Anonyme [1649], LE CONGÉ BVRLESQVE DE L’ARMÉE NORMANDE. , françaisRéférence RIM : M0_752. Cote locale : C_2_39.
page précédent(e)

page suivant(e)

-- 6 --

 


Drilles, vrays morpions de Mars,
Ignorans de tous autres Arts,
Vieilles reliques de bataille,
Où vous ne fistes rien qui vaille,
Allez éplucher au Soleil
Vos poux ennemis du sommeil,
Et que là, vous chauffant la tripe,
Auec vn petit bout de pipe
On vous voye embaumer les sens
De cette herbe, qu’au lieu d’encens
Iadis Vrgande & Melusine
Offroient à Dame Proserpine.

 

 


Sergents, jadis simples Records,
Qui preniez les hommes au corps,
Ou si vous n’estiez de pratique,
Qui trauaillez à la boutique,
Chacun retourne à son mestier
De Chincher ou de Sauetier,
Ou, sans vous attendre à la poule,
Allez joüer vn tour de boule,
Et de là, droit au cabaret,
Non de vin blanc ou de clairet,
C’est trop pour vostre gibbeciere,
Mais faites Gogaille à la bierre,
Et vous battez à coups de pot
Pour vn denier de subrecot.

 

 


Vous Tambours, Fiffres, & Trompettes,
Attendez les Marionnettes

page précédent(e)

page suivant(e)