY IV. MERE DE LOVYS XIII. ROYS TRES-CHRESTIENS. DISCOVRS FVNEBRE. Par Messire MATTHIEV DE MOVRGVES Sr. de Sainct Germain, Docteur en Theologie, premier Aumosnier & Predicateur de ladite DAME ROYNE; Predicateur du ROY CATHOLIQVE, & Preuost de Harlebeke en Flandres. DEDIÉ A LA ROYNE CATHOLIQVE. , français, latinRéférence RIM : Mx. Cote locale : D_1_3.

N. [signé] [1652], ADVIS IMPORTANT D’VN ABBÉ AV CARDINAL MAZARIN, SVR LE SVIET DE SA SORTIE hors du Royaume de France. , françaisRéférence RIM : M0_516. Cote locale : B_12_45.

N. R. Ch. [signé] (Rozard, N.) [1649], PANEGYRIQVE ROYAL, OV LE TRIOMPHE DE LA PAIX. SVR LE RETOVR DE MESSIEVRS les Deputez du Parlement. Auec ce qui s’est passé de plus memorable. DEDIÉ AV ROY. , français, latinRéférence RIM : M0_2669. Cote locale : A_6_55.

N. R. Ch. [signé] (Rozard, N.) [1649], PANEGYRIQVE ROYAL, OV LE TRIOMPHE DE LA PAIX. SVR LE RETOVR DE MESSIEVRS les Deputez du Parlement. Auec ce qui s’est passé de plus memorable. DEDIÉ AV ROY. , français, latinRéférence RIM : M0_2669. Cote locale : C_6_49.

Puységur, Jacques de Chastenet [signé] [1649 [?]], LETTRE D’AVIS DONNÉ A MONSEIGNEUR le Cardinal MAZARIN, pour l’Entretenement & Legement des Troupes, par le Sieur de PVYSEGVR, Lieutenant Coronel au Regiment de Piedmont, & Sergent de Bataille des Armées du Roy. , françaisRéférence RIM : M0_1841. Cote locale : C_3_26.

R. N. F. [signé] [1649], LES SOVHAITS DES BONS FRANÇOIS ENVOYEZ A MESSIEVRS LES DEPVTEZ QVI TRAITENT DE LA PAIX. , françaisRéférence RIM : M0_3701. Cote locale : A_7_26.

R. N. F. [signé] [1649], LES SOVHAITS DES BONS FRANÇOIS ENVOYEZ A MESSIEVRS LES DEPVTEZ QVI TRAITENT DE LA PAIX. , françaisRéférence RIM : M0_3701. Cote locale : C_10_20.

Rozard, N. [?] [1649], LE TRIOMPHE ROYAL, Et la réjoüissance des bons François, sur le retour du Roy, de la Reine & des princes. AVEC LA HARANGVE QVI LEVR a esté faite à leur entrée à Paris le 18. de ce mois: Ensemble l’explication du Feu artificiel de la Greue. DEDIÉ A MADAMOISELLE. , français, latinRéférence RIM : M0_3884. Cote locale : C_10_39.

Rozard, N. [signé] [1649], LE TRIOMPHE ROYAL, Et la réjoüissance des bons François, sur le retour du Roy, de la Reine & des princes. AVEC LA HARANGVE QVI LEVR a esté faite à leur entrée à Paris le 18. de ce mois: Ensemble l’explication du Feu artificiel de la Greue. , français, latinRéférence RIM : M0_3884. Cote locale : A_7_60.

Scarron, Paul [faux] [1651], LA BERNE MAZARINE, SVITTE DE LA MAZARINADE, , françaisRéférence RIM : M0_581. Cote locale : C_11_8.

VV. [signé] [1649], LETTRE D’VN GENTIL-HOMME FRANÇOIS, PORTÉE A MONSEIGNEVR LE PRINCE DE CONDÉ par vn Trompette de la veritable Armée du Roy. Pour le dissuader de la Guerre qu’il fait à sa Patrie. , françaisRéférence RIM : M0_1876. Cote locale : C_3_63.

VV. [signé] [1649], LETTRE D’VN GENTIL-HOMME FRANÇOIS, PORTÉE A MONSEIGNEVR LE PRINCE DE CONDÉ, Par vn Trompette de la veritable Armée du Roy. Pour le dissuader de la Guerre qu’il fait à sa Patrie. , françaisRéférence RIM : M0_1876. Cote locale : A_5_9.

A. L. [signé] [1652], LA GENEALOGIE DV PREMIER PRESIDENT. , françaisRéférence RIM : M0_1476. Cote locale : B_19_30.

Anonyme [1649], ESTAT GENERAL DV REVENV DV ROYAVME DE FRANCE. , françaisRéférence RIM : M0_1300. Cote locale : A_2_68.

Anonyme [1649], LA CONFERENCE DV CARDINAL MAZARIN AVEC LE GAZETIER, Iouxte la coppie Imprimée à Bruxelles. , françaisRéférence RIM : M0_742. Cote locale : C_1_19.

De Guénégaud [signé] [1652], ARRESTS DV CONSEIL D’ESTAT, Portant defences de leuer droits d’entrée en la Ville de Paris. Du 14. iour d’Aoust 1652. Autre portant le Payement des Rentes de l’Hostel de Ville de Paris. Du 17. dudit Aoust. Et autre portant cassation de la pretenduë Election faire du sieur Broussel à la charge de Preoust des Marchands de la Ville de Paris, & des nommez Geruais & Holry, à celle d’Escheuins, Du 19. du mesme mois cy-dessus. , françaisRéférence RIM : M0_375. Cote locale : B_19_22.

Anonyme [1649], ESTAT GENERAL DV REVENV DV ROYAVME DE FRANCE. , françaisRéférence RIM : M0_1300. Cote locale : C_7_80.

Anonyme [1649], LE MAVVAIS SVCCEZ DE L’ESPION DE MAZARIN, enuoyé à l’Archiduc Leopold, pour se sauuer Flandre. , françaisRéférence RIM : M0_2422. Cote locale : E_1_34.

Barrois, [H.?] (sieur de) [1649], ECHO DE LA FRANCE TROVBLEE, PAR LE DEGVISÉ Mazarin. Representé par la figure d’vn ours. Par le Sr BARROYS. , françaisRéférence RIM : M0_1178. Cote locale : A_2_65.

Barrois, [H.?] (sieur de) [1649], ECHO DE LA FRANCE TROVBLEE, PAR LE DEGVISÉ Mazarin. Representé par la figure d’vn ours. Par le Sr BARROYS. , françaisRéférence RIM : M0_1178. Cote locale : C_7_62.

Barrois, [H.?] (sieur de) [1649], ECHO DE LA FRANCE TROVBLEE, PAR LE DEGVISÉ Mazarin. Representé par la figure d’vn ours. Par le Sr BARROYS. , françaisRéférence RIM : M0_1178. Cote locale : B_13_45.

Bourbon-Condé, Anne Geneviève de (duchesse de Longueville) [?] [1650 [?]], APOLOGIE POVR MESSIEVRS LES PRINCES, ENVOYEE PAR MADAME DE LONGVEVILLE A MESSIEVRS DV PARLEMENT DE PARIS. , françaisRéférence RIM : M0_126. Cote locale : B_6_48.

Brousse, Jacques [?] [1649], LETTRE D’VN RELIGIEVX, ENVOYÉE A MONSEIGNEVR LE PRINCE DE CONDE, à S. Germain en Laye. Contenant la verité de la vie & mœurs du Cardinal Mazarin. Auec exhortation audit Seigneur Prince d’abandonner son party. , françaisRéférence RIM : M0_1895. Cote locale : C_3_76.

Brousse, Jacques [?] [1649], LETTRE D’VN RELIGIEVX, ENVOYÉE A MONSEIGNEVR LE PRINCE DE CONDÉ, à S. Germain en Laye. Contenant la verité de la vie & mœurs du Cardinal Mazarin. Auec exhortation audit Seigneur Prince d’abandonner son party. , françaisRéférence RIM : M0_1895. Cote locale : B_7_22.

Brousse, Jacques [?] [1649], LETTRE D’VN RELIGIEVX, ENVOYÉE A MONSEIGNEVR LE PRINCE DE CONDÉ, à S. Germain en Laye. Contenant la verité de la vie & mœurs du Cardinal Mazarin: Auec exhortation audit Seigneur Prince d’abandonner son party. , françaisRéférence RIM : M0_1895. Cote locale : D_2_14.

Brousse, Jacques [?] [1649], LETTRE D’VN RELIGIEVX, ENVOYÉE A MONSEIGNEVR LE PRINCE DE CONDÉ, à S. Germain en Laye. Contenant la verité de la vie & mœurs du Cardinal Mazarin: Auec exhortation audit Seigneur Prince d’abandonner son party. , françaisRéférence RIM : M0_1895. Cote locale : A_5_30.

C. Q. A. P. L. C. M. D. L. V. D. P. A. M. D. N. 1650 [signé] = Dubosc-Montandré, Claude [?] [1652], LA PIERRE DE TOVCHE AVX MAZARINS. , français, latinRéférence RIM : M0_2765. Cote locale : C_12_41.

Dubosc-Montandré, Claude [?] [1651 [?]], LE MANIFESTE DE L’AVTHEVR, QVI A COMPOSÉ LE MANIFESTE DE MONSEIGNEVR LE PRINCE DE CODÉ, Pour seruir d’instruction à ceux qui l’ont leu, touchant les affaires d’Estat, qu’il a traitté. , françaisRéférence RIM : M0_2355. Cote locale : B_6_12.

Gondi, Jean-François Paul / cardinal de Retz [?]; Joly, Guy [?] [1652], LES INTRIGVES DE LA PAIX, ET LES NEGOTIATIONS faites à la Cour par les amis de Monsieur le Prince, depuis sa retraite en Guyenne iusques à present. , françaisRéférence RIM : M0_1725. Cote locale : B_6_40.

Gondi, Jean-François Paul / cardinal de Retz [?]; Joly, Guy [?] [1652], PREMIERE PARTIE DES INTRIGVES DE LA PAIX ET DES NEGOTIATIONS faites à la Cour par les amis de Monsieur le Prince, depuis sa retraite en Guyenne jusques à present. , françaisRéférence RIM : M0_1725. Cote locale : C_12_3.

Louis (XIV) de Bourbon [signé] [1650], LETTRE D’AVIS, Ou les sentiments de son Altesse Monseigneur le Prince, à Monsieur le Mareschal de Turennes. , françaisRéférence RIM : M0_1843. Cote locale : A_9_31.

Louis (XIV), De Guénégaud [signé] [1649], DECLARATION DV ROY, PORTANT SVPPRESSION de toutes les Charges, & Offices, dont sont pourueus les Gens cy-deuant tenans la Cour de Parlement de Paris; pour les causes y contenuës. , françaisRéférence RIM : M0_941. Cote locale : A_1_4.

Anonyme [1649], DISCOVRS SVR LE GOVVERNEMENT DE LA REYNE DEPVIS SA REGENCE. , françaisRéférence RIM : M0_1149. Cote locale : C_7_41.

Anonyme [1649], LE BANDEAV LEVE DE DESSVS LES YEVX DES Parisiens: Pour bien juger des Mouvemens presans; & de la partie, qu’eux & tous les bons François y doivent tenir. , françaisRéférence RIM : M0_574. Cote locale : A_3_19.

Anonyme [1649], LE BRANSLE MAZARIN, Dansé au souper de quelques-vns de ce party-là, chez Monsieur Renard, où Monsieur Beaufort donna le Bal. , françaisRéférence RIM : M0_605. Cote locale : B_14_51.

Anonyme [1649], LE BRANSLE MAZARIN, Dansé au souper de quelques-vns de ce party-là, chez Monsieur Renard, où Monsieur de Beaufort donna le Bal. , françaisRéférence RIM : M0_605. Cote locale : A_3_18.

Faure,? [?] = Arnauld d'Andilly, Robert [?] [1652], LA VERITE TOVTE NVË, OV ADVIS SINCERE & des-interessé, sur les veritables causes des maux de l’Estat, & les moyens d’y apporter le remede. , françaisRéférence RIM : M0_4007. Cote locale : B_17_13.

Fouquet de Croissy, Antoine [?] [1649], LE COVRRIER DV TEMPS APPORTANT CE QVI SE passe de plus secret en la Cour des Princes de l’Europe. , françaisRéférence RIM : M0_825. Cote locale : C_1_47.

Le Solitaire [signé] = Arnauld d'Andilly, Robert [?] [1649], ADVIS D’ESTAT A LA REYNE, Sur le gouuernement de sa Regence. , françaisRéférence RIM : M0_498. Cote locale : A_2_16.

Louis (XIV), De Guénégaud [signé] [1649 [?]], LETTRES ET DECLARATION DV ROY, SVR LE SVIET DE SA SORTIE DE PARIS. Auec l'Arrest de son Conseil d'Estat, portant cassation de celuy du Parlement de Paris, concernant le logement des Troupes de Sa Majesté. , françaisRéférence RIM : M0_2289. Cote locale : A_1_1.

Verderonne, M. de [?] [1649], AGREABLE RECIT DE CE QVI S’EST PASSÉ AVX DERNIERES BARRICADES DE PARIS. Faites le 26. Aoust 1648. Descrites en vers Burlesques: Reueuës & augmentées en cette troisiesme Edition. , françaisRéférence RIM : M0_56. Cote locale : C_8_42.