Gaston et Louis de Bourbon [signé] / France, Gaston de; Bourbon-Condé, Louis II de [1652], DECLARATION FAITE PAR SON ALTESSE ROYALE ET PAR MONSIEVR LE PRINCE DANS LE PARLEMENT, CHAMBRE DES COMPTES, COVR DES Aydes, & Maison de Ville de Paris, sur le sujet de l'esloignement du Cardinal Mazarin. , françaisRéférence RIM : M0_955. Cote locale : B_5_2.
page précédent(e)

page suivant(e)

-- 6 --

CE qui se passa hier dans les Compagnies
Souueraines & à l’Hostel de
Ville, acheue de desarmer le Cardinal
Mazarin & ceux de sa faction ; qui nous
ont tousiours voulu persuader, que la demande
de son éloignement, n’estoit qu’vn
pretexte pour surprendre la credulité des
peuples, & abuser de leur simplicité. Apres
la Declaration de son A. R. & de Monsieur
le Prince, qui ne contient aucune condition
qui ne soit tres-raisonnable, il est
certain qu’il ne depend plus que de la
Cour de donner le repos & la tranquillité
à l’Estat.

Mais ce qui doit encore charger les
Ministres de la hayne publique, s’ils ne
prennent cette occasion d’accommoder
les affaires ; c’est que le Parlement, qui à
droict de se plaindre, & de se faire iustice à
luy-mesme de beaucoup d’outrages quil
en a receus, remet ses ressentimens au
public, afin de faciliter la paix, & qu’il
ne reste rien qui puisse encore troubler le
repos des peuples. Enfin on verra dans



page précédent(e)

page suivant(e)